Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


12-Guidée du Prophète (Saw) concernant les présents, les sacrifices et les Aqiqas:

Publié par Baladislam sur 11 Février 2012, 23:01pm

Catégories : #Mohamed (Saw) Prophète de l'Islam

fond islam (90)

 

A- Sa guidée concernant les présents:

 

1. Il donna en guise de présent des brebis, des agneaux et des chameaux. Il offrit en cadeau pour ses femmes des vaches. Il offrait des cadeaux dans son lieu de résidence, au cours de son pèlerinage et de sa Omra.

 

2. Il avait pour tradition d'attacher un collier au cou des agneaux dépêchés en offrandes sans les marquer. Quand il envoyait des offrandes tout en restant chez lui, rien de ce qui lui était licite de ces bêtes ne devenait illicite pour lui.

 

3. Quand il offrait des chameaux à la Sainte Mosquée, il leur attachait des colliers au cou et les marquait. Il blessait légèrement le flanc droit de la bosse des animaux de façon à les faire saigner.

 

4. Quand il envoyait des offrandes à Mekka, il demandait à son messager d'égorger les bêtes si nécessaire puis les enduire de sang leurs colliers et de placer ces colliers sur le flanc de la bosse de l'animal égorgé. Il lui interdisait, à lui, ainsi qu'à ses compagnons, d'en manger et lui ordonnait de distribuer la viande aux nécessiteux.

 

5. Il demandait à ses compagnons de contribuer à la même offrande: le chameau pour sept Personnes tout autant que la vache.

 

6. Il autorisait au conducteur des offrandes de les monter selon les convenances tant qu'il n'avait pas d'autre monture.

 

7. Il recommandait d'égorger les chameaux en les gardant debout, la patte avant gauche attachée. Il mentionnait le nom d'Allah en les égorgeant et disait ''Allah est le plus grand".

 

8. Il égorgeait de ses propres mains ses offrandes et il se peut qu'il délègue quelqu'un pour s'en charger.

 

9. Quand il égorgeait un mouton, il posait le pied sur son cou, cite le nom de Dieu, disant "Allah est le plus grand" puis il l'égorge.

 

10. Il permit à sa nation de manger de ses offrandes et de ses bêtes immolées et d'en faire leurs provisions.

 

11. Il lui arrivait de distribuer la viande des offrandes aux gens ou de dire: "Quiconque en veut, qu'il en découpe!"

 

12. Il avait pour coutume d'égorger l'offrande de la Omra à Al Marwa et l'offrande du Qiran à Mina.

 

13. Il n'égorgeait jamais son offrande qu'après s'être désacralisé. Il l'égorgeait toujours après le lever du soleil et après avoir lapidé les Jamarats. Il n'autorisait jamais l'immolation des offrandes avant le lever du soleil.

 

B- Sa guidée concernant les sacrifices:

 

1. Il ne marquait jamais de faire des sacrifices (Odhia). Il sacrifiait deux moutons qu'il immolait après la prière de l'Aïd. Il disait à ce propos; "Tous les jours du Tachriq sont consacrés à l'immolation " .

 

2. Il informa que ''celui qui égorgeait son sacrifice avant la prière, aura manqué le rite et n'aura offert que de la viande à sa famille"

 

3. Il ordonna d'immoler des ovins de plus de 6 mois, des chameaux de cinq ans et des bovins ayant entamé leur troisième année.

 

4. Il avait pour tradition de choisir une belle bête à sacrifier, qui soit exempte de tous les défauts. Il interdisait d'immoler la bête dont l'oreille était coupée, la corné cassée, l'aveugle, la boiteuse, la maigre et celle qui était fracturée. Il ordonna de s'assurer du bon état des oreilles et des yeux.

 

5. Il ordonna à celui qui avait l'intention de sacrifier, de ne rien prendre de ses cheveux et de sa barbe au cours des dix premiers jours de Dhi Al Hajja.

 

6. Il avait pour tradition d'immoler son sacrifice dans le lieu de prière en dehors de la cité (Al Mousalla).

 

7. Il considérait qu'une seule brebis suffisait en tant que sacrifice pour une personne et pour tous les membres de la même famille, quel que soit leur nombre.

 

C- Sa guidée concernant Al Aqiqa:

 

1. On rapporta le Hadith authentique: "Chaque enfant est tributaire de sa Aqiqa (offrande) qu'on immole pour lui au septième jour de sa naissance. On lui rase le crâne et on lui désigne un nom"

 

2. Il dit aussi: "Pour le garçon deux brebis et pour la fille une brebis".

 

Source : Guidée du Prophète Mohamed dans son culte, ses transactions et sa morale

30 domaines du bon exemple tirés de sa biographie

Sélection faite de l'ouvrage Provisions pour l'au-delà de l'Imam Ibn Qayyim

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents