Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


60 actes méritoires et expiatoires

Publié par Baladislam sur 7 Octobre 2010, 22:02pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

Fond-ecran-islam-coran-paysage--31-.jpg

 

Louange et grâce à Allah, Seigneur des mondes, que la paix et le salut d’Allah soient sur le plus noble des prophètes et messagers. Le but de la vie sur terre pour tout fidèle sincère est d’en sortir lavé de tous ses péchés pour qu’il n’ait pas à en répondre devant le Seigneur le Jour du Jugement dernier et accéder ainsi à la félicité du Paradis pour l’éternité.

 

Nous énumérons, dans ce qui suit, une liste d’acte vertueux expiatoires des péchés et hautement rétribués, extraite des hadiths authentiques. Nous implorons le Seigneur qu’il agrée notre oeuvre, certes il est l’Audient et l’Omniscient.

 

1. Le repentir

 

« Celui qui se repent avant que le soleil ne se lève du couchant (un des signes majeurs annonciateurs de l’apocalypse), Allah accepte son repentir ». mouslim.

 

« Allah (qu’Il soit honoré et glorifié) accepte le repentir de l’individu tant que celui-ci n’agonise pas ».

 

2. La quête de la science

 

« Celui qui empreinte un chemin afin d’acquérir une science, Allah lui facilitera un chemin qui mène au Paradis. » Mouslim.

 

3. Le rappel d’Allah (Dhikr)

 

Le prophète a dit à ses compagnons : « Ne voudriez-vous pas que je vous dise lesquelles de vos oeuvres sont les meilleures, qui sont les plus hautes en valeur auprès de votre Roi et qui élèvent le plus vos rangs ; qui sont meilleures pour vous que le don gracieux de l’or et de l’argent et plus méritoire que l’affrontement de l’ennemi qui vous combat et que vous combattez ? Ils (les compagnons) répondirent : « Oh que si, nous voulons savoir !» Il dit alors : « le rappel d’Allah qu’Il soit exalté ». At-Tirmidhi.

 

4. Faire le bien et le promouvoir

 

« Toute bonne action est un acte de charité (sadaqa). Celui qui fait la promotion d’un bien a le même mérite que celui qui l’accomplit ». Boukhâry et Mouslim.

 

5. La prédication (Ada’wa)

 

« Celui qui prêche une guidance sera rétribué au même titre que ceux qui le suivent sans que cela diminue leurs rétributions ». Mouslim


6. Ordonner le bien et interdire le mal

 

« Celui qui voit un mal (qu’on commet), qu’il le combatte par la main, s’il ne peut pas le combattre ainsi alors qu’il le fasse par sa langue et s’il ne peut pas le combattre ainsi alors qu’il le fasse par son cœur (en le désapprouvant) et cela est le degré de foi le plus faible ».Mouslim

 

7. La lecture et la récitation du Coran

 

« Lisez le Coran car il viendra le Jour de la résurrection en intercesseur pour les siens ». Mouslim


8. Apprendre le Coran et l’enseigner

 

« Le meilleur d’entre-vous est celui qui apprend le coran et l’enseigne ».Boukhâry

 

9. La salutation (As-Salâm)

 

Vous n’entrerez pas au Paradis tant que vous ne croirez pas, et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Voudriez-vous que je vous indique ce qui vous fera aimer les uns les autres ? Échangez abondamment la salutation (le fait de dire As-Salam ‘Alaïkoum [ wa rahmatoullahi wa barakatouhou] ). Mouslim

 

10. L’amour en Allah

 

Allah, qu’Il soit exalté, dira le Jour de la résurrection : « Où sont ceux qui se sont aimés en Ma gloire, aujourd’hui Je les abriterai dans Mon ombre, ce jour où il n’y a nulle autre ombre que la Mienne. » Mouslim

 

11. La visite des malades

 

« Il n’y a pas un musulman qui rende visite le matin à un autre musulman malade, sans que soixante-dix mille anges ne prient pour lui jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura un jardin au Paradis. » At-Tirmidhi

 

12. Aider les autres

 

« Celui qui soulage la détresse d’un autre, Allah le soulagera dans ce bas-monde et dans l’au-delà ». Mouslim

 

13. La discrétion au sujet des méfaits et des défauts d’autrui

 

« Celui qui se montre discret au sujet d’un autre, Allah fera preuve de discrétion à son égard le Jour de la résurrection ». Mouslim

 

14. L’entretien des liens familiaux

 

« La matrice est accrochée au Trône en disant : « celui qui soigne mon lien, Allah soignera le lien avec lui ; celui qui coupe mon lien, Allah coupera le lien avec lui ». Boukhâry et Mouslim

 

15. Le bon comportement

 

« Qu’est-ce qui fait le plus accédé au Paradis ? » a-t-on demandé au Messager d’Allah. Il répondit : « La crainte d’Allah et le bon comportement » At-Tirmidhi.

 

16. La vérité (ne dire et ne faire que ce qui est vrai)

 

« Attachez-vous à la vérité car la vérité mène au bien et le bien mène au Paradis ». Boukhâry et Mouslim

 

17. La maîtrise de soi pendant la colère

 

« Celui qui se maîtrise dans la colère alors qu’il peut l’exprimer, Allah l’invitera le Jour de la résurrection devant toutes les créatures pour lui faire choisir parmi les houris celles qu’il veut » At-Tirmidhi

 

18. L’expiation du bavardage

 

« Celui qui, dans une assistance, a trop bavardé puis a dit avant de la quitter : « gloire à Toi Seigneur et sois loué, j’atteste qu’il n’y a de Dieu que Toi, j’implore Ton pardon et je me repens à Toi » lui sera pardonné tout ce qu’il a commis dans cette assistance. » At-Tirmidhi

 

19. La patience et l’endurance

 

« Pour toute fatigue, toute maladie, tout souci, toute peine, tout mal et toute tristesse qui frappent le musulman, fût-ce la piqûre d’une épine, Allah lui en absoudra de ses péchés ». Boukhâry

 

20. Prendre soin de ses parents

 

« Honteux, honteux et honteux il sera ! « De qui s’agit-il ? Ô Messager d’Allah ! » Lui a-t-on demandé. Il répondit : « Celui dont les parents auront atteint la vieillesse, l’un des deux ou les deux, et il n’en profite pas pour mériter le Paradis ».Mouslim

 

21. Etre au service de la veuve et du nécessiteux

 

« Celui qui rend service à la veuve et au nécessiteux est comparable au combattant sur le sentier d’Allah ». Celui qui rapporta cette parole dit : « Je crois qu’il a dit aussi : «Et il est comme celui qui prie sans arrêt et celui qui jeûne sans interruption ». Boukhâry

 

22. Le parrainage de l’orphelin

 

« Moi et celui qui parraine un orphelin sommes (proches) au Paradis comme le sont ces deux-là » en montrant ces deux doigts : l’index et le majeur ». Boukhâry.

 

23. Les ablutions

 

« Celui qui accomplit correctement ses ablutions, ses péchés quitteront son corps jusqu’à sortir d’en dessous ses ongles ». Mouslim

 

24. Formuler la chahada (l’attestation de l’unicité) après les ablutions

 

« Si quelqu’un accomplit correctement ses ablutions puis dit : « j’atteste qu’il n’y a pas de divinités à part Allah, Seul et sans associé et j’atteste que Muhammad est son servant et Messager. Ô Seigneur fais-moi du nombre des repentis et fais-moi du nombre de ceux qui se purifient », alors les portes du Paradis lui seront ouvertes pour qu’il y entre par celles qu’il veut ». Mouslim

 

25. Dire l’invocation consacrée après l’adhan

 

« Celui qui dit après avoir entendu l’adhan : « Seigneur, Toi à qui s’adressent cet appel complet et cette prière célébrée, accorde à Muhammad « al-wassîla » (un endroit au Paradis) et la place d’honneur au Paradis (al-fadîla) et ressuscite-le au degré que Tu lui a promis » ; lui sera accordée mon intercession le Jour de la résurrection ». Boukhâry

 

26. La construction des mosquées

 

« Quiconque construit une mosquée en souhaitant l’agrément d’Allah, il lui en sera construit l’équivalent au Paradis ». Boukhâry

 

27. Le siwak (le brossage des dents avec le bois d’arak)

 

« Ne voulant pas mettre ma communauté dans la difficulté, c’est pour cela que je ne lui ai pas ordonné d’utiliser le siwak à chaque prière ». Boukhâry et Mouslim

 

28. La fréquentation de la mosquée

 

« Celui qui va à la mosquée matin et soir, Allah lui prépare une demeure au Paradis pour chaque aller et venue ». Boukhâry et Mouslim

 

29. Les cinq prières obligatoires

 

« Chaque fois qu’un individu musulman, au moment de la prière prescrite, accomplit correctement les ablutions et reste concentré en prière et accomplit correctement son inclinaison, alors cette prière sera pour lui une expiation de tous les péchés qu’il aura fait auparavant, tant que seront évités les péchés majeurs, et ce toute sa vie durant ». Mouslim

 

30. La prière du Fajr (l’aube) et celle de ‘asr (après-midi)

 

« Celui qui accomplit les deux prières, celle du matin et celle de l’après-midi, ira au Paradis ». Boukhâry

 

31. L’office du joumou’a (la prière et le sermon du vendredi)

 

« Celui qui accomplit correctement ses ablutions, puis va à la joumou’a et écoute attentivement (le prêche de l’imam), lui seront pardonnés tous ses péchés depuis le dernier vendredi et trois jours en plus ». Mouslim

 

32. L’heure du voeu exaucé le jour du vendredi

 

« Il y a en ce jour une heure pendant laquelle si un musulman se trouve en prière et demande quelque chose à Allah, Il lui accordera certainement son vœu ». Boukhâry et Mouslim. (Remarque : Les savants disent que c’est la dernière heure du ‘asr avant le maghreb et Allah est le plus Savant…)

 

33. Les prières rawâtib (« les régulières ») accompagnant les prières obligatoires

 

« Si un individu accomplit volontiers pour Allah, exalté soit-il, douze unités de prières hors de ce qui est prescrit, alors, certes, Allah lui bâtira, pour cet acte, une demeure au Paradis ».Mouslim

 

34. Prier deux unités de prières après un péché commis

 

« Si un individu commet un péché puis accomplit correctement ses ablutions puis se lève et prie deux unités de prières, puis implore le pardon d’Allah, alors, certes, Allah lui pardonnera ». Abou dawûd

 

35. La prière nocturne

 

« La meilleure prière après la prière obligatoire est la prière nocturne ». Mouslim

 

36. La prière du dohâ (peu après le lever du soleil jusqu’au midi)

 

« Pour chacune de vos phalanges, vous êtes redevable d’une aumône (sadaqa). Dire subhâna-llahi (gloire à Allah) est une sadaqa, dire alhamdou-lillahi (louange à Allah) est une sadaqa, dire lâ ilâha illa lahou (il n’y a pas de divinité à part Allah) est une sadaqa, ordonner un bien est une sadaqa, interdire un mal est une sadaqa et deux unités de prières de dohâ effectuées valent mieux que tout cela ». Mouslim

 

37. Prier sur le Prophète d’Allah

 

« Celui qui prie pour moi une fois, Allah le bénira dix fois ». Mouslim

 

38. Le jeûne

 

« Si l’individu jeûne un jour pour Allah, exalté soit-Il, alors Allah éloignera son visage à soixante-dix années du feu (distance) ». Boukhâry et Mouslim

 

39. Jeûner trois jours de chaque mois

 

«Le jeûne de trois jours de chaque mois équivaut au jeûne perpétuel». Boukhâry et Mouslim

 

40. Le jeûne de Ramadhân

 

« Celui qui jeûne le mois de Ramadhân par foi et en espérant sa récompense sera absout de ses péchés antérieurs. » Boukhâry et Mouslim

 

41. Jeûner six jours de Chawâl (le mois qui suit Ramadhân)

 

« Celui qui jeûne Ramadhân et le fait suivre par le jeûne de six jours de Chawâl, cela lui sera compter comme le jeûne perpétuel ». Mouslim

 

42. Le jeûne du jour de ‘arafa (le neuvième jour du mois de dhoul-hijja, le mois du pèlerinage qui est le dernier mois de l’année hégirienne)

 

« Le jeûne de ‘arafa expie (les péchés de) l’année écoulée et de l’année courante ». Mouslim

Précision : ceci n’est pas valable pour le pèlerin qui ne doit pas jeûner

 

43. Le jeûne du jour de ‘achorâ (le dixième jour du mois Mouharam, le premier mois de l’année hégirienne)

 

« Et je compte sur Allah pour que le jeûne de ‘Achoura expie l’année qui le précède. » Mouslim

 

44. Inviter le jeûneur pour la rupture du jeûne

 

« Celui qui offre à déjeuner à un jeûneur sera rétribué comme lui, sans que cela diminue la part du jeûneur ». At-Tirmidhi

 

45. La veillée en prière pendant la nuit du destin (al-qadr)

 

« Celui qui veille la nuit d’al-qadr par foi et espérant sa récompense sera absout de ses péchés antérieurs ». Boukhâry et Mouslim

 

46. La charité (sadaqa)

 

« La charité éteint le péché comme l’eau éteint le feu ». At-Tirmidhi

 

47. Le hajj (pèlerinage à la Mecque) et la ‘omra (petit pèlerinage à la Mecque)

 

« Les péchés commis entre deux ‘omra sont expiés et le hajj agréé n’a d’autre rétribution que le Paradis ». Mouslim

 

48. Les bonnes actions pendant la première dizaine de dhoul-hijja

 

« Il n’y a pas de bonne action qui soit plus aimable à Allah que celle faite pendant ces jours-ci » (signifiant les dix premiers jours de dhoul-hijja). « Même le jihad dans le sentier d’Allah ? » lui demanda t-on. Il répondit : « Même le jihad dans le sentier d’Allah sauf un homme qui est parti de chez lui et s’est sacrifié corps et biens. » Boukhâry

 

49. Le jihad dans le sentier d’Allah

 

« Etre mobilisé sur le sentier d’Allah un jour est meilleur que posséder ce bas-monde et ce qu’il contient. La (petite) part de l’un d’entre vous au Paradis est meilleure que ce bas-monde et ce qu’il contient ». Boukhâry

 

50. La dépense dans le sentier d’Allah

 

« Celui qui assure le paquetage d’un combattant dans le sentier d’Allah et celui qui prend en charge sa famille en son absence, sont comme celui qui est parti au combat ». Boukhâry et Mouslim

 

51. Participer à la prière funèbre et suivre le cortège funéraire

 

« Celui qui assiste à la cérémonie funèbre jusqu’à la prière aura un quirat (le mot arabe qui a donné le mot carat). Celui qui reste jusqu’à l’enterrement aura deux quirats ». Qu’est-ce que deux quirats lui a-t-on demandé ? Il répondit : « C’est l’équivalent de deux grandes montagnes ». Boukhâry et Mouslim

 

52. Préserver sa langue et sa chasteté

 

« Quiconque me garantit (de préserver) ce qu’il y a entre sa barbe et sa moustache et ce qu’il y a entre ses cuisses, je lui garantie le Paradis ». Boukhâry et Mouslim

 

53. Dire lâ ilâha illa lah et subhânallahi wa bihamdihi

 

« Celui qui dit cent fois en une journée « il n’y a pas de divinité à part Allah, seul sans associé, à Lui la royauté et la grâce et Il est capable de toute chose » aura la récompense de celui qui aura affranchi dix esclaves ; on lui en comptera cent bonnes actions et on lui pardonnera cent mauvaises actions et ces paroles lui serviront de protection contre Satan pendant toute la journée jusqu’au soir. Personne n’aura fait mieux que lui à part quelqu’un qui en aura fait plus »

 

« Celui qui dit cent fois en une journée : Gloire à Allah - à Lui la grâce (soubhâna lahi wa bihamdihi), lui seront ôtés ses péchés même s’ils étaient aussi abondant que l’écume de la mer ».Boukhâry et Mouslim

 

54. Ecarter le danger de la voie publique

 

« J’ai vu un homme se déplacer librement au Paradis pour avoir couper un arbre dans la rue qui gênait les passants ».Mouslim

 

55. L’éducation et l’entretien des filles

 

« Celui qui a trois filles, qui les loge, qui est bon avec elles et qui les entretient, aura définitivement droit au Paradis ». Ahmad

 

56. Prendre soin des animaux

 

« Un homme a vu un chien en train de manger de la terre de soif, il a, alors, puisé de l’eau avec son soulier pour lui donner à boire jusqu’à satiété. Allah a reconnu son geste et l’a fait entrer au Paradis ». Boukhâry

 

57. Délaisser la polémique


« Je suis garant d’une demeure au sein du Paradis pour celui qui renonce à la polémique même en ayant raison »
.
Abou dâwûd

 

58. La visite aux frères en Allah

 

Le Prophète dit à ses compagnons : « Ne voudriez-vous pas que je vous dise qui sont vos hommes au Paradis ? » « Oh que si, Messager d’Allah ! » répondirent les compagnons. Il dit : « un homme rendant visite à son frère à l’autre bout du pays, uniquement pour (plaire à) Allah, celui-là est au Paradis ». At-Tabarâny

 

59. L’obéissance de la femme à son mari

 

« Si la femme s’acquitte de ses cinq prières, si elle jeûne son mois, si elle préserve sa chasteté et si elle obéit à son mari, alors elle entre au Paradis par la porte qu’elle veut ». Ibnou Hibbane

 

60. Ne rien demander aux gens

 

« Celui qui s’engage devant moi à ne jamais rien demander aux gens, je lui garantis le Paradis ». Ahlou-sunane

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents