Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


At Taqwa partie 1

Publié par Baladislam sur 16 Décembre 2011, 23:09pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

fond islam (85)

 

Introduction

 

At Taqwâ est une des notions les plus importantes de l’Islam.

 

Le mot Taqwâ a été mentionné 151 fois dans le noble Qur`an.

 

Un des buts déclaré du jeûne n’est il pas justement at Taqwâ ? Allah dit en effet :

 

" Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété. " (2 :186)

 

At Taqwâ est donc un but des adorations en particulier Siyam.

 

Mais at Taqwâ est aussi une condition pour recevoir la guidée :

 

Dans la sourate Al Baqara, Allah commence la sourate en disant que ce Livre est un guide pour les pieux.

 

Dans sourate Yasin : Allah a dit:

 

« Tu avertis seulement celui qui suit le Rappel et craint le Tout Miséricordieux malgré qu'il ne le voit pas. Annonce-lui un pardon et une récompense généreuse. » [yasin: 11]

 

Donc acquérir la Taqwâ est une condition indispensable pour profiter pleinement du message du Qor’an.

 

Comme c’est une qualité très importante à acquérir, Allah nous ordonne en plusieurs endroits du Qur’an de l’acquérir, et en d’autres passages, Il nous montre comment l’acquérir.

 

Importance de l’acquisition de At Taqwâ

 

1) Ordre Coranique

 

« Et craignez Allah et sachez que vous allez Le rencontrer » (2,223)

 

« O vous qui croyez ! Craignez Dieu comme il convient réellement de Le craindre ! » (Cor. 3,102)

 

« Craignez Dieu autant que vous le pouvez ! » (Cor. 64,12)

 

Allah a invité Ses serviteurs à Le craindre Lui seul :

 

« Et manifestez de la crainte à Mon égard » (2,197)

 

Il fit l’éloge des croyants et les décrivit comme manifestant de la crainte à Son égard :

 

« Ils craignent leur Seigneur au-dessus d’eux. » (16,50)

 

Allah a fait de Sa crainte une condition de la perfection de la foi :

 

« Et craignez- Moi si vous êtes croyants. »

 

2) Dans le hadith :

 

Abou Dhar rapporte que le Prophète lui a dit: « Crains Allah où que tu te trouves ».(Ahmad, Tirmidhi et Dârami)

 

C'est-à-dire seul ou en public, en toute occasion, pour toute chose. At Taqwâ doit être un état permanent.

 

Il a dit aussi : « Trois choses sont salutaires (munjiyat) : la crainte d'Allah secrètement et publiquement, la modération dans les dépenses dans la richesse et dans la pauvreté, la parole juste dans le contentement et le mécontentement. »

 

On a demandé au Prophète ce qui faisait rentrer le plus les gens au paradis, il a répondu : « la crainte d'Allah et les bonnes manières seront les critères les plus retenus pour l'entrée au Paradis ». (Rapporté par Tirmidhi dans Chamaa-il')

 

Parmi les sept catégories de gens qui seront à l’ombre du Trône d’Allah , selon le hadith de Abu Horayra , au moins trois sont liées à at Taqwâ :

- un dirigeant juste (il ne peut l’être qu’avec at Taqwâ)

- un jeune homme qui a passé sa jeunesse dans l' adoration d' Allah

- un homme dont le coeur est attaché aux mosquées

- Deux hommes qui se sont aimés en Allah: en Lui ils se sont rencontrés et en Lui ils se sont séparés

- un jeune homme qui dit: "moi je crains Allah" quand il est appelé par une femme charmante et de haut rang social à faire le mal

- un homme qui fait une aumône au point que sa main gauche ignore ce que sa main droite a donné

- un homme qui se rappelle d' Allah dans la solitude et dont les yeux versent des larmes [par crainte ou amour d' Allah] (Al boukhary et muslim)

 

3) Une société sans Taqwâ (réfléchissons pour comprendre l’importance de Taqwâ)

 

Prenez deux hommes. L'un sait qu'il rencontrera Allah et est conscient que chacun de ses actes recevra une récompense. L'autre, au contraire, suppose qu'il n'aura de comptes à rendre à personne. Assurément, il existe une grande différence de comportements entre ces deux hommes. Celui privé de la crainte d'Allah sera plus enclin à commettre le mal et ignorer toute notion d'immoralité quand ses intérêts sont en jeu. Celui qui tue un être humain sans raison apparente ou pour une raison terrestre se permet de tels agissements car il ne craint pas Allah. S'il avait fermement foi en Allah et en l'au-delà, il n'aurait jamais osé faire ce pour quoi il ne peut rendre compte.

 

Dans le Coran, l'histoire des fils du prophète Adam, que la paix soit sur lui, est donnée en exemple pour attirer notre attention sur la profonde différence entre celui qui craint Allah et celui qui ne Le craint pas :

 

" Raconte-leur la véritable histoire des deux fils d'Adam quand ils offrirent un sacrifice : il fut accepté de l'un et celui de l'autre fut refusé. Il dit alors : " Je te tuerai. " L'autre dit : " Allah n'accepte que ce qui vient de ceux qui Le craignent. Même si tu lèves la main sur moi pour Me tuer, je ne lèverai pas la main sur toi pour te tuer. Assurément, je crains Allah, le Seigneur de l'univers. " (Sourate 5 al- Ma'ida : 27-28)

 

Celui qui ne craint pas Allah ose tuer son frère sans sourciller alors que son frère n'est en rien coupable, alors que la victime, malgré la menace de mort, affirme qu'il n'entreprendra d'aucune manière de tuer son frère. C'est là le comportement d'une personne qui craint Allah. Ainsi, une fois que les individus d'une société ont la crainte d'Allah, alors le meurtre, l'oppression, l'injustice et l'iniquité, qu'Allah n'approuve pas, cesseront et la société sera saine.

 

L’exemple d’une société qui essaye de se réformer sans At Taqwâ nous est donné par la prohibition de l’alcool aux états unis dans les années 1920. Pendant 13 ans de sa durée, la mafia ne s’est jamais aussi bien portée.

 

L’interdiction de l’alcool dans le Coran a été progressive, mais une fois qu’elle a été décrétée, les croyants ont tout jeté ce qu’ils possédaient de boissons alcoolisées. L’alcool a été éradiqué.

 

At Taqwâ est donc non seulement importante pour la foi du croyant, mais c’est la base d’une société saine et juste.

 

La compréhension de la notion de Taqwâ :

 

Définition de at Taqwâ :

 

L'Imam Hassan Al Basri a dit: « Les pieux: Ce sont ceux qui se préservent de ce qu'Allah a interdit et exécutent ce qu'Il leur a ordonné de faire. »

 

Sayyiduna 'Umar ibn Al-Khattab disait : "une personne ayant la qualité de Taqwâ ressemble à une personne marchant avec prudence sur une route épineuse. Elle ferait attention pour épargner ses vêtements d'être empêtrés dans les épines, ainsi une personne de Taqwâ est-elle consciente de chaque action (par crainte de tomber dans le mal)."

 

Sa'id ibn Jubeyr el koufy (un grand tabi’i élève de Ibn Abbas) a dit : "La crainte d' Allah est que tu Le craignes jusqu'à ce que cette crainte s'interpose entre toi et tes péchés. Telle est la véritable crainte d' Allah. Le dhikr est l'obéissance à Allah, or celui qui Lui a obéi s'est rappelé de Lui, quant à celui qui Lui a désobéi, il ne s'est pas rappelé de Lui même s’il a multiplié les tasbih et la récitation du Qur’an."

 

Bilal ibn sa'd disait : "Ne soit pas l'allié d' Allah en public et Son ennemi en secret" et il a aussi dit: "Ne regarde pas petite valeur de ton péché, mais regarde la grandeur de Celui à qui tu as désobéi".

 

La Taqwâ complète désigne cependant une réalité encore plus profonde que l’obéissance et l’abstention des interdits qu'Ibn Mas'oûd avait exprimé en ces termes:

 

"Craindre Allah comme il se doit signifie

- que l'on se soumette à Lui et qu'on se garde de Le désobéir,

- qu'on se souvienne de Lui et qu'on ne L'oublie pas,

- qu'on Lui exprime de la reconnaissance et qu'on ne soit pas ingrat envers Lui."

 

En d'autres termes, At Taqwâ, c'est de garder constamment à l'esprit et dans le coeur la présence d'Allah, Sa Toute Puissance, Ses Attributs de Perfection, de sorte à ce que nous fassions toujours attention, avant de dire ou de faire quoique ce soit, que nos actes ou propos ne consistent en rien qui pourrait attirer Son mécontentement ou Sa colère et aussi que nous agissions par honte de notre ingratitude envers Lui.

 

« Craignez Allah afin d’être reconnaissants » (3,123)

 

At Taqwâ : une disposition du coeur :

 

La Taqwâ, c'est donc avant tout une disposition du coeur et de l'esprit (at taqwâ hâhounâ : "la crainte révérencielle se trouve ici" disait le Prophète en faisant signe vers son coeur…), qui, progressivement, se manifeste sur le caractère et l'attitude entière de l'individu. Et, comme indiqué précédemment, cette crainte d'Allah a un rôle primordial dans la construction de notre identité spirituelle: C'est elle qui va assurer la stabilité et la fiabilité de ce qui va être bâti au dessus. Cette Taqwâ, elle n'est donc pas requise de la part du croyant uniquement de façon occasionnelle, pendant quelques jours et nuits, ou durant un mois de l'année... C'est une conscience qui doit être présente à chaque instant de la vie, à chaque fois que l'être humain est amené à faire des choix et à prendre des décisions. Et c'est là le sens de l'effort que nous devons mener… Agir pour garder notre Taqwâ éveillée, et la rendre ainsi puissante… Imaginez un peu ce que donnerait un édifice dont les fondations ne seraient fiables que pendant quelques dizaines de jours durant l'année… !

 

Ce n'est pas sans raison que le Prophète , mais aussi nos pieux prédécesseurs avaient toujours l'habitude, lorsqu'ils s'adressaient aux musulmans et les conseillaient, de commencer leur propos par une exhortation à l'attachement à la Taqwâ.

 

At Taqwâ est le mobile de l’action du croyant :

 

Sheikh Ahmad Zarrûq dit dans ses Qawâ`id : « L’un des mobiles de l’action, c’est l’existence de la crainte »

 

La crainte se caractérise chez celui qui perçoit le poids des conséquences de ses actes ou de ses négligences si bien qu’il honore ses devoirs et ne se risque pas dans les dérives ou les péchés. De plus, il ne s’expose pas à des situations susceptibles de l’attirer dans le mal et la corruption mais au contraire, essaye de faire de son mieux.

 

«Ô vous les croyants, ayez une crainte pieuse envers Allah et recherchez le moyen approprié pour gagner Son agrément.»(5 :35)

 

C’est-à-dire que la crainte d’Allah doit nous pousser à rechercher les moyens qui nous rapprochent de l’agrément de Allah .

 

« Ceux qui donnent ce qu'ils donnent, tandis que leurs coeurs sont pleins de crainte (à la pensée) qu'ils doivent retourner à leur Seigneur - Ceux-là se concurrencent à faire de bonnes actions et sont les premiers à les réaliser. » (23 : 60,61)

 

La Taqwâ a comme but l’amour réel et enraciné d’Allah

 

Pour se représenter At Taqwâ, il faut se représenter un amoureux : voudrait-il perdre son bien-aimé ? Non ! Alors il ferait tout ce qui est possible pour le garder et ne pas le perdre, pensant à chacun de ses souffles à ce qui plairait à son bien aimé et à ce qui lui déplairait. Il ferait tout pour éviter la séparation et si par malheur il était séparé, il feraittout pour retrouver son bien aimé. Il ne supporterait pas d’être privé de sa présence à cause de sa bêtise ou de sa légèreté et ressentirait cela comme une brûlure ou une déchirure intense.

 

Ainsi, cultiver at Taqwâ augmente la vigilance du coeur.

 

« Ceux que la crainte de leur Seigneur rend plus vigilants » (23,58)

 

At Taqwâ s’apprend et s’approfondit, car l’amour d’Allah n’est pas forcément présent au départ du cheminement du croyant.

 

Imam Al-Ghazali relate: "celui qui craint quelque chose (dans la création d'Allah) s’éloigne loin de Lui, tandis que celui qui craint Allah s’en va vers Lui (par amour et obéissance)!"

 

Allah a promis que cet amour sera donné en conséquence.

 

« Allah aime ceux qui Le craignent » (9,2)

 

La Taqwâ est en réalité liée à l’ihsan (le plus haut degré de la foi)

 

Le sentiment qui permet at Taqwâ est le sentiment de présence d’Allah basé sur ce verset :

 

« sachez que Allah sait ce qui est en vous ! Prenez garde à Lui » (2, 235)

 

« Craignez Allah, car Allah connaît parfaitement le contenu des coeurs » (5,7) (5,8)

 

Le Prophète a dit à Ibn Abbas « crains Dieu comme si tu le vois »

 

Quant à la définition de l’ihsan qu’il a donnée à l’ange Jibril (as) venu le questionner : « l’ihsan c’est que tu adores Allah comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui te voit » (Bukhari et Muslim).

 

Celui qui est sincère dans at Taqwâ craint en fait ce qu’Allah voit dans son coeur et scrute à cause de cela le fond de son coeur, de son intention et de son souci avant d’entreprendre quoique ce soit.

 

Le coeur s’illumine et devient habité par la crainte. Il n’a peur que de Dieu et ne craint plus les reproches de quiconque et tout le reste devient négligeable et insignifiant pour lui.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents