Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Ce qu'on doit mettre devant nous dans la prière

Publié par Baladislam sur 13 Avril 2011, 22:04pm

Catégories : #La Salat

fond islam (34)

 

1-Son statut:

 

Il est recommandé à celui qui prie de mettre juste devant lui quelque chose qui interdit le passage et protège sa vue de voir ce qu'il y a derrière elle.

 

Chez Abu Saïd, le Messager de Dieu (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a dit: «Lorsque vous êtes dans la prière mettez quelque chose devant vous et approchez en». Abu Dawud et Ibn Maja ont rapporté ce hadhith.

 

D'après Ibn Omar, le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) demandai la lance le jour des fêtes, la mettait devant lui et priait, les gens prièrent derriere lui. Il faisait de même en voyage puis les Émirs faisaient de même après lui. Bukhary, Muslim et Abu Dawud ont rapporté ce hadith.

 

Les hanafites et les Malikites trouvent que cette barrière se fait si l'exécuteur craint le passage devant lui mais elle est abominable s'il est sûr que personne ne passera.

 

D'après Ibn Abbas; le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) avait prié dans un lieu désert sans rien devant lui. Ahmad et Abu Dawud ont rapporté ce hadith. Bayhaqy de même. Il a ajout&: II y a un témoin dans une chaine plus authentique que celle ci d'après El fadl bin Abbas.

 

2 -Comment se réalise cette barrière:

 

Elle se réalise par n'importe quelle chose que l'exécuteur de la prière met devant lui même si c'est la fin de son lit.

 

D'après Sabura bin Mabid: Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Si vous priez barre' vous-même par une flèche?». Ahmad et Hakim ont rapporté ce hadith. Hakim dit qu'il est authentique selon les conditions de Muslim... El Haythamy a dit: Les hommes de Ahmad sont ceux du livre « Sahih ».

 

D'après Abu Hurayra: Abu Qasem (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a dit: «Si quelqu'un d'entre vous prie, qu'il mette devant lui quelque chose, s'il ne trouve pas qu'il souligne un trait par terre ainsi il ne doit rien craindre si quelqu'un passe». Ahmad, Abu Dawud et Ibn Hibban ont rapporté ce hadith. Ibn Hibban l'a authentifié Ahmad et Ibn Madiny l'ont authentifié également. Bayhaqy a dit: ce hadith n'est pas mal pour ce statut.

 

On avait rapporté d'après le Messager de Dieu (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) qu'il avait considéré comme barrière, aussi l'arbre, le lit dans lequel Aïcha était allongée, et sa monture...

 

D'après Talhata; Nous exécutions la prière et les animaux passaient devant nous. Le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dit: «que la fin .... soit devant vous et ne craignez rien qui passe devant vous». Ahmad, Muslim, Abu Dawud, Ibn Maja et Tirmidhy ont rapporté ce hadith, Tirmidhy dit qu'il est bon et authentique.

 

3 -La barrière de I'Imam est une barrière aux autres:

 

La barrière de l'Imam est considérée comme une barrière pour les autres. Amr bin Chu'ayb a rapporté d'après son père d'après son grand père: nous descendîmes de la montée Adhakhir en compagnie du prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu), le temps de la prière est arrivé, il se mit en face d'un mur, qu'il considère comme Qibla nous nous mîmes derrière lui. Un bélier vint passer devant lui, mais il l'a poussé jusqu'à ce qu'il se colle au mur et qu'il passe derrière lui. Ahmad et Abu Dawud ont rapporté ce hadith.

 

D'après Ibn Abbas: Je suis arrivé sur le dos d'une ânesse j'étais encore petit, le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) guidait la prière à Mina je suis passé devant quelques uns, et j'ai envoyé l'ânesse brouter puis je suis entré dans le rang personne ne m'a rien dit, la plupart des Ulémas ont rapporté ce hadith.

 

Ces hadiths indique qu'il est permis de passer entre les exécuteurs de la prière et que la barrière est indiquée seulement pour l'Imam et pour le solitaire.

 

4 -Il est préférable de s'approcher d'elle:

 

Baghawy a dit: les savants ont trouvé préférable qu'on s'approche beaucoup de la barrière de manière qu'il n'y ait entre l'homme et elle plus que la distance pour se prosterner.

 

Il en est de même pour la distance entre les rangs -Dans le hadith précèdent: qu'il s'approche d'elle.

 

D'après Bilal qu'il avait exécuté une prière ayant entre lui et le mur juste la distance de trois bras. Ahmad et Nasay ont rapporté ce hadith. Bukhary a rapporte un hadith de même sens.

 

D'après Sahl bin Sad: «Le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) ne laissait pas plus que la distance nécessaire pour le passage d'une brebis». Bukhary et Muslim ont rapporté ce hadith.

 

5 -Il est interdit de passer devant l'exécuteur de la prière (entre le croyant et la barrière):

 

Tous les hadiths montrent qu'il est interdit de passer entre l'exécuteur de la prière et sa barrière. Ceci est considéré parmi les grands faits interdits. D'après Yusr bin Saïd que Zayd bin Khalid l'avait envoyé chez Abu Juhaym lui demander ce qu'il sait à propos de celui qui passe entre les mains du croyant qui prie avec une barrière.

 

Abu Juhaym répondit: Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Si le passant connait ce qu'il aura s'il passe entre les mains de l'exécuteur de la prière, il aurait dû attendre quarante et cela sera mieux pour lui».

 

D'après Zayd bin Khalid; le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Si le passant entre l'exécuteur de la prière et sa barrière sait ce qu'il aura comme châtiment, il aurait dû attendre quarante années avant de passer». El Bazzar a rapporté ce hadith selon une chaine authentique.

 

Ibn Qayim a rapporté d'après Ibn Hibban et d'autres: cette interdiction se fait si l'homme a une barrière devant lui mais si l'homme n'a pas une barrière, le passage n'est pas prohibé. Abu Hatim (qui est Ibn Hibban) a pris preuve dans son livre Sahih d'après Al Muttalib bin Abi Wada'a qui dit: J'ai vu le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) quand il eut terminé sa tour, s'éloigner et prier deux rakas sans qu'il y ait entre lui et les autres aucune chose.

 

Abu Hatim dit que cette nouvelle indique qu'il est permis de passer devant celui qui prie sans barrière. Il comporte une preuve bien claire que l'interdiction du passant précèdent était pour celui qui a une barrière devant lui.

 

Abu Hatim a précisé qu'il n'y avait pas une barrière entre le prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) et les autres. Puis il ajoute d'après El MuttaIib: j'ai vu le prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) ,exécuter une prière près du pilier noir, les hommes et les femmes passaient entre ses mains, il n 'avait rien comme barrière devant lui.

 

Dans le livre «Rawdat» s'il prie sans barrière ou avec barrière mais avec une distance, il n'aura probablement pas besoin de raccourcir la distance. Le passage entre les mains n'est pas interdit dans ce cas mais il est préférable de ne pas le faire.

 

6 -La légalité de pousser le passant devant soi en prière:

 

Si l'homme a fait devant lui une barrière, il lui est permis de pousser celui qui passe entre ses mains que ce soit homme ou animal. Mais si le passage est en dehors de la barrière, il n'est pas permis de le pousser et le passage ne nuit pas.

 

D'après Hamid bin Hilal: Je causais avec un ami, Abu Salih Samman me dit: Je vais te raconter ce que j'ai entendu,et vu de Abu Saïd Khudry. Nous exécutions ensemble la prière un vendredi, il avait devant lui une barrière. Un jeune homme de Banu Abi Mu'ayt entra et essaya de passer entre ses mains. Abu Said Ie poussa. L'homme ne trouvant aucun autre passage essaya de passer une autre fois Abu Said le poussa de nouveau plus fortement. L'homme attendit à la fin il eut de Abu Said de bons grondements. Les hommes entrèrent ensuite à la mosquée il se plaignit près de Marwan. Abu Saïd passant, Marwan lui demanda de quoi s'agissait-il. Abu Saïd répondit: «J'ai entendu le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dire: « Si quelqu'un parmi vous prie ayant devant lui une barrière et quelqu'un vient essayer de passer entre ses mains qu'il le pousse de coté s'il refuse qu'il le combatte car c'est un démon». Muslim et Bukhary ont rapporté ce hadith.

 

7 -Rien ne coupe la prière:

 

Ali, Uthman, Ibn El Musayib, Chu'abi, Malik, Chady, Sufyan el Thawry et les hanafites, Selon le hadith de Abu Dawud d'après Abu Waddak: «Un Quraïchite voulait passer entre les mains de Abu Saïd qui le poussa l'homme recommença et Abu Saïd le poussa à trois reprises. Quand il termina il dit: rien ne peut interrompre la prière. Mais le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: « Essayez de les éloigner tant que vous pouvez car c'est le démon ».

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents