Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Ce que rapporte les compagnons du Messager de Dieu sur le Paradis

Publié par Baladislam sur 18 Avril 2012, 22:00pm

Catégories : #Le Paradis

 fond écran noms allah (80)

 

Anas ibn Malek, Abi Saïd el Khoudri, Abdallah ibn Amrou ibn El Aâs, Djarir, Sohaïb, Abou Houreira, Abou Moussa, dans les Sehah, dans les Sounan, dans les Mesned, les dires rapportés par ces hautes personnalités concernant ce qui se trouve au Paradis, est résumé ainsi: "Comment estime-t-on un Paradis qui fut planté par Dieu, et constitue un refuge pour Ses intimes parmi Ses doués serviteurs ?"

 

Il l'emplit par Sa Miséricorde, Sa bienfaisance, et Son agrément, Il a décrit ses énormes délices, son royaume est gigantesque. Il a créé tout ce qu'il faut de bonnes choses, Il l'a purifié de toute tare de tout ce qui est malencontreux, de tout manque. Son sol et sa terre, c'est le musc et le safran. Son plafond est le trône du Clément. Ses murs et son décor faits du meilleur musc. Ses gravillons, des perles et des émeraudes. Ses édifices sont d'or et d'argent tout comme les troncs des arbres. Ses fruits sont identiques aux gourdes, plus doux que le miel et plus tendres que le beurre. Les feuilles des arbres sont plus fines que la soie. Ses fleuves: les uns sont de lait sans que sa saveur ne soit détériorée, un fleuve de vin excellent à boire, un fleuve de miel filtré. Ses fruits sont de toutes qualités possibles et inimaginables. Ses viandes d'oiseaux de toutes les qualités et de toutes sortes. Ses boissons sont de Camphre, de gingembre, de Tensim. Ses vaisselles et couverts sont d'or pur et d'argent pur. Ses montants de portes sont d'une largeur de quarante années de marche à pied. Ses brises, dans les feuilles donnent un sens musical pour celui qui veut l'écouter. Son ombre constituée par un arbre a la distance de cent ans de marche sur une monture rapide. La superficie d'une part du dernier à entrer au Paradis est l'étendue d'un royaume dans lequel il y a ses palais, ses maisons, ses vergers, ses lits, ses baldaquins, ses fauteuils, et équivaut à mille ans de marche.

 

Ses coupoles, ses tentes: une de ses tentes est faite d'une seule perle dont le diamètre est de quatre-vingt-dix kilomètres. Ses hauteurs, ses palais, ce sont des immeubles construits sur des fleuves qui coulent sans arrêt. Son espace n'a aucune limite. Les habits de ses habitants sont de vraie soie et de parures d'or. Ses tapis ont des doublures de brocart et sont déroulés dans les plus hautes places. Ses divans, sont comme des lits recouverts de franges d'or accolées les unes aux autres. La beauté du visage des habitants, est comparable à la pleine lune. Leur âge est de trente-trois ans, sous la forme d'Adam père de l'humanité.

 

Ce qu'ils entendent, ce sont les chants de leurs Houris, mieux encore les sons des Anges et des Prophètes, mieux et plus haut que cela, le discours de Dieu. Les montures sur lesquelles ils se rendront visite mutuellement, les promèneront où ils voudront dans les Paradis. Leurs parures sont faites de perles et d'or, sur leur front des tiares ornées de pierres précieuses. Leurs serveurs sont comme des perles parsemées. Leurs épouses sont gracieuses et de même âge, d'une jeunesse resplendissante, leurs joues comme des roses, leurs seins comme des grenades, ce qui est intérieur est plus délicieux que l'extérieur. Quand elles sourient elles ressemblent à l'éclairage d'une source lumineuse. Leur rencontre est une félicité, leur approche agréable, leur langage est celui des grands amoureux. Ils verront leur visage sur leur joue comme dans un miroir, ils verront la moelle de leurs os à travers leurs vêtements. Si elles se présentent au monde leur parfum le couvrira. Leur voix est délicieuse à entendre par invocation de Dieu. Leur couronne sur terre équivaut à la terre et tout ce qu'elle comporte. Leur beauté augmente au fur et à mesure du temps. Plus on les voit et plus on est amoureux d'elles.

 

Elles ne tombent jamais enceintes ni malades, n'ont pas de menstrues, n'urinent pas, ne font pas leurs besoins, ne crachent pas, n'ont pas de gaz, elles sont éternellement belles et jeunes, leurs vêtements ne s'usent jamais, elles sont éternellement aimables et affables.

 

Elles ne désireront que leur mari et personne d'autre. Si leur mari les regarde, elles lui font plaisir, elles obéissent à ses ordres. S'il s'absente, elles le protègent, ils ont une confiance réciproque. Ni génie ni homme ne les ont jamais aperçues avant lui. A chaque fois qu'elles lui racontent des choses, c'est avec une voix délicieuse qui lui fait plaisir.

 

Lorsqu'elles arrivent, elle emplissent leurs palais, leurs salons d'une lueur extraordinaire. Leur âge est aux alentours de la meilleure jeunesse. Leur beauté resplendissante. Leurs sourcils sont d'un noir déposé sur une blancheur immaculée. Leurs membres sont sveltes dans une parfaite proportion. Leurs seins dressés comme des grenades. Leur couleur ressemble à des perles et des rubis. Leur éthique est exemplaire et unique, qui rassemble leur beauté et leur savoir-faire. La beauté interne et externe chante à l'unisson. Elles sont aimantes et gracieuses pour leur mari.

 

Le jour où une voix s'élève: "Votre Dieu (Bienveillant et le très haut) va vous rendre visite." Ils diront: "Obéissance et soumission", ils se lèveront pour la visite avec joie. Les montures les porteront avec allégresse rapidement jusqu'a leur arrivée au fleuve parfumé, où Dieu leur a fixé rendez-vous. Une fois tous présents, Dieu ordonnera à sa Chaise de se placer à cet endroit. On leur érigera des fauteuils de lumière, des fauteuils de perles, d'autres d'émeraude, d'or, d'argent, les derniers s'assoiront sur des dunes de musc, sans avoir de différence entre eux.

 

Une voix dira: "Ô gens du Paradis! Vous avez une promesse de Dieu qui veut la réaliser." Il diront: "Laquelle? Il nous a blanchi nos faces, il nous alourdit nos balances, Il nous introduit au Paradis, et nous a détournés de l'Enfer." Restant dans cette position jusqu'a ce qu'une lumière les éclaire et les paradis avec, Ils lèveront leurs têtes vers le Tout-Puissant et ses sacrés noms merveilleux. Il se montrera au-dessus d'eux et dira: 0 gens du Paradis! Que la paix soit sur vous, il n'y aura pas mieux que Son Salut. Ils Lui répondront: C'est Toi La Paix et de Toi vient la Paix, plein de Majesté et de Magnificence. Il se montrera à eux, souriant et disant: 0 gens du Paradis! La première des choses qu'Il entendront de Lui sera: [Où sont Mes serviteurs qui ont cru en Moi, Invisible et sans Me voir? Ce jour est le jour du surplus.] Ils répondront en choeur: Nous avons agréé, agrée-nous. Il leur répondra: Ô gens du Paradis! Si je ne vous avais pas agréés, Je ne vous aurais pas accordé l'entrée dans Mon Paradis. C'est le jour du surplus, demandez-Moi. Il répondront en choeur: Montre nous Ta Face afin de la contempler. Les voiles s'enlèveront et Il se montrera, Il les recouvrira de Sa Clarté, s'Il n'avait pas décidé de les brûler, ils seraient brûlés.

 

Dans cette réunion, Dieu parlera avec eux un par un et dira: Ô Untel, te souviens-tu du jour où tu as commis tel et tel péché dans ta vie terrestre? Il demandera: "Ô mon Dieu ne m'as-Tu pas pardonné ?" Il lui répondra:[Ma clémence t'a permis d'être à cette place-ci!] Quelle excellente sensibilité d'écouter ces Bonnes Paroles.

 

Quelle somptueuse vision de regarder la Face de Dieu!

 

Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants, qui regarderont leur Seigneur.

 

Des visages ce jour-là resplendissant de beauté Contemplant de leurs yeux leur Seigneur

(S75, V22 à 23)

 

Le Paradis Hadi El Arwah ila biladi El Af'rah

par le cheikh Ibn Qayyim al Jawziyya

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents