Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Ce qui n'annule pas les ablutions

Publié par Baladislam sur 21 Décembre 2010, 23:04pm

Catégories : #La purification et les ablutions

Fond écran islam coran (4)

 

Il vaut mieux dire que les cas que nous allons citer sont considérés comme cause pour annuler les ablutions mais rien n'a prouve cela; ces cas sont les suivants:

 

1 -Toucher la femme:

 

D'après Aïcha (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu), l'a embrassée pendant qu'il était a jeûne, et il a dit: «le baiser n'annule pas les ablutions et ne rompt pas le jeune.» Ce hadith est transmit par Ishaq bin Rahawiya, et par Bazzar selon une chaine bonne. Abdul Haq a dit: «je ne vois aucune perturbation qui pousse a le négliger.».

 

D'après elle (que Dieu l'agrée) également: «Une nuit je n'ai pas trouvé le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dans son lit, alors je l'ai cherché dans la mosquée et j'ai mis ma main sur les plantes de ses pieds dressés pendant qu'il disait: «O mon Dieu! je me réfugie auprès de ton agrément contre ta colère, je me réfugie auprès de ton pardon contre ton châtiment, et je me réfugie auprès de Toi contre Toi, je ne peux te rendre l'éloge tel que tu le rends pour Toi-même.» Ce hadith est rapporté par Muslim et Tirmidhy qui l'a authentifie.

 

De même d'après elle (que Dieu l'agrée), le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a embrassé l'une de ses femmes puis il est allé faire ses prières sans refaire ses ablutions. Ce hadith est rapporté par Ahmad et les quatre selon une chaine dont les transmetteurs sont dignes de confiance.

 

Enfin aussi d'après Aïcha: «Je dormais devant le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) et mes pieds se trouvaient dans sa Qibla. Lorsqu'il se prosternait il me touchait et je repliais ma jambe.» selon une autre version: «lorsqu'il voulait se prosterner il touchait mon pied.» Ce hadith fait l'objet d'un accord.

 

2-L'écoulement du sang par des voies autres que les voies uaturelles. Soit d'une blessure, soit d'une ventouse ou soit par un crachement.

 

EI-Hasan (que Dieu l'agrée) a dit: «Les musulmans priaient avec leurs blessures.» Ce hadith est rapporté par Bukhary qui a dit: «Ibn Omar (que Dieu l'agrée) a pressé un bouton jusq'au coulement du sang et il n'a pas refait ses ablutions». De même Ibn Abi Awfa a craché du sang et il a continué sa prière. Omar ben Khattab (que Dieu l'agree) a prié et le sang coulait de sa blessure. Abbad bin Bichr a reçu une flèche pendant qu'il priait et il ne s'est pas arrêté et a continué sa prière. Ces traditions sont rapportées par Abu Dawud, Ibn khuzayma et Bukhary qui les a rapportées comme étant Mu'allaq.

 

3 -Le vomissement:

 

Peu importe la quantité, si elle remplit la bouche ou non. On n'a pas rapporté de hadiths qui contredisent cela et peut être considérés comme preuves.

 

4 -Le fait de manger de la viande des chameaux:

 

C'est l'avis des quatre premiers califes,· de plusieurs compagnons et plusieur sadeptes, mais on a rapporté un hadith authentique qui mentionne que ce fait annule les ablutions. D'après Jabir bin Bamura (que Dieu l'agrée), un homme a interrogé le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu): «devons-nous refaire nos ablutions si nous avons mangé la viande des moutons?» il lui a répondu: «Si tu veux, tu peux les refaire si tu ne veux pas rien ne t'oblige à les refaire.» alors il lui a demandé de nouveau: «devons-nous refaire nos ablutions, si nous avons mangé la viande des chameaux?» il lui a répondu: «oui, fais tes ablutions si tu manges la viande des chameaux.» L'homme l'a interrogé encore «Puis-je prier dans les enclos des moutons». Le Prophète (sur lui bénédiction ct h paix de Dieu) a dit: «Oui», Enfin l'homme lui a dit: «Puis-je aussi prier dans les enclos des chameaux!» Il lui a répondu: «Non». Ahmad et Muslim ont rapporté ce hadith.

 

D'après Barra ben Azeb (que Dieu l'agrée),on a interrogé le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) à propos des ablutions s'ils s'annulent à la suit de la viande des chameaux, il a dit: «oui faites vos ablutions.» On l'a interrogé à propos de ma viande des moutons. Il a dit: «Non, ne faites pas vos ablutions.» on l'a ensuite interrogé à propos de la prière dans les enclos des chameaux, il a dit: «ne priez pas, se sont des lieux pour les diables.» On l'a enfin interrogé a propos de la prière dans les enclos des moutons, il a dit: «Priez, ces endroits sont bénis.». Ce hadith est rapporté par Ahmad, Abu Dawud et Ibn Hibban, Ibn Khuzayma a dit: «je n'ai trouvé aucun désaccord entre les Ulémas sur l'authenticité de cette tradition, du coté de transmission et de la dignité de ses transmetteurs.» Nawawy a dit: «Cette doctrine s'appuie sur une preuve forte. Mais la Majorité des Ulémas admet l'avis opposé.».

 

5 -Le doute dans l'annulation des ablutions:

 

Si l'homme purifié doute et ne sait pas s'il a lâché des vesses ou non. Ce doute n'annule pas ses ablutions s'il était entrain de prier ou non, jusqu'à ce qu'il soit sûr qu'il a lâché des vesses.

 

D'après Abbad bin Tamim, d'après son oncle (que Dieu l'agrée): «Un jour, il s'est plaint, devant le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) au sujet de l'homme qui s'imagine avoir lâché quelque chose pendant la prière. Il lui a dit: «Cet homme ne doit pas laisser sa prière tant qu'il n'a pas entendu un bruit ou senti une odeur.» Ce hadith est rapporté par EI-Jama'a sauf Tirmidhy.

 

De même d'après Abu Hurayra (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Si quelqu'un d'entre vous s'imagine qu'il a commis quelques vesses pendant la prière qu'il ne quitte pas la mosquée avant d'entendre un bruit ou de sentir une odeur.» Ce hadith est rapporté par Muslim, Abu Dawud et Tirmidhy.

 

L'objectif n'est pas d'entendre un bruit ou de sentir une odeur, mais l'objectif c'est d'être sur qu'il a lâché quelques choses.

 

Ibn EI-Mubarak a dit: «s'il doute au sujet du lâchement des vesses il ne doit pas refaire ses ablutions jusqu'à ce qu'il soit sur de façon qu'il peut même jurer, par contre s'il est sûr d'avoir lâché quelque chose mais il doute de sa pureté, il doit refaire ses ablutions selon l'unanimité des musulmans.».

 

6 -L'éclat de rire pendant la prière n'annulent pas les ablutions, car rien n'est authentique à ce propos.

 

7 -Laver le mort n'annule pas les ablutions, car la preuve de l'annulation est faible.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog