Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Chapitre 28 Le devoir de cacher les défauts des musulmans et l'interdiction de les divulguer sans nécessité

Publié par Baladislam sur 7 Avril 2011, 22:04pm

Catégories : #Hadiths

fond islam (22)

 

Dieu le Très-Haut dit:

 

Ceux qui aiment discréditer les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Coran 24/19

 

240. Selon Abû Hurayra, le Prophète (Saw) a dit : Il n'est pas serviteur qui ne cèle les défauts d'un croyant en ce monde sans que Dieu ne cèle les siens le jour de la Résurrection. Muslim

 

Ce qu'il faut retenir :

 

La récompense est fonction de l'oeuvre accomplie, celui donc qui cache les défauts de son Frère ici-bas, Dieu lui cachera les siens le jour du Jugement.

 

241. Selon Abû Hurayra, le Prophète (Saw) a dit: L'ensemble de ma communauté sera préservé, à l'exception de ceux qui divulguent leurs péchés. Et la divulgation consiste à ce que l'homme, après avoir commis un péché la nuit et parvenu au matin, se mette à dire: « O untel, j'ai fait ceci et cela hier ! », alors que Dieu avait préservé son anonymat. Son Seigneur l'avait pourtant couvert la nuit mais il dévoile au matin ce que Dieu avait préservé. Bukhari et Muslim

 

242. Selon Abû Hurayra, le Prophète (Saw) a dit : Si une esclave commet l'adultère et que cela est prouvé, qu'on lui applique me nombre de coups de fouet légal et qu'on ne la blâme pas davantage. Si elle réitère, qu'on lui applique la flagellation légale sans lui faire de réprimande. Si, ensuite, elle récidive une troisième fois, qu'on la vende, fut-ce au prix d'une corde de crin. Bukhari et Muslim

 

Ce qu'il faut retenir :

 

 

Quand une personne commet un péché (ici, il s'agit d'un esclave mais cela vaut pour toute personne), il ne faut pas la poursuivre avec son péché et la considérer continuellement en fonction de ce péché, surtout si elle a payé sa dette. II faut plutôt faire preuve de compassion et de clémence afin de la ramener à la droiture. Néanmoins, si cette personne persiste dans son péché, il faut se séparer d'elle et ne plus la fréquenter.

 

243. Abû Hurayra rapporte : On conduisit devant le Prophète (Saw) un homme qui avait bu. Le Prophète dit : « Frappez-le ! » Certains le frapperent de leurs mains, d' autres à l'aide de leurs chaussures et d'autres encore avec leurs habits. Quand l'homme s'en alla, quelqu'un s'exclama: «Que Dieu t'humilie! » Le Prophète reprit: « Ne prononcez pas de tels propos! N'apportez pas votre aide à Satan contre cet homme. » Bukhari

 

Ce qu'il faut retenir :

 

II faut invoquer Dieu en faveur de celui qui commet un péché et non pas porter assistance au diable en invoquant contre lui. La méthode employée par le Prophète (Saw) à l'égard de ceux qui commettent des pèches est remarquable: il ordonne de ne pas insulter, réprimander ou invoquer Dieu contre le pécheur, tout cela afin d'inciter l'homme à délaisser le péché.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents