Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Chapitre 41 L'interdiction de rompre les liens avec ses parents et ses proches

Publié par Baladislam sur 16 Juin 2011, 22:03pm

Catégories : #Hadiths

fond islam (138)

 

Dieu le Très-Haut dit:

 

En vous dérobant, ne risqueriez-vous pas de répandre le désordre sur la Terre et de rompre vos liens de parente? Ce sont ceux-là que Dieu a maudits en les frappant de surdité et de cécité. Coran 47/22-23

 

Mais ceux qui violent le pacte de Dieu après s'y être engagés, qui brisent les liens que Dieu a ordonné de maintenir, qui sèment la corruption sur la Terre, ceux-là seront maudits et voué à la plus détestable des demeures. Coran 13/25

 

Ton Seigneur t'ordonne de n'adorer que Lui, de traiter avec bonté ton père et ta mère. Et si l'un d'eux ou tous les deux atteignent, auprès de toi, un age avance, ne leur dis pas: "Fi!" Ne leur manque pas de respect, mais adresse-leur des paroles affectueuses ! Et, par miséricorde, fais preuve à leur égard d'humilité et adresse à Dieu cette prière: "Seigneur! Sois miséricordieux envers eux comme ils l'ont été envers moi, quand il m'ont élevé tout petit!" Coran 17/23-24

 

336. Selon Abu Bakra Nufay' ibn al-Harith, le Prophète (saw) a dit par trois fois : « Ne vous informerais-je pas des plus graves pèches capitaux ? » Nous lui repondîmes : « Certainement, Envoyé de Dieu! » Il reprit alors : « L'associationnisme et la rupture des liens avec ses parents. » Mais, alors qu'il était accoudé, il se redressa et ajouta « II y a aussi la calomnie et le faux témoignage. » Il le répéta tant que nous dimes; « Si seulement il n' en avait rien dit ! » Bukhari et Muslim

 

Ce qu'il faut retenir :

 

La gravité du péché varie selon les conséquences qu'il génère, et le plus immonde est l'associationnisme, vient ensuite la rupture des liens avec ses parents.

 

337. 'Abdullah ibn 'Amr ibn al-'As rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (saw): Les péchés capitaux sont les suivants : l'associationnisme, la rupture des liens avec père et mère, le meurtre et le parjure. Bukhari

 

Ce qu'il faut retenir :

 

Le Prophète (saw) s'est contenté de citer parmi les péchés capitaux l'associationnisme, la rupture des liens avec père et mère, le meurtre et le parjure soit parce que ceux qui étaient présents étaient les plus concernés par ces péchés, soit parce qu'ils constituent les plus graves des péchés capitaux.

 

338. Toujours selon lui, le Prophète (saw) a dit: « Fait partie des péchés capitaux le fait d'insulter ses parents. » Les Compagnons demandèrent alors : « O Envoyé de Dieu ! Est-il possible d'insulter ses parents? » Le Prophète reprit alors : « Assurément, en insultant le père et la mère d'autrui, ce dernier se mettra alors à insulter son père et sa mère. » Bukhari et Muslim

 

Une version rapporte : « Parmi les péchés capitaux les plus graves, on dénombre le fait de maudire son père et sa mère. » On demanda alors : « O Prophète de Dieu ! Comment un homme pourrait-il maudire son père et sa mère? » Le Prophète répondit alors : « En insultant le père d'autrui, ce dernier se mettra à insulter son père, et en insultant sa mère, il insultera la sienne. »

 

339. Selon Abu Muhammad Jubayr ibn Mut'im, le Prophète (saw) a dit : « N'entrera pas au Paradis quiconque rompt les liens avec sa famille. » Bukhari et Muslim

 

340. Selon Abu 'isa al-Mughira ibn Shu'ba, le Prophète de Dieu (saw) a dit : « Dieu le Très-Haut vous a interdit de rompre les liens avec vos mères, de ne pas vous acquitter de vos obligations, de demander ce qui ne vous est pas dû et d'enterrer vos filles vivantes. Il Lui répugne également de vous voir rapporter tout ce que vous entendez sans distinction, de poser trop de questions (ou de demander avec insistance ce qui s'avère inutile) et de dilapider vos biens. » Bukhari et Muslim

 

Ce qu'il faut retenir :

 

Le hadith corrige les injustices faites envers les femmes de l'époque : enterrer sa fille vivante était une pratique très répandue chez les Arabes avant l'avènement de l'islam. Dieu dit:

 

« Lorsqu'on demandera à la fille vivante pour quel crime elle a été tuée » (Coran 81/8-9)

 

Le Prophète (saw) confirme l'interdiction formelle d'un tel acte. En outre, il parle du comportement à avoir envers sa mère. Le hadith spécifie les mères bien que d'autres hadiths mentionnent les pères également -car l'obéissance envers elles prime sur celle des pères comme il a été rapporté dans une tradition prophétique.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents