Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


D'autres événements en cette première année de l'émigration (Hégire)

Publié par Baladislam sur 25 Mars 2011, 23:05pm

Catégories : #Mohamed (Saw) Prophète de l'Islam

fond islam (24)

 

La première année de l'Hégire ne s'était pas encore écoulée que les événements se succédèrent.

 

On sait que le Prophète (SB sur lui) et les fidèles accomplissaient deux prières par jour, de deux 'rak'a" chacune, l'une le matin et l'autre le soir, et cela avant l' 'lsra" et le 'Mi'râi" (le Voyage nocturne et l'ascension).

 

« Persévère dans la patience, la promesse d'Allah est vérité. Implore le pardon de ton péché et célèbre la louange de ton Seigneur au soir et au matin. » 40 - Le Croyant- 55

 

Lorsque le Prophète (SB sur lui) se rendit de nuit à Beyt elMaqdis (Jérusalem) et monta aux hauts cieux, Dieu lui prescrivit, pour lui et sa communauté, les cinq prières. Gabriel descendit ensuite sur terre pour en apprendre la pratique, auprès de la Kaaba et il en indiqua les moments de pratique, ceux au choix et ceux à ne pas dépasser.

 

Trois ans après l'institution das cinq prières et qu'eut lieu l'émigration vers Médina, le Prophète (SB sur lui) fut autorisé à raccourcir les prières au cours de voyage, de quatre rak'a à deux seulement, semblables à ce qu'elles étaient avant la Voyage nocturne et l'Ascension.

 

C'est l'explication du hadith de 'Aïcha rapporté par Boukhâri : « Quand l'institution des prières fut descendue, elles étaient de deux rak'a chacune. Puis, elles furent rallongées, mais maintenues (à ce nombre) en cas de voyage. »

 

Cette autorisation d'écourter les quatre rak'a à deux est descendue dans la sourate Les Femmes

 

« Lorsque vous êtes en voyage, Il vous est permis d'écourter le prière si vous craignez une attaque des Infidèles. Les Infidèles sont pour vous un ennemi évident » - Les Femmes – 101

 

Quant à l'appel à le prière, son instauration fut comme suit.

 

Après l'installation du Prophète (SB sur lui) à Médine et la construction de la mosquée, les fidèles prirent l'habitude de se réunir pour la prière, sans y être avertis. L'envoyé (SB sur lui) jugea utile de concevoir un moyen pour annoncer le moment de la prière et demanda conseil à ses compagnons. Quelques uns émirent l'avis d'utiliser un cor. Le Prophète (SB sur lui) ne s'y rallia pas, car c'était la pratique des Juifs. D'autres d'employer une cloche, qu'il rejeta, car les Chrétiens l'utilisaient. Ils se séparèrent sans trouver de solution.

 

'AbdAllah ben Zeyd l'Ançarite de Khazraj, vit en songe un homme habillé de deux vêtements verts, portant une cloche:

- Me vends-tu cette cloche, lui dit-il ?

- Pour quoi faire, répondit l'homme.

- Pour l'appel à la prière.

-Veux-tu que je t'indique un meilleur moyen, dit l'homme ?

- Lequel, demanda 'AbdAllah ?

- Tu diras répond-il, Allah Akbar deux fois, j'atteste qu'Il n'y a de Dieu qu'Allah deux fois, j'atteste que Mohammed est l'Envoyé d'Allah deux fois, accourez à la prière deux fois, accourez à la félicité deux fois, Allah Akbar deux fois, il n'y a de dieu qu'Allah une fois.

 

'AbdAllah en fit part au Prophète (SB sur lui) qui dit : « C'est un songe véridique. si Dieu le veut ainsi. Va donc l'apprendre à Bilal pour qu'il en fasse l'appel à la prière. Il a le voix plus touchante. »

 

Entendant cet appel, 'Omar ben Khattab sortit de chez lui en hâte et dit au Prophète (SB sur lui) : « Par Celui qui t'a envoyé comme prophète, j'ai vu la même chose que lui (an songe) !

Dieu soit loué, dit le Prophète (SB sur lui) ! »

À l'appel à la Prière de l'aube, Bilâl ajouta : « La prière est plus avantageuse que le sommeil ! »

 

La Prophète (SB sur lui) apprit à Bilal la formule de l'iqama (signal du début de l'office) et lui dit: « Quand tu annonces le début de l'office de la prière, tu diras:

Allah Akbar ! Allah Akbar !

J'atteste qu'il n'y a de dieu qu'Allah, j'atteste que Mohammed est l'Envoyé d'Allah !

Venez à la prière !

Accourez à la félicité !

La prière est imminente.

Allah Akbar ! Allah Akbar !

Il n'y a de dieu qu'Allah! »

 

Conclusion et leçons

 

- Ce passage confirme que la prière au début était de deux rak'a le matin et de deux la soir. Puis, elle prit sa forme définitive, telle qu'on la connait maintenant, c'est à dire quatra rak'a à midi (zhohr), quatre l'après-midi ('açr), trois au crépuscule (maghrib), quatre la nuit ('icha), et deux à l'aube (fajr). Ensuite les prières de quatre furent ramenées à deux rak'a en voyage, qu'il y ait dans la voyage crainte ou sécurité.

 

- Le songe du croyant est véridique. Il peut annoncer la bonne nouvelle pour lui ou pour d'autres.

 

- Ce passage concrétise la formule de l'appel à la prière (adhan) et celle de l'iqama. Il montre le mérite de 'AbdAllah ben Zeyd et de 'Omar ben Khattab, qui, tous les deux, avaient vu l'appel à la prière en songe.

 

- Il établit aussi le bien-fondé de ne pas imiter les Juifs et les Chrétiens.

 

- Celui dont la voix est la plus touchante est prioritaire pour l'appel à la prière.

 

- Il révèle le mérite de Bilal, premier muezzin dans l'Islam.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents