Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


« Exhortations purificatrices de l'âme » Compare les félicités aux châtiments

Publié par Baladislam sur 4 Mars 2012, 23:01pm

Catégories : #Exhortations et rappels

 fond islam (76)

 

Malheur à toi ! Si tu ne crains pas le châtiment et si tu n’as pas pitié de ton corps, n’aspires- tu pas à l’agrément d’Allâh et à Ses Faveurs ?

 

Malheur à toi ! N’as-tu aucune nostalgie pour le bon voisinage d’Allâh dans Son paradis, pour y vivre dans une joie impérissable, dans une félicité durable et dans une tranquillité ininterrompue, sans compter les souhaits exaucés de l’âme, la subsistance pour toujours et la certitude d’avoir l’agrément ?

 

Mais ce qui encore plus important, c’est d’avoir l’ardent désir de rendre visite à ton Maître et d’entendre Ses Paroles de bienvenue, surtout lorsqu’Il enlève le voile pour que tu vois Celui Auquel rien ne ressemble dans Sa majesté !

 

Malheur à toi ! Dans l’Autre Demeure, Il a prescrit tout cela en faveur de ceux qui oeuvrent, et dans la présente demeure toute l’ignorance s’abat sur les ignorants. Donc ta vie est un bénéfice et ce qui reste de ta vie est un relèvement. Repens-toi donc et remercie ton Maître que la mort ne t’aie pas surpris pour t’empêcher de te repentir, pour te priver de la possibilité de quitter les péchés et pour te faire rater la possibilité de bénéficier du bon voisinage de Dieu Majestueux et Tout Puissant !

 

Malheur à toi ! Ne te relâche pas lorsqu’il est question de t’approcher du feu ! Ne sous- estime pas le bon voisinage et ne te détourne pas de l’aspiration à l’agrément d’Allâh. Je te dis tout cela mais je ne sais pas quel est ton véritable état auprès d’Allâh.

 

Est-ce qu’Il te regarde en ces instants présents avec amour et contentement ou avec colère, courroux et privation ? Puis laquelle des deux demeures est la tienne, lequel des deux séjours est le tien et laquelle des deux existences est la tienne ? Car chacune des deux demeures est remplie de ses occupants, car les habitants de chacune d’elles sont déjà arrivés.

 

Regarde donc avec un cœur vidé (de tout souci) vers le Paradis où ses habitants sont déjà installés, vers l’ampleur de son immensité, vers la fraîcheur agréable de sa brise, vers le parfum qui se dégage de ses senteurs, vers la beauté de la construction de ses palais, vers la splendeur de ses bijoux, et de ses parures, vers le scintillement de leurs lumières sur ses lits et sur ses chambres nuptiales, vers la beauté des visages de ses habitants, vers l’éclat des traces de la félicité sur leurs visages ainsi que la proximité de leur Roi, leur certitude de jouir de l’agrément d’Allâh en leur faveur, la succession des anges auprès d’eux, le va - et- vient des enfants comme des perles dans leurs plaisirs, les chutes de ses fleuves sur ses cataractes en Hyacinthe et tout ce qu’il renferme comme splendeur innombrables dans ses espaces.

 

Ensuite penche ton visage sur la demeure des humiliations et de l’avilissement et regarde avec les yeux de ton cœur son extrême exiguïté, l’opacité des ténèbres, la fermeture hermétique de ses portes, leurs longues colonnes et la chaleur de ses flammes. Puis regarde les images hideuses de ses damnés, l’extrême pesanteur de leur demeure, la dislocation de leurs corps, leur odeur fétide, les flammes brûlantes au-dessus de leurs têtes et en dessous de leurs pieds, les bassins d’eau bouillonnante annonçant leur soif terrible, les échos de leurs voix appelant le malheur et la destruction, leur imploration de Mâlik et des geôliers de l’enfer, leur appel au secours de leurs proches, leur appel de Dieu qui les réduit au silence, d’où la cessation de leurs voix, la soudures de leurs bouches et l’arrêt de leurs souffles du fait de leurs tourments et de leurs afflictions et enfin l’abattement de la colère divine et la cessation de l’espoir en Lui.

 

Imagine ce que les extrémités de l’enfer renferment comme toutes sortes d’humiliations et différentes formes de tourments. En effet, si en ton heure présente tu te représentes chacun de ses compartiments et les choses graves qu’il renferme et qu’ensuite tu n’as plus aucune assurance contre le risque de te priver du voisinage d’Allâh et de te retrouver pour l’éternité dans la demeure de Ses tourments, tu deviens craintive, et lorsque tu seras craintive, tu seras sur tes gardes, et lorsque tu seras sur tes gardes, tu seras sûre et certaine de toutes Ses menaces. Ainsi tu te repentiras, tu convertiras, et de tout ce qu’Il déteste, tu te purifieras.

 

Regarde et imagine donc l’issue pour celui qui a obéi et qui a été pieux, et l’issue pour celui qui a désobéi à Allâh et qui a fait du mal fait, et n’accepte pas de prendre des risques, car si tu tombes, tu n’échapperas pas aux tourments et tu ne pourras pas revenir aux bas monde ! (Pour te racheter).

 

« Exhortations purificatrices de l'âme »

 Mu‘âtabat an-Nafs » Par l’Imâm al-Hârith al-Muhâsibî

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents