Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


« Exhortations purificatrices de l'âme » Imagine les tourments de l’enfer et reviens vers ton Seigneur

Publié par Baladislam sur 4 Mars 2012, 23:02pm

Catégories : #Exhortations et rappels

 fond islam (86)

 

Malheur à toi ô âme ! Rappelle-toi ce que subiront les gens qu’Il voue au châtiment, comme l’embrasement de tout leur corps dans les flammes de l’Enfer, le fait que ces flammes atteindront leurs pupilles et pénétreront dans leurs cages thoraciques.

 

Malheur à toi ! Comment imagines-tu la douleur du cœur d’un serviteur dont les flammes ont pénétré ses yeux et se sont infiltrées à travers tout son corps, ou plutôt, qu’en est-il des flammes qui consument ses entrailles et son foie ?

 

Ou plutôt qu’en est-il d’une flamme qui pénètre dans les profondeurs de son cœur puis allume un brasier dans tous les membres de son corps ?

 

Malheur à toi ! Comment peux-tu avoir l’assurance que ce ne sera pas demain ton attribut et la description de ton état ?

 

Malheur à toi ! Aie pitié de la faiblesse de ton corps ; ne prends pas de risque avec lui ;

Adoucis-toi devant ton manque de patience et ne te relâche pas !

 

Si tu n’as pas pitié de ton cœur devant le feu, de qui vas-tu avoir pitié ? Si tu ne compatis pas avec lui, avec qui vas-tu compatir ?

 

Par Allâh ! Même si tu te repens, tu fais preuve de conversion et tu obéis, je n’ai pour toi aucune assurance qu’Il ne te renvoie pas, plutôt que de te relever. Demande-Lui de te relever, peut-être qu’Il ne te renverra pas ! Car tu n’obtiens cela que de Lui.

 

Hâte-toi donc vers Lui comme quelqu’un qui est perdu ! Supplie-Le comme un noyé qui demande secours ! Implore-Le comme quelqu’un qui est brisé, car il est permis à celui qui a besoin d’être secouru de demander secours. Et Allâh invite à ce qu’on L’invoque et C’est Lui qui permet qu’on Lui adresse l’appel.

 

Du reste, il n’est pas dans les habitudes du Généreux d’être avare de secours et de s’emporter contre la demande, car Il ne fait qu’exaucer celui qui L’implore.

 

Aussi, le bénéficiaire de Ses faveurs se doit de multiplier les invocations autant qu’il a provoqué Son courroux et d’insister dans la demande proportionnellement à son degré d’infériorité. Car c’est en raison des manquements à ce sujet qu’Il a écouté la plupart des implorants. Celui à qui Allâh a ouvert la porte du secours et lui a donner de L’implorer en le comblant ainsi de Sa faveur, qui sait qu’il a reçu ce qu’il ne mérite pas et qui a ensuite persisté dans la demande, Allâh ne rejettera pas son appel et ne retiendra pas sa réponse.

 

C’est que Le Généreux refuse de par Sa générosité et Sa libéralité d’éconduire celui qui Le cherche pour se plaindre à Lui. Persiste donc et ne te lasse pas. Or celui qui se trouve dans ton état ne se lasse pas de l’imploration continue, en raison de son indigence extrême et de la gravité de son malheur.

 

« Exhortations purificatrices de l'âme »

 Mu‘âtabat an-Nafs » Par l’Imâm al-Hârith al-Muhâsibî

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents