Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


« Exhortations purificatrices de l'âme » La constance dans l’imploration et l’évocation d’Allâh

Publié par Baladislam sur 6 Mars 2012, 23:03pm

Catégories : #Exhortations et rappels

 fond islam (2)

 

Par Ta gloire ! Mon renvoi de Ta part et l’abandon de mon secours ne font que m’inciter à persister avec constance dans l’imploration et à trop insister car il ne m’est pas du tout permis de désespérer de Toi !

 

Pourquoi retardes-Tu mon exaucement ? L’avarice ne T’affecte certainement pas. Ce n’est pas non plus par incapacité de Ta part de me délivrer, ou après que Tu aies connu mon mauvais état, ou parce que Ta miséricorde ne peut m’embrasser ou parce que moi-même je ne suis pas dans le besoin et la nécessité pour T’implorer et T’adresser mes demandes !

 

J’implore et je demande secours !...S’il n’y a d’autres raisons à la rétention de mon exaucement que mienne et qu’il ne convient pas que je désespère de Toi, parce que si Tu avais voulu que mon espoir soit brisé, je n’aurais plus aucune espérance en Toi, alors que j’ai une bonne opinion de Toi et que mon aspiration me pousse à croire que Tu veux m’exaucer et que Tu n’as retenu le secours que pour que je T’adresse plus longuement mes demandes et mes supplications, comme je T’ai longtemps désobéi en m’attachant régulièrement à la négligence de Ton commandement, Tu retiens donc l’exaucement pour que je m’accoutume à l’imploration, comme je me suis accoutumé à me détourner de Toi, par punition ! Puis Tu me délivreras après l’insistance et tu me secourras au bout de mes plaintes et de mon indigence. Veuille donc hâter mon secours en récompense vertu à ma longue invocation ! Et si Tu me récompenses parce que Tu veux me secourir au terme de ma longue invocation, ne me prive pas de la réussite (que Tu accordes) de continuer la demande de secours et de perdurer dans mon indigence, car je ne peux insister dans ma hâte vers Toi que si Tu m’accordes la réussite pour le faire. C’est que je ne prétends pas à l’invocation si je suis privé de réussite.

 

Veuille répondre à mon appel et avoir pitié de ma supplication et de mon effroi ! Me voici pauvre implorant ! D’ailleurs Ta science mesure mieux le degré de mon imploration et de mon indigence ! Si Tu hâtes ma délivrance, ma joie sera comblée et si Tu diffères mon soulagement, il y a dans le rappel de l’invocation un soulagement, tant que Tu ne me prives pas de l’espoir en Toi, des plaintes que je T’adresse et du fait de me jeter devant Toi en gardant l’espoir !

 

« Exhortations purificatrices de l'âme »

 Mu‘âtabat an-Nafs » Par l’Imâm al-Hârith al-Muhâsibî

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents