Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


« Exhortations purificatrices de l'âme » Rappelle-toi l’heure de la mort

Publié par Baladislam sur 4 Mars 2012, 23:03pm

Catégories : #Exhortations et rappels

 fond islam (81)

 

Malheur à toi ! Tu es aujourd’hui négligente. Et Allâh t’accorde un sursis. Bientôt le délai expirera et le sursis cessera !

 

Et lorsque la mort et ses suites t’envelopperont, tu feras face au néant. Et même si tu reçois une belle intention, elle ne sera plus acceptée !

 

Malheur à toi ! Sais-tu sur quoi le voile sera levé ? Ne crains-tu pas au moment de ton agonie l’apparition des messagers de Allâh descendant du ciel dans des couleurs sombres, avec des visages effrayants et avec la mauvaise nouvelle du châtiment qui t’attend ? Le regret te sera-t-il d’une quelconque utilité en ces instants ? Va-t-on accepter ta tristesse ou avoir pitié de tes pleurs ?

 

Malheur à toi ! Devance l’arrivée du terme de ta vie par la repentance. Profite de la vie à chaque instant ! Car tu ne cesses de cheminer sans arrêt, et à chaque instant, de la rencontre d’ Allâh tu t’approches !

 

Malheur à toi ! Affecte la tristesse et cherche là, peut-être que tu seras sauvée de la grande tristesse !

 

Malheur à toi ! Contraries la pensée sur tes péchés antérieurs et accoutume l’œil à pleurer de chaudes larmes avant qu’elles ne coulent dans le feu de la Géhenne !

 

Malheur à toi ! Demande l’assistance du Plus Miséricordieux des miséricordieux ! Plaints-toi au plus Généreux des généreux. N’arrête pas de demander secours et ne te lasse pas des longues plaintes, peut être qu’Il aura pitié de ta faiblesse et qu’Il te secourra ! Car ton malheur est immense, ton épreuve est interminable et ta malchance a trop duré !

 

Tu n’as plus de solution et tu n’as plus aucune excuse ! Tu n’as d’autre issue, d’autre visée, d’autre secours, d’autre délivrance, d’autre salut qu’auprès de ton Maître !

 

Implore-Le donc, et recueille-toi dans ton imploration en fonction de la gravité de ton forfait et de l’ampleur de tes péchés, car Il fait miséricorde à l’implorant plein d’humilité, secours le demandeur impatient et exauce l’invocation du nécessiteux. Par Allâh ! Envers Lui tu es contrainte et de Sa miséricorde tu as besoin ! Insiste donc dans la demande de la délivrance et plains-toi de la gravité du malheur, car Celui à qui on demande est Généreux, Celui à qui on s’adresse est plein de largesse et Celui dont on implore le secours est Bienveillant ! Persiste donc dans ta demande de secours car Il te secourra. D’ailleurs Son secours pour toi est déjà inscrit dans le fait qu’Il t’a accordé la possibilité de t’adresser à Lui pour Lui demander secours. Si tu persistes dans ta demande. Il s’acquittera de ce don en ta faveur, exaucera ta demande et hâtera ton secours. Car, par Allâh ! Les chemins sont devenus pour toi étroits, les routes sont barrées, le fil qui va jusqu’à toi est rompu, les exhortations se sont révélées inutiles à ton égard et les réprimandes n’ont pu te faire plier.

 

Implore ton Maître dans la position des nécessiteux, perplexes et impatients ! Car s’Il s’en prend à toi à cause d’un forfait trop grave, Il ne te secourra pas, et s’Il pardonne par générosité et ne s’en prend pas à toi, Il hâtera ton exaucement.

 

Adresse-Lui donc l’exhortation de celui qui sent qu’il ne mérite pas qu’on l’exauce et qu’on le secourt, qui escompte que Le Généreux ne regarde pas les méfaits, ne s’en prend pas aux péchés, mais secourt celui qui appelle, même si ce dernier estime qu’il ne mérite pas qu’on l’exauce, car ce qui l’a poussé à l’imploration, c’est sa connaissance de la générosité de Celui à qui on s’adresse, de la largesse de Celui à qui on fait les demandes et de la miséricorde de Celui dont on implore le secours.

 

Pense donc à ce que tu as raté comme désobéissance envers ton Seigneur et à l’épuisement de tes jours dans ce qui ne te rapproche pas de Lui.

 

Quelle affliction de n’avoir pas observé Son obéissance ! Quelle tristesse de n’avoir pas œuvré pour gagner son agrément ! Quelle honte pour ce qu’Il a vu !

 

Combien sera long ton regret s’Il te prive de Son voisinage dans la vie future, comme Il t’a privé de la sincérité dans tes rapports avec Lui dans le bas monde ! Combien sera terrible ton retournement dans la chaleur de la Géhenne s’Il ne te pardonne pas !

 

« Exhortations purificatrices de l'âme »

 Mu‘âtabat an-Nafs » Par l’Imâm al-Hârith al-Muhâsibî

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents