Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Explication Sourate An Naba

Publié par Baladislam sur 12 Décembre 2010, 23:03pm

Catégories : #Explication des sourates

21

 

Sourate 78 La Nouvelle

 

C’est une sourate mecquoise. Elle s’appelle aussi ‘3amma’ On nomme également ‘3amma’ le juzu' (partie du saint coran) auxquelles appartiennent cette sourate et les suivantes.

 

Chaque sourate du saint Qur’an peut avoir un ou plusieurs contenus: soit raconter l’histoire de quelqu’un, donner des lois, être une réponse à quelqu’un ou a un évènement,…

 

Le thème principal de la Sourate an-naba, est le jour de la rétribution. Allah y certifie la croyance à la résurrection, rejetée par les polythéistes de la Mecque qui la traitent de mensonge avec moquerie.

 

Ici, la sourate est descendue sur le prophète (Saw) pour répondre à la question posée avec dérision par les polythéistes de la Mecque sur l’heure exacte de la résurrection.

 

Et même si il y a eu plusieurs interprétations sur le contenu de cette question, la plus plausible est qu’ils demandaient à propos du jour de la résurrection : an naba - la grande nouvelle. Ils en plaisantaient et s’en moquaient.

 

A travers cette sourate, Dieu a donné une réponse aux mécréants et Il a tranquillisé le cœur des croyants.

 

La sourate commence par annoncer le jour de la résurrection démenti par les mécréants qui la prenne en moquerie, qu’elle va assurément arrivée.

 

« 1. Sur quoi s'interrogent-ils mutuellement ?

2. Sur la grande nouvelle, ... » (jusqu'au verset 5 )

 

Puis Allah parle de Ses pouvoirs extraordinaires, de Ses miracles et montre qu’Il Lui est facile de ressusciter les hommes après leur mort.

 

« 6. N'avons-Nous pas fait de la terre une couche …» (jusqu'au verset 9 )

 

Puis Allah parle du jour où il va rassembler tous les êtres humains, des premiers jusqu'aux derniers, pour les juger. Il décrit ce qui se passera en ce jour. C’est le jour de la séparation entre les bons et les mauvais.

 

« 17. Le Jour de la Décision [du Jugement] a son terme fixé… »(jusqu'au verset 20 )

 

Puis Allah parle de l’enfer et de ce qui s’y passe comme malheur et punition.

 

« 21. L'Enfer demeure aux aguets,… »(jusqu'au verset 30)

 

De même que de ce qui arrive de succès aux croyants à qui Dieu a promis le paradis.

 

« 31. Pour les pieux ce sera une réussite :… »(jusqu'au verset 36)

 

La sourate se termine sur la grandeur d'Allah, l'inéluctabilité du jour dernier et le sort des coupables qui en ce jour difficile désireront être restés poussière. Du verset 37 à 40.

 

« 40. Nous vous avons avertis d'un châtiment bien proche, le jour où l'homme verra ce que ses deux mains ont préparé; et l'infidèle dira : “Hélas pour moi ! Comme j'aurais aimé n'être que poussière”. »

 

Balagha

 

Il faut observer la beauté littéraire dans la répétition :

 

« Eh bien non ! Ils sauront bientôt. Encore une fois, non ! Ils sauront bientôt. »

 

Comparaison : La terre étendue comme on étend un matelas mah hada l firacha,

Comparaison : de la nuit à un habit pour se cacher : « et fait de la nuit un vêtement, »

L’emploi du mot ‘Esprit’ pour différencier et élever Jibril par rapport aux autres anges : « Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs » Et aussi remarquer la manière de le présenter : mentionner le général après le particulier.

Le rythme : « Atraba… dihaqa… kidhaba… hisaba… khitaba…”

 

Explication

 

V1 : Sur quoi s'interrogent-ils mutuellement ? (les non croyants)

 

[‘amma, c’est la lettre noun combinée avec la lettre mim, le alif a été dissimulé. Ici, il s’agit donc des mots « 3an » et « ma ».]

 

Le but de cette formulation interrogative n’est pas de poser une question, mais une manière littéraire de renforcer l’expression, de magnifier ce fait et d’attirer l’attention des mécréants : Sur quoi s’interrogent-ils ? Sur la grande nouvelle, le jour de la résurrection, un jour terrible, horrible et effrayant.

 

V2 : Les mécréants qui s’interrogent sur la grande nouvelle, qui est le jour de la résurrection.

 

V3 : moukhtalifoun : ils en ont divers avis, il y a ceux qui doute de la venue de ce jour et ceux qui le rejettent complètement.

 

[Dans le tafsir d’Ibn Kathir moukhtalifoun signifie que les gens sont divisés en deux idées à propos de ce jour : ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas.]

 

V4. V5. « Eh bien non ! Ils sauront bientôt. Encore une fois, non ! Ils sauront bientôt. » :

 

La répétition a un effet emphatique, c’est une menace, Dieu averti ceux qui renient ce jour qu’il va assurément arriver. Et quand les mécréants verront le jour de la résurrection, ils seront que c’est pour y être puni. Allah les assure qu’Il va les ressusciter et les menace du châtiment de ce jour.

 

V6, 7,8 : Dieu est Puissant, Il crée ce qu’Il veut, Il a tous les pouvoirs, Il a créé la terre comme un tapis pour que nous vivions sur elle et les montagnes comme des piquets pour ne pas que la terre bouge sous nos pieds, …

 

V9 à V16 : Dieu a tout préparé, Il a fait la nuit pour se reposer et le jour pour gagner sa vie. Il fait chaque chose avec mesure. Il a créé des cieux magnifiques, avec des planètes et des étoiles qui l’illuminent et le soleil comme une lampe.

 

V14 : Ali bin Abi Talhah a rapporté d’Ibn abbas qu’il a dit : « Des Mu’sirat signifie des nuages. » Tabari 24 :154

 

Al Farra a dit : « Ce sont les nuages qui sont pleins d’eau, mais dont la pluie n’est pas encore descendue. C’est comme la femme appelée Mu’sir quand le temps de ses règles approchent, mais elle ne les a pas encore eu. »

 

V 14 : « thajjaj » signifie ‘se déverser’ pour Mujahid et Qatadah et Rabi ben Anas. Quant à Thawri « thajjaj » signifie ‘continuel’. Ibn Zayd a dit ‘abondamment’. Tabari 24 : 155
Dans le hadith de la femme ayant des saignements menstruels prolongés, quand le prophète (Saw) lui a dit :
Je te conseille de confectionner un vêtement absorbant « an3atou laki l kour ssoufa », (- ce qui signifie met du coton à cet endroit). La femme répondit : « Ô Messager d’Allah ! [Mes règles] sont trop considérables pour cela. Vraiment, elles coulent profusément. (thajja) Il y a donc une preuve pour utiliser le mot ‘thajj’ dans le sens d’abondamment et Allah est le plus savant.

 

Dieu fait descendre la pluie qui permet de faire pousser les plantes que mangent les hommes et les animaux. Il a fait des jardins et des champs. Il y a une abondance de grâce dans la pluie, car tout le monde en profite : êtres humains, plantes et animaux. Comment les non croyants peuvent-ils utiliser et profiter de toutes Ses bontés d’Allah et renier le jour dernier ?

 

Dieu a rappelé ces éléments de Sa création pour dire qu’Il est capable de faire mourir les hommes et de les ressusciter. Et Dieu rappelle les hommes à la réalité, à chacun son terme :

 

V17 : Ce jour ne peut être repoussé ni avancé. Seul Dieu connaît quand il aura lieu. C’est le jour de la décision car Dieu va juger entre Ses créatures.

 

V18 : Dieu décrit ce jour : on soufflera dans la trompe, et toute l’humanité sera ressuscitée.
L’Imam Bukhari a rapporté qu’Abu hurayra a dit que le prophète a dit :

 

« Entre les deux souffles dans la trompe, il y aura quarante. Quelqu’un demanda à Abû Hurayra : « Quarante jours ? » Il refusa de répondre. Abu Hurayra ajouta : « Après cette période Allah fera descendre une eau du ciel et les corps morts pousseront comme les plantes, il n’y a pas un os qui ne disparaît sauf un, une infime partie du coccyx, et duquel les hommes seront ressuscités le jour de la résurrection. »

 

V19 : Les cieux vont se fissurer comme dans la Sourate 84 [la déchirure] ou Allah dit :

 

« 1. Quand le ciel se déchirera »

 

V20 : les montagnes, qui paraissent si immenses aux gens, disparaîtront complètement comme des mirages.

 

V23 : Les mécréants seront punis en enfer pendant des Ahqaba, des âges: un âge après l’autre, pour toujours, d’après Qatadah et Hassan al Basri. Chaque âge serait de quatre vingt (80) ans pour certains.

 

V24, 25 : Pas de fraîcheur en enfer, ni de boissons rafraîchissantes, mais une boisson noire qui est un mélange des pleurs, de la sueur et des blessures des gens de l’enfer.

 

Abu Al Aliyah a dit « hammim » est ce qui fait exception à la fraicheur, et « ghassaq » est ce qui fait exception à la boisson. Le « hammim » c’est la chaleur qui atteint sa température maximale et bouillonne. Le « ghassaq » est un mélange du pus, de la sueur, des pleurs et des blessures des gens de l’enfer. La chaleur y est insupportable et il y règne une odeur infecte.

 

V26 : Dieu exerce sa justice, Il est le Juste et Il les a puni, car ils n’ont pas cru comme indiqué dans le verset 27 suivant : ils ne s'attendaient pas à rendre compte, et traitaient, continuellement, Nos versets de mensonges.

 

V29 : Les actes des hommes sont inscrits dans leur livre, ils seront punis pour le mal qu’ils ont commis

 

[Deux anges écrivent tout ce que nous faisons dans un livre, chaque être humain à son livre, il nous sera donné au jour de la résurrection. Ainsi à la question : pourquoi vivons-nous puisque Dieu a déjà tout décidé ? Il faut répondre : pour que nous soyons témoins de nos propres actes

 

« Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé :

14. “Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable”. » Sourate al isra

 

V30 : les mécréants seront punis et on n’augmentera que la punition pour eux. C’est le verset le plus dur du coran au sujet des gens du feu.

 

V31 : Les pieux seront récompensés par les jardins du paradis, parce qu’ils ont cru, ils ont adoré un seul Dieu, et ils ont fait le bien, ils trouveront de belles jeunes femmes, toutes du même âge. Ils boiront des coupes débordantes d’un vin qui n’énivrent pas. Un lieu de paix où ils n’entendront aucun mensonge, aucune parole sotte. Ils auront les faveurs d’Allah comme Il leur a promis, le succès, tout ce qu’ils désirent abondamment en récompense pour leur croyance et leur obéissance à Allah.

 

V38 : Jibril est l’Esprit. Personne ne parle en ce jour pour faire la shafa3a -intercéder, même Jibril et les anges se tiendront humblement, parlera seulement celui qui en aura eu la permission de Dieu. Comme dans la sourate Hud, verset 105 :

 

« Le jour où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (celle d'Allah). Il y aura des damnés et des heureux.

 

Et comme le prophète (Saw) a dit : « Et personne ne parlera en ce jour excepté les Messagers. » Fath al Bari 13 : 430

 

Allah dit : « et qui dira la vérité. » et parmi la vérité il y a le fait qu’il n’y a qu’un seul Dieu digne d’être adoré, Allah.

 

V39 : C’est le jour de vérité et rien ne peut l’empêcher.

 

V40 : Le mécréant ce jour désirera n’avoir été que poussière. Il espérera ne pas avoir été créé et n’avoir jamais existé. Ce sera quand il verra la punition s’approcher et qu’il regardera la médiocrité de ses œuvres, enregistrées par les nobles anges.

 

Il a été dit qu’il désirera n’être que poussière quand Allah jugera les animaux pour leurs actes terrestres. Il les jugera en toute équité au point où même le mouton sans cornes aura la permission de se venger contre le mouton cornu. Une fois leur jugement terminé, Dieu leur dira : « Soyez poussières » et ils le deviendront. Etant témoins de la scène les non croyant diront :

 

« “Hélas pour moi ! Comme j'aurais aimé n'être que poussière”. »

 

C'est la fin du Tafsir de sourate An Naba, Louanges à Allah Seigneur de l'univers.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog