Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Importance du Sentiment de Foi et son Impact sur la Vie

Publié par Baladislam sur 9 Octobre 2011, 22:00pm

Catégories : #La foi en Islam

fond islam (116)

 

Quelques effets du sentiment de foi :

 

1- L'Influence Positive:

 

Nul ne saurait nier que quiconque est doté d'un fort sentiment de foi, aura une influence positive sur son entourage qui tomberait sous le charme de son caractère vivace et énergique, qui lui procure une personnalité sympathique. Les grands· prédicateurs ne sont que ceux qui, après leur formation intellectuelle, apprennent à dompter, avec succès, ce sentiment qui leur procure du charisme.

 

Autrement dit, ce sentiment est la clé de la réussite des individus qui ont à charge de gérer leurs communautés.

 

'Abd Allah 'ülwânl -qu'Allah l'accueille dans sa miséricorde-, décrit les prédicateurs qui jouissent de ce sentiment en ces termes :

 

« Quand ils parlent, lancent un discours ou appellent à Allah, tu vois la foi briller dans leurs yeux, la sincérité illuminer leurs visages et la vérité marquer la douceur de leurs voix. L'humilité de leurs tons, les mouvements de leurs mains ainsi que leurs paroles, sont clairement perçus par les coeurs, dissipant les ténèbres des âmes, comme la lumière dissipe l'épaisseur des ténèbres. Ceux-là, c'est Allah Qui les a guidés, afin que les gens marchent dans leur sillage, dans leur périple vers Allah. À leur exhortation, les coeurs battent la chamade, et les larmes se déversent à flot. À leur rappel, les pécheurs se repentent et les égarés reviennent vers le droit chemin»

 

Il a aussi décrit l'impact de ce sentiment fort de foi en ces termes:

 

«Ton visage en deviendrait resplendissant et ton allure, majestueux et attirant. Ta prédication aurait une influence positive, tu serais un modèle pour ton entourage, et tu jouirais d'une très grande probité et d'une droiture notoire. Tes prises de positions dénoteront d'une grande noblesse, tout comme tes paroles seraient aussi équilibrées que jamais, et ta conduite serait d'une intégrité morale à toutes épreuves. »

 

2- Réussite et Victoire

 

Allah, qu'Il soit Exalté, accorde la réussite, la victoire et la suprématie, à ceux qui ont de forts et sincères sentiments de foi.

 

Pour montrer la négligence des prédicateurs et de ceux qui recherchent le savoir, M. Ahmad ar-Râchid dit:

 

«Nous avons probablement été privés du succès et de la victoire, à cause de cette manie de toujours élever la voix avec des prières dans nos chambres, exigeant qu'Allah nous accorde réussite et victoire sans que nous soyons prêts à fournir le moindre effort. Ainsi, nous nous prévalons de la propriété d'une réussite et d'une victoire pour lesquelles nousne nous sommes jamais privés de sommeil, et nous n'avons guère versé de larmes pour les obtenir. En vérité, la victoire et le succès ne sont que des dons d'Allah accordés à ceux de ses créatures qui mettent les nuits à profit durant leur vie d'ici bas, pour accomplir de bonnes oeuvres et s'incliner devant leur Seigneur... »

 

Cheikh Ibn al-Qayyim dit:

 

« Ils ravivent leurs nuits par l'obéissance à leur Dieu

Par la récitation, les supplications et les implorations

Leurs yeux déversent de chaudes larmes

Semblables à un déluge sans fin

Durant la nuit, ils sont très approfondis dans l'adoration

Mais dans la bataille, c'est les meilleurs héros

Sur leur visage, on voit les traces de prosternation

Et un éclat de lumière resplendissante »

 

Les sentiments de foi sont l'un des moyens les plus efficaces permettant aux musulmans de faire face aux diverses attaques qui les guettent de partout. En parlant de l'importance de ce sentiment de foi qui confond les adversaires et les amène à lâcher du lest, un prédicateur dit une fois:

 

«Ce sont des moyens très efficaces, qui restent imbattables face aux adversaires. Quels que soient les moyens dont disposent ces adversaires, ils sont toujours impuissants face à des gens qui ont foi en Allah et qui sont persévérants dans leur relation avec le Tout Puissant, devant Qui ils s'inclinent humblement dans leur retraite nocturne jusqu'à en arriver aux larmes.

 

Mais hélas, il arrive souvent qu'aux prises avec des adversaires dans des débats ou des confrontations intellectuelles, certains croyants négligent le moyen efficace qui est en amont et en aval de tout triomphe, ce moyen qui est en l'occurrence, l'invocation d'Allah en toute intimité.

 

Il oublie souvent que le fait d'inculquer à l'âme l'amourd'Allah et de Son invocation, représente une station nécessaire d'approvisionnement en une énergie spirituelle activant le travail islamique vers l'avant avec des pas sûrs et rapides exempts de toute avidité, et surmontant tous les obstacles...

 

Quiconque cherche à se prémunir par des moyens autres que la crainte et l'amour d'Allah, n'aura qu'à se plier aux diktats des idoles de cette vie d'ici bas, acceptant de subir le plus grand cataclysme et la chute fatale, qu'il ne saurait éviter en se basant sur des rites sans âme, et des prières inertes qui ne lui seront d'aucun secours.

 

Ce qui s'explique par le fait que la sécheresse spirituelle, la stérilité morale et la disette sentimentale, sont les fléaux les plus dangereux qui entravent le travail islamique. En effet, Importance du Sentiment de Foi et son Impact sur la Vie Il tout musulman, qui est atteint de ces fléaux, perd toutes ses facultés d'attrait... »

 

3- L'accomplissement des tâches

 

Le musulman ayant un fort sentiment de foi, s'élance de façon louable, dans l'accomplissement de ses tâches, contrairement à celui dont le sentiment de foi est inerte et qui n'accomplit presque rien.

 

Dans ce sens, cheikh al-Mawdoudî -qu'Allah l'accueille dans Sa miséricorde- montre l'importance du sentiment de foi et son impact sur l'accomplissement des tâches en ces termes:

 

« Il est de votre devoir d'avoir dans vos coeurs un feu ardent, qui, dans son ardeur, ressemble au minimum au feu de l'un de vous quand il trouve son enfant malade, et ne s'apaise que si le médecin l'ausculte. Ce feu devrait aussi être au même niveau que ce feu qui le consume, quand il ne trouve rien pour calmer la faim de ses enfants, et ne s'arrête d'être préoccupé et de fournir effort après effort jusqu'à trouver de la nourriture.

 

Il est de votre devoir d'avoir dans vos poitrines un sentiment sincère qui vous pousse à chaque moment à agir pour atteindre votre but, remplit vos coeurs de sérénité et donne à vos esprits la sincérité, de sorte que vos efforts et vos pensées y soient concentrés bien plus que sur vos affaires personnelles et familiales.

 

Vous devez faire des efforts pour n'accorder à vos intérêts et affaires personnelles que le minimum de vos temps et de vos efforts, ainsi vous vous préoccuperez en majorité des buts qui vous sont assignés dans la vie. Par contre, si ce sentiment fait défaut, n'est pas ancré dans vos esprits, n'est pas incorporé dans votre sang et votre âme et n'est pas maître de vos pensées, alors sachez que vous ne saurez bouger seulement avec des paroles.

 

Permettez-moi de vous dire: Si vous empruntez le chemin de la prédication avec un sentiment plus froid que celui que vous trouvez dans vos coeurs envers vos femmes, vos enfants, vos pères et vos mères, alors vous connaîtrez sans doute un échec cuisant, après lequel, les générations à venir n'oseront pas, de sitôt, orienter leurs pensées vers l'établissement d'un mouvement comme celui-ci. Vous devez tester la force de vos coeurs et de votre caractère avant d'accomplir les grands pas »

 

Par ailleurs, Mohammad al-Khagir Hossayne dit:

 

« Et si vous voulez avoir une idée nette de l'impact des sentiments sur le rendement des uns et des autres, imaginez deux types de savants qui jouissent de connaissances religieuses équivalentes. Le premier type est très enthousiaste et sérieux dans sa prédication. Il défend énergiquement les préceptes de la charia. Aux antipodes de ce premier type, l'on trouve un autre type de savants qui font preuve d'une indifférence déconcertante et ne s'offusque guère d'une offense faite à la religion. Contrairement au premier type, ce dernier n'a aucun effet sur les jeunes de son entourage. Cela s'explique par le fait que les savants du premier type, ont sûrement, en plus de leurs grandes connaissances, un sentiment d'attachement très profond à la religion. Quant aux savants du deuxième type, ils se bornent à bourrer leurs têtes de connaissances sans réel attachement à la religion. Les savants qui faisaient face aux rois par l'appel au bien et l'interdiction du blâmable, sans se soucier de ce qui pouvait leur arriver en conséquence, comme Sa'id ibn al-Mossayab 'Izz ad-Dîn ibn 'Abd as-Salâm et Mondhir ibn Sa'îd alBallou, se distinguaient des autres par le grand sentiment de foi qui sous-tendait leur enthousiasme »

 

Ces paroles illustrent fort bien la conduite de certains savants très vertueux mais dénués de sentiment fort de foi susceptible de les pousser à appliquer leurs sciences dans la vie de leurs sociétés.

 

4- Le Bon Accomplissement du Culte

 

Certes, le bon accomplissement des cultes, est l'un des objectifs centraux de l'Islam, car il est le chemin qui mène au paradis, le moyen de mériter la satisfaction du Miséricordieux et le signe d'une bonne relation avec Allah Exalté soit-Il. Pour que le culte puisse jouer ce rôle salutaire, il faudrait qu'il soit fondé sur un sentiment très fort d'attachement à la religion.

 

D'après Abou Horayra, un jour un homme entra dans la mosquée et après avoir prié, il vint saluer le Prophète. Le Prophète (prière et salut sur lui) répondit à son salut et lui dit : " Va reprendre ta prière car ta prière (précédente) fut vaine !" L'homme se retourna reprendre sa prière et revint saluer le Prophète. Ce dernier répondit à son salut et lui dit: " Va reprendre ta prière car ta prière (précédente) fut vaine !" l'homme se retourna et revint saluer le Prophète. Quand le Prophète l'exhorta pour la troisième à reprendre sa prière, l'homme lui dit: Enseigne-moi comment faire, Prophète ! Le Prophète (sur lui prière et salut) dit: « Toute fois que tu voudra prier, tache de bien faire tes ablutions et oriente-toi ensuite vers la Qibla. Après cela, dit en guise d'introduction : Allah est grand et lis ce que tu pourra du Coran. Ensuite, incline-toi jusqu'à ce que tu sois affermi dans l'inclinaison, puis relève toi de telle sorte que tu sois bien redressé, ensuite prosterne-toi jusqu'à ce que tu y sois bien stable ! Ensuite, relève-toi calmement, assied-toi et prosterne toi encore. Puis relève-toi de telle sorte que tu sois bien redressé! Et fais de même dans toute ta prière. »Rapporté par al-Bokhâri

 

Ce hadith met en exergue le rôle important de la prière dans la vie du musulman. Il faut tout de même noter que nul ne peut faire la prière telle que recommandée, sans qu'il ait un sentiment de foi et d'attachement à la religion qui ne souffre d'aucune carence.

 

Tiré du livre Le Sentiment de foi

Dr Mohammad Moussa Ach Charif

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents