Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Introduction à la Sourate Al-Qamar (La lune)

Publié par Baladislam sur 26 Février 2012, 23:02pm

Catégories : #Explication des sourates

 21

 

La sourate emprunte son titre au premier verset "iqtarabat is-sâ`atu wanshaqqa al-qamar" (L’Heure est proche et la lune s’est fendue).

 

Période de révélation

L’épisode de " Shaqq Al Qamar" (scission de la lune) qui y est mentionné permet de déterminer avec précision l’époque où elle fut révélée. Les savants versés dans l’analyse des traditions s’accordent pour dire que cet épisode a eu lieu à Minâ à la Mecque, environ cinq ans avant l’Hégire (émigration du Saint Prophète vers Médine).

 

Thème

Dans cette sourate les mécréants se voient adresser un avertissement quant à la obstination qu’ils manifestent dans leur refus d’accepter l’invitation du Saint Prophète (Paix et bénédiction sur lui). La fissure de la lune, évènement prodigieux et stupéfiant, constituait une preuve évidente que le jour de la Résurrection, que leur annonçait le Saint Prophète, était bien susceptible d’arriver et qu’ils n’en étaient pas passés loin. Le disque lunaire s’était fendu sous leurs yeux en deux parties bien distinctes. Celles-ci s’étaient séparées et éloignées l’une de l’autre au point qu’aux yeux des spectateurs elles étaient apparues se tenant chacune au dessus d’un versant de la montagne. Puis, en l’espace d’un instant elles se réunirent et reformèrent un tout.

 

C’était là la preuve manifeste que le système qu’est l’univers n’était ni éternel ni immortel et qu’il pouvait être perturbé. De gigantesques étoiles ou planètes pouvaient se fendre en deux, se désintégrer entrer en collision entre elles, et tout ce que le Coran avait dépeint en relation avec la description des détails caractéristiques du Jour Dernier était susceptible de se produire. Plus encore, c’était aussi le signe que la désintégration de l’univers était amorcée et que l’heure de la Résurrection était proche. Le Saint Prophète — paix et bénédictions sur lui — a attiré l’attention du peuple sur cet événement à cette seule fin, et leur a demandé de constater ce fait et d’en être témoins. Mais les mécréants ont qualifié le phénomène d’illusion provoquée par la magie et persistèrent dans leur négation. C’est cette obstination qu’ils se voient reprocher dans cette sourate.

 

La sourate commence ainsi : ces hommes ne croient pas en l’avertissement donné, ni ne tirent de leçon de l’histoire, pas plus qu’ils ne font profession de foi, après avoir été, de leurs propres yeux, témoins de signes manifestes. Ils ne croiront que lorsqu’aura lieu la Résurrection et qu’ils se précipiteront hors de leurs tombes pour répondre à l’appel du Convocateur ce Jour-là.

 

Ensuite, l’histoire de différents peuples, ceux de Noé, de `Âd et Thamûd, de Lot et de Pharaon, est brièvement racontée et l’on rappelle aux mécréants les terribles châtiments infligés à ces nations pour avoir démenti et méprisé les avertissements que leur adressaient les Prophètes d’Allâh. A la fin de chaque récit, on retrouve cette idée récurrente : le Coran est une exhortation aisée, si une nation prend son message à cœur, et de ce fait s’engage sur la Voie droite, les tourments qui ont sévi sur ses prédécesseurs pourraient lui être épargnés. Mais, ce serait faire preuve de démence si, au lieu de tenir compte d’une exhortation venue par cette voie si aisée, elle persistait dans l’ insouciance et dans la mécréance, jusqu’au jour où le châtiment viendra la surprendre.

 

De la même façon, après avoir cité les exemples dissuasifs tirés de l’histoire des nations d’autrefois, les habitants de la Mecque sont interpelés et exhortés comme suit : si vous adoptez la même attitude et la même conduite que celle qui a valu aux autres peuples d’être châtiés, pourquoi échapperiez-vous au châtiment ? Êtes-vous de quelque façon que ce soit supérieurs à ceux-là pour prétendre à un traitement différent ? Ou bien avez-vous reçu un décret d’amnistie garantissant que vous ne serez pas punis, alors que vous êtes coupables des mêmes crimes que d’autres ont eu à expier ? Et si vous exultez parce que confiants en vos effectifs nombreux, vous verrez bientôt que, aussi nombreux que vous êtes, vous êtes voués à connaître la débâcle (sur le champ de bataille) et qu’au jour de la résurrection, vous en serez traités d’autant plus sévèrement.

 

Enfin, il est dit aux mécréants qu’Allâh n’a pas besoin de préparatifs longs et fastidieux en ce qui concerne la Résurrection. A peine en donnera-t-il l’ordre qu’elle surviendra sur le champ. A l’Univers et à l’Humanité, comme à tout le reste, est assigné un destin. Conformément à ce destin, chaque événement se produit à l’heure qui a été fixée pour lui . Il ne saurait se faire, que chaque fois qu’un homme en jette le défi, la Résurrection soit suscitée à la seule fin de le convaincre. Adopter une attitude de rébellion, parce qu’on ne la voit pas venir ne fait qu’ajouter à notre propre misère et malheur. Car le registre de nos actes, placé sous la responsabilité d’agents célestes, ne laisse passer aucun de nos méfaits, quelle que soit son importance, sans le consigner.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents