Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Introduction au hijab de la femme musulmane

Publié par Baladislam sur 29 Juin 2011, 22:02pm

Catégories : #La femme en Islam

fond article femme (19)

 

L'Islam: Une religion qui englobe la vie dans tout ses aspects

 

L'Islam est une religion qui porte à la fois sur le domaine temporel et sur le domaine spirituel. Ceci parce que cette religion émane de Celui Qui a crée l'être humain Qui sait, par conséquent, ce qui lui convient le mieux. Dieu, notre Créateur, sait, notamment, ce qu'il faut pour que les rapports de l'Homme avec ses semblables soient harmonieux. Pour que les relations sociales soient bonnes, il faut qu'elles soient fondées sur les principes justes ; il faut que l'individu ne se sente agressé ni dans sa personne physique, ni dans sa personnalité morale, pour que soit réalisée une société saine et unie.

 

Dieu Le Très-Haut a honoré les descendants d'Adam en les dotant de la raison, qui doit pouvoir acheminer l'Homme vers la foi en Dieu :

 

"Nous avons singulièrement honoré les fils d'Adam, nous leur avons facilité les routes terrestres et maritimes, leur avons procuré les meilleures nourritures et leur avons donné la prééminence sur la quantité d'êtres crées par Nous". (Coran, Sourate 17 "Le Voyage Nocturne", Verset 70)

 

Cette foi, cette conviction, requiert que l'on reconnaisse Dieu et que l'on accepte Ses Lois.

 

Obéir à Dieu et à Ses Lois, c'est l'aboutissement de la connaissance de soi, ainsi que l'a dit le Prophète de l'Islam (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) : "Celui d'entre vous qui se connait le mieux, connait le mieux son Seigneur !". Celui qui est convaincu que Dieu est bien Le Créateur et Le Seigneur de l'Univers en arrive non seulement à avoir de l'admiration pour les Lois de Dieu, mais aussi à vouloir les respecter, car il sait que ces Lois sont connues pour diriger l'Homme vers les sommets ; il sait que ces Lois sont ce qu'il y a de mieux pour chaque individu et pour la société.

 

Beaucoup de ces Lois ont traits aux relations sociales, sans lesquelles il n'y aurait pas de civilisation humaine. Elles régissent les relations de l'individu avec lui-même, avec ses semblables, et avec l'univers en général.

 

Des Lois générales sont utiles ; mais dans la vie de tous les jours, les règles de convenances et de bienséance, qui portent sur des détails, sont tout aussi nécessaires. Une des qualités de l'Islam est de contenir aussi bien des Lois générales que des règles précises de vie. Les instincts existent chez l'être humain comme chez l'animal, c'est vrai. Mais, contrairement à l'animal dont le destin est d'obéir à ces instincts, l'être humain, qui a été doté de raison et du sens des responsabilités soit pouvoir maîtriser ses instincts. Il ne s'agit pas de les ''étouffer'' , mais de ne les "faire parler" qu'à bon escient.

 

En effet, l'Homme n'a pas été crée uniquement pour qu'il survive et se reproduise : Dieu lui a assigné, ainsi qu'aux Djinns (qui, eux aussi, sont des êtres responsables) un but plus noble:

 

"Car Nous avons crée les Djinns et les Humains uniquement dans le but qu'ils M'adorent ... "

(Coran, Sourate 51"Les Vents qui dispersent", Verset 56)

 

En règle générale, les Lois de Dieu vont dans le sens de la satisfaction de l'instinct, sauf lorsque cette satisfaction va à l'encontre de ce but suprême de l'existence des êtres humains. En tant qu'être responsable, en tant qu'être raisonnable qui doit assumer un idéal qui dépasse la satisfaction immédiate de ses instincts,l'être humain doit savoir faire des sacrifices lorsque c'est pour servir un but plus élevé.

 

La pudeur, par exemple, est un sentiment qui met du recul que prend l'individu par rapport à ses instincts. La pudeur, tout comme la raison et le sens des responsabilités, est le propre de l'Homme.

 

Et puisque l'Islam est la religion qui exalte toutes les qualités de l'Homme, la pudeur en est le fleuron. Le Prophète de Dieu (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) l'a exprimé dans deux hadiths :

 

"Si la décence était un homme, elle serait un homme pieux ; et si la vulgarité était un homme, elle ne serait qu'un homme de turpitude !" (rapporte pas Tabarani d'après Aïcha)

 

"Chaque fois que la vulgarité se mêle à quelque chose, elle le défigure ; mais chaque fois que la pudeur se mêlé à quelque chose, elle ne fait que l'embellir ! (rapporté par Ibn Majah et Tirmidhy d'après Anass Ibn Malik)

 

L'apparence vestimentaire est un des signes de la pudeur. Les vêtements permettent de cacher les parties du corps les plus liées aux instincts (instincts que l'on ressent ou instincts que l'on déclenche). Il est évident que les deux sexes sont, à cet égard, différents. Le corps féminin est nettement plus riche en caractères sexuels secondaires : différentes parties du corps de la femme sont en relation avec les instincts. C'est pourquoi Dieu a voulu, dans Sa Sagesse, que la femme habille la majeure partie de son corps.

 

Tous les messages Divins antérieurs à l'Islam ont contenu, et contiennent encore dans certaine mesure, cette règle. Il en reste des traces, dans le fait qu'ils considèrent la pudeur vestimentaire comme un signe de piété et de bonne moralité. Dans l'Évangile des Chrétiens, nous lisons que, dans son "sermon sur la montagne" (rapporte par Matthieu, V, 28), Jésus (Que la paix de Dieu soit sur lui) a déclaré: "Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur!".

 

L'Islam ne considère pas les femmes avec crainte ! Ce n'est par peur des femmes ou par misogynie que l'Islam appelle à se couvrir : l'Islam a plutôt peur pour les femmes, des vulgaires et des vicieux qui n'hésiteraient pas à les importuner. L'Islam veut éviter aux femmes d'êtres considérées comme des objets, car c'est dégradant pour elles. Dieu Le Très-Haut dit dans le Coran :

 

"Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux épouses des croyants de ramener sur elles leur voile : ainsi, elles seront plus facilement reconnaissables et ne seront pas offensées !"

(Coran, Sourate 33 "Les Coalises", Verset 59)

 

C'est vrai que les hommes, à notre époque comme dans les temps anciens, méprisent une femme qui montre son physique : ils la considèrent, à tort ou à raison, comme un objet facile à avoir ... Quant aux hommes pieux et respectables, ils ont toujours considère une femme habillée avec pudeur comme digne de respect car, au lieu de mettre en évidence son corps, elle met en évidence sa personnalité, sa valeur humaine ... Seuls les hommes qui "pêchent en eau trouble" se plaignent de tant de vertu ! Lorsqu'elle est bien habillée, selon les critères islamiques, la femme ne sent plus sur elle le regard des hommes : elle ne se sent plus jugée extérieurement, selon que ses vêtements sont plus ou moins à la mode ou qu'elle a de plus ou moins beaux cheveux... Elle est elle-même, et non l'objet du regard des autres ...

 

Bien sur lorsqu'elle circule parmi des non-Musulmans, ces derniers (surtout dans les petites villes) regardent une femme portant un habit islamique, parce qu'elle est habillée différemment d'eux : mais n'est-il pas normal qu'une Musulmane se distingue des autres ? Faut-il que tout le monde s'habille de la même façon ? Non! Et d'ailleurs, chacun aime choisir ses vêtements correspondant a sa personnalité, à la façon dont il veut être jugé par les autres : ainsi, dans la mode, une femme choisit-elle le manteau long ou le blouson sportif ... Ainsi choisit-elle, entre deux robes, celle qui est la plus stricte ou la plus décolletée, selon qu'elle veut donner d'elle l'image d'une forteresse imprenable ou d'une auberge accueillante!

 

De plus, chacun aime que, d'après ses vêtements, on devine qu'il est européen et fier de l'être, ou qu'au contraire, il aime l'Inde ou le Zaïre, qu'il est membre d'un club de football ou que c'est un fan de tennis ... Les gens aiment des vêtements personnalisés, mais ils aiment aussi, par leurs vêtements, annoncer à quel groupe, à quelle communauté ils appartiennent ou quelle est leur passion dans la vie ...

 

Pour ceux qui sont Musulmans et fiers de l'être, quoi de plus normal que de porter des vêtements qui l'attestent ?!

 

On s'étonnera que les Musulmanes, de cette façon, renoncent à toute forme de mode ... Mais qu'est-ce que la mode? La mode se fonde sur une certaine idée de la femme (femme au travail, femme de salon, femme qui aime l'exotisme ou femme qui aime mire du bateau ... ), sur une conception de la femme changeante comme la mode... Tous les six mois, à Paris quelques couturiers présentent leur (nouvelle) conception de la femme. Parfois, au contraire, la mode vient de la rue, parce qu'un groupe de gens a décidé de se singulariser : ainsi fut lancée la mode des "greadlocks" (cheveux tressés) ou celle des épingles à nourrices. En suivant telle ou telle mode, c'est une certaine façon de concevoir la vie que l'on adopte ...

 

Certains disent que la mode est la manière par laquelle l'être humain manifeste son évolution. Mais son évolution vers quoi ? Vers la libération de tous les tabous, disent-ils : ni Dieu, ni morale? Est-ce là une évolution vers un plus grand épanouissement de l'être humain ? N'est-ce pas seulement un renoncement à contrôler ses instincts ? A travers la mini-jupe ou le décolleté, dans le nudisme (appelé "naturisme" pour bien mettre en évidence son aspect idéologique), c'est bien une doctrine, une certaine conception idéologique de l'être humain qui est proposée.

 

L'Islam, lui aussi propose une certaine conception de l'être humain dans ses règles relatives à l'habillement : Dieu propose un équilibre unique entre les deux composantes de l'être humain, l'aspect spirituel et l'aspect animal. L'homme n'est ni tout bon, ni tout mauvais par nature: il devient bon ou mauvais selon le choix responsable qu'il a fait pour diriger sa vie. Et cela, la nature de l'être humain n'a pas changé à travers les siècles !

 

Pour en revenir aux vêtements proprement dits, une Musulmane sait que, fondamentalement, les être humains sont toujours tels que Dieu les a crées. Les corps ne changent pas de forme d'une époque à l'autre, et la façon islamique de concevoir la vie ne change pas d'une époque a l'autre : alors, pourquoi y aurait-il une mode chez les Musulmanes ? D'une année à l'autre, les Musulmanes ne changent pas comme des girouettes !

 

Les Lois de Dieu sont des Lois éternelles, comme est Éternel Celui duquel elle émanent. Ces Lois ne peuvent être modifiées ou abrogées par les êtres humains, en fonction de leurs humeurs ou en fonction d'une autre conception qu'ils auraient de la vie... En effet, fondamentalement, la Vie ne change pas, les notions de Bien et de Mal ne changent pas ... L'Islam conserve ces conceptions essentielles par-delà les petits changements occasionnels qui différencient chaque époque. L'être humain évolue dans le cadre de sa nature, à laquelle il peut permettre de s'épanouir plus ou moins, mais il ne change pas de nature en évoluant, comme le dit Dieu :

 

"C'est la nature propre venant de Dieu, selon laquelle Il a donné à l'Homme sa spécificité; pas de modification à la création..." (Coran, Sourate 30 "Les Byzantins", Verset 30)

 

C'est donc dans ce contexte d'une "idéologie" éternelle, que l'Islam propose sa conception de l'habillement féminin. Il ne faut pas y voir non plus, une diminution, une limitation du rôle de la femme dans la société. Cet habillement est plutôt le signe d'une évidente émancipation, qui permet de considérer l'être de la femme plutôt que son corps. Dieu a établi entre l'homme et la femme une égalité : ils sont de même espèce et ont une même nature. L'humanité a autant besoin de l'un que de l'autre ! En voici quatre témoignages extraits du Saint Coran:

 

"0 Humains ! Craignez votre Seigneur, Qui vous a crées a partir d'un être unique et, de lui, son épouse, puis Qui, d'eux, a fait se multiplier beaucoup d'hommes et de femmes!"

(Coran, Sourate 4 "Les Femmes", Verset 1)

 

"C'est Lui Qui vous a crées d'un être unique et, de lui, tira son épouse afin qu'il puisse habiter auprès d'elle ... " (Coran, Sourate 7 "Les Limbes", Verset 189)

 

"Et Dieu a fait pour vous, issues de vous-mêmes, des épouses et a fait pour vous, issus de vos épouses, des enfants et des petits-enfants, et II vous pourvoit d'excellentes choses ... "

(Coran, Sourate 16 "Les Abeilles", Verset 72)

 

''o Humains ! Nous vous avons effectivement crées d'un mâle d'une femelle, et vous avons repartis en nations et tribus, pour que vous vous connaissiez les uns les autres. Les plus honorés d'entre vous, auprès de Dieu, ce sont les plus pieux! Dieu connait tout, et est bien informé.'' (

Coran, Sourate 49 "Les Appartements", Verset 13)

 

Aïchah, l'épouse du Prophète (Que Dieu soit satisfait d'elle), a rapporté que l'Envoyé de Dieu (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) a dit : "Les femmes sont les sœurs jumelles des hommes !" (Hadith relate par Ahmad IBN HANBAL, par ABOU DA WOUD et par TIRMIDHI).

 

Ne vous fiez pas a cette vision de beaucoup d'écrivains et de peintres occidentaux, montrant la femme Musulmane comme un être isolé de la vie sociale, recluse a l'intérieur d'un harem, considérée comme un objet de plaisir que l'on dissimule au regard de l'étranger ! Dans l'édification de la civilisation humaine, la femme tient un rôle prépondérant car, en plus de ses activités personnelles, elle est celle qui forme les générations futures. De l'intégrité morale de la femme naît l'intégrité morale des enfants. C'est pourquoi le Prophète de Dieu (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) a recommandé aux hommes Musulmans de choisir les femmes pieuses, plutôt que celles qui ont pour atout leur bote, leur richesse ou une famille connue. (Hadith rapporté par Abou Said AI-Khoudri, et relaté par Ahmad Ibn Hanbal, AI-Bazzar. Abou Y ula et Ibn Hibban.)

 

Leurs responsabilités en tant que compagne, mère et axe fondamental d'une famille heureuse n 'a pas empéché les femmes Musulmanes d'avoir un rôle social. Certaines femmes Musulmanes ont eu fonction si importante dans la société que des biographies ont été rédigées à leur sujet, comme "Les femmes ''illustres'' (Vous remarquerez que le mot "savant" peut se mettre au féminin en arabe, mais pas en français !) de Omar Ridha KAHHALA (édite en arabe). Karima AL MAR W AZIYA (morte en 463/1070), qui fut une femme et un savant réputé dans tout le monde Musulman, n'est pas un cas unique. De même, nous pouvons citer Ach-Chifa', une femme que le deuxième calife, Omar Ibn AL-KHATTAB (Que Dieu soit satisfait de lui), avait investie de la fonction de "mouhtasiba" (masculin de "mouhtasiba") qui estait un fonctionnaire dont la charge est de réprimer les mauvaises mœurs et de contrôler les abus du marché en matière de prix, poids et mesures et qualité des marchandises. du marche de Médine. Or, c'était une fonction publique par excellence : elle devait être toujours en contact avec marchands et clients!

 

L'Islam, en intervenant dans le choix des vêtements, choix que certains considèrent a tort comme purement individuel, ne veut pas cloîtrer les gens ; il ne fait que faciliter à l'être humain le chemin qui le mène vers cette grandeur qui lui a valu la gérance de la Terre, entre toutes les créatures de

Dieu:

 

''Et lorsque ton Seigneur dit aux Anges : "En vérité, Je vais placer, sur la terre, un gérant ! ( ...)"

(Coran, Sourate 2 "La Vache'', Verset 30)

 

A chaque moment, dans chaque acte, dans chaque décision, le message Divin tend à éveiller chez les croyants et les croyantes une conscience plus aiguë de la noblesse de l'âme humaine qui, sans la lumière Divine qui l'éclaire, ne peut réaliser son humanisme, duquel dépend le bonheur de l'être humain dans ce bas-monde et dans l'au-delà...

 

"Si vous êtes ingrats, ey bien, Dieu, en vérité, n'a nul besoin de vous ! Mais il n'accepte pas, de la part de Ses esclaves, l'ingratitude ! Par contre si vous avez de la reconnaissance, Il en est satisfait pour vous. Personne n'est chargé du poids d'un autre ! Ensuite, c'est vers votre Seigneur que se fera votre retour : Il vous informera alors de ce que vous œuvriez ! II sait vraiment bien ce que contiennent les poitrines !" (Coran, Sourate 39 "Les Groupes", Verset 7 et 8)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents