Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Introduction au Livre Le Sentiment de foi

Publié par Baladislam sur 9 Octobre 2011, 22:02pm

Catégories : #La foi en Islam

 fond islam (20)

 

Les sentiments de foi sont l'essence des rites et adorations, et sont la base de tout bon caractère, tels que la sincérité, la tendresse, l'ultime conviction...etc. Leur force implique l'élévation du niveau spirituel et émotionnel.

 

La nation souffre aujourd'hui d'une faiblesse globale de ces sentiments de foi, une faiblesse qui touche même les gens vertueux qui sont sensés guider le mouvement de réforme et de changement.

 

Malheureusement, on voit un grand nombre de personnes actives qui n'ont pas de réel sentiment de foi qui leur est pourtant nécessaire pour donner un impacte à leurs actions. Ces personnes sont devenues comme des machines sans vie, leur Da'wa et leur culte sont similaires à des obligations administratives qu'ils exécutent juste pour s'en débarrasser. Au lieu de les utiliser pour se rapprocher d'Allah et transmettre la lumière de la foi à leur entourage. Il va de soi que la réussite de tout projet d'envergure dépend de l'aptitude des éducateurs et des prédicateurs à inculquer ces sentiments forts de foi aux membres de la société en plus de leur éducation religieuse qui consiste à enseigner comment invoquer Allah, comment avoir un comportement confonne aux enseignements religieux et comment être utile à la communauté. Mais si ce sentiment de foi faiblit, la froideur règnerait entre les musulmans, qui perdraient alors tout sens de la fraternité et de l'union. Ce qui aura pour conséquence, le foisonnement de conflits inutiles, laissant pour compte la nation et ses vraies préoccupations.

 

Cette conséquence fâcheuse est irréversible, car cela est une règle universelle qu'Allah a établie, la réalité de la nation musulmane aujourd'hui en est la preuve. En effet, les catastrophes et les défaites ne sont tombées sur notre nation, que lorsque la foi a baissé, la conviction a diminué, les sentiments ont terni et ont perdu cette ardeur envers Allah, les gens ont accepté de se noyer dans les délices de la vie, et se sont éloignés des affaires importantes. Ô prédicateurs et chercheurs de savoir! Si vous voulez aider les gens à revivre heureux comme dans le passé et à retrouver leur gloire d'antan, vous n'avez aucun autre moyen que celui de stimuler et d'élever le sentiment de foi.

 

Dans cette étude, nous ne voulons pas parler de Raqâ 'iqs (tous les écrits et histoires visant à adoucir, à attendrir les coeurs et à stimuler la foi), car beaucoup de livres et études ont traité ce sujet, nous ne voulons pas non plus détailler la faiblesse spirituelle et la manière de la traiter, ceci sera mentionné en marge de cette étude.

 

Mais cet exposé sera concentré sur un seul trait relatif à la faiblesse de l'esprit et de la foi, il s'agit de l'extinction du sentiment religieux ou sa défaillance au point où l'individu paraisse indifférent, c'est de cela que je veux parler, et ce, pour deux raisons :

 

1- Notre époque est caractérisée par une grande complexité relativement à la pensée et à la foi et aussi, par diverses maladies touchant la conduite, il ne convient donc pas de proposer un traitement pour tous ces maux dans une seule étude, les Raqâ 'iqs, par exemple, ne peuvent pas être traitées dans un seul exposé, il est utile d'en parler brièvement pour ne pas perdre l'objectif essentiel.

 

2- Quand on parle de la force, de la faiblesse et du traitement du sentiment de foi, on touche un côté qui n'a pas été beaucoup étudié contrairement aux Raqâ 'iqs, mentionnées dans une multitude de livres et d'écrits.

 

Définition

 

Le sentiment de foi est: « Tout ce qui pousse l'individu à un acte exprimant la tendance de l'âme, comme la colère, la générosité et autre»

 

Ce sentiment qui a un très grand effet sur l'individu, pourrait avoir raison de sa volonté s'il n'apprend pas à le dompter.

 

Tiré du livre Le Sentiment de foi

Dr Mohammad Moussa Ach Charif

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents