Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


L'adoration et ses répercussions sur la vie du musulman: Les répercussions du jeûne

Publié par Baladislam sur 23 Mai 2011, 22:02pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

fond islam (79)

 

Les effets du jeûne sont immenses et ses répercussions sont bénéfiques. En effet, il y a dans le jeûne une protection comme a dit le Messager d’Allah : « le jeûne est une protection. » Rapporté par Boukhâry (n°1894) et par Mouslim (n°1151).

 

Il est une protection contre le feu comme dans l’au-delà et une protection contre les désobéissances.

 

En effet, le jeûne affaiblit les envies de l’âme, et sa frénésie est alors freinée. Le jeûne s’interpose entre l’âme et ce qu'elle provoque comme malheureuses situations et comme actes interdits, causés par le goût excessif des biens et des plaisirs de ce monde. A cause de cela, l’âme s’avance dangereusement sur un terrain dont les répercussions sont à craindre dans la vie d’ici-bas et dans l'au-delà.

 

C’est pour cette raison que le Prophète a dit : « On arrive au Paradis qu'après avoir affronté toutes sortes de difficultés et on arrive en enfer qu'après avoir assouvi toutes sortes de passions » Rapporté par Boukhari (n°6487) et par Mouslim (n°2822) et cette version est celle de Mouslim.

 

Le chemin vers le Paradis nécessite la patience pour ne cesser d'obéir à Allah et la patience pour ne pas commettre les désobéissances. Le chemin vers l’Enfer est garni de désirs et de passions. La personne qui s’éloigne de ses passions n'entrera pas en Enfer. Si elle prend l'initiative d'assouvir ses désirs, ces derniers peuvent l’entraîner vers les actes interdits. Seulement, cela sera un plaisir éphémère, et son dénouement s'achèvera en déception, en regret, en honte et en déshonneur dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà.

 

On trouve dans le hadith authentique, rapporté par Boukhâry et Mouslim, d’après Omar Ibn Mas’oud la parole du Messager qui dit : « Ô vous les jeunes ! Que celui qui est en mesure de se marier parmi vous, le fasse ! C’est mieux pour le regard et la protection du sexe. Que celui qui ne peut se marier, jeûne alors, car le jeûne lui servira de protection. ».

 

Le Prophète a montré que la personne qui a la capacité de se marier doit s'empresser de le faire pour préserver sa personne et préserver les autres. S’il n’en a pas la capacité, il prendra le remède prophétique que le noble Messager nous a prescrit, qui est le jeûne.

 

En effet, le jeûne est une sauvegarde et une protection pour que la personne ne tombe pas dans la désobéissance. La raison est que le jeûne provoque l’affaiblissement de l’âme et l’impossibilité d'accomplir les choses qu'elle effectuait pendant les moments d’aisance où elle mangeait et buvait.

 

Ce que nous devons retenir : ce noble conseil prophétique donné par notre honorable Messager incite les jeunes à se marier, s’ils en ont la possibilité et la capacité. S’ils ne peuvent pas, qu'ils freinent alors la frénésie de leurs personnes en jeûnant.

 

Quand les riches jeûnent, ils ressentent la souffrance que provoque la faim, ils se rendent compte alors qu’Allah les a privilégiés en les rendant riches. A ce moment précis, ils remercient Allah pour ce privilège.

 

De même, les riches se rappelleront par le jeûne qu’ils ont des frères qui souffrent de la faim sans jeûner, parce qu’ils n’ont pas trouvé de quoi couper leur faim. Ceci les incitera à être bons envers les démunis et à dépenser pour les dépourvus et les nécessiteux.

 

Écrit par Cheikh Abdel Mouhsin El Abbâd El-Badr

(Savant dans la science du hadith et enseignant à la mosquée du Prophète, paix et salut d’Allah sur lui)

Publié par Le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents