Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


L'adoration et ses répercussions sur la vie du musulman: Les répercussions du pèlerinage

Publié par Baladislam sur 23 Mai 2011, 22:01pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

fond islam (66)

 

Le pèlerinage est une adoration immense. Allah l’a prescrit à ses serviteurs une seule fois dans leur vie. Le pèlerinage englobe des actes qui sont en rapport avec l’argent et avec le corps. Cette adoration renferme des effets et des répercussions louables dans la vie de l’individu. Il nous a été transmis du noble Prophète le hadith suivant : « Faire suivre le petit pèlerinage (Omrah) par un autre petit pèlerinage est une expiation de ce qu’il s’est produit entre eux (comme péchés), alors que le pèlerinage agréé (Hajj mabrour) n’a de récompense que le paradis. » Rapporté par Boukhâry (n°1773) et par Mouslim (n°1349) d’après Abou hourayra .

 

On questionna le Messager d’Allah sur les meilleures actions, il a dit : « La foi en Allah et en son Messager » on lui dit : « et puis ? » il répondit : « la guerre sainte (Djihad) dans le sentier d’Allah » on lui dit : « et puis ?» il dit : « le pèlerinage agréé (hajj mabrour) » Rapporté par Boukhari (n°26) et par Mouslim (n°83) d’après Abou hourayra .

 

Le Messager d’Allah a dit : « Quiconque accomplit le pèlerinage sans avoir commis de rapports sexuels et sans avoir commis de péchés, reviendra comme le jour où sa mère l’a enfanté. » Rapporté par Boukhari (n°1521) et par Mouslim (n°1350) d’après Abou hourayra .

 

Le pèlerinage agréé (hajj mabrour) est celui que l’individu réalise en concordance avec la sunna du noble Prophète . Son signe révélateur est que l’individu soit devenu meilleur qu’auparavant. Si l’état de l’individu après le pèlerinage est passé du mauvais au bon ou du bon au meilleur, ceci est le signe visible que le pèlerinage a été agréé (hajj mabrour).

 

De plus, accomplir le pèlerinage et la 'omra rapproche la personne de son Seigneur. Ce rapprochement est produit par des adorations dont l'accomplissement n'est possible qu'à la Mecque. Par exemple, le circuit autour de la Maison sacrée (Tawaf), car le tawaf est une adoration spécifique de l'antique maison.

 

Quand il arrive à la Mecque, il tourne autour de la Maison Sacrée et se rapproche d’Allah par une adoration qu’il n’aurait pu accomplir s’il n’y était pas venu. Car cette adoration n’existe qu’autour de l’honorable Kaaba. Il se rappellera cela et ressentira que n’importe quel tawaf effectué sur la surface de la Terre, ne fait pas partie de ce qu’Allah a légiféré. Il n’est permis à personne de tourner autour d’un quelconque tombeau ou d'un quelconque endroit sur la Terre si ce n'est autour de l’honorable Ka’ba. Pareillement, cela concerne le fait d'embrasser, toucher la pierre noire, ou toucher le coin yéménite. En effet, Allah n’a pas légiféré aux musulmans de se rapprocher de Lui en embrassant une pierre ou en la touchant si ce n'est en ces deux endroits.

 

Pour cette raison, quand Omar Ibn Al Khattâb s'est rapproché de la pierre noire et l’embrassa, il dit : « Je sais que tu es une pierre, tu ne peux ni porter préjudice ni être utile. Si je n’avais pas vu le prophète t’embrasser, je ne t’aurais jamais embrassé. » Rapporté par Boukhari (n°1597) et par Mouslim (n°1270).

 

Durant le pèlerinage, tout pèlerin ôte ses vêtements pour revêtir un izar (étoffe généralement blanche qui enveloppe la partie inférieure du corps) et un rida (étoffe qui enveloppe la partie supérieure du corps), ainsi lesriches et les pauvres sont égaux. Ceci est une des répercussions qu’engendrent le pèlerinage et la 'omra.

 

Mais aussi, le pèlerin se rappellera par cet habit, le linceul utilisé pour envelopper le mort. Il se préparera donc pour ce moment, en multipliant les bonnes oeuvres, qui sont la meilleure des provisions. Allah dit :

 

« Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la piété » (Sourate Al-Baqara, verset 197)

 

De la même manière, le rassemblement des pèlerins à Arafat rappelle le rassemblement des gens le jour de la résurrection. Ceci incitera la personne à faire le bien pour être prête à affronter ce jour difficile.

 

Pendant le pèlerinage, les musulmans de par le monde se rencontrent. Ils font connaissance, se conseillent, et chacun prend connaissance de l'autre. Ils partagent entre eux les moments d’allégresse et de bonheur comme ils partagent entre eux les moments de souffrance. L’un guide l’autre à faire ce qui est convenable. En somme, ils s’entraideront collectivement à la piété et à la crainte comme Allah leur a ordonné de faire.

 

Ce que nous devons retenir : ces importantes adorations qu’Allah a légiférées et sur lesquelles il a bâti sa pure religion, engendrent des effets directs salutaires dans la vie du musulman, ici-bas ou de l'au-delà.

 

Je demande à Allah (le Tout Puissant) qu’il nous fasse tous parvenir à ce qui le satisfait, et qu’Il fasse qu’on soit parmi ceux qui écoutent la parole et suivent ce qu’elle contient de meilleures, et qu’il fasse de nous des conseillers et des guides, Il est, (gloire à Lui) Noble et Généreux. Que la prière, le salut, la bénédiction et les bienfaits d’Allah soient sur le meilleur de ses prophètes et de ses messagers, notre prophète, notre imam, et le meilleur d’entre nous, Muhammad Ibn Abdillah et sur sa famille et sur ses compagnons et quiconque empruntera son chemin et sera guidé par sa voie. Et louange à Allah, Seigneur de l’Univers. Et que le salut, la miséricorde et la gbénédiction d’Allah soient sur vous !

 

Écrit par Cheikh Abdel Mouhsin El Abbâd El-Badr

(Savant dans la science du hadith et enseignant à la mosquée du Prophète, paix et salut d’Allah sur lui)

Publié par Le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents