Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


L'édification de la Mosquée du Prophète (SB sur lui) dans la première année de l'hégire Le mérite de Médine et de ses habitants.

Publié par Baladislam sur 11 Mars 2011, 23:03pm

Catégories : #Mohamed (Saw) Prophète de l'Islam

Fond écran islam coran (95)

 

En décidant la construction, le Prophète (SB sur lui) demanda à ses compagnons d'entreprendre les travaux avec lui. Alors, Émigrés et Ançâr s'élancèrent avec ardeur à mettre le projet à exécution.

 

L'un des compagnons se mit à chanter le vers suivant :

 

« Si nous chômons quand l'Apôtre travaille, c'est bien agir dans l'égarement! »

 

Le terrain étant encombré de tombes, de palmiers et de ruines, le Prophète (SB sur lui) ordonna de l'en débarrasser. Puis, on apporta les pierres en entonnant :

 

« Seigneur il n'y a de bien que le bien de la demeure éternelle. soutiens les Ançar et ceux qui ont émigré ! »

 

Et l'Envoyé portait les pierres et disait :

 

« Il n'y a de vie que la dernière. Seigneur! Accorde Ta Miséricorde aux Émigrés et aux Ançar. »

 

'Ali chantait de son coté :

 

« Ne sont égaux ceux qui battissent les mosquées, Ils peinent debout et assis, et ceux qu'on voit s'écarter de la poussière! »

 

'Ammâr ben Yâser reprit le refrain et le scanda.

 

L'un des Compagnons, se sentant visé par ce vers, dit à 'Ammâr: « Fils de Soumayya ! Je jure que je vais te marquer le nez avec ce bâton ! »

 

Le Prophète (SB sur lui), entendant cela, se fâcha et dit: « Qu'ont-ils avec 'Ammâr ? Il les invita au Paradis et eux, ils l'invitent à l'Enfer ! »

 

La construction de la Mosquée prit fin, construite en pierre. avec un yoit en palmed. Les chambres des épouses du Prophète (SB sur lui) furent construites à coté.

 

Cette mosquées bénie est l'une des trois mosquées dont le Prophète(SB sur lui) dit : «On ne se prépare fermement au voyage que pour trois mosquées, la Mosquée sacrée, ma mosquée que voici et la mosquée éloignée (de Jérusalem). »,

 

Partant de la mosquée de Médine, il dit : « Une seule prière faite dans ma mosquée vaut mille prière ailleurs, à part la Mosquée sacrée. »

 

Et il dit : « Celui qui vient à ma mosquée, rien que pour enseigner ou apprendre quelque bien est semblable au combattant dans le chemin de Dieu. »

 

Il dit aussi : « Entre ma maison et ma chaire, il est une place parmi les places du Paradis. »

 

Quant au mérite de Médine. il suffit de rapporter ce que le Prophète(SB sur lui) dit à ce sujet : « La foi se réfugie à Médina comme sa réfugie le serpent dans son trou. »

 

« J'ai reçu l'ordre d'habiter une cité qui efface toutes les autres. On l'appelle Yathrib, alors qu'elle est " el Médina ". Elle chasse les (mauvaises) gens, comme le soufflet chasse les scories du fer ! »

 

Médine aurait plus de mérite que la Mecque, si le Prophète (SB sur lui) n'avait pas dit en la quittant : « Par Dieu. tu es le meilleur endroit sur terre et la terre que j'aime la plus ! Je ne t'aurais pas quitté si on ne m'en avais pas chassé! »

 

Cependant, il y a un autre hadith, ''faible", qui ne pourra ainsi contrebalancer le premier. Il donne plus de mérite à Médine : « Seigneur, dit ce hadith, Tu m'as fait sortir de la terre que j'aime le plus, fais-moi habiter la terre la plus aimée de Toi! » Si ce hadith était "authentique-sûr", Médine serait meilleure que la Mecque, qu'Allah l'ennoblisse.

 

Le hadith suivant avive l'attachement des croyants de résider à Médine jusqu'à la mort. Le Prophète (SB sur lui) dit: « Celui qui peut mourir à Médine, qu'il le fasse. Je témoignerai pour lui ou intercéderai en sa faveur le jour de la Résurrection. »

 

'Omar avait bien saisi la portée de ce hadith. Il priait souvent en disant: « Seigneur, accorde-moi le martyr dans Ta voie, et la mort dans la ville de Ton Prophète. »

 

Le mérite de Médine a atteint le summum en devenant le foyer du Prophète. Ce foyer ne contient-il pas la Mosquée du Prophète et son tombeau? Ne sera-t-il pas le lieu de sa résurrection?

 

La distinction des Ançâr se révéla d'abord lors de leur empressement à l'adhésion à l'Islam, puis par leur accueil à l'Envoyé (SB sur lui) et à ses compagnons. Ensuite. par leur soutien à l'Islam et le partage de leurs biens avec les Émigrés, ce qui leur a valu l'éloge de Dieu.

 

Le Prophète de Dieu a scellé le mérite des Ançâr dans maints hadiths, tels que : « Aimer les Ançâr est un signe de foi. les détester est un signe d'hypocrisie. »

 

« Seul le croyant aime les Ançar. Seul l'hypocrite les déteste. »

 

« Celui qui les aime est aimé de Dieu. Celui qui les déteste est détesté de Dieu. »

 

« Si ce n'était l'émigration, j'aurais été un homme parmi les Ançar. Si les Ançar traversent une vallée ou suivent un sentier dans la montagne, je ferai de même. Les Ançar sont comme les vêtements à fleur de peau (chi'ar) et les autres, ceux du dessus (dithar). »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents