Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


L'importance des bonnes œuvres accomplies secrètement

Publié par Baladislam sur 8 Juin 2012, 22:01pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

 Fond coran et paysages (73)

 

 

L’adoration d’Allah et Son obéissance dans le secret constituent, en elles-mêmes, un culte qui, quand on s'y habitue, nous purifie le cœur et nous raffine l'âme et, par conséquent, nous prédispose à être sincères envers notre Seigneur. Il s'agit d'adorer Allah le Tout-Puissant sans que quiconque, à part Lui, ne nous reconnaisse ou ne s'en rende compte. C’est dans ce sens qu’intervient le conseil suivant donné par le Prophète (saw) : « Quiconque parmi vous peut, en secret, mettre en réserve de bonnes œuvres qu’il le fasse ».

 

Autrement dit il est recommandé de s'adonner au culte et de faire de bonnes œuvres loin des regards des autres. A ce propos on rapporte qu'al-Zubayr ibn al-'Awwâm (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit : "Comme vous avez de mauvaises œuvres cachées en réserve tâchez aussi d'en avoir de bonnes cachées en réserve".

 

En effet, al-Zubayr (qu'Allah soit satisfait de lui) attire notre attention sur un fait que de nombreuses personnes négligent cette nécessité de faire contrebalancer nos actes positifs et négatifs dans l'espoir de gagner le pardon d’Allah. Or, étant donné que chaque être humain fait, en cachette, de mauvaises œuvres, il doit – également en cachette – faire de bonnes œuvres afin que celles-ci soient un prélude pour lui afin d'obtenir le pardon pour les autres.

 

Aussi il est évident que seuls les hommes véridiques et honnêtes qui sont sensibles à la majesté d’Allah font régulièrement les bonnes œuvres en cachette. Ce sont elles qui meublent magnifiquement la solitude du fidèle quand il est seul face à son Seigneur. En conséquence, il ne doit échapper à personne que Satan n'est jamais satisfait quand il voit un fidèle faire de bonnes œuvres en cachette et que, s'il lui arrive de le voir s’y adonner, il fera tout pour qu'il les divulgue au grand jour, tant il a horreur des actes d'adoration secrets, convaincu qu’il est, qu’ils sont loin de l'ostentation, de l’orgueil, de la vanité et de l'amour de la gloire. Mieux, la propagation de ce genre de culte entre les musulmans répand la baraka et le bien entre eux.

 

Sufiân ibn ‘Uyayna rapporte qu'Abû Hâzim a dit : ''Fais tes bonnes œuvres plus discrètement que tes mauvaises''. Quant à Ayoub as-Sakhtiyânî il a dit : ''Il vaut mieux pour l'homme de cacher son ascétisme que de le proclamer".

 

Muhammad ibn Ziyâd rapporte ceci : ''J'ai vu Abû Umâma s'adressant à un homme qu'il a trouvé dans la mosquée en train de pleurer alors qu'il était en prosternation et invoquait son Seigneur. Abû Umâma lui dit : "Oh toi ! Que n'as-tu pas fait cela chez toi dans ta maison".

 

Al-Hârith al-Muhâsibî (qu'Allah lui accorde Sa miséricorde) a dit que "le vertueux est celui qui est prêt à perdre l'estime des autres quitte à avoir son cœur purifié et amendé, qui n'aime pas que les gens se rendent compte du moindre acte de bonnes œuvres qu'il fait".

 

Bichr ibn al-Hârith a dit : "L'homme qui cherche à se faire voir ne peut trouver la douceur de l'au-delà".

 

Parmi les facteurs qui aident à cacher valablement les bonnes œuvres il y a :

La méditation sur le sens de la sincérité avec Allah : il s'agit d'apprendre, dès le plus jeune âge, la dévotion envers le Tout-Puissant et de se la rappeler toujours, car c'est un motif de taille pour inciter à faire de bonnes œuvres en secret. En effet, rien n'est plus encourageant pour faire de tels actes que de les consacrer exclusivement à Allah seul loin du regard des autres.

Mettre sur le même pied d'égalité les critiques et les louanges des autres : quiconque est ainsi éduqué peut aisément s'adonner en cachette aux actes d'adoration, car pour lui l'opinion des autres compte peu, tant il lui est égal d’être critiqué ou apprécié.

Les actes de charité faits en secret : Allah a dit :

 

"Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c'est bien ; c'est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents".

(Coran 2/271)

 

Il s'agit d'une méthode pratique, simple et facile pour appliquer les actes de dévotion faits en secret. Il convient donc de les multiplier pour s'habituer à l'adoration en secret et pour que notre cœur s'en imprègne et s'y accoutume.

 

Source : http://www.islamweb.net/frh/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents