Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


L'innovation : L’islam, une religion complète ?

Publié par Baladislam sur 24 Mai 2011, 22:04pm

Catégories : #Rappels sur les pêchés

fond islam (94)

 

Aucun musulman n’est censé ignorer que l’islam est une religion complète et parachevée, car Allah dit :

 

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’islam comme religion pour vous » 5 Al Maïda, 3.

 

De même, il n’est pas censé ignorer que sa religion prend en compte tout ce qui est en rapport avec l’être humain dans la vie présente et dans l’Au-delà. En effet, Allah dit :

 

« Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose » 16 An Nahl 89.

 

Ainsi, les préceptes de la religion qui ne sont pas explicités par le Coran –qui est la première source de la législation islamique- le sont par la deuxième source, c'est-à-dire, la Sunna du Messager (saw) qui réunit toute parole, tout acte ou tout consentement de ce dernier, dès lors qu’il est rapporté par une voie authentique. Allah dit :

 

« Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t’a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d’Allah sur toi est immense » 4, An Nisâ, 113.

 

Le musulman est également tenu de savoir que le Messager (saw) a transmis le message comme il le devait, a pleinement rempli son engagement et a fait preuve de sincérité envers la communauté. Allah dit :

 

« Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux » 16 An Nahl 44

 

Il sait aussi qu’il n’est pas un bien auquel le Messager (r) n’ait encouragé sa communauté et qu’il n’est pas un mal contre lequel il ne l’ait mise en garde. Le Prophète (saw) a  dit : « Il n’y a eu aucun prophète avant moi qui n'ait eu pour obligation  d’orienter sa communauté vers ce qu’il connaît de bien pour elle et de la mettre en garde contre ce qu’il connaît de mal » Muslim, 3/1472 n° 1844

 

Quiconque est, sur chacun de ces points,  convaincu du contraire, rejette le contenu du Qur’an tel qu’il a été révélé à Muhammad (saw).

 

En vérité, celui qui introduit une innovation dans la religion d’Allah croit, d’une façon ou d’une autre, qu’il manque quelque chose à cette religion et qu’elle n’a pas été parachevée. Il insinue donc que grâce à son innovation, il va combler ce manque !

 

De même, à travers son innovation, il accuse le Messager (saw) d’avoir trahi son engagement et de n’avoir pas transmis le message qu’il avait la responsabilité de diffuser. C’est comme s’il insinuait que l’islam avait besoin de ces innovations qui auraient selon lui échappé au Messager (saw) –loin de lui une telle hypothèse !- pour être enfin complet et parachevé ; alors que ce dernier a dit : « Je vous ai laissés dans une voie blanche de nuit comme de jour ; seul le damné s'en écarte après moi » Al Mustadrak ‘alas Sahîhain 1/175 n° 331.

 

Abdou Rahman ibn Abdoul Karim

Editions ASSIA

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents