Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


L'innovation : Le statut juridique des innovations religieuses

Publié par Baladislam sur 25 Mai 2011, 22:03pm

Catégories : #Rappels sur les pêchés

fond islam (146)

 

Si nous savons que le corollaire de l’attestation que Muhammad (saw) est le messager d’Allah consiste à obéir à tous ses ordres, de croire à tout ce qu’il a annoncé, d’éviter ce qu’il a interdit et ce contre quoi il a mis en garde, et de n’adorer Allah que selon les moyens qu’il a prescrits, nous saurons alors clairement qu’il est impératif de rejeter ce qui est innové dans la religion d’Allah et n’en fait pas partie. Allah dit :

 

« Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux » 24 An Nour, 63.

 

et le Messager (saw) a dit : « Quiconque innove dans notre religion ce qui n’est fait pas partie, cela est rejeté » Al Bukhari 2/959, hadith n° 2550.

 

Houdzaïfah ibn Al Yamân a dit : « Tandis que les gens interrogeaient le messager d’Allah (saw) sur le bien, moi je l’interrogeais sur le mal dans la crainte d’être atteint par celui-ci. –Ô messager d’Allah, lui dis-je, nous étions dans l’époque de l’ignorance et du mal et Allah nous a apporté ce bien (l’islam), après ce bien le mal viendra-t-il à nouveau ? Oui, répliqua-t-il. Et après ce mal le bien reviendra-t-il ? Oui, répliqua-t-il et il se produira des troubles. –Qu’est-ce qui produira ces troubles ? demandai-je. –Ce seront des gens qui suivront une autre tradition que la mienne et une autre voie que la mienne, tu reconnaîtras leurs actes et les désapprouveras. –Et après ce bien, le mal reviendra-t-il ? –Oui, répondit-il ; il y aura aux portes de l’Enfer des gens qui appelleront à eux les hommes et qui précipiteront dans l’Enfer ceux qui répondront à leur appel. –Ô Envoyé d’Allah, lui dis-je, dépeins-nous ces gens-là. –Ils seront, répondit-il, de notre race et parleront notre langue. –Et que m’ordonnes-tu de faire si je vis à ce moment ? –Tu devras suivre la communauté des musulmans et leur imam, répliqua-t-il. –Mais, repris-je, s’il n’y a plus ni communauté, ni imam ? –Reste à l’écart de tous ces groupuscules, devrais-tu pour cela te contenter de te nourrir des racines d'arbres jusqu'au moment où la mort t’atteindra » Al Bukhari 3/1319, hadith n° 3411.

 

D’après Abdullah ibn Mas’oud , le messager d’Allah (saw) a dit : « Moi, je vous devancerai au Bassin (pour vous y servir). Des hommes d’entre vous  seront amenés, puis entraînés loin de moi. « Seigneur », dirai-je, « ce sont mes compagnons. » On me répondra : « Tu ne sais pas ce qu’ils ont fait après ton départ » Al Bukhari 5/2404, hadith n° 6205.

 

Abdullah ibn Abbas rapporte que le messager d’Allah (saw) a dit : « Allah a refusé d’accepter les œuvres de l’innovateur jusqu'à ce qu’il se repente de son innovation » Ibn Mâjah, 1/19, hadith n° 50.

 

Le Prophète (saw) a par ailleurs expliqué qu’il y aura des dissensions après lui et que le moyen d’y échapper, c’est de se cramponner au Livre d’Allah et à sa Sunna, non pas d’introduire des innovations dans la religion. En effet, Ali rapporte que le Prophète (saw) a dit : « Il y aura des dissensions » -Quelle est l’issue pour sortir sain et sauf de cette situation ô envoyé d’Allah ? demandai-je. –Accrochez-vous au livre d’Allah, on y trouve des informations sur ce qui vous a précédé et sur ce qui viendra après vous, ainsi que de quoi juger ce qui se passe entre vous. C’est une parole décisive [qui tranche entre le vrai et le faux], et non point une plaisanterie frivole. Quant à l’arrogant qui le délaisse, Allah l’anéantit et quiconque recherche la guidée ailleurs que dans le Qur’an, Allah l’égare. C’est le « Habl » (câble) solide d’Allah, le sage livre de rappel et le droit chemin. Celui dont la passion est conforme à ce Livre ne s’égare point ; les langues des croyants (même les non-Arabes) n’éprouvent aucune difficulté à le lire, ses miracles ne finissent pas, il ne s'use pas à force d’être répété, les docteurs de la religion l’étudient continûment et ne s’en rassasient pas. C’est de lui que les djinns ont dit immédiatement après l’avoir écouté :

 

« Nous avons certes entendu une Lecture [le Qur’an] merveilleuse, qui guide vers la droiture » 72 Al Jinn, 1-2.

 

Celui qui transmet les informations qu’il en a tiré est véridique ; celui qui œuvre selon les enseignements du Qur’an est récompensé, celui qui juge selon lui est juste et équitable et celui qui appelle les gens à le suivre est guidé vers un droit chemin » At-Tirmidzi 5/172, hadith n° 2906.

 

Abdou Rahman ibn Abdoul Karim

Editions ASSIA

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents