Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La Croyance en Allah

Publié par Baladislam sur 19 Juin 2011, 22:04pm

Catégories : #La foi en Islam

fond islam (106)

 

La croyance en Allah, la foi en Son existence, et la reconnaissance de Son unicité constituent le fondement de la législation islamique. Cet acte précède les autres piliers de la foi, ceux que le Prophète (r) évoqua lorsque Djibril l’interrogea en ces termes : « Informe-moi donc au sujet de la foi ». Il répondit : « [Elle consiste à] croire en Allah, aux anges, à Ses livres, à Ses envoyés, au Jour dernier, et croire au destin qu’il soit bon ou mauvais… » Muslim, vol. 1, p. 36, hadith no 8.

 

C’est également sur cette croyance que repose la pratique des piliers de l’islam enseignés par Muhammad (r) que nous évoquerons par la suite.

 

 

ALLAH, LA DIVINITE VERITABLE

 

Allah dit :

 

C’est Lui le Premier et le Dernier, l’Apparent et le Caché et Il est omniscient 57 Al Hadîd, 3.

 

Il dit aussi :

 

Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, le Connaisseur de l’Invisible tout comme du visible. C’est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 59 Al Hashr, 22.

 

C’est Lui, Allah. Nulle divinité que Lui; le Souverain, le Pur, l’Apaisant, le Rassurant, le Prédominant, le Tout Puissant, le Contraignant, l’Orgueilleux. Gloire à Allah ! Il transcende ce qu’ils Lui associent

59 Al Hashr, 23.

 

C’est Lui Allah, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. À Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c’est Lui le Puissant, le Sage

59 Al Hashr, 24

 

Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même “al-Qayyum”. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône “Kursiy” déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand 2 Al Baqara, 255.

 

Dans la législation islamique, de nombreuses informations nous sont données sur Allah, notamment celles-ci :

 

1-   Il existe, et on le sait à travers cet univers et les créatures qu’il renferme. Allah dit :

 

Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre”. Mais ni les preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne croient pas 10 Yunus, 101.

 

2-   Il est un, seul et unique ; Il n’a pas besoin de Ses créatures, mais toutes ont besoin de Lui. Il n’a pas d’associé dans Sa royauté, ni de géniteur, ni d’enfant, ni de semblable, ni de compagne. Rien n’est égal à Lui. Allah dit :

 

Dis : “Il est Allah, Unique. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à Lui” 112 Al Ikhlas.

 

3- C’est le Savant qui embrasse tout par Sa science. En effet, Allah dit :

 

Il n’échappe à ton Seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident 10 Yunus, 61.

 

4- Il est vivant et éternel, et ne meurt pas comme IL le dit Lui-même :

 

C’est Lui le Vivant. Point de divinité à part Lui. Appelez-Le donc, en Lui vouant un culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l’univers ! 40 Gâfir, 65.

 

5- Il est juste, ne lèse personne, et l’on ne craint aucune injustice de Sa part. Allah (I) dit à juste titre :

 

Au Jour de la Résurrection, Nous placerons les balances exactes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d’un grain de moutarde que Nous ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes

21 Al Anbiyâ, 47.

 

6- Il n’y a rien qui Lui ressemble, ni dans Son essence, ni dans Ses attributs, ni dans Ses actes. Il possède une perfection absolue dans Son essence, Ses attributs et Ses actes. Ce qu’Il veut est, et ce qu’Il ne veut pas n’est pas. En démontre cette parole d’Allah :

 

Allah ! Point de divinité que Lui ! Il possède les noms les plus beaux 20 Ta-ha, 8.

 

...Créateur des cieux et de la terre. Il vous a donné des épouses [issues] de vous-même et des bestiaux par couples; par ce moyen Il vous multiplie. Il n’y a rien qui Lui ressemble; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant 42 Ach-Choura, 11.

 

Allah possède des noms et attributs indiquant Sa perfection et Sa grandeur ; nous n’allons pas les exposer ici car plusieurs ouvrages leur sont consacrés. Aussi, nous invitons tous ceux qui aimeraient en savoir plus à les consulter. Cependant, il faut noter que les noms et attributs d’Allah ne se limitent pas à ceux que nous connaissons. Dans un hadith, le Prophète (r) dit : « Le serviteur n’a jamais récité l’invocation suivante, lorsque lui arrive un chagrin ou une tristesse sans qu’Allah ne dissipe son chagrin et remplace ses soucis par la joie : « Seigneur je suis Ton esclave, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante, mon toupet est entre Tes mains, Ton verdict sur moi est exécutoire, Ton jugement sur moi est équitable. Je Te demande par tous les noms qui sont les Tiens, ceux que Tu T’es donnés Toi-même ou que Tu as révélés dans Ton livre, ou que Tu as enseignés à l’une de Tes créatures ou que Tu as gardés dans la science de l’invisible qui est auprès de Toi, de faire du Qur’an le printemps de mon cœur, la lumière de ma vue, la dissipation de mes soucis et la disparition de mes chagrins » Sahih d’Ibn Hibbane, vol. 3, p. 253 hadith n° 272.

 

Allah a, certes, des noms et des attributs. Toutefois, ils ne sont pas comme ceux de Ses créatures. Par exemple, Allah existe, mais Son existence n’est pas comme celle de Ses créatures ; Allah est audient, mais Son ouïe n’est pas comme celle de Ses créatures ; Il est clairvoyant, mais Sa vision n’est pas comme celle de Ses créatures et il en va ainsi pour l’ensemble de Ses noms et attributs. Comme Il  le dit Lui-même :

 

eux-mêmes ne Le cernent pas de leur science 20 Ta-Ha, 110.

 

Il est au-delà des limites de l’entendement humain. Allah dit :

 

Les regards ne peuvent l’atteindre, cependant qu’Il saisit tous les regards. Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur 6 Al An‘am, 103.

 

Au vu des prédispositions de la nature humaine aux questionnements, à la curiosité et au vu de son désir de connaître l’essence de toute chose, le fait de réfléchir sur Allah et Son existence n’est pas contraire à la foi ; en réalité, cela en fait partie. Dans un hadith, Abû Houreira (t) rapporte : « Des compagnons du Prophète (r) vinrent le voir et lui demandèrent : Nous ressentons dans notre for intérieur quelque chose que nous trouvons suffisamment grave pour qu’aucun d’entre nous n’ose en parler. Il demanda : « Alors que vous l’avez vraiment ressenti ? » -Oui, répondirent-ils. Le Prophète (r) conclut : « Cela relève de la foi pure » C'est-à-dire le fait de trouver cela très grave et ne pas oser en parler, comme le souligne l'imam An-Nawawy. Sahih Muslim, vol. 1 p. 119, no 132.

 

Ces réflexions proviennent de Satan qui use de tous les moyens dont il dispose pour détourner les gens de la religion d’Allah ; c’est en effet ce qu’il avait promis. Allah dit :

 

Il dit encore : “Vois-Tu celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu’au Jour de la Résurrection, j’éprouverai, certes sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux]”

17 Al Isrâ, 62.

 

Ceci fait partie des tentations et des ruses de Satan que le Prophète (r) a expliquées et auxquelles il convient de ne pas prêter attention. D’après Ibn Abbas (t), un homme vint trouver le Prophète (r) et dit : « Ô messager d’Allah, je réfléchis souvent sur quelque chose telle que je préfère tomber du ciel que d’en parler » Le Prophète (r) répondit : « Allah est grand ! Allah est grand ! Louange à Allah qui a repoussé sa ruse tentatrice » Mousnad de l’imam Ahmad, vol. 1 p. 235 n° 2097.

 

Lorsque Satan essaie de nous tenter en nous inspirant des questions dont les réponses ne sont pas à la portée de notre esprit limité d’être humain, il faut suivre le conseil du messager d’Allah (r) qui dit : « Les hommes se posent sans cesse des questions et finissent par se demander : Voici qu’Allah a créé les créatures, qui a dont créé Allah ? Que celui qui se trouve dans cette situation dise : « Je crois en Allah » Muslim, vol. 1, p. 119, n° 134.

 

Le messager d’Allah (r) a expliqué ailleurs quelle était l’issue de secours face à cette situation en disant : « Le Diable vient vers l’un de vous et le questionne : « Qui a créé telle chose ? Qui a créé telle autre ? Et il en arrive à demander : « Qui a créé ton Seigneur ? Lorsqu’il en arrive à cette question, que le croyant cherche refuge auprès d’Allah et cesse de l’écouter davantage » Al Bukhari vol. 3, p.1194, n° 3102.

 

Allah le Très Majestueux a dit vrai lorsqu’Il a dit :

 

Et si jamais le diable t’incite à faire le mal, cherche refuge auprès d’Allah. Car il entend, et sait tout

7 Al A’râf, 200.

 

Tiré du livre Le début et la fin du monde

de Abdou Rahman ibn Abdoul Karim

Traduit de l’arabe par Mounchili Nsangou Adam

Editions ASSIA

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents