Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La foi en Dieu: L'orientation de la religion

Publié par Baladislam sur 2 Mai 2012, 22:00pm

Catégories : #La foi en Islam

Fond coran et paysages (32)

 

Nous avons déjà mentionné que la méthode de l'orientation religieuse réunit les deux déductions suivantes:

- Le syllogisme mental

- Le syllogisme religieux légal.

Ces deux méthodes sont les meilleures susceptibles d'aboutir à la connaissance du Seigneur et à la foi en Lui. Elles suscitent ceux qui les suivent à œuvrer pour purifier l'âme et se préparer pour le bonheur des deux mondes.

 

L'orientation de la raison exclusivement est une méthode qui sauve celui qui l'adopte déchirement interne, de l'inquiétude psychique et de la perplexité mentale. Pourtant, elle ne purifie point son âme, ne réforme pas sa moralité, ne le prépare pas pour le bonheur de la vie de l'au-delà tout comme elle ne l'arrache pas du cercle de l'incrédulité qui conduit à la torture éternelle de l'au-delà.

 

Nous ferons ci-après un bref aperçu sur les différentes méthodes de l'orientation religieuse qui conduit quiconque l'adopte à la connaissance parfaite du Seigneur, connaissance qui exhorte à la droiture et prépare au bonheur et à la perfection.

 

Avant d'entamer cet aperçu, il conviendrait de citer deux vérités prouvées qui devraient être le point de départ de la connaissance personnelle et de l'introduction du Seigneur à autrui.

 

Première vérité:

 

Personne ne connaît Allah comme II se connaît lui-même et ne peut Le faire connaître comme II le fait.

 

Deuxième vérité:

 

Les sources de la connaissance du Seigneur Tout Puissant sont Son noble Livre et Son Messager. En effet, Allah s'est longuement décrit à ses adorateurs dans Son Livre.

 

En outre, le Messager , qu'Allah le bénisse et le salue, n'a pas cessé de décrire son Seigneur en parlant de Lui/et citant Ses noms et Ses attributs au point que les croyants ont formé une vaste idée sur leur Seigneur et L'ont par conséquent aimé et adoré.

 

Il serait opportun d'avertir les lecteurs que la description du Seigneur dans le Coran prit différentes formes et structures:

- Tantôt II s'adresse à la totalité de Ses esclaves aussi bien les croyants que les incrédules. Se décrit, leur ordonne et prescrit des interdictions.

- Tantôt II s'adresse à Ses prophètes et Ses envoyés, les interpelle, leur parle et leur révèle des messages.

- Tantôt II s'adresse aux croyants en Lui et Ses envoyés, leur parle, leur prescrit des interdictions, leur fait des promesses et les avertit.

- Tantôt II envoyé les messagers, leur révèle les livres et les appuie par des miracles que les humains ne peuvent performer compte tenu que ces phénomènes miraculeux ne sont pas soumis aux lois de l'univers.

Détaillons ces différentes façons ci-après:

 

1- Le Seigneur s'adresse à la totalité de ses esclaves dans la sourate de la vache quand II dit:

 

O vous les hommes! Servez votre Seigneur qui vous a créés, vous, et ceux qui ont vécu avant vous. -Peut-être le craindrez-vous-De la terre, il a fait pour vous un lit de repos et du firmament, un édifice. Il fait descendre du ciel une eau grâce à laquelle il fait surgir des fruits pour assurer votre subsistance. N'attribuez pas à Dieu de rivaux, alors que vous savez

Coran II, 21-22

 

Dans ces deux versets. Le Seigneur interpelle les esclaves, leur ordonne de L'adorer et leur interdit de Lui donner un associé. Il se décrit également en tant que dieu, créateur, dispensateur qui accorde aux créatures leur subsistance. Il a créé l'humanité entière, fit pour elle la terre un lit de repos, le ciel un firmament, déversa du ciel une eau qui donna lieu à des fruits pour assurer sa subsistance.

 

En outre, ces versets comprennent deux preuves logiques déjà expliquées:

- La preuve de la survenance

- La preuve de la providence.

 

Lorsque le Seigneur dit dans la sourate des femmes:

 

O vous les hommes! craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, puis, de celui-ci il a créé son épouse et il a fait naître de ce couple un grand nombre d'hommes et de femmes

Coran IV, 1

 

Le Seigneur ordonne à l'humanité entière de l'adorer en lui obéissant et abandonnant tout ce qu'il a interdit. Il leur rappelle qu'il est leur Seigneur c'est-à-dire leur créateur qui leur accorde la subsistance et gère leurs affaires. Il fait également allusion à l'origine de leur création. Dans ce noble appel figure donc la définition d'Allah en tant que créateur ainsi qu'une preuve logique, celle de la survenance.

 

Dans les paroles divines de la sourate Al Araf, il est dit:

 

Votre Seigneur est Dieu: il a créé les cieux et la terre en six jours puis il s'est assis en majesté sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. Le soleil, la lune et les étoiles sont soumis à son ordre. La création et l'ordre ne lui appartiennent-ils pas? Béni soit Dieu, le Maître des mondes!

Coran VII, 54

 

Le Seigneur se décrit comme le Seigneur qui a créé tout l'univers, tant supérieur qu'inférieur, II gère le monde du haut de son Trône. Étant donné qu'il est le seul créateur et organisateur. II est le seul à être digne d'être adoré et de légiférer. Cette nouvelle coranique comporte une preuve logique confirmant l'existence du Seigneur: c'est la preuve de la cause suffisante.

 

Tout homme voyant peut noter les signes de la création et de l'administration dans les diverses parties de l'univers; celui-ci devrait donc avoir été créé par les mains d'un créateur, hypothèse impossible à nier car son opposé serait contradictoire du point de vue logique.

 

Dans la sourate du créateur, le Seigneur interpelle les hommes et leur dit:

 

O vous, les hommes! souvenez-vous des bienfaits de Dieu envers vous! Existe-t-il, en dehors de Dieu, un créateur qui vous accorde du ciel et de la terre, ce qui est nécessaire à votre subsistance? Il n'y a de Dieu que lui! -comme vous êtes stupides!

Coran XXXV, 3

 

Il se définit en tant que Bienfaiteur des hommes, qui leur a accordé les bienfaits de la création et la subsistance. Il leur demanda de ne pas oublier ses bienfaits et de l'en remercier en l'adorant en exclusivité. Car personne autre que Lui ne mérite d'être adoré et quiconque le fait serait stupide.

 

Ce noble appel comporte donc les deux preuves logiques de la survenance et de la providence.

 

Dans le verset suivant:

 

O vous, les hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux d'entre vous. -Dieu est celui qui sait et qui est bien informé

Coran VLIX, 13

 

le Seigneur se décrit en tant que le Créateur, le Dispensateur doué de savoir et d'expérience complète.

 

Son administration apparut lorsqu'il établit entre les hommes des relations sociales afin que la coopération mutuelle aboutisse à leur bonheur. S'il l'avait voulu, il aurait pu leur accorder un style de vie pareil à celui des animaux: ils seront ainsi, privés de famille, de tribu et de peuple. Par conséquent, il n'y aurait ni civilisation, ni humanité, ni dignité humaine.

 

Ce verset comporte également les preuves de la survenance et de la création.

 

Dans la sourate de Luqman, le salut soit sur lui, le Seigneur dit:

 

II a créé les cieux sans colonnes visibles; il a jeté sur la terre des montagnes comme des piliers afin qu'elle ne branle pas et vous non plus; il y a propagé toutes sortes d'animaux. Nous avons fait descendre du ciel une eau et nous avons fait pousser sur la terre toutes sortes d'espèces utiles. Telle est la création de Dieu! «Montrez-moi ce que d'autres que lui ont créé!» -Mais les injustes sont dans un égarement manifeste

Coran XXXI, 10-11

 

Dans ce verset, le Seigneur se décrit comme étant le seul à porter les caractéristiques de la perfection. Il a créé les cieux solidement puisqu'il a déposé les lois de la gravité grâce à laquelle les plantètes se sont tenues à leur emplacement sans avoir besoin des moyens de soutien qu'utilisent les' hommes, tels que les colonnes.

Il a jeté sur la terre les montagnes afin qu'elle garde son équilibre et ne branle pas, provoquant la mort de ceux qui se trouvent dessus.

 

En plus, il a propagé des bêtes, différentes du point de vue espèce, forme, caractéristiques et avantages.

Il a également déversé l'eau des pluies des couches supérieures de l'air afin de faire pousser les diverses plantes qui constituent l'aliment essentiel de ces animaux.

 

Dans cet appel, le Seigneur lance un défi franc à ceux qui divinisent un autre que Lui: ils n'ont qu'à montrer une chose que leurs prétendus dieux ont pu créer.

 

Les paroles divines comportent les preuves logiques suivantes:

- La preuve de la survenance, de la Providence, de l'organisation et de l'obligation.

 

Dans la sourate des Groupes, il est dit:

 

II a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et il enroule le jour sur la nuit. Il a assujetti le soleil et la lune: chacun d'eux poursuit sa course vers un terme fixé. -N'est-il pas le Tout-Puissant, celui qui ne cesse de pardonner?. Il vous a créés d'un seul être dont il a ensuite tiré son épouse. -Il a fait descendre, pour vous, huit couples de bestiaux- II vous a créés dans les entrailles de vos mères: création après création dans trois ténèbres. Tel est Dieu, votre Seigneur. La Royauté lui appartient. Il n'y a de Dieu que lui! Comment vous êtes-vous détournés?

Coran XXXIX, 5-6

 

Dans ces deux versets coraniques, le Seigneur se présente à Ses esclaves grâce à ses qualités sublimes: II est le créateur, le Fort, le Puissant, l'Organisateur, le Miséricordieux, le Bienfaiteur qui a accordé des avantages aux humains, leur a donné une terre appropriée à leur vie par la succession du jour et de la nuit et par la présence du soleil et de la lune au-dessus d'eux: la lune les illumine et les aide à définir les mois et les années alors que le Soleil les éclaire, leur donne de la chaleur et permet que la vie se poursuit sur terre.

 

Il a créé les bestiaux pour que les hommes profitent de leurs chairs, leurs laits, leurs laines et leurs poils: ils boivent donc leurs laits, les utilisent comme bêtes de monture, consomment leurs chairs et fabriquent leurs habits et leur meubles à partir de leurs laines et leurs poils.

 

Conformément à ces nobles qualités et ces grands bienfaits, le Seigneur se présente aux hommes et leur annonce qu'il est leur Seigneur, leur dieu qu'il n'y a rien que lui. Il exprime son étonnement quant à ceux qui se détournent de Lui et adorent un autre.

 

Il suffit de lire attentivement ces deux versets pour noter l'existence des preuves logiques suivantes:

 

la preuve de l'obligation, de la survenance, de l'organisation, de la Providence et de la causalité.

 

Dans les deux versets suivants de la sourate de la vache:

 

Comment pouvez-vous ne pas croire en Dieu? Il vous a donné la vie, alors que vous n'existiez pas. Il vous fera mourir, puis il vous ressuscitera et vous serez ramenés à lui. C'est lui qui a créé pour vous tous ce qui est sur la terre. Il s'est ensuite tourné vers le ciel qu'il a organisé en sept cieux-Il connaît toute chose

Coran II, 28-29

 

le Seigneur exprime son étonnement vis-à-vis de la mécréance et l'ingratitude des incrédules. Il leur rappelle leur état préalable à leur création, leur vie, leur mort suivie par leur résurrection lorsqu'ils viendront à Lui pour qu'il juge entre eux et les récompense ou châtie grâce à Sa miséricorde et Sa justice. Les versets comportent les preuves de la survenance, de la causalité et de la Providence.

 

2- Le Seigneur adresse son discours à une catégorie spéciale de ses esclaves, celle de Ses prophètes et Ses messagers. Il les a interpelé, leur a révélé son message et fit descendre les anges vers eux.

 

Parmi ces prophètes, citons Adam, le père de l'humanité, le salut sur lui, auquel le Seigneur s'est adressé quand II a dit:

 

Nous avons dit: «O Adam! Habite avec ton épouse dans le jardin; mangez de ses fruits comme vous le voudrez mais ne vous approchez pas de cet arbre, sinon vous seriez au nombre des injustes»

Coran II, 35

 

Dans la sourate de Taha, II parle d'Adam également:

 

Nous avons autrefois confié une mission à Adam, mais il l'oublia, nous n'avons trouvé en lui aucune résolution * Lorsque nous avons dit aux anges: «Prosternez-vous devant Adam», ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis qui refusa Nous dîmes: «O Adam! Celui-ci est un ennemi pour toi et pour ton épouse. Qu'il ne vous fasse pas sortir tous deux du jardin, sinon tu serais malheureux Tu n'y auras pas faim, tu n'y seras pas nu, tu n'y auras pas soif, tu n'y souffriras pas de la chaleur du Soleil

Coran XX, 115-119

 

Dans le premier verset, le Seigneur interpelle Adam et lui ordonne d'habiter avec son épouse au Paradis. Ils étaient autorisés de manger de tout sauf d'un seul arbre qu'ils ne devaient pas toucher.

 

Dans le deuxième verset. II ordonne aux Anges de se prosterner devant Adam. Tous s'exécutèrent à l'exception d'Iblis qui s'y refusa. Le Seigneur le désigna comme l'ennemi d'Adam et de son épouse et leurs avertit qu'ils risquaient d'être expulsés du Paradis au cas où il obéissent à Iblis et mangent de l'arbre interdit.

 

Le Seigneur s'adressa également à Noé, lui révéla Son message et l'interpela dans la sourate de Houd:

 

II fut révélé à Noé: «Nul parmi ton peuple ne croit, à part celui qui croyait déjà. Ne t'attriste pas de ce qu'ils font

Coran XI,36-37

 

Construis le vaisseau sous nos yeux et d'après notre révélation. Ne me parle plus des injustes, ils vont être engloutis

Coran XI, 37

 

Et enfin

 

O Noé! Descends avec la paix que nous te donnons et des bénédictions sur toi et sur les communautés de ceux qui sont avec toi

Coran XI, 48

 

Abraham, le salut sur lui, se voit interpeller par le Seigneur qui lui confie la mission de construire la vieille Maison et la purifier pour ceux qui s'y retirent pieusement et qui accomplissent les circuits.

 

Je vais faire de toi un guide pour les hommes. Abraham dit: «Et pour ma descendance aussi? Le Seigneur dit: «Mon alliance ne concerne pas les injustes»

Coran II, 124

 

Nous avons confié une mission à Abraham et Ismaél «Purifiez ma Maison pour ceux qui accomplissent les circuits; pour ceux qui s'y retirent pieusement, pour ceux qui s'inclinent et se prosternent»

Coran II, 125

 

Nous lui criâmes: «O Abraham! Tu as cru en cette vision et tu l'as réalisée

Coran XXXVIII, 104-105

 

et enfin

 

Nous avions inspiré Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, les Tribus

Coran IV, 163

 

Il adressa ensuite son appel à Moïse, le salut sur lui, l'informa qu'il était son Seigneur, qu'il n'y a point de dieu que Lui et lui ordonna de l'adorer et d'observer les prières en invoquant Son nom. Il lui demanda ce qu'il portait à la main droite, Moïse lui répondit et l'entendit lui dire de jeter le bâton et ainsi se poursuivit ce merveilleux récit décrit dans la sourate de Ta.Ha:

 

0 Moïse! Je suis, en vérité, ton Seigneur! Ôte tes sandales: tu es dans la vallée sainte de Tuwa. Je t'ai choisi. Écoute ce qui t'est révélé Moi, en vérité, je suis Dieu! Il n'y a de dieu que moi. Adore-moi donc! Observe la prière en invoquant mon nom

Coran XX, 11-14

 

Qu'est-cela, dans ta main droite, O Moïse? II répondit: «C'est mon bâton sur lequel je m'appuie et avec lequel j'abats du feuillage pour mes moutons; il me sert encore à d'autres usages» Dieu dit: «Jette-le, O Moïse!» Il le jeta et le voici, serpent qui rampait. Dieu dit: «Saisis-le! Ne crains rien! Nous allons le faire revenir à son premier état. Mets ta main sur ton côté; elle en sortira blanche, sans aucun dommage, autre signe pour te montrer certains de nos plus grands Signes Va chez Pharaon; il est rebelle Moïse dit: Seigneur élargis ma poitrine...jusqu'à (Que la paix soit sur quiconque suit la Direction)

Coran XX, 17-47

 

Dieu interpella aussi David, le salut sur lui, l'informa qu'il le nommait lieutenant sur terre et lui ordonna d'être justice et de prononcer des jugements équitables et lui interdit de succomber à ses passions:

 

O David, nous avons fait de toi un lieutenant sur la terre: juge les hommes selon la justice, ne suis pas ta passion, elle t'égarerait loin du chemin de Dieu

Coran XXXVIII, 26

 

Quant à Job (Ayoub), il eut recours au Seigneur pour qu'il le guérisse de sa maladie. Dieu exauça son désir, le guérit, lui rendit la famille et les biens perdus, lui indiqua qu'il devrait utiliser l'eau pour se laver et en boire aux fins de guérir et lui donna l'ordre de ne point blasphémer.

 

Mentionne notre serviteur Job: II cria vers son Seigneur: «Le Démon m'a atteint par une souffrance et un châtiment. Frappe du pied! Voici une eau fraîche pour te laver et pour boire. -Nous lui avons rendu sa famille et deux fois plus nombreuse: ce fut une miséricorde venue de nous et un souvenir pour ceux qui sont doués d'intelligence Prends dans ta main une touffe d'herbe; utilise- la et ne blasphème pas.» -Nous l'avons trouvé patient- Quel excellent serviteur! Il était plein de repentir!

Coran XXXVIII, 41-44

 

Zacharie reçut la bonne nouvelle divine qui lui annonça la naissance de Jean (Yahia) cet enfant tant attendu.

 

O Zacharie! Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un garçon; son nom sera Jean. -Nous ne lui avons donné aucun homonyme dans le passé

Coran XIX, 7

 

Lorsqu'il demanda un Signe il li fut donné:

 

«Mon Seigneur! Accorde-moi un Signe!» Il dit: «Voilà ton signe: durant trois jours entiers, tu ne parleras pas aux hommes»

Coran XIX, 10

 

Le discours divin s'adressa également à Jésus, fils de Marie, le salut sur eux. Le Seigneur lui rappela les bienfaits accordés à lui et à sa mère, sa fortification par l'Esprit de Sainteté, lui apprit qu'il allait mourir et sera élevé vers Lui.

 

O Jésus, fils de Marie! Rappelle-toi mes bienfaits à ton égard et à l'égard de ta mère. Je t'ai fortifié par l'Esprit de Sainteté

Coran V, 110

 

et aussi

 

O Jésus! Je vais, en vérité, te rappeler à moi, t'élever vers moi, te délivrer des incrédules. Je vais placer ceux qui t'ont suivi au-dessus des incrédules, jusqu'au Jour de la Résurrection

Coran III, 55

 

Il s'adressa enfin à Mouhammad, l'envoya comme messager, lui prescrit des ordres, des interdictions, des directives ainsi que des enseignements à divers endroits du Noble Coran, ce Livre qu'il lui a révélé pour guider sa communauté.

 

Dans la sourate de la Table servie. II lui dit:

 

O Prophète! Fais connaître ce qui t'a été révélé par ton Seigneur. Si tu ne le fais pas, tu n'auras pas fait connaître ton message

Coran V, 67

 

Dans la sourate des Factions:

 

O toi, le Prophète! Nous t'avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur, comme celui qui invoque Dieu -avec sa permission- et comme un brillant luminaire

Coran XXXIII, 45-46

 

et aussi

 

O Prophète! Crains Dieu! N'obéis ni aux incrédules, ni aux hypocrites- Dieu est, en vérité, celui qui sait, il est sage- . Conforme- toi à ce qui t'est révélé par ton Seigneur. -Dieu est parfaitement informé de ce que vous faites . Confie-toi à Dieu! Dieu suffit comme protecteur

Coran XXXIII, 45-47

 

Dans la sourate de celle qui est agenouillée:

 

Nous t'avons ensuite placé sur une voie procédant de l'Ordre. Suis-la donc et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent rien. Ces gens ne te seront d'aucune utilité auprès de Dieu

Coran XLV, 18-19

 

3- Le Seigneur appela les croyants uniquement, leur prescrit Ses ordres et Ses interdictions.

 

O vous qui croyez! Craignez Dieu de la crainte qu'il mérite. Ne mourez qu'étant soumis à lui. Attachez-vous tous, fortement, au pacte de Dieu; ne vous divisez pas

Coran III, 102-103

 

0 vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, faites le bien. -Peut-être serez-vous heureux! Combattez pour Dieu, car il a droit à la lutte que les croyants mènent pour lui

Coran XXII, 78

 

et aussi

 

O mes serviteurs! N'ayez pas peur, ce Jour-là! Ne vous affligez pas! Ceux qui croient en nos Signes demeurent soumis- Entrez au Paradis, vous et vos épouses! Vous y serez bien traités!

Coran XLIII, 68-70

 

4- Le Seigneur a choisi les messagers et les a envoyés aux hommes pour les informer de ses prescriptions et ses lois, faire la bonne annonce de sa miséricorde à ceux qui croient en Lui et avertir Ses ennemis de Sa vengeance.

 

Il envoya donc Noé, le salut sur lui, en lui disant:

 

Nous avons envoyé Noé à son peuple: «Avertis ton peuple avant qu'un douloureux châtiment ne l'atteigne!» Il dit: «ش mon peuple! Je suis pour vous un avertisseur explicite. Adorez Dieu! Craignez-le! Obéissez moi! Il vous pardonnera vos péchés; il vous accordera un délai jusqu'à un terme fixé; mais quand vient le terme fixé par Dieu il ne peut être différé. -Si vous saviez!»

Coran LXXI, 1-4

 

Ensuite Houd et Saieh furent sélectionnés et envoyés aux "Ad et Thamoud suite aux versets suivants:

 

Aux "Ad, nous avons envoyé leur frère Houd. Il dit: «O mon peuple! Adorez Dieu! Il n'y a pour vous de Dieu que lui! Vous n'êtes que des fabulateurs! 0 mon peuple! Je ne vous demande pas un salaire pour cela. Mon salaire n'incombe- qu'à celui qui m'a créé. Ne comprenez-vous pas?

Coran XI, 50-51

 

et aussi:

 

Aux Thamoud, nous avons envoyé Saleh. Il dit: «O mon peuple! Adorez Dieu! Il n'y a de Dieu que Lui. Il vous a créés de cette terre où il vous a établis. Demandez-lui pardon puis revenez repentants vers lui- Mon Seigneur est proche et il exauce-»

Coran XI, 61

 

Ensuite furent envoyés Abraham, Loth, Cmfaib, Moïse et Jésus, le salut soit sur eux, conformément aux différents versets suivants:

 

Nous avons envoyé Noé et Abraham et-nous avions établi, chez leurs descendants, la prophétie et le Livre. Certains d'entre eux furent bien dirigés, mais la plupart furent pervers

Coran LVII, 26

 

Loth était au nombre des envoyés Nous l'avons sauvé, lui et toute sa famille à l'exception d'une vieille restée en arrière Nous avons, ensuite, anéanti les autres. Vous passez sur leurs cendres le matin et la nuit. Ne comprenez-vous pas?

Coran XXXVII, 133-138

 

Aux gens de Madian, nous avons envoyé leur frère Chu’aib. Il dit: «O mon peuple! Adorez Dieu! Il n'y a pas, pour vous, d'autre Dieu que lui. Une preuve de votre Seigneur vous est déjà parvenue. Donnez la mesure et le poids exacts. Ne causez pas de tort aux hommes dans leurs biens. Ne semez pas le scandale sur la terre, après sa réforme.-Si vous êtes croyants, ce sera un bien pour vous

Coran XI, 85

 

Nous avons envoyé Moïse avec nos Signes et une autorité incontestable à Pharaon et à ses conseillers, mais ceux-ci obéirent à Pharaon, bien que l'ordre de Pharaon fut injuste Le Jour de la Résurrection, il marchera en tête de son peuple et il le conduira au Feu comme on conduit un troupeau à l'abreuvoir. Quel détestable abreuvoir!

Coran VII, 96-98

 

Il l'envoya à son peuple, Bani Israël.

 

Moïse dît à son peuple: «O mon peuple! Pourquoi me maltraitez-vous, alors que vous savez que je suis vraiment le Prophète de Dieu envoyé vers vous?» Lorsqu'ils dévièrent, Dieu fît dévier leurs cœurs.- Dieu ne dirige pas le peuple pervers!. Jésus, fils de Marie, dit: «O fils d'Israël! Je suis, en vérité, le Prophète de Dieu envoyé vers vous pour confirmer ce qui, de la Tora, existait avant moi; pour vous annoncer la bonne nouvelle d'un Prophète qui viendra après moi et dont le nom sera: Ahmad». Mais lorsque celui-ci vient à eux avec des preuves incontestables, ils dirent: «Voilà une sorcellerie évidente!»

Coran LXI, 5-61

 

Il envoya, en fin de compte, Mouhammad, le dernier des prophètes, qu'Allah les bénisse et les salue..

 

Dis: «O vous, les hommes! Je suis, en vérité, envoyé vers vous tous

Coran VII, 158

 

Et aussi

 

O Toi, le Prophète! Nous t'avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur comme celui qui invoque Dieu avec sa permission- et comme un brillant luminaire. Annonce aux croyants la bonne nouvelle d'une grande grâce de Dieu N'obéis ni aux incrédules, ni aux hypocrites; ne prête pas attention à leur méchanceté; confie-toi à Dieu car Dieu suffit comme protecteur

Coran XXXIII, 45-48

 

Tous ces messagers qu'on vient de nommer ainsi que d'autres reçurent la révélation du Seigneur qui se décrit à eux et ils Le reconnurent. II les envoya à diverses nations et ils répandirent Son message en son nom; ils prêchèrent la foi avec Sa permission, lui demandèrent la victoire qu'il leur accorda et Lui quémandèrent des miracles grandioses qu'il leur donna.

 

Un homme doué de raison aurait-il le droit de demander des preuves supplémentaires sur l'existence du Divin, le devoir de croire en Lui, le connaître, l'adorer et se rapprocher de Lui?

 

5- Dieu révéla des Livres à différents Prophètes: II révéla Les feuilles à Abraham, la Tora à Moïse, les Psaumes à David, l'Envagile à Jésus et le Coran à Mouhammad, qu'Allah les bénisse et les salue.

 

Le Seigneur révéla ces livres aux messagers qui les communiquèrent à leurs propres disciples. Personne n'exprima le doute que ces paroles sont celles des Prophètes et que ces livres contiennent les ordres et les interdictions d'Allah, Ses récits. Ses promesses. Ses menaces. Ses lois et les fondements de Sa religion.

 

Ces livres firent l'objet de quelques modifications, d'ajouts, et de manque. Mais le Noble Coran, Livre révélé à Mouhammad et le dernier en date, est demeuré intact. C'est un signe confirmant l'authenticité de la prophétie du Messager illettré qui ne sait ni lire ni écrire et n'a jamais eu d'enseignant. Ce noble Livre -Le Coran-comporte des informations et un savoir merveilleux: Chacune des sciences divines et humaines y fut mentionnée ou détaillée. Il décrivit, longtemps avant leur apparition, les diverses sciences et les inventions modernes: il désigna l'atome

 

Celui qui aura fait le poids d'un atome de bien, le verra

Coran XCIX, 7

 

le système de dualité:

 

Nous avons créé un couple de chaque chose

LI, 49

 

dans toutes les parties et atomes de l'univers, les vastes proportions de la terre:

 

Et le ciel? Nous l'avons solidement construit, et nous lui avons donné de vastes proportions

Coran LI, 49

 

sa forme sphérique:

 

Il enroule la nuit sur le jour et le jour sur la nuit

Coran XXXIX, 5

 

les principes de la bonne santé:

 

Mangez et buvez; ne commettez pas d'excès

Coran VII, 31

 

les règles de la Justice:

 

Dieu vous ordonne de restituer les dépôts, et de juger selon la justice, lorsque vous jugez entre les hommes

Coran IV, 58

 

les fondements de la moralité vertueuse, bref des directives jamais contenues dans un autre Livre:

 

Dieu ordonne l'équité, la bienfaisance et la libéralité envers les proches parents. Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte peut-être réfléchirez-vous

Coran. XVI. 90

 

Aussi cet important livre comporta des sciences divines, universelles, législatives, en rapport avec les divers domaines de la vie. Aucune créature n'osa prétendre qu'il n'était pas l'ensemble de ses propres paroles ou qu'il avait été rédigé par elle.

 

Il avait été, tout simplement, révélé à un homme, le plus parfait, le plus pur des hommes ainsi que le plus honnête, fidèle, équitable et miséricordieux.

 

Quelle est l'origine de ce livre? Qui l'a révélé? Avons-nous le droit de taire la réponse et laisser libre cours aux mensonges:

 

Mouhammad l'illettré l'a inventé, dirent les égarés.

 

Mais ce qui nous intéresse, c'est plutôt la réaction de l'homme doué de sagesse. Celui-ci ne peut que reconnaître que le Coran avait été révélé par Allah, c'est le livre d'Allah et l'ensemble de Ses paroles révélées. Donc, Allah existe, il est savant, puissant, fort et sage.

 

Il avait été donné au Prophète et Messager d'Allah et contient des prescriptions véridiques, honnêtes et équitables.

 

L'homme pourra atteindre le bonheur s'il croit en lui et respecte ses lois et recommandations.

 

6- Le Seigneur a accordé à ses messagers des miracles violant les lois de l'univers et la vie. Il visait à apporter des confirmations sur l'authenticité de leur prophétie et message.

 

Commençons par citer le miracle d'Abraham père des prophètes et maître incontestable des monothéistes. Lorsque les incrédules, ennemis de la vérité et du monothéisme, jetèrent Abraham dans le feu afin de se débarasser de lui et se venger, il demeura sauf et sortit intact. Le feu n'avait brûlé que la corde qui liait ses mains et ses pieds.

 

Ce fut un miracle qui dérogea à la loi des corps combustibles lorsqu'ils sont jetés au feu. Ce miracle fut confirmé dans le Coran, dans la sourate des Prophètes:

 

Ils dirent: «Brûlez-le! et secourez vos dieux, si vous en êtes capables!» Nous dîmes: «O feu! Sois, pour Abraham, fraîcheur et paix!»

Coran XXI, 68-69

 

Des miracles furent également accordés à Moïse. Personne ne peut les nier car que pourrait être notre réaction quand on sait que la mer s'est fendue pour laisser passer une nation entière. L'on ne peut qu'exprimer notre admiration pour un miracle si grandiose

 

Le Seigneur a confirmé ce récit quand II a dit:

 

Nous avons révélé à Moïse: «Frappe la mer avec ton bâton». Elle s'entrouvrit alors, et chacune de ses parties devint semblable à une immense montagne. Nous en avons fait approcher les autres, tandis que nous avons sauvé Moïse et tous ceux qui étaient avec lui

Coran XXVI, 63-65

 

Le jaillisement de douze sources d'eau, chacune destinée à une tribu entière ne peut que susciter une admiration encore plus intense

 

Moïse demanda à boire pour son peuple. Nous lui avons dit: «Frappe le rocher avec ton bâton». Douze sources en jaillirent

Coran II, 60

 

De plus, le bâton de Moïse fut jeté au nom d'Allah et se transforma en un serpent qui rampait et tremblait tel un Djinn.

 

Moïse jeta son bâton et le voici: véritable dragon

Coran VII, 107

 

et aussi

 

Lorsque Moïse le vit s'agiter comme des Djinns, il tourna le dos sans revenir sur ses pas

Coran XXVII, 107

 

Jésus eut également des miracles: il guérit le muet et le lépreux, ressuscita les morts avec la permission divine et parla alors qu'il était encore nouveau-né.

 

Les Seigneur a dit à cet égard dans la sourate de la Table servie, verset 110:

 

Dieu dit: «O Jésus, fils de Marie! Rappelle-toi mes bienfaits à ton égard et à l'égard de ta mère. Je t'ai fortifié par l'Esprit de sainteté. Dès le berceau, tu parlais aux hommes comme un vieillard». Je t'ai enseigné le Livre, la Sagesse, la Tora et l'Evangile. Tu as été créé de terre, une forme d'oiseau-avec ma permission- Tu souffles en elle, et elle est: Oiseau avec ma permission- Tu guéris le muet et le lépreux- avec ma permission- Tu ressuscites les morts-avec ma permission)

 

Mouhammad, Messager d'Allah, qu'Allah le bénisse et le salue, eut, quant à lui, maints miracles dont furent témoins des dizaines de milliers de gens connus par leur honnêteté et vertu, donc l'on ne peut les accuser d'être des menteurs. Citons par exemple l'ascension vers le ciel suprême (Rapporté dans les deux Sahihs), la restitution de l'oeil de Quatada à sa place (Ibn Hicham), le tronc d'arbre qui lui parla et s'approcha de lui (Tirmidhi et Boukhari respectivement), les cailloux et les arbres qui le saluèrent (Tirmidhi et Moslim respectivement) ainsi que le jaillissement de l'eau entre ses doigts dans un désert aride, cette eau était si abondante qu'elle désaltéra une armée composée de mille quatre-cent soldats et suffit également pour leur lavage purificateur.

 

Tous ces miracles dérogeant au système des lois universelles ne sont-ils pas supposés indiquer l'existence d'Allah en tant que Seigneur aux qualités illimitées de perfection? En effet, ils visent à désigner l'existence du Maître des deux mondes et le dieu des premiers et des derniers.

 

Donnons la parole aux équitables pour dire en qui les hommes sages doivent croire: ne doivent-ils pas porter une foi absolue en un dieu qui crée, accorde la subsistance, organise, décide de la mort et de la naissance, nuit et accorde des bénéfices, révèle les Livres, envoie les messagers, prescrit les lois, guide et égare, accorde le bonheur et le chagrin, secourt et montre son inimitié, aime et déteste, donne les miracles et les hommes, possède quatre-vingt dix-neuf noms et attributs suprêmes, parle et informe, écoute et répond, élève et abaisse, honore et humilie, ordonne l'équité et la bienfaisance et interdit l'injustice et l'agression.

 

Ou bien serait-il plus convenable de croire en une nature morte, aveugle, muette et sourde, démunie de volonté, n'entend aucune prière, ne répond à aucun appel, ne ressent aucune affection ou haine, ne nuit à personne et n'aide personne, elle ne sait rien, ne parle pas, ne révèle pas de livres, n'envoie pas de messages, ne légifère rien, me guide pas, n'égare pas, ne porte aucun nom ni attribut à l'exception de la survenance, la mort, la cécité, l'aphasie et la surdité.

 

Nous avons cru en Allah qui avait créé les cieux et la terre en six jours et son trône se trouvait sur l'eau. Il créa Adam de sable et y insuffla de Son Esprit. Sa descendance fut formée à partir d'une eau vile. Il avait créé et possédait tous; c'est grâce à Sa puissance qu'il a créé et à sa Sagesse qu'il a gouverné. Il révéla les Livres et envoya les messagers. Il répond à l'appel de celui qui L'appelle, donne à qui le demande, accorde la victoire à quiconque la quémande, guide celui qu'il veut par sa miséricorde et égare celui qu'il veut grâce à sa Justice.

 

Par Sa connaissance et Son amour, les cœurs se calment et les âmes se remplissent de bonheur. La joie découle par Son obéissance. La timidité non accompagnée par la foi en Lui est une mort, l'existence sans Son culte est un néant; l'objectif de tous ceux qui espèrent est Sa Satisfaction. Nous n'acceptons un autre que Lui, nous ne recherchons que Son obéissance.

 

Seigneur, tout comme Tu nous a guidés vers Ta foi et Ta connaissance, soumets-nous à Ton obéissance, accorde-nous le bienfait de Ton amour, honore-nous par Ta protection, étale sur nous Ton pardon, et enveloppe-nous de Ta satisfaction. Amen.

 

La Foi du Croyant

Par Abou Bakr Jaber Al Jazaeri

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents