Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La Nature Externe de l'homme : la Vie Personnelle

Publié par Baladislam sur 4 Décembre 2011, 23:00pm

Catégories : #L'Islam

fond islam (80)

 

La nature externe de l'homme est aussi complexe, subtile et vaste que sa nature interne. Il nous faut appesantir sur le fait que le bon état de la première dépend en grande partie de celui de la dernière et vice versa, car la nature complète de l'homme comprend les deux aspects. Pour le besoin de la clarification, nous devons, aussi, diviser et subdiviser la nature externe de l'homme. Mais nous devons retenir que tout déséquilibre du système de la nature humaine peut être destructif et fatal. Le fait est que les natures interne et externe de l'homme agissent et réagissent par reflexe, et l'Islam a étendu sa touche divine aux aspects interne et externe de la vie.

 

La Vie Personnelle

 

L'Islam traite la vie personnelle de l'homme de façon à assurer sa pureté et sa propreté; à lui offrir un régime sain et lui enseigner les manières convenables de s'habiller, d'agir, de se parer, de pratiquer les sports et ainsi de suite.

 

1. Pureté et Propreté

 

C'est une injonction islamique qu'avant d'offrir la prière, le Musulman doit faire l'ablution, à moins qu'il en ait fait plus tôt et l'ait conservée.

 

2. Régime Alimentaire

 

Les boissons que l'Islam considère comme nocives et destructives à l'esprit et à la moralité aussi bien qu'au physique et au moral de l'homme sont incluses dans le verset Coranique qui interdit les intoxicants et toutes formes de jeux de hasard. (5: 03- 94)

 

L'interdiction de ces nourritures et ces boissons n'est aucunement une action arbitraire ou un décrèt dictatorial de Dieu. C'est avant tout une intervention divine dans le meilleur intérêt de l'homme et en sa faveur. En déclarant que ces choses interdites sont mauvaises, impures et malsaines, le Coran à un oeil vigilant sur la moralité et la sagesse de l'homme, sur sa santé et sa richesse, sur sa piété et sa conduite général, qui sont toutes des biens inestimables selon l'Islam. Les raisons de cette intervention divine sont nombreuses. Elles sont de nature intellectuelle et spirituelle, morale et mentale, physique et économique.

 

Et l'unique but en est d'apprendre à l'homme comment se développer selon un mode de vie correct afin d'être un membre sain de la famille, et de la société, et éventuellement de toute l'humanité. Les médecins et les sociologues compétents peuvent maintenant vérifier les bienfaits de ces législations islamiques.

 

L'Islam est aussi orthodoxe et intransigeant sur la qualité de la nourriture organique de l'homme que sur sa santé spirituelle et sa croissance intellectuelle. Ce point est illustré par le fait que certains items diététiques sont interdits en nature, comme sus-mentionné, et certains en degré. Les choses licites pour le Musulman doivent être consommées en quantités modérées obligatoire est parfois partielle, parfois complète, selon la condition du Musulman. Si nous retenons donc le fait que le Musulman doit offrir au moins cinq prières obligatoires chaque jour avec un cœur et un esprit purs, un corps et des vêtements propres, dans un lieu sain et une intention pure - nous pouvons très bien réaliser l'effet vital et les résultats bénéfiques de ce seul acte pour l'homme. (Coran 4:43, 5:7)

 

Pour maintenir un coeur pur et un esprit sain, pour nourrir une âme ambitieuse et un corps propre et bien portant, il faut porter une attention particulière à la nourriture de l'homme. Et c'est ce que fait exactement l'Islam. Des gens superficiels ou qui se trompent peuvent penser que ce qu'on mange et boit n'a pas d'effet direct ou important sur la condition générale de la personne qui remplit son estomac régulièrement.

 

Mais ce n'est certainement pas l'avis de l'Islam qui prend la chose très au sérieux. Le principe général de l'Islam à cet égard est ceci: Toutes choses pures et bonnes pour l'homme sont permises comme nourritures aussi pourvu qu'elles soient prises en quantités modérées. Et toutes choses impures et nocives sont illicites dans toutes les conditions ordinaires. Il y a toujours une fléxibilité pour les exceptions en cas de nécessité absolue (Coran 7: 157, voir la section sur la Moralité Islamique).

 

En sus de ce principe général, il y a certaines nourritures et certaines boissons que Dieu a spécifiquement interdites. Parmi il y a: la chair des bêtes et d'oiseaux morts, la chair du porc et de tout animal infâme le libertinage. Il lui permet ce qui sied à sa nature et, en même temps, la met en garde contre tout ce qui pourrait abuser de sa nature ou bouleverser sa nature. La façon dont les femmes doivent s'habiller, s'embellir, marcher et même regarder est une question très délicate, et l'Islam y porte une attention particulière.

 

En cette matière l'Islam vise le bien-être général de la femme. L'Islam conseille à l'homme et à la femme d'aider surtout la femme à maintenir et à développer sa dignité et sa chasteté, à se garder d'être le sujet de cancan ou de rumeurs vicieuses et des pensées louches. Le conseil est contenu dans ces versets du Coran:

 

«Prescris aux croyantes de tenir leurs yeux baissés et de dominer leurs sens, de ne laisser paraître de leurs charmes que ce qu'elles ne peuvent dissimuler, de couvrir leur gorge d'un voile, de ne laisser voir les parties découvertes de leur corps qu'à leurs époux, à leurs père et mère, au père et mère de leurs époux, à leurs enfants, à leurs beaux-enfants, à leurs frères, à leurs neveux, à leurs amies, à leurs esclaves, à leurs domestiques dépourvus de besoin sexuel et aux enfants non initiés aux rapports charnels. Prescris-leur de ne pas frapper du pied pour découvrir leurs bijoux cachés. Soumettez-vous tous à la loi de Allah, 0 croyants, si vous voulez faire votre salut.» (24: 30-31)

 

L'Islam est très sensible aux manières de s'habiller et de se parer. Il précise très clairement que l'homme et la femme doivent tous deux se cantonner dans leur nature propre afin de préserver leurs instincts naturels et les pourvoir de modestie et de haute moralité.

 

On rapporte que le Prophète Muhammad a dit

 

sans indulgence ni excès (Coran 7:31).

 

Après avoir évité les items interdits en nature et degré, le Musulman est invité par Dieu à jouir de Ses gracieuses provisions et d'être reconnaissant au Pourvoyeur Miséricordieux (2:168, 172; 5:90-91)

 

3. Vêtements et Parures

 

Pour ce qui est des vêtements et des parures de l'homme, l'islam prend sérieusement en considération les principes de la décence, de la modestie, de la chasteté et du caractère mâle. Tout vêtement et toute parure incompatibles à la réalisation, au maintien et au développement de ces qualités sont interdits par l'islam.

 

Les tissus et les modes qui stimuleraient l'arrogance ou la fausse fierté et la vanité sont strictement prohibés. Le sont aussi les parures qui affaibliraient la moralité de l'homme ou saperait son caractère mâle.

 

L'homme doit rester fidèle à sa nature mâle, que Dieu a choisie pour lui, et s'abstenir de tout ce qui pourrait affaiblir ou mettre en danger son caractère. C'est la raison pour laquelle l'Islam avertit l'homme de ne pas utiliser certains tissus, telle que la soie pure, et certaines pierres précieuses, telles que l'or, comme parure, ce sont des choses qui siéent à la nature de la femme seulement. La beauté mâle ne réside pas dans le port des pierres précieuses ou la soie pure et naturelle mais dans la haute moralité, la nature douce et la bonne conduite.

 

Quand l'Islam permet à la femme l'emploi des choses interdites à l'homme et qui ne conviennent qu'à la nature féminine, l'Islam ne permet pas à la que Allah condamne les hommes efféminés et les femmes hommassés. Néanmoins, il faut retenir que l'Islam n'impose pas de restriction sur les habits et les parures appropriés. En fait, le Coran les appelle les beaux cadeaux de Dieu et reproche à ceux qui les considèrent comme étant interdits. (7: 32-33)

 

4. Sports et Distractions

 

Il est agréable de constater que la plupart des formes de culte islamiques, par exemples les offices, le jeûne, le pèlerinage, démontrent des caractéristiques sportives, quoiqu'elles soient fondamentalement et de par leur nature, spirituelles. Mais qui peut nier l'interaction constante entre le physique et la morale de l'homme? Et ce n'est pas tout ce que l'islam a à dire au sujet de sports et d'amusements, Tout ce qui encourage le raisonnement soin ou qui rafraichit la mémoire et revivifie le corps pour maintenir l'homme en bonne santé est encouragé et accepté par l'Islam aussi longtemps que cela n'anticipe pas ou n'implique pas un péché, ou ne cause pas de mal ou de délai et empêche l'accomplissement d'autres devoirs. Le précepte général dans cette affaire est le dire du Prophète que tous les croyants en Allah ont de bonnes qualités mais le fort est meilleur que le faible. On dit aussi qu'il approuvait les sports et distractions qui fortifient le corps et la morale.

 

C'est une erreur regrettable d'associer aux sports et distractions ce qui n'est pas réellement sport et distraction.

 

Certains considèrent les jeux de hasard et l'alcoolisme comme sports et distractions, mais l'islam n'est pas de cet avis. La vie vaut la peine d'être vécue et elle nous est accordée dans un but précis .. Personne n'est supposé d'en abuser en la laissant sans contrôle ou en se fiant uniquement au hasard. Il y a donc ni intrusion, ni violation des droits personnels de l'homme quand l'Islam applique la loi divine pour organiser la vie même dans ses aspects les plus personnels. La vie étant la possession la plus chère de l'homme et conçue pour des buts nobles, l'islam montre à l'homme comment la vivre convenablement et en jouir. Parmi les mesures préconisées dans ce sens, il y a la prévention du jeux de hasard qui en fait tende à monter la tension davantage au lieu de la baisser. C'est un abus grave de la vie que de l'assujettir au simple hasard. C'est une déviation du cours normal de la vie que de confier son sort à la roue folle des jeux et d'investir ses aptitudes dans les coups les plus imprévisibles sur une table de jeu. Pour protéger l'homme contre toutes ces tensions mentales et ébranlement des nerfs, et pour le permettre de mener une vie naturelle, tant au point de vue moyens que buts, l'Islam à interdit toutes formes de jeu de hasard.

 

Aussi, c'est fuir honteusement la réalité et insulter la meilleure qualité que l'homme possède, c'est à dire, l'esprit, que de s'empêtrer dans l'intoxication ou être acculé dans le tourment vicieux de l'alcoolisme.

 

Les menaces et les tragédies de l'intoxication sont trop manifestés pour être élaborées. Il y a chaque jour perte de plusieurs vies grâce à cela .. Plusieurs milliards de dollars sont noyés dans la boisson alcoolique chaque année. D'innombrables portes se ferment sur la misère et le chagrin dû à l'alcool. En sus de la destruction de la santé, de la dépression mentale, de la lourdeur spirituelle, l'engloutissement de la richesse, la désintégration des familles, l'abus de la dignité humaine, le sabotage de la moralité, l'humiliation de fuir la réalité; chacun de ces sois-disant buveurs sociaux est un alcoolique potentiel.

 

L'Islam ne peut tolérer ces menaces, ni permettre à l'homme d'abuser du sens de la vie de cette façon tragique. C'est la raison pour laquelle l'Islam n'associe pas le jeu de hasard et l'alcoolisme aux bons sports et distractions, et les a bannis une fois pour toutes. Pour apprécier le point de vue islamique, à cet égard, on a qu'à jeter un coup d'oeil sur les informations, lire un rapport médical, visiter une agence de service social ou suivre une affaire en cour. De tous les problèmes sociaux angoissants, l'alcoolisme est de loin le plus sérieux. Plus d'un demi million d'américains deviennent alcooliques chaque année. Une sur dix ou douze personnes qui prennent leur premier verre en n'importe quelle année est destinée à devenir alcoolique. Toutes ces tragédies pénibles et pertes véritables parlent plus haut que tout argument théologique ou professionnel.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents