Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La prière collective L'élévation de l'Imam et des exécuteurs

Publié par Baladislam sur 1 Avril 2011, 22:02pm

Catégories : #La Salat

fond islam (78)

 

20 -L'élévation de l'Imam et des exécuteurs

 

II est abhorré que l'Imam surmonte les autres. D'après Ibn Massud l'Ansary: «Le Messager de Dieu (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a interdit que l'Imam se tient sur une chose élevé devant les autres». Cad que les autres restent en dessous de lui. Darqutny a rapporté ce hadith, Hifez dans son livre «Talkhis» ne l'a pas mentionné.

 

D'apres Hammam bin I'Hareth que Hudhayfa avait guidé une prière à «Mada'in» sur une estrade alors Abu Massud le prit par sa chemise et le tira. A la fin de la prière, il lui dit: «Ne sais tu pas que cette façon est interdite? -Si, répondit l'autre, et je me suis souvenu lorsque tu m'as tiré.» Abu Dawud,Chatiy et Bayhaqy ont rapporté ce hadith. Hakim, Ibn Khyzayma et Ibn Hibhan l'ont authentifié.

 

Mais si l'Imam a un but par son élévation cela est permis, d'après Sahl bin Sad Saidy: « j'ai vu le prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) le premier jour on on lui a apporté sa chaire, il s'est mis sur elle, fit son sermon, prononça la formule du takbir, s'inclina, descendit de la chaire, se prosterna par terre puis revint sur sa chaire et continua sa prière. Terminé, il se tourna vers les hommes et leur dit: j'ai fait cela pour que vous me suivez et que vous apprenez ma prièreAhmad, Bukhary et Muslim ont rapporté ce hadith

 

Quant à la prière qui se fait de manière que les gens surmontent l'Imam, elle est permise. D'après ce que Baid bin Mansur, Chaf)y, et Bayhaqy ont rapporté, et Bukhary a consideré comme mu'allaq d'après Abu Hurayra qu'il avait une fois exécuté une prière sur le toit de la mosquée.

 

D'après Anas, il y avait dans la maison de Abu Nafe qui se trouve à droite de la mosquée, une chambre qui s'élèvait d'une taille d'homme et qui avait une porte s'ouvrant sur la mosquée (a Busra). Anas assemblait les hommes et les guidait suivant l'Imam de la mosquée,les compagnons n'ont rien signalé à ce propos. Said bin Mansur a rapporté ce hadith dans son livre «Sunan».

 

Chawkany a dit: «Si l'élévation· de l'exécuteur est rèes grande (plus que trois cent coudées environ) de manière qu'il n'arrive pas a entendre et suivre l'Imam, alors cette façon est interdite par l'unanimité qu'il soit dans la mosquée ou autre. Si la distance est moins que trois cent coudées, la prière est acceptée jusqu'à ce qu'elle soit déniée par une preuve authentique.

 

Cet acte est soutenu par le fait de Abu Hurayra déjà cité que personne n'a dénié.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents