Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La prière de la consultation (AI-Istikhâra)

Publié par Baladislam sur 18 Mai 2011, 22:04pm

Catégories : #La femme en Islam

fond article femme (2)

 

Lorsque le Prophète avait un grand souci qui le préoccupait, il consultait Allah à travers une prière appelée la prière de la consultation, Salât AI-Istikhâra. Cette prière est une sunna recommandée au musulman et à la musulmane pour toute chose qu'ils souhaitent faire, comme un mariage, l'achat d'une maison ou autre affaire importante dans la vie de l'homme. Il est dit dans la tradition: «Celui qui consulte ne regrettera jamais et celui qui fait la prière de la consultation ne sera jamais déçu.»

 

Aussi, il importe à quiconque veut accomplir une chose importante, de faire deux inclinaisons à travers lesquelles il consulte Allah en Lui demandant de lui prescrire ce qui est meilleur pour lui dans ce qu'il va entreprendre et ce qui est susceptible de lui épanouir le coeur; dés lors, il pourra voir cette bonne nouvelle dans une vision qui lui sera faite avec la volonté d'Allah et, partant, il décidera de ce qu'il voudra faire dans son affaire.

 

Cette prière peut être faite à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit. Après la prière, le fidèle doit faire cette invocation attribuée au Prophète , après avoir loué Allah et fait Ses éloges. En effet, d'après Jâbir , le Prophète leur apprenait à faire des consultations en toutes circonstances, tout comme il leur apprenait une sourate du Coran. Il leur disait: «Lorsque l'un de vous veut faire une chose, qu'il fasse deux inclinaisons en dehors des prières obligatoires, puis qu'il dise:

 

allâhoumma innf astakhfrouka bicilmika wa astaqdirouka biqoudratik wa as 'alouka min fal/lika-l-cal/him fa 'innaka taqdirou walâ aqdir wataclamou walâ aclam wa anta callâmou-l-ghouyoûb, allâhoumma in kounta taclamou anna hâdha-l-amra khayroun lî fi dînî wamacâchî wa câqibati amri faqdirhou lî wayassirhou lî thoumma bârik If fih, wa in kounta taclamou anna hâdha-l-amra charroun lî fi dfnî wamacâchî wa câqibati amri fa~rifnf canhou wa~rifhou canni waqdir li-l-khayra lJaythou kân thoumma ral/l/inf bih

«Mon Dieu, je Te consulte avec Ta science, je sollicite Ton pouvoir et je Te demande de Tes faveurs immenses, car Tu peux tout faire et je ne peux rien faire et Tu sais tout alors que je ne sais rien; Tu es le Connaisseur des choses cachées ! Mon Dieu, si Tu sais que cette chose (et il cite son affaire) est meilleure pour moi dans ma religion, ma vie et mon sort ultime - ou dans ma vie présente et ma vie future – concrétisela pour moi et facilite-la moi puis bénis-la moi; et si Tu sais que cette chose est un mal pour ma vie, ma religion et mon sort ultime - ou dans ma vie présente et ma vie future éloigne-la de moi et éloigne-moi d'elle, et détermine pour moi le bien où il se trouve puis fais en sorte que j'en sois satisfait!» Rapporté par AI-Boukhâri.

 

Le fidèle doit citer sa demande en disant: «Mon Dieu, si cette chose ... » Il n'y a rien qui précise qu'on doit réciter des sourates particulières.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents