Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La prière du choix d'option

Publié par Baladislam sur 17 Mars 2011, 23:04pm

Catégories : #La Salat

Fond écran islam coran (33)

 

Il est recommandé à celui qui a le choix d'option entre plusieurs choses permises d'exécuter deux génuflexions (rakas) autres que les rakas obligatoires même si elles sont parmi celles qu'il avait l'habitude d'exécuter comme sunna, dans ce cas Il les exécute à n'importe quel moment du jour ou de la nuit, récitant ce qu'il désire après la sourate «Fatiha» puis il loue Dieu et demande la bénédiction pour son Messager (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) puis prononce l'invocation que nous a appris.

 

D'après Bukhary d'après Jaber (que Dieu l'agrée): Le Messager de Dieu (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) nous apprenait de demander à Dieu de nous accorder le bien dans toute chose, exactement comme il nous apprenait Ie Coran. Il disait: Si quelqu'un parmi vous a le choix d'option entre plusieurs choses qu'il exécute deux rakas autres que les obligatoires, puis qu'il dise:

 

«O mon Seigneur, je Te demande de m'accorder du bien de Ta connaissance, du moyen de Ta puissance, je Te demande de m'accorder de Ta grâce parce que Toi Tu est capable et moi je ne le suis pas, Tu connais tout et moi je ne le sais pas, Tu es le connaisseur des mystères. O mon Seigneur si Tu connais que cette chose (il nomme ici l'affaire) me donne du bien dans ma religion, ma vie et l'évaluation de mes actes le jour de la résurrection, ou qu'il dit: dans mes actes précédents ou futures, accorde le moi facilement et bénéficie le moi. Et si Tu connais que cette affaire me fait du mal dans ma religion, ma vie et l'évaluation de mes actes le jour de la résurrection, ou qu'il dit: mes actes précédents ou futures éloigne la de moi et éloigne moi d'elle et choisis pour moi le bien où il se trouve et contente moi de lui».

 

Il disait: lorsque l'homme arrive à l'expression: «O mon Seigneur si cette affaire» qu'il nomme cette affaire.

 

Il n'y a rien qui précise quel sourate il faut réciter ni qui recommande sa répétition. Nawawy a dit: L'individu doit après cette invocation faire ce qui l'a rendu réjoui et satisfait et non pas ce qu'il avait aimé faire avant l'invocation sinon il ne serait pas demandeur du choix d'option de Dieu mais plutôt infidèle dans sa demande du bien et dans son désavouement de la connaissance et de la capacité et les rendre à Dieu le plus haut.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents