Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La prière Impair (Witr)

Publié par Baladislam sur 15 Mars 2011, 23:01pm

Catégories : #La Salat

Fond écran islam coran (78)

 

1-Son mérite et son statut:

 

La prière impaire (witr) est une tradition fortement conformée et recommandée par Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu).

 

Ali (Que Dieu l'agrée) a dit: «Le witr n"est pas obligatoire comme la prière prescrite, mais le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) l'a fait puis dit «O gens du Coran, Faites donc la prière Impaire «witr» ,car Dieu est Impair et aime la prière Impaire.» Ce hadith est rapporté par Ahmad et Ies auteurs des Sunans. Tirmidhy l'a considéré comme bon. Hakim l'a rapporté et l'a authentifié. L'avis de Abu Hanifa qui a dit que Le witr est obligatoire est faible. Ibn Mundhir a dit: «Je n'ai connu personne qui approuve l'avis de Abu Hanifa. »

 

Selon Ahmad, Abu Dawud, Nasay et Ibn Maja, un homme des Ansars Nommé Abu Muhammad a dit à El-Mukhdij (homme du clan kinana) que la prière Impaire (Witr) est obligatoire, alors, ce dernier s'est rendu chez Ubada bint Samit pour lui dire que Abu Muhammad dit que Le witr est obligatoire. Ubada bin Samit répondit: «Abu Muhammad a tort, J'ai entendu le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dire: «Dieu à Lui l'omnipotence et La Majesté, a prescrit sur ses serviteurs cinq prières, celui qui les accomplit à la perfection, sans négliger aucun de ses principes à cause de la mésestimation de ses droits, Dieu, à lui l'omnipotence et la Majesté, lui promet d'aller au paradis: Mais celui qui les néglige, Dieu ne lui promet rien. Il peut le punir ou lui pardonner, selon sa volonté».

 

Bukhary et Muslim ont rapporté d'après Talha bin Ubayd Allah que Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Dieu a prescrit cinq prières exécutées durant un jour et une nuit» alors un Bédouin lui dit: «Est-ce-que je dois en faire d'autres» il répondit. «Non, sauf si tu veux faire des prières bénévoles»

 

2 -Ses heures fixées:

 

Les ulémas se sont mis d'accord sur le fait que les heures fixées du witr n'ont lieu qu'après la prière du soir et s'étendent jusqu'à l'aube.

 

Ibn Tamim el-yaychany (Que Dieu l'agrée) a rapporté que Amr bin As a fait sermon un jour de vendredi et dit: «Abu Basra m'a raconté que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Dieu vous a ajouté une prière, c'est la prière Impaire (witr)," faites-la entre la prière du soir et celle de l'aube ». Abu Tamim a ajouté: «alors Abu Dhar m'a pris par la main, m'a conduit à la mosquée où se trouve Abu Basra (Que Dieu l'agrée) et lui dit:«As-tu vraiment entendu le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dire ce que Amr a dit?» Abu Basra dit: «Oui, J'ai entendu le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) le dire». Ce hadith est rapporté par Ahmad selon une chaine authentique.

 

De son coté Abu Mas'ud el-Ansary (Que Dieu l'agrée) a dit: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait la prière Impaire (witr) au début, au milieu, ou à la fin de la nuit». Cette tradition est rapportée par Ahmad selon une chaine authentique.

 

De m~me Abdullah bin Abi Qays a dit: «J'ai interrogé Aicha (Que Dieu l'agrée) à propos de la prière Impaire du Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu), elle a répondu: «parfois il la faisait au début de la nuit et parfois il la faisait à sa fin». J'ai dit aussi: «Comment était sa récitation,la faisait-il a basse ou à haute voix?» elle répondit: «Il récitait selon ces deux façons, sa récitation était parfois à voix basse et parfois à voix haute, parfois il se lotionnait puis s'endormait et parfois il faisait ses ablutions puis s'endormait (c'est-a-dire quand Il était en état d'impureté majeur.)». Cette tradition est rapportée par Abu Dawud, Ahmad. Muslim et Tirmidhy.

 

3 -La recommandation de l'avancer pour celui qui pense qu'il ne peut pas se réveiller à la fin de la nuit et de la retarder pour celui qui est sûr qu'il peut se réveiller à la fin de la nuit:

 

Il est recommandé d'exécuter la prière de witr au début de la nuit s'il craint ne pas se réveiller à sa fin, par contre il est recommande de la retarder jusqu'à la fin de la nuit s'il est sûr de son réveil.

 

D'après Jabir (Que Dieu l'agrée) le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Celui qui craint ne pas se réveiller à la fin de la nuit qu'il exécute witr au début de la nuit. Mais celui qui croit pouvoir se réveiller, il vaut mieux le faire à la fin,car les anges assistent à la prière de la fin de nuit». Ce hadith est rapporté par Ahmad, Muslim, Tirmidhy et Ibn Maja.

 

De même d'après lui (Que Dieu l'agrée),Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit à Abu Bakr: «Quand est-ce que tu fais ce witr?» -il lui répondit: «au début de la nuit après la prière du soir», puis il a dit: «Et-toi Omar?» ce dernier a répondu: «à la fin de la nuit?» alors le Messager dit: «Quant à toi Abu Bakr tu as pris tes précautions, et toi Omar tu as pris la ferme résolution (c'est-à-dire se réveiller à la fin de la nuit) Ce hadith est rapporté par Ahmad, Abu Dawud et Hakim qui a dit: «il est authentique selon les conditions de Muslim.»

 

En effet, le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait le witr à la fin de la nuit avant la prière de l'aube. Car cela est meilleur. Aicha (Que Dieu l'agrée) a dit: «Le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a fait la prière de witr la nuit, soit au début, soit au milieu, soit à la fin, même jusqu'au point du jour». Cette tradition est rapportée par El-Jama'a.

 

Malgré cela, il a recommandé à certains de ses compagnons de ne pas dormir avant de faire le witr pour prendre précaution. Sa'd bin Abi Waqas faisait la prière du soir à la Mosquée du Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) puis faisait une seule rak'a comme witr sans rien ajouter. On lui a dit alors: «0 Abu Ishaq, fais-tu le witr une seule rak'a sans rien ajouter?», il a répondu: «Oui. J'ai entendu le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dire: «L'homme robuste est celui qui ne s'endort pas avant de faire le witr». Ce hadith est rapporté par Ahmad, ses transmetteurs sont dignes de confiance.

 

4 -Le nombre de rak'as de witr:

 

Tirmidhy a dit: «on a rapporté que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu)a fait le witr: treize, onze, neuf, sept, cinq, trois et une rak'as». Ishaq bin Ibrahim a dit: «la tradition rapportée d'après le Prophète(sur lui la bénédiction et la paix de Dieu). qui mentionne qu'il faisait le Witr treize rak'as, veut dire qu'il faisait la nuit treize rak'as bénévoles avec le witr alors on a ajouté ces rak'as bénévoles au witr pour les considérer une seule prière .

 

Il est permis d'exécuter le witr chaque deux rak'as à part puis une seule achevée par le tachahud et la salutation. De même il est permis de les faire ensembles par deux tachahhuds et une salutation, alors il relie les rak'as les unes aux autres et ne prononce le tachahud qu'à l'avant derniere rak'a puis il se met debout pour faire la dernière et fait le tachahhud (une deuxième fois) et la salutation finale. Aussi il est permis de les faire toutes ensembles par un seul tachahhud et une salutation faite à la dernière rak'a. Toutes ces façons sont permises et rapportées d'après le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu).

 

Ibn Qayim a dit: «la tradition prophétique authentique, claire et définitive à propos du witr prouve que les rak'as sont reliées en nombre de cinq et de sept». comme l'indique le hadith de Umm Salama qui a dit: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait la prière de witr cinq ou sept rak'as sans séparer entre elles par un salut ni par un propos». Cette tradition est rapportée par Ahmad, Nasay et Ibn Maja selon une chaine bonne.

 

De son coté Aïcha a dit: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait la nuit treize rak'as cinq parmi elles sont le witr et il ne s'asseyait (pour la salutation finale) qu'a la dernière». Cette tradition fait l'objet d'un accord.

 

D'après elle également, «il (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait la nuit neuf rak'as sans s'assoir qu'à la huitième ou il mentionnait Dieu Le louait et l'invoquait puis il se levait sans faire la salutation, exécutait la neuvième s'asseyait pour faire le tachahhud et prononçait la salutation à haute voix pour que nous l'entendions après il faisait deux rak'as, le nombre sera alors onze rak'as, mais quand le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) est devenu vieux, et son poids a augmenté, il exécutait le witr sept rak'as et faisait dans les deux dernières comme avant. Selon une autre version: «quand il est devenu vieux et son poids a augmenté, il a fait le witr sept rak'as, sans s'assoir qu'à la sixième et à la septième et il ne faisait la salutation qu'a la septième».

 

De même selon une autre version: «il faisait sept rak'as et ne s'asseyait qu'à la dernière.» Cette tradition est rapportée par EI-Jama'a. tous ces hadiths sont authentiques, claires et aucun hadith ne les contredit à l'exception de celui-ci:

 

Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «La prière de la nuit se fait chaque deux rak'as ensembles». Ce hadith est authentique mais celui qui l'a déclaré est aussi celui qui a fait le witr sept et cinq rak'as.

 

Or toutes ses traditions sont vraies les unes renforcent et certifient les autres. En effet, le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a répondu à celui qui l'a interrogé à propos de la prière de la nuit qu'elle est faite chaque deux rak'as ensembles et cet homme ne l'a pas interrogé à propos du witr, Quant aux, sept, cinq, neuf et une rak'as, elles sont celles du witr. Cependant, Le nom witr s'applique sur la rak'a unique séparée de ce qui est fait avant, sur les cinq, sept et neuf rak'as reliées ensembles comme la prière du coucher du soleil, et sur les trois rak'as reliées ensembles.

 

Or si les cinq ou les sept rak'as sont séparées par deux salutations comme on fait par les onze, Le witr sera appliqué sur la dernière rak'as séparée et exécutée seule, comme a dit le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu): «La prière de la nuit se fait chaque deux rak'as ensembles; si vous craignez d'être surpris par l'aube, faites une et cette rak'a sera considérée comme la prière Impaire (witr) exécutée à la fin de ces rak'as exécutées (dont le nombre devient alors Impaire avec cette rak'as» Alors la pratique du Prophete (sur lui la bénédiction et Ia paix de Dieu) s'est mise en accord avec son propos, et l'un certifie l'autre.

 

5 -La récitation du Coran dans le witr:

 

Dans le witr, il est permis de réciter après sourate El-Fatiha, n'importe quoi du Coran.

 

Ali a dit: «Aucun verset du coran n'est negligé alors récite dans le witr ce que tu veux», mais il est préférable s'il fait trois rak'as, de réciter dans la premiere après sourate El-Fatiha, la sourate: Glorifie Le Nom de ton Maitre Le Très-Haut

 

Dans la deuxième: la sourate: Dis: O Infidèles.

 

Et dans la troisième: sourate: Dis: C'est Dieu l'Unique.

 

Et les deux sourates: «EI-Falaq» Celui qui fait Éclore et «El-Nas» Les Hommes.

 

Comme a rapporté Ajhmad, Abu Dawud et Tirmidhy qui l'a considère bon, d'après Aicha qui a dit: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) récitait dans la première rak'a: sourate: (Glorifie Le Nom de ton Maitre Le Très-Haut).

Dans la deuxième: sourate: (Dis: O lnfidèles) .

Et dans la troisième: sourate: (Dis: C'est Dieu l'Unique) .

Et les deux sourates: «EI-Falaq» [Celui qui fait Éclore] et «EI-Nas» [Les Hommes].»

 

6 -Le qunut dans le witr:

 

Selon toutes les traditions Prophétique, il est légitime de faire le qunut dans le witr conformément à ce que Ahmad, les auteurs des Sunans et d'autres ont rapporté d'après Hasan bin 'Ali (Que Dieu l'agree) qu'il a dit: «Le Messager de Dieu m'a enseigné des expressions pour les dire dans Ie witr:

 

«O mon Dieu. Guide-moi avec ceux que Tu as guidé, Conserve-moi avec ceux que Tu as conservé, aide-moi avec Ceux que Tu as aidé. Bénis ce que Tu m'as donne et protège-moi du mal que Tu as destine, Car Tu es le Seul qui destines, Celui que Tu aides n'est jamais humilié et celui dont Tu es son ennemi ne sera jamais puissant. O notre Seigneur que Tu sois Béni et Exalté, et que la bénédiction de Dieu exalté-soit-il, soit sur le Prophète Mohammed».

 

Tirmidhy a dit: «C'est un hadith bon et on ne connait pas d'autre tradition portant sur le qunut meilleure que celle-ci»; Nawawy a dit: «Sa chaine de transmission est authentique». Ibn Hazm a commenté son authenticité. et dit: «Malgré que ce hadith ne soit pas considéré comme une preuve authentique nous n'en n'avons pas trouvé un autre portant sur ce sujet, et rapporté d'après le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu). Or le hadith faible pour nous est meilleur que l'avis comme a dit Ibn Hanbal». Il est également la doctrine de Ibn Mas'ud, Abu Musa, Ibn Abbas, EI-Barra', EI-Hasan el-Basry, Omar bin Abdel Aziz, Thawry, Ibn eI-Mubarak, Les hanafites, et Ahmad selon une version rapportée d'après lui. Nawawy a dit: «Ce point de vue renforce la preuve».

 

D'autre part, Chafiy et d'autre ont dit que le qunut ne se fait dans le witr que dans la dernière moitié du moi de Ramadan à cause de ce que Abu Dawud a rapporté quand il a dit que Amar Ibn Khattab a assemblé les gens pour que Ubay bin Ka'b dirige leur prière, alors il dirigeait leur prière durant vingt nuits et il ne fait le qunut que dans le reste de Ramadan.

 

De son coté Mohammed bin Nar a rapporté qu'il a interrogé Saïd bin Musayb à propos de l'époque de commencement du qunut dans le witr, il a dit: « Omar bin Khattab a expédié une armé. Or ils se sont (C'est-à-dire les soldats), appliqués dans un danger très grave à tel point qu'il s'est inquiété sur cette armé alors à la dernière moitié de Ramadan il a fait le qunut pour invoquer Dieu a leurs faveurs».

 

7 -La position du qunut:

 

Il est permis de faire le qunut avant l'inclinaison après la fin de la récitation et il est permis aussi de le faite après l'inclinaison, Hamid a dit: «J'ai interrogé Anas à propos du qunut, doit-on le faire avant ou après l'inclinaison?», Il a dit: «Nous le faisions tantôt avant l'inclinaison, tantôt après». Cette tradition est rapportée par Ibn Maja et Muhammad bin Nasr. EI-Hafez a dit dans son livre «EI-Fath»: «Sa chaine de transmission est forte»,

 

En faisant le qunut avant l'inclinaison on relève les deux mains pour dire «Allah Akkbar» après la récitation, et à la fin du qunut. cet acte est rapporté, d'après certains compagnons. Certains ulémas ont préfère relever les mains (et les ouvrir) lors de l'invocation du qunut d'autres non, Quant à l'essuyage du visage paf ces deux mains (à la fin du qunut), Bayhaqy a dit: «Ce qui est recommandé c'est ne pas le faire et se contenter par ce que les devanciers (Que Dieu les agrée tous) ont fait C'est-à-dire relever les mains sans essuyer le visage durant la prière.

 

8 -L'invocation après le witr:

 

Il est recommandé pour celui qui fait la prière de dire après la salutation finale du witr: «Gloire au Roi, Le Tres-Saint».Trois fois, puis dire: «Seigneur des anges et des âmes». Comme l'indique le hadith rapporté par Abu Dawud et Nasay, D'après Ubay bin Kalb qui a dit: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) récitait dans le witr sourate: (Glorifie Le Nom de Ton Maitre Le Très-Haut). Et Sourate: (Dis: O Infidèles). Et lorsqu'il faisait la salutation il disait: «Gloire au Roi, Le Très-Saint» trois fois et à la troisième il allongeait et haussait sa voix.» C'est la version de Nasay.

 

Darqutny a ajouté: il disait: «Seigneur des anges et des âmes». Puis il prononçait l'invocation rapporté par Ahmad et les auteurs des Sunans, d'après Ali qui a dit que Le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) disait a la fin de sa prière de witr: «O mon Dieu. Je me réfugie auprès de Ton contentement contre Ta colère. Je me réfugie auprès de Ton salut contre Ton châtiment, Je me réfugie auprès de Toi contre Toi-même. Je ne peux pas dénombrer Tes Qualités, Tu es comme Tu T'es qualifié».

 

9 -Ne jamais exécuter deux fois le witr dans une même nuit:

 

Il est permis à celui qui a déjà exécuté le witr et désire prier encore de le faire et ne doit pas répéter le witr comme l'indique le hadith rapporté par Abu Dawud, Nasa( et Tirmidhy qui l'a considéré comme bon, d'après Ali qui a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) dire: «Ne jamais exécuter deux fois le witr dans une même nuit».

 

D'après Aïcha: «Le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait la salutation finale (du witr) à haute voix pour que nous l'entendions, puis il faisait assis deux rak'as bénévoles». Ce hadith est rapporté par Muslim.

 

De même d'après Um Salama: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la Paix de Dieu), faisait assis deux rak'as bénévoles après le witr» Ce hadith est rapporté par Ahmad, Abu Dawud, Tirmidhy et d'autres.

 

10 -L'exécution du witr manqué:

 

La Majorité des ulémas ont vue la légitimité de l'exécution du witr manqué comme l'indique le hadith du Abu Hurayra qui a dit que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Celui qui n'a pas accompli le witr jusqu'à l'aube, doit l'accomplir quand même». Ce hadith est rapporté par Bayhaqy et Hakim qui l'a authentifié selon les conditions des deux cheikhs .

 

De même Abu Dawud a rapporté d'après Abu Saïd-el-Khudry que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a dit: «Celui qui oublie le witr ou s'endort avant de l'exécuter doit le faire dès qu'il s'en rappelle». Iraqy a dit que sa chaine de transmission est authentique.

 

Ahmad et Tabarany ont rapporté que le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) exécutait le witr (manqué) après l'aube. La chaine de transmission de cette tradition est bonne.

 

II y a un désaccord sur les moments valables pour l'exécution du witr manqué. Les hanafites ont dit qu'on peut l'exécuter à n'importe quel moment sauf les moments interdits pour la prière; Selon les chafihites on peut l'exécuter à n'importe quel moment de jour et de nuit. Pour Malek et Ahmad on peut l'exécuter après l'aube, avant la prière prescrite de l'aube.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents