Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La Prophétie de Josué fils de Nun et sa conduite des affaires des Enfants d'Israe1 à la mort de Moise et de Aaron

Publié par Baladislam sur 5 Septembre 2011, 22:04pm

Catégories : #Les histoires des Prophètes

fond islam (147)

 

C'est Josué fils de Nun (Yusha' Ibn Nun), fils d'Ephraïm, fils de Joseph, fils de Jacob, fils d'Isaac, fils d'Abraham. Dieu le mentionne dans le Coran sans le nommer dans le récit de m'histoire d'al-Khidhr que nous avons rapportée dans les pages précédentes. Dieu dit :

 

« (Rappelle-toi) quand Moïse dit a son serviteur » ; « Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son serviteur [...] » (18, 60-62).

 

II est dit dans les Recueils Authentiques (Sahih), d'après Ka'b alAhbar, que le Prophète, sur lui la grâce et la paix, a dit que ce serviteur est bien Josué fils de Nun. Les gens du Livre sont unanimes à dire qu'il fut un Prophète.

 

C'est lui qui conduisit les Enfants d'Israël en dehors du désert ou ils avaient été condamnés à errer durant quarante années. Aaron et Moïse, sur eux le salut, moururent tous deux pendant la période d'errance, selon l'avis de la majorité des savants. II amena les Israélites vers Jérusalem. Les gens du Livre ainsi que les historiens affirment qu'il traversa Il Jourdain à la tête des Fils d'Israël et alla jusqu'à Jéricho qui était la ville la mieux fortifiée et la plus peuplée. Le siège de Jéricho dura six mois. Or un jour, ils firent le tour de la ville, ils sonnèrent dans les trompettes et dirent en chœur le takbir (Dieu est Ie plus Grand), et alors les murailles de la ville tombèrent jusqu'aux fondements. Les Israélites investirent Jéricho, se saisirent des biens qui s'y trouvaient et tuèrent douze mille personnes.

 

Toujours selon les mêmes sources, le siège de Jéricho s'acheva un vendredi à l'heure où le soleil est visiblement sur le déclin. Voulant en finir avec ses ennemis avant le coucher du soleil et le combat étant interdit le jour du sabbat, Josué dit au soleil : « Tu as reçu des ordres, mais moi aussi j'en ai reçu ! » Puis priant Dieu, il dit : « Seigneur ! Arrête le soleil ! ». Dieu l'exauça, ce qui permit aux Israélites de conquérir Jéricho.

 

L'imam Ahmad a rapporté, d'après Abu Hurayra, que l'Envoyé de Dieu, sur lui la grâce et la paix, a dit : «Le soleil ne s'arrêta pour aucun homme à l'exception de Josué fils de Nûn lorsqu'il marcha contre Jérusalem (bayt al-maqdis) ». Ce hadith prouve que c'est bien Josué fils de Nûn, et non Moïse qui conquit Jérusalem, et que le soleil fut arrêté lors de la conquête de Jérusalem et non celle de Jéricho comme le prétendent les gens du Livre.

 

Ensuite, Josué fils de Nun dit aux Enfants d'Israël d'entrer dans la ville en étant inclinés -comme pendant la prière (ruku') en signe d'humilité et de reconnaissance envers Dieu le Tout-Puissant pour leur avoir accordé la victoire promise. Ils devaient dire dès leur franchissement de la porte de la ville «hitta », c'est-à-dire : «Décharge-nous de nos péchés passés, (car nous avons désobéi en refusant d'entrer dans cette ville une première fois) ». Mais une partie d'entre eux ne se conformèrent pas à l'ordre de Dieu ; ils entrèrent en se trainant sur leur postérieur et en disant «un grain dans un poil », et selon une autre version: «du blé « hinta »dans un poil ». Bref, ils changèrent les paroles qu'il leur avait été ordonné de prononcer et prirent a la légère les ordres de Dieu :

 

«Et lorsqu'il leur fut dit : "Habitez cette cité et mangez de ses produits à votre guise, mais dites : 'rémission [à nos péchés]' et entrez par la porte en vous prosternant. Nous vous pardonnerons vos fautes ; et aux bienfaiteurs (d'entre vous), Nous accorderons davantage". Puis les injustes parmi eux changèrent en une autre, la parole qui leur était dite. Alors, Nous envoyâmes du Ciel un châtiment sur eux, pour le méfait qu'ils avaient commis. » (7, 161-162)

 

Ath-Thawri a rapporte qu'Ibn 'Abbas a dit a propos de cette parole divine « et entrez par la porte en vous prosternant », c'est-à-dire en état d'inclinaison et par une petite porte. Ibn Jarir dans son Tafsir, aI-Hakim et Ibn AbU Hatim.

 

Ibn 'Abbas, 'Ata', aI-Hasan, Qatada et ar-Rabi' ont dit : « Ordre leur a été donné de demander le pardon de Dieu ».

 

AI-Bukhari a rapporté, d'après Abu Hurayra, que le Prophète, sur lui la grâce et la paix, a dit : « On dit aux Enfants d'Israël d'entrer par la porte en se prosternant et en disant nina (rémission de nos péchés), mais ils entrèrent se trainant sur leur postérieur et en disant ninia (un grain dans un poil) » Rapporté aussi par an-Nasaï.

 

Lorsque les Enfants d'Israël prirent Jérusalem ils s'y établirent et Josué fils de Nun demeura parmi, et jugea entre eux selon le Livre de Dieu, la Thora, jusqu'à sa mort qui intervint alors qu'il était âgé de cent vingt-sept ans ; il vécut donc vingt-sept ans de plus après Moïse.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents