Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La protection et les honneurs

Publié par Baladislam sur 7 Mai 2012, 22:01pm

Catégories : #La foi en Islam

 Fond coran et paysages (45)

 

La protection et les honneurs sont deux sujets étroitement liés à l'étude de la foi du croyant.

 

La protection est de deux sortes:

- La protection du Très Miséricordieux;

-La protection du Démon.

 

Les honneurs se présentent également sous deux formes:

- Des honneurs équitables qu'Allah accorde à Ses esclaves vertueux;

- Des honneurs qui constituent une dissenssion aboutissant à des souffrances.

 

Il faudrait bien distinguer entre les honneurs accordés au croyant et l'humiliation du Démon, sinon des erreurs seront commises et pousseront un grand nombre de croyants à croire en des choses illicites allant jusqu'à les mettre en application.

 

Nous avons ainsi trouvé opportun d'étudier ces sujets en vue de mettre le croyant au courant des vérités de sa foi, cette foi-même qui forme les assises de sa vie religieuse, voire le capital dont dépend son bonheur dans la vie présente aussi.

 

Qu'est-ce que la protection?

 

Du point de vue linguistique, la protection désigne le rapprochement d'une chose, son appropriation ou le fait de s'allier à elle et l'aimer.

 

La signification de ce mot, du point de vue religieux, est presque la même puisque ce terme désigne, dans ces deux domaines, le rapprochement, l'amour, l'appui et l'exécution de toute œuvre en faveur de la personne soutenue, bref on peut dire qu'elle est une assistance mutuelle.

 

L'adversité, le contraire du soutien, renferme la haine, le désir du mal et de la perdition pour l'adversaire.

Aussi la protection accordée par le Tout Puissant à l'esclave se traduirait elle par une orientation vers la croyance en Lui, Sa connaissance. Son obéissance, Son amour et l'appui de Sa religion. Par ces agirs, l'esclave se rapprocherait du Seigneur afin qu'il l'aime. Celui-ci le rapprochera alors de Lui, le prendrait en charge, l'appuierait, le protégerait et serait ainsi son soutien.

 

Le verset suivant est à citer comme preuve

 

Dieu est le Maître des croyants: il les fait sortir des ténèbres vers la lumière. Les incrédules ont pour patrons les Taghout: ceux-ci les font sortir de la lumière vers les ténèbres

Coran II, 257

 

La protection que demande le serviteur au Seigneur Tout Puissant se traduirait, quant à lui, par la foi en Lui, Sa crainte. Son obéissance afin de se rapprocher de Lui, aimer ceux qu'il aime, détester ceux qu'il déteste, appuyer Sa religion et Ses partisans:

 

c'est ainsi qu'il devient un ami et proche du Tout Puissant selon le verset divin suivant:

 

Les amis de Dieu n'éprouveront plus aucune crainte, ils ne seront pas affligés; -ceux qui croient en Dieu et qui le craignent- ils recevront la bonne nouvelle, en cette vie et dans l'autre. Il n'y a pas de changement dans les paroles de Dieu: c'est là le bonheur sans limites

Coran X, 62-64

 

La cohésion des deux êtres:

 

La cohésion d'Allah, le maître digne de louanges, et de l'esclave croyant et pieux serait l'accord sur l'amour, la haine, le rapprochement l'appui et l'aide mutuels et l'inimitié.

 

La preuve en est le hadith divin cité dans les deux Sahihs: «S'il se rapproche de moi d'un empan, je me rapprocherai de lui d'une coudée». Rapporté par les deux Cheikhs, Al-Boukhari et Moslim.

 

Nous pouvons donc déduire l'origine et les conditions de la protection.

 

Elle provient de la croyance et de la piété et est conditionée par un accord total en amour et en haine ainsi que dans l'appui et l'inimitié; à tout cela s'ajoute le respect de tous les enseignements proclamés par le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, et relatifs à l'origine des croyances, les cultes et la moralité. Ce respect devrait s'accompagner par la fidélité absolue de l'esclave à l’égard de son Seigneur car l'amour qu'Allah accorde à l'esclave dépend de l'obéissance aux enseignements du Prophète. Le Seigneur n'a-t-Il pas dit:

 

Dis: «Suivez-moi, si vous aimez Dieu; Dieu vous aimera et vous pardonnera vos péchés. Dieu est celui qui pardonne, il est miséricordieux»

Coran III, 31

 

Ce respect guide vers la pureté de l'esprit et la purification de l'âme. Une fois l'esprit de l'esclave purifié par la croyance, les bonnes œuvres et l'éloignement du polythéisme et des péchés, il mériterait l'amour et le soutien du Tout Puissant.

 

Les différences entre les deux protections

 

II est une différence entre la protection accordée par le Seigneur à l'esclave et celle que l'esclave applique vis-à-vis d'Allah Tout Puissant.

 

En fait, lorsque le Seigneur soutient l'esclave. II n'agit pas ainsi parce qu'il a besoin de lui mais pour l'honorer par des bienfaits. Le Seigneur se passe de tout mais les autres ont besoin de lui: c'est ainsi que l'on définit le sens de l'un des noms divins, à savoir l'Impénétrable. En outre, le Seigneur nie, dans le Noble Coran, avoir un protecteur pour le défendre contre l'humiliation quand II a dit:

 

Dis: «Louange à Dieu! Il ne s'est pas donné de fils; il n'a pas d'associé en la royauté. Il n'a pas besoin de protecteur pour le défendre contre l'humiliation»

Coran XVII, 111

 

Quant à l'esclave, il accorde son soutien au Seigneur parce qu'il a besoin de Lui; n'a-t-il pas besoin de l'appui et de l'assistance d'Allah ainsi que de son amour, son agrément et l'ordre de l'approcher de Lui.

 

L'esclave n'obtiendrait son bonheur qu'auprès de son protecteur et ne jouirait que de Sa Miséricorde et Ses bienfaits.

 

Aussi l'esclave doit-il se montrer obligeant vis-à-vis du Seigneur qui le soutient et le protège mais II ne doit s'attendre à aucune obligeance de la part du Divin même s'il se meurt dans l'obéissance du Seigneur, axe sa vie autour d'elle et ne pense qu'à servir Allah.

 

L'ami de Dieu (Al Wali)

 

Après avoir étudié le chapitre de la protection, il nous est facile de définir le terme de Wali ou protecteur.

Allah, glorifié soit-Il, est le Protecteur Miséricordieux, le Protecteur de Son esclave croyant puisqu'il l'a guidé vers la croyance, lui a accordé l'obéissance, l'a rapproché de Lui» l'a aimé et appuyé: II est donc son maître et ami.

Dieu a dit:

 

Oui, mon Maître est Dieu qui a fait descendre le Livre. C'est lui qui choisit les saints

Coran'VII, 196

 

Le croyant est aussi l'ami d'Allah, c'est-à-dire qu'Allah l'a guidé et soutenu; le croyant a, quant à lui, soutenu le Tout Puissant, cru en Lui, craint, aimé. Lui a obéi, aimé ceux qu'il déteste. Il est donc devenu, en même temps. Son esclave et son ami.

 

Dieu a cité cette protection et ses honneurs quand II a dit:

 

Non, vraiment, les amis de Dieu n'éprouveront plus aucune crainte, ils ne seront pas affligés; -ceux qui croient en Dieu et qui le craignent- ils recevront la bonne nouvelle, en cette vie et dans l'autre. Il n'y a pas de changement dans les Paroles de Dieu: c'est là le bonheur sans limites

Coran X, 62-64

 

Nous avons déjà expliqué le sens de ce terme dans l'étude de ce chapitre mais nous pouvons récapituler comme suit:

 

L'esclave, ami de Dieu, est un croyant qu'Allah honora en le guidant vers la bonne Direction: l'esclave crut en Lui, le craignit, se rapprocha de' Lui en effectuant de bonnes œuvres, aima ce qu'il aime, détesta ce qu'il déteste, afficha son inimitié contre ses ennemis. En contrepartie, Allah le protégea, le soutint et lui accorda des honneurs. Il répondit à ses invocations, lui accorda Son secours quand il le demandait et exauça ses désirs.

 

Les honneurs

 

Qu'est-ce que l'honneur?

 

Les honneurs sont les différents bienfaits que le Seigneur Tout Puissant accorde à Ses esclaves.

 

Les honneurs peuvent être généraux et spécifiques.

 

Les honneurs généraux sont ceux que le Seigneur accorde aux fils d'Adam, les préférant ainsi aux autres créatures terrestres. Citons de ces bienfaits la taille droite, les caractéristiques physiques parfaites, la raison, la parole, l'assurance des vivres et la soumission de l'univers aux humains, ainsi que d'autres cités par le Seigneur comme suit:

 

Nous avons ennobli les fîls d'Adam. Nous les avons portés sur la terre ferme et sur la mer. Nous leur avons accordé d'excellentes nourritures. Nous leurs avons donné la préférence sur beaucoup de ceux que nous avons créés

Coran XVII, 70

 

Mais les honneurs spécifiques sont encore meilleurs:

 

Ce sont les bienfaits qu'Allah accorde à ses esclaves en les guidant vers la croyance et les orientant vers Son obéissance en exécutant les œuvres imposées et abandonnant les œuvres interdites.

 

La droiture dans l'observation de la croyance et l'obéissance sont les plus grands honneurs accordés aux hommes connus alors pour être «les compagnons de la droite» cités dans le verset suivant:

 

Les compagnons de la droite! -Quels sont donc les compagnons de la droite?-

Coran LVI, 90-91

 

et aussi:

 

S'il est au nombre des compagnons de la droite: Paix à toi!... Tu es avec les compagnons de la droite

Coran LVI,90-91

 

Ce sont également les modérés qui se tiennent sur une voie moyenne et désignés dans le verset coranique suivant:

 

Nous avons ensuite donné le Livre en héritage à ceux de nos serviteurs que nous avons choisis, il en est parmi eux qui se font tort à eux-mêmes; il en est parmi eux qui se tiennent sur une voie moyenne; il en est parmi eux, qui avec la permission de Dieu, devancent les autres par leurs bonnes actions

Coran XXXV, 32

 

Ce sont ceux auxquels Dieu annonce un séjour éternel au Paradis quand Il dit:

 

Oui, ceux qui disent: «Notre Seigneur est Dieu!» et qui s'y maintiennent n'éprouveront plus ni frayeur, ni affliction. Voilà ceux qui seront les hôtes du Paradis où ils demeureront immortels, en récompense de leurs actions

Coran XLVI, 13-14

 

Il est également des honneurs plus spécifiques, à savoir la croyance et la droiture qui s'ajouteront à la croyance et la piété et se traduiront par la crainte du Seigneur, la réduction du nombre des autorisations, le grand nombre des cultes surrégogatoires ou Nafl tels que les prières, les aumônes, le Ribat et le Jihad, le jeûne et le grand pèlerinage. Les personnes ainsi honorées sont celles qu'Allah désigne par les plus proches de Dieu et les premiers arrivés dans le verset coranique suivant:

 

Et le premiers arrivés qui seront bien les premiers, voilà ceux qui seront les plus proches de Dieu dans les Jardins du délice: il y en aura une multitude parmi les premiers et un petit nombre parmi les derniers arrivés

Coran LVI, 10-14

 

et aussi:

 

Il en est parmi eux qui se font tort à eux-mêmes; il en est parmi eux qui se tiennent sur une voie moyenne; il en est parmi eux qui, avec la permission de Dieu, devancent les autres par leurs bonnes actions: voilà une grande grâce! Ils pénétreront dans les Jardins d'Eden où ils seront parés de bracelets en or et de perles; où leurs vêtements seront en soie

Coran XXXV, 32-33

 

Ces mêmes personnes sont désignées par le hadith à caractère divin rapporté par Boukhari comme suit: «Celui qui fait du tort à un de mes protégés, je déclare la guerre contre lui, mon esclave ne se rapprochera de moi qu'en mettant en application les devoirs que je lui ai imposés; c'est en exécutant des actes surrérogatoires que mon esclave se rapprochera de moi et gagnera mon affection; c'est alors que je deviendrai l'ouie avec lequel il entend, la vue avec laquelle il voit, la main avec laquelle il frappe, les pieds par lesquels il marche. Je lui exaucerai les désirs qu'il me demanderait, accorderai les secours qu'il m'implorerait et je n'hésisterai en aucune chose que je pourrais accorder à mon serviteur croyant qui déteste la mort et auquel il M'est désagréable de nuire mais il doit y faire face». (Rapporté par Al Boukhari).

 

Ceux-ci occupent les plus hauts degrés de protection puisqu'ils sont connus pour leur droiture, pour avoir leurs désirs exaucés par le Seigneur. Même s'ils demandent la disparition d'une montagne, Allah les exaucera; s'il jure par Lui, II les satisfera.

 

C'est par leur intermédiaire et grâce à leurs invocations bénis que le Seigneur fait apparaître des coutumes extraordinaires telles; que l'abondance des petites quantités, la guérison du malade, l'accord des revenus aux nécessiteux et le sauvetage de la mort certaine.

 

Les rangs des protégés de Dieu

 

Nous pouvons déduire du chapitre précédent que les protégés de Dieu occupent quatre rangs:

- le rang suprême.

- le rang supérieur.

- le rang intermédiaire.

- le rang inférieur.

 

Le rang suprême est réservé aux prophètes et messagers. Les honneurs qu'ils obtiennent leur ont été pourvus par le Seigneur et ont pris la forme de miracles constituant des preuves confirmatoires.

 

Le rang supérieur est destiné aux premiers arrivés et rapprochés de Dieu parmi les disciples des messagers, le salut soit sur eux. Mais, même au sein de ce rang, ils occupent des degrés aussi variés que le sont les degrés des messagers.

 

Le rang intermédiaire est occupé par les croyants et les pieux parmi les compagnons de la droite qui se tiennent sur une voie moyenne.

 

Le rang inférieur est celui des personnes dont la croyance et la piété sont faibles, qui se font du tort à eux-même et qui sont désignés dans le Coran comme suit:

 

Nous avons ensuite donné le Livre en héritage à ceux de nos serviteurs que nous avons choisis: il est parmi eux qui se font tort à eux-mêmes; il en est parmi eux qui se tiennent sur une voie moyenne; il en est parmi eux qui, avec la permission de Dieu, devancent les autres par leurs bonnes actions: voilà une grande grâce! Ils pénétreront dans les Jardins d'Eden où ils seront parés de bracelets en or et de perles; où leurs vêtements seront en soie. Ils diront: «Louange à Dieu qui a écarté de nous la tristesse! Notre Seigneur est celui qui pardonne et il est reconnaissant. Il nous a installés par sa grâce dans la Demeure de la stabilité où nulle peine ne nous touchera, où nulle lassitude ne nous atteindra»

Coran XXXV, 32-35

 

Nous notons que le Seigneur cita, dans ce verset, trois catégories de gens:

- ceux qui se font du tort,

- ceux qui se tiennent sur une voie moyenne;

-ceux qui devancent les autres par leurs bonnes actions.

 

Le Seigneur décréta aussi que les gens appartenant à ces catégories entreront tous au Paradis parés de bracelets en or et de perles et vêtus de soieries.

 

Même ceux dont la croyance et la piété sont faibles sont les protégés de Dieu même s'ils se font du tort en négligeant quelques devoirs ou commettant quelques actes illicites mais leur grade est inférieur à celui des premiers arrivés et n'a pas atteint celui de ceux qui se tiennent sur une voie moyenne.

 

L'on pourrait poser la question suivante:

- Les gens qui se font du tort à eux-même ne méritent-ils pas la torture en guise de châtiment pour leurs mauvais actes? Notre réponse sera:

- Celui qui se fait du tort sera torturé au cas où le Seigneur ne lui pardonne pas mais une fois purifié, par la torture, de ses péchés, il ira au Paradis».

 

Nous remarquons que les gens de ces différents degrés sont en nombres variés.

 

Les gens du grade suprême sont moins nombreux que ceux du grade supérieur; ceux-ci sont moins nombreux que ceux du grade intermédiaire qui sont, à leur tour, en nombre moindre que ceux du grade inférieur.

 

Cette réalité est assez évidente mais nous avons trouvé convenable d'y faire allusion.

 

Constatations diverses

 

Première constatation:

 

La protection d'Allah Tout Puissant n'est accordé qu'à ceux dont la croyance est véritable et dont la piété se fonde sur le principe de mettre en application les décrets divins et d'abandonner les interdictions divines.

 

Deuxième constatation:

 

Tous les amis de Dieu ne sont pas rapprochés du Seigneur de la même façon. Le degré de rapprochement de chacun d'entre eux dépend de l'estime et les honneurs que le Divin leur accorde en fonction de la force de leur croyance et piété ainsi que son total accord avec ce que Dieu et Son Prophète aiment et détestent.

 

Troisième constatation:

 

Les honneurs sont les actes extraordinaires qu'Allah fait apparaître par l'intermédiaire de certains de ses amis, mais <ils ne constituent pas une condition confirmant ou annulant la protection. Etant donné qu'ils réduisent le grade de celui par l'intermédiaire auquel ils appartiennent puisqu'ils hâtent la récompense sur la croyance et la piété dans la vie présente, certains amis de Dieu reviennent à Dieu et lui demandent pardon pour eux.

 

Quatrième constatation:

 

Les amis de Dieu, autre que les prophètes et les messagers, ne sont pas infaillibles: ils peuvent commettre des erreurs.

 

Mais dans la plupart des cas, il ne souillent pas la dignité de leur amitié. S'il leur arrive de commettre un péché dû à leur infaillibilité, ils se repentissent sur le champ. Allah qui les a guidé vers ce repentir, l'accepte et empêche leur rang de se branler et de tomber.

 

Cinquième constatation:

 

II nous arrive de désigner tout homme croyant et pieux comme ami de Dieu tout en évitant de lui porter préjudice conformément au hadith à caractère divin rapporté par Al Boukhari: «Celui qui fait du tort à un de mes protégés, je déclare contre lui la guerre».

 

Quiconque tente de rendre ce comportement illégal commet une erreur car il est en manque de preuves.

 

Sixième constatation:

 

Les musulmans ne connaissent rien à la réalité de la protection et ignorent tout des protégés de Dieu. C'est la raison pour laquelle ils ne reconnaissent pas la protection divine accordée aux croyants à la foi profonde qui vivent avec eux que s'ils voient apparaître par leur intermédiaire des actes extraordinaires ou meurent et l'on voit construire des tombeaux ou des dômes au-dessus de leurs tombes. Il arrive que si l'on demande à quelqu'un de désigner un des amis de Dieu dans son pays, il ne désigne pas un croyant pieux encore en vie mais un mort dont la tombe est surmontée d'un sépulcre ou d'un dôme. S'il ne connaît ni son nom ni son état de son vivant, il croit tout ce qu'on lui dit à son propos.

 

Septième constatation:

 

Le Tout-Puissant interdit aux gens de prendre pour patron un autre que Lui quand II a dit:

 

Dis: «Prendrez-vous en dehors de lui des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes ni profit, ni dommage?»

Coran XIII, 16

 

Il est interdit à tout croyant et croyante de prendre un maître en dehors de son Seigneur afin qu'il y recourt lors des difficultés, lui demande secours lorsqu'il a peur et lui demande protection contre les mauvaises choses. Ou bien il l'adore, se remet à lui, s'allie à ses alliés et déteste ses ennemis. En effet, ces agirs indiquent que l'homme est en train d'adorer des dieux en dehors d'Allah, commettant ainsi un polythéisme et une incrédulité.

 

La Foi du Croyant

Par Abou Bakr Jaber Al Jazaeri

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents