Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La Taqwa [La Crainte d'Allah, la piété] et le bon comportement partie 1

Publié par Baladislam sur 17 Décembre 2011, 23:08pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

fond islam (171)

 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Louange à Allah, qui a créé les cieux et la terre, a établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur seigneur !

 

Louange à Allah, pour Ses bienfaits qui sont indénombrables. Louange à Allah, dont le fait de le remercier est une grâce émanant de lui, grâce obligeant son bénéficiaire à le remercier continuellement. Je le loue tel qu’il sied à sa généreuse face. Je demande son secours et lui demande de me guider vers sa voie, voie dont ne s’égare point celui qu’il a guidé.

 

Je lui demande le pardon pour les péchés passés et les péchés à venir, un pardon demandé par celui qui reconnaît qu’Allah est digne d’être adoré et reconnaît que nul autre que lui ne pardonne les péchés et que nul autre que lui ne protège du péché.

 

J’atteste qu’il n’y a pas de divinité digne d’adoration hormis Allah Tout puissant, l’allié des Moutaqine, l’unique qui n’a point d’associé et que Mohamed Ibn Abdullah est son serviteur et messager que la paix ainsi que les bénédictions d’Allah soient sur lui, sur sa famille et ses compagnons. Amine !

 

Noble Frère! Je demande à Allah, Le Très Généreux, Le Seigneur du Trône, de te prendre comme allié, de te protéger dans cette Vie et dans l’Au-delà, de te bénir où que tu sois. Je lui demande par l’intermédiaire de ses plus beaux noms de te mettre parmi ceux qui sont reconnaissants quand ils sont comblés de bienfaits, patients quand ils sont éprouvés et de ceux qui demandent le pardon quand ils pêchent. Certes, ce sont les trois signes du bonheur.

 

Sache qu'Allah te guide vers son obéissance, que le très Haut mentionne dans son noble livre :

 

« Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint » s 2 v 102

 

Il dit (sens du verset) :

 

« Ô les croyants! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause…. » s 5 v 35

 

Il dit (sens du verset) :

 

" Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la Taqwa . Et craignez-Moi ô doués d'intelligence! » s 2 v 197.

 

Il dit également (sens du verset) :

 

« Ô vous qui croyez! Craignez Allah et parlez avec droiture…. » s 33 v 70

 

Il dit aussi :

 

« Ô vous qui avez cru! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu'elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites » s 59 v 18.

 

« Et craignez Allah. Et sachez qu'Allah est avec les pieux. » s 2 v 194

 

Et Les versets allant dans ce sens sont nombreux et bien connus.

 

Frère dans la foi, à travers ces nobles versets, tu peux constater l’obligation de la Taqwa [crainte d’Allah, piété]. Car la Taqwa est la cause de la réussite dans ce bas monde et dans l’au-delà, elle conduit à la satisfaction, au pardon d’Allah ainsi qu’au plus haut degré du paradis.

 

Au niveau de la langue Arabe [fi Loughat] : At-taqwa est pris du terme Wiqqaya que l’on pourrait traduire par protection, bouclier..

 

« Il s’agit de ce que l’homme place entre lui et ce qu’il craint afin de se protéger [du mal de la chose dont il éprouve de la crainte]. » [Charh 40 Nawawi Cheikh Abdel Mouhssine Al ‘Abbad]

 

Par exemple : Le guerrier, pour se protéger des flèches de l’ennemi va prendre un bouclier. L’individu va porter des chaussures afin de se protéger des pierres, clous, bout de verres…. Et il portera une veste afin de se protéger du froid ou prendra un parapluie pour se protéger de la pluie ou du soleil.

 

Au niveau religieux [Fi Char’] : At-taqwa, c'est ce que l'homme prend pour se protéger, se préserver, se mettre à l’abri de ce qu’il craint, c'est-à-dire le châtiment et la colère d’Allah. [Charh Ryad Salihine Cheikh Otheimine]

 

Ce qui va protéger l'être humain du châtiment, n’est point sa richesse, ni sa beauté, encore mois sa couleur de peau ou sa filiation, mais plutôt l’obéissance à Allah ! C'est-à-dire l’accomplissement de ses ordres et l'éloignement de tout ce qu’il a interdit.

 

Cheikh Abdel Mouhssine Al ‘Abbad [dans son commentaire des 40 Hadith An-nawawi ]dit : « Au niveau religieux At-taqwa est le fait que l’homme place entre lui et la colère d’Allah une protection. Et cette protection est l’accomplissement des ordres d’Allah et l’éloignement des interdits »

 

Ibn Radjab Al-Hambali [Djami'ou l-'ouloum wal hikam p 166] définit At-Taqwa en disant : "La Taqwa consiste à ce que le serviteur mette entre lui et ce qu'il craint une protection dans le but de s’en protéger. Le serviteur craint le courroux et le châtiment de son seigneur, il place donc entre lui et ce qu'il craint ce qui va le protéger. Et ce qui va le protéger du châtiment et de la colère d'Allah c'est l'obéissance et l’éloignement des interdits"

 

An-nawawi a dit : « At-taqwa est un terme qui comprend l’exécution des œuvres obligatoires et le délaissement des interdits »

 

Talq ibn Habib disait : « La Taqwa est d’obéir à Allah, sur une lumière d’Allah, en espérant la récompense d’Allah et de laisser la désobéissance à Allah, sur une lumière d’Allah, en craignant le châtiment d’Allah. »

 

Al Hassan Al-basri disait : « Les Moutaqine se sont ceux qui craignent (de tomber) dans ce qu'Allah a interdit et qui acquittent leur obligations religieuses.»

 

Abdulhah Ibn Mass’oud disait en expliquant la parole d’Allah : « Craignez Allah comme Il doit être craint » : cela signifie obéir Allah et ne point lui désobéir, se souvenir de lui et ne point l’oublier, être reconnaissant et ne pas se montrer ingrat "

 

Avec toutes ces paroles, nous comprenons donc que La Taqwa consiste à adorer Allah en accomplissant ce qu'il nous a ordonné et en délaissant ce qu'ils nous a interdit. Elle est exigée dans toutes les situations, dans tous les moments et dans n’importe qu’elle endroit.

 

A noter comme le rapporte Cheikh Otheimine : Le terme At-taqwa est souvent rattaché au terme Al-Bir. L'on dit Al-Bir wa Taqwa, comme dans la parole d'Allah (sens du verset) :

 

"Entraidez-vous dans Al-Bir (l’accomplissement des bonnes oeuvres) et dans la Taqwa et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression"

 

Al-Bir et At-Taqwa: Lorsque dans un texte (du coran ou de la sounnah) un de ses deux mots est utilisé ils signifient la même chose.

 

Par contre, lorsqu'ils sont cités tous les deux dans un même texte, comme dans le verset que nous venons de citer, ils n'auront pas la même signification. Al-Bir se refera à l'exécution des oeuvres pieuses et At-Taqwa se refera à l'abstention d'exécuter les oeuvres interdites. [Charh Ryad Salihine Cheikh Otheimine]

 

Le Musulman est animé par la crainte Allah, il craint son seigneur tant en public qu’en secret. Al-Bayhaqi rapporte une très belle parole de Bilal Ibn Sa’id qui disait :

 

« Ne sois pas l’allié d’Allah en public et son ennemi en secret »

 

Ibn Qayim Al Jawziya a lui aussi dit : « Et quand tu te retrouves seul dans l'obscurité, Et que ton âme t'appelle à commettre des péchés. Aies Honte du regard d'Allah, et dis (lui à ton âme) : Celui qui a crée l'obscurité me voit. »

 

Sache, que le Mouwahid adore Allah (seul et sans associés) par peur, mais aussi par espoir et par Amour pour lui. D'ailleurs ces trois points sont les piliers de l'adoration. Il Aime Allah plus que sa propre personne, ses parents et même ses propres enfants. Il met l'amour d'Allah au-dessus de ses passions et désirs.

 

Par espoir, par Amour et par crainte d'Allah, le croyant délaisse et s'éloigne de ce qui provoque le courroux de son seigneur. Car le Musulman a la certitude que s'il abandonne quelque chose pour Allah, Il le lui remplacera par quelque chose de mieux. D’ailleurs, ceci a été expliqué à de nombreuses reprises dans le coran, voici quelques exemples :

 

-Les Muhajirines (premiers immigrants): Lorsqu'ils ont délaissé derrière eux leur terre natale, leurs biens, frères, voisins et ce qu'ils affectionnaient pour Allah. En contrepartie, il leur accorda son agrément, une large richesse dans la vie d'ici-bas ainsi que la puissance et l'affermissement.

 

Allah dit (sens du verset) :

 

« Et ceux qui, pour (la cause d') Allah, ont émigré après avoir subi des injustices, Nous les installerons dans une situation agréable dans la vie d'ici-bas. Et le salaire de la vie dernière sera plus grand encore s'ils savaient. » s 16 v 41

 

Allah dit :

 

« Ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui ont lutté par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d'Allah, ont les plus hauts rangs auprès d'Allah.. Et ce sont eux les victorieux » s 9 v 20

 

-Ibrahim:

 

Lorsqu'il avait délaissé son peuple, son père et ce qu'ils adoraient en dehors d' ALLAH. En contrepartie, Allah lui donna Ishaq et Ismaïl ainsi qu'une pieuse descendance.

 

-Youssouf :

 

Lorsqu'il se contrôla et s'abstint de se livrer à l'épouse du 'Aziz ( conseiller du roi d'Égypte de l'époque), en dépit de son prestige et de sa forte influence au sein du palais d'Al-'aziz et de son administration. Il fit preuve de patience en prison, qu'il préféra et demanda en vue de s'éloigner du cercle de la perversité et de la tentation.

 

En contrepartie, Allah affermit son autorité dans ce territoire où il s'y installa à sa guise.

 

« Ainsi avons-nous affermi (l'autorité de) Joseph dans ce territoire et il s'y installait là où il le voulait. Nous touchons de Notre miséricorde qui Nous voulons et ne faisons pas perdre aux hommes de bien le mérite (de leurs œuvres) » S 12 V 56

 

Il (Youssouf) put ainsi jouir de ce qu'il voulait parmi les choses licites tels les biens, les femmes, et le pouvoir.

 

-Les gens de la caverne:

 

Lorsqu'ils délaissèrent leur peuple et ce qu'il adorait en dehors d' ALLAH. Il leur répandit sa miséricorde, leur assura les moyens de commodité et de repos, et fit d'eux une cause pour la guidée des égarés.

 

-Mariam fille d'Imran:

 

Lorsqu'elle avait préservé sa chasteté, Allah l'honora (par Issa) et insuffla en lui une âme (crée) émanant de lui et a fait d'elle et de lui des signes pour les mondes.

 

« Et celle (Mariam) qui avait préservé sa chasteté! Nous insufflâmes en elle un souffle (de vie) venant de Nous et fîmes d'elle ainsi que de son fils, un signe (miracle) pour l'univers. » s 21 v 91.

 

Tous ces exemples démontrent que quiconque délaisse pour Allah ses passions, Allah lui accorde en contrepartie son amour et sa satisfaction.

 

At-taqwa [crainte d’Allah, piété] constitue le grand conseil qu’Allah a adressé aux premiers ainsi qu'aux derniers de cette communauté.

 

La preuve de cette affirmation réside notamment dans la parole du Très Haut :

 

« Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes : Craignez Allah..» S 4 v 131

 

Tous les prophètes ont recommandé à leur peuples la crainte d’Allah. es preuves sont les suivantes :

 

-Nuh :

 

« Le peuple de Noé traita de menteurs les Messagers, lorsque Noé, leur frère, (contribule) leur dit: "Ne craindrez-vous pas (Allah)? Je suis pour vous un messager digne de confiance. Craignez Allah donc et obéissez-moi..... Craignez Allah donc, et obéissez-moi » s 26 v 105-110

 

-Houd :

 

"Les `Ad traitèrent de menteurs les Envoyés. Et quand Hoûd, leur frère (contribule), leur dit: "Ne craindrez-vous pas (Allah)?" Je suis pour vous un messager digne de confiance, Craignez Allah donc et obéissez-moi. "s 26 v 123-131

 

« Ibrahim, quand il dit à son peuple: Adorez Allah et craignez Le: cela est bien meilleur pour vous si vous saviez. » s 29 v 16

 

-Salih :

 

" les Thamud traitèrent de menteurs les messagers quand Salih, leur frère leur dit: Ne craindrez vous pas Allah? (...) craignez Allah donc et obéissez moi"s 26 v 142-150

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents