Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La tombe

Publié par Baladislam sur 28 Septembre 2010, 22:02pm

Catégories : #La tombe

2452414249_small_1.jpg

La tombe est un territoire inconnu. Elle constitue la troisième des quatre étape de l'existence de l'être humain, la première étant dans le ventre de sa mère, la deuxième étant son séjour sur Terre, la troisième étant le monde intermédiaire (Isthme ou al Barzakh) et la quatrième étape étant la vie soit au Paradis ou soit en Enfer.

 

Extérieurement, tout est paisible mais à l'intérieur de la tombe se trouve des secrets et des sources de terreur qu'un être humain ordinaire ne peut percevoir si ce n'est quelqu'un possédant un haut niveau de foi et la capacité à comprendre le sens profond des choses.

 

C'est une bien étrange réalité que les animaux soient capables d'entendre le châtiment qui se produit dans la tombe alors que la majorité des êtres humains ne le peuvent pas.

 

Les supplices et les délices agissent véritablement sur l'âme et l'influencent.

 

Le Prophète (saw) nous dit : "L'homme a peine déposé dans sa tombe, alors que les siens viennent à peine de le quitter et que leurs pas résonnent encore sur les lieux, voit deux anges (Nakir et Mounkir) se présenter à lui, le faire asseoir et lui poser la question suivante :

- Que penses tu de cet homme ? C'est à dire du Prophète Mohamed.

Le Croyant répond :"J'atteste qu'il est le Serviteur et le Prophète de Dieu".

- Regarde, lui disent les anges, voilà ta résidence qui t'était destinée à l'enfer. Dieu te l'a remplacée par celle là au Paradis. Les deux résidences lui sont alors présentées.

Quant à l'hypocrite ou le non musulman, l'un et l'autre répondent : - Je ne sais pas, je disais ce que disaient les gens !

-Tu n'as rien su, rien lu ! lui objectent les anges.

Avec des barres de fer, il lui assènent des coups qui lui font pousser des cris qu'entendent tous ceux qui l'entourent à l'exclusion des génies et des humains. Puis la terre le serre jusqu'au point où ses côtes vont être écrasées. Ensuite diverses formes de châtiment s'accumulent contre lui et elles dépendent des catégories de mauvaises actions qu'il a commises."

 

Quand quelqu'un meurt, sa future résidence lui est exposée matin et soir. S'il est destiné à être en enfer, sa demeure infernale sera en face de lui.

 

S'il a la faveur d'être destiné au Paradis, il verra dans sa tombe son séjour. il sera dit à chacun d'eux : "Regarde ta future résidence en attendant le jour de la résurrection."


En ce qui concerne Nakir et Monkir, ils revêtent une apparence terrible, ils se présentent comme deux anges noirs, rudes et aveugles qui déchirent la terre avec leurs dents, leur longue chevelure traine sur le sol, leur voix gronde comme le tonnerre, leurs yeux brillent comme l'éclair et leur souffle s'apparente au vent mugissant.

 

Chacun d'eux tient à la main une barre de fer si énorme que toutes les créatures ensemble ne pourraient la soulever. Si l'un des anges frappait la plus grande montagne avec cette barre, il l'anéantirait.

 

Quand l'âme du mort aperçoit ces deux Anges, elle tremble d'épouvante. Les Anges posent ensuite les questions : Qui est ton Dieu? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?

 

L'âme qui répond convenablement n'est point supplicié et une porte donnant sur l'enfer est ouverte sur son côté gauche, il peut ainsi voir les hydres de l'enfer, ses gros scorpions, ses chaines et ses carcans, sa chaleur extrême, sa nourriture infernale et sa boisson infecte ainsi que tout ce qu'il comporte.

 

Comme il est terriblement effrayé, la porte est refermée et les deux anges le rassurent en agrandissant sa tombe qui prend la forme d'une voûte immense et sur le côté droit une porte donnant sur le paradis est ouverte. Ensuite, la tombe est tapissée de soie, décorée de plantes aromatiques provenant du Paradis et proviennent également les senteurs paradisiaques et les Anges lui disent :

 

Voici la place que tu aurais pu occuper en enfer si tu t'étais rebellé contre Allah et voici par contre la place que tu occuperas au Paradis !

 

Ce qu'il faut comprendre à travers les délices ou les supplices de la tombe est qu'ils ont lieu dans des mondes intermédiaires. L'âme ne reste pas forcément attaché à son corps dans la tombe, elle peut voyager soit dans des havres de paix ou bien dans des mondes de ténèbres et de supplices.


Les délices de la tombe :

 

Les âmes qui connaissent le bonheur sont dans un état de joie dès l'instant du décès. Les âmes libérées appartenant au bienheureux se visitent les unes, les autres et discutent de ce qui se passaient dans le monde qu'elles ont quitté et des habitants de l'au-delà. Chaque âme tient compagnie à celles de ses amis qui avaient le même comportement que l'être humain duquel elle est issue. Comme cité précédemment, une porte du Paradis est constamment ouverte sur la tombe et cela jusqu'au jour du Jugement dernier laissant passer les senteurs paradisiaques, la lumière et la paix.

 

Le prophète (saw) a dit : "Quand l'un de vos frères est tué (au combat). Allah Taâla place son âme parmi des oiseaux verts qui vont aux fleuves du Paradis, elle mange de ses fruits et s'abrite dans des lampes dorées dans l'ombre du Trône...".

 

Lors de l'Ascension Nocturne, le Messager d'Allah (saw) nous a fait part des Prophètes qu'il rencontra dans les différents cieux. Il nous rapporte entre autres ce qui suit : "Nous avançâmes (Le Prophète saw et les Anges) et atteignimes un jardin verdoyant avec en son sein un arbre énorme, sous lequel il y avait un homme âgé et des enfants. Près de l'arbre se trouvait un homme qui entretenait un feu placé devant lui. Ils m'emmenèrent au sommet de l'arbre dans une maison plus belle que je n'en avais jamais vu. Il y avait des gens âgés et des jeunes à l'intérieur. Puis, ils m'emmenèrent encore plus haut dans une maison encore plus belle... Les Anges lui dirent : "L'homme âgé au pied de l'arbre était Ibrahim (as), les enfants autour de lui étaient les enfants de l'humanité. L'homme qui entretenait le feu c'était Malik, le Gardien de l'Enfer. La première maison était celle des Croyants ordinaires et cette maison-çi est celle des martyrs.

 

Les supplices de la tombe :

 

- Il y a ceux qui sont traités comme du bétail et forcés de manger des herbes plus amères que des aloès ainsi que les fruits amers du Zakkoum et qui sont menés sur les pierres bouillantes du Jahanamma (un des noms de l'enfer) parce qu'ils ne purifiaient pas leurs biens en payant la zakat.

 

- Il y a ceux qui sont obligés de manger de la viande putride parce qu'ils forniquaient. Il y a ceux dont les lèvres sont coupées avec des ciseaux parce qu'ils incitaient les gens à la guerre civile. Certains ont un ventre gros comme une maison et toutes les fois qu'ils se lèvent, ils sont frappés ou bien se noyent perpétuellement dans une mare de sang car ils pratiquaient l'usure.

 

- Certains hurlent la bouche ouverte alors qu'ils mangent des charbons brûlants qui sortent par leur derrière, ils sont ceux qui mangeaient les biens des orphelins. Certains parmi notre Communauté se déchirent des morceaux de leur propres chair et les mangent car ils étaient des calomniateurs.

 

- Certains ont des ongles en cuivre avec lesquels ils lacèrent leur visage et leur poitrine. Ce sont ceux qui étaient médisants et qui salissaient l'honneur des gens. Certains auront leurs têtes constamment écrasée par une pierre, leur tête se refaisant à chaque fois et étant par la suite écrasée. Ce sont ceux qui se détournaient de la prière et selon d'autres versions de gens qui apprirent le Coran sans l'appliquer.

 

- Le Prophète (saw) dit un jour à Ali et à Fatima (raa) : "Ali, la nuit de mon ascension, j'ai vu des femmes de ma communauté châtiées de différentes sortes, j'ai pleuré à cause de la dureté du châtiment qu'elle subissait. J'ai vu une femme accrochée par ses cheveux au point que son cerveau bouillonnait, une femme accrochée par sa langue à qui l'on verse un liquide bouillant dans sa gorge, une femme dont les pieds sont ligotés à ses seins et ses mains liés à sa tête, une autre femme accrochée par ses seins, une autre femme dont la tête est celle d'un cochon et son corps celui d'un âne qui subissait mille et mille sortes de châtiments, une autre femme transformée en un chien et que le feu entrait par sa bouche et sortait par son derrière et les Anges la frappant en même temps sur sa tête." Fatima (raa) dit : "Cher père, joie de mes yeux, qu'ont fait ces femmes pour être châtiées ainsi?" Le Prophète dit : "Celle qui est accrochée par ses cheveux, elle ne couvrait pas sa tête devant les hommes, celle qui est accrochée par sa langue c'est parce qu'elle insultait son mari, celle qui est accrochée par ses seins c'est parce qu'elle entretenait des rapports illégitimes et souillait l'honneur de son mari, quant à celle dont les pieds sont ligotés au sein et les mains liées à la tête et contre laquelle on envoyait des serpents et des scorpions elle ne se purifiait pas ni après les grandes souillures (rapports) ni après la fin de ses règles, elle se moquait de la prière. Celle dont la tête est celle d'un cochon et le corps celui d'un âne, c'est parce qu'elle était calomnieuse et menteuse et celle dont le corps était celui d'un chien et que le feu entrait par sa bouche et qu'il ressortait par son derrière c'est parce qu'elle était envieuse et qu'elle rappelait aux autres ses bienfaits".

 

- Certains auront la bouche complètement arrachée par les Anges qui utiliseront des crochets en les enfonçant à droite et à gauche des machoires et tireront sur ces crochets, ce supplice durant jusqu'au jour dernier. Il s'agissait des menteurs dont leurs mensonges se répandirent sur terre.

 

- Il y aura des hommes et des femmes nus dans un trou semblable à un très haut fourneau qui est étroit en haut et large à sa base. Un feu brûlant crépit sous cette cavité et lorsque le feu s'embrase les hommes et femmes sont projetés vers le haut à tel point qu'ils sortent de la cavité. Le feu diminue de son intensité et les hommes et femmes s'écrasent et la scène est continue. Ces hommes et femmes pratiquaient la fornication.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents