Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Le Paradis

Publié par Baladislam sur 7 Avril 2012, 22:02pm

Catégories : #Le Paradis

 fond écran noms allah (15)

 

 

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux

 

Dieu dit :

 

Seuls, entre tous, les premiers arrivés, les pionniers de la foi, Seront les plus proches auprès de Dieu, Dans les jardins du délice. Il s'en trouvera une multitude remontant à la première époque. Mais peu d'élus se réclameront de la dernière. Sur des lits chamarrés d'or, Ils s'accouderont se faisant face. Parmi eux s'empresseront des éphèbes d'une éternelle jeunesse, Portant des calices, des aiguières, des coupes d'une liqueur limpide Dont ils ne seront ni incommodés, ni enivrés. Il leur sera offert, au choix, toutes sortes de fruits, Et des viandes d'oiseaux des plus recherchées. Des épouses éternelles, belles aux grands yeux noirs leur tiendront compagnie; Telles des perles en leur crin. Ainsi seront-ils payés de leurs oeuvres. Ils n'entendront ni/utilités, ni propos offensants. Seul retentira le mot "paix, paix". Quant aux compagnons de droite, quel heureux destin est le leur! Ils seront parmi des lotus sans épines Et des rangées de bananiers sous un ombrage spacieux. Ils disposeront d'eau coulant sans arrêt. Et de fruits à profusion. Toujours disponibles et jamais hors de portée. Ils reposeront sur des lits haut placés. Nous créâmes, en vérité, à part, les épouses du Paradis. Nous les fîmes vierges, Aimantes et d'égale humeur. (S56, V1O à 40)

 

 

Les compagnons du Prophète (Saw), les gens de la Sunna et du Hadith, les exégètes, les jurisconsultes et les Ermites sont tous unanimes pour affirmer avec certitude l'existence du Paradis. Ils se basent tous sur la preuve apportée par le Coran et la Sunna, avec en plus, la confirmation formelle des Prophètes du premier au dernier, exhortant leurs peuples respectifs au Paradis.

 

Dieu dit:

 

Lui contestez-vous ce qu'il voit?

(S53, V14).

 

Le Prophète (Saw) arriva au Lotus de la finalité et, de là, vit le Paradis "El Ma'wa". Selon le Sahihaïne, rapporté par Anas, vers la fin du récit de l'ascension du Prophète (Saw) : «L'Ange Gabriel m'a amené au Lotus du terme, j'ai vu plusieurs couleurs aux tons différents, dont j'ignore jusqu'à leur dénomination. Je suis entré au Paradis, où il y avait des stores de perles, et dont le parterre était pavé de musc»

 

Selon Abd Allah, fils de Omar celui-ci rapporte de l'Envoyé de Dieu (Saw) «Si quelqu'un parmi vous venait à mourir, sa place lui est présentée matin et soir. S'il est parmi les élus du Paradis, il sera parmi les gens du Paradis. Par contre, s'il est des réprouvés, il sera parmi les gens de l'Enfer. La place du premier est au Paradis et celle du second en Enfer», à l'exception des Martyrs.

 

A leur sujet Dieu dit:

 

Ne prends surtout pas ceux qui ont été tués dans la voie de Dieu pour des morts mais plutôt des vivants recevant leur substance auprès de leur Seigneur. (S3, V169)

 

Du Sahihaïne rapporté par Anas, le Messager de Dieu (Saw) a dit: «Une fois enterré, et ses compagnons venant à le quitter, le mort entend le bruit de leurs chaussures. Néanmoins le Croyant mort, questionné par les Anges sur l'homme qui leur fut envoyé, répondra: "J'atteste qu'il est Son serviteur et Son Messager". Ils (les Anges) lui diront: Regarde ta place en Enfer, Dieu te l'a échangée par un emplacement au Paradis. » L'Envoyé de Dieu (Saw) ajouta: «Il verra en même temps l'Enfer et le Paradis»

 

El Boukhari rapporte de Asma'a fille d'Abou Bakr (que Dieu les agrée) du Messager de Dieu (Saw) que lors de la prière de l'éclipse, il (Saw) a dit: «Le Paradis s'est rapproché tellement de moi, que si j'avais voulu, je vous en aurais ramené une petite parcelle. L'enfer s'est aussi rapproché de moi, jusqu'à ce que je dise "Ô Mon Dieu! Serais-je parmi eux?» Asma'a dit, il (Saw) ajouta: «J'ai vu une femme qui se faisait griffer par une chatte", j'ai demandé: "Qu'a-t-elle fait?" On me répondit, qu'elle l'avait enfermée sans aucune nourriture, chez elle jusqu'à ce que mort s'ensuive.»

 

Selon Abou Houreira, l'Envoyé de Dieu (Saw) a dit: «Lorsque Dieu a créé le Paradis et l'Enfer, Il envoya l'Ange Gabriel au Paradis, lui demandant: [Va le voir et regarde ce que J'ai réservé aux gens qui y séjourneront.] Il s'y rendit et le vit, et vit ce que Dieu avait créé pour ses habitants, il revint et dit: "Par Ta Puissance, tous ceux qui ont entendu cela, espéreront y séjourner." Il ordonna au Paradis de s'entourer de tout ce qui rebute. Puis Il lui ordonna d'y retourner pour le revoir et examiner ce que Dieu avait créé pour ses habitants. Il s'y rendit et vit le Paradis entouré de tout ce qui déplaît, et vit ce que Dieu avait créé pour ses habitants. Il retourna et dit: "Par Ta Puissance, je crains que personne ne puisse y accéder." Ensuite, Il l'envoya visiter l'Enfer, lui disant: [Va voir l'Enfer et regarde ce que j'ai réservé aux gens qui y séjourneront.] Il s'y rendit et vit ce que Dieu avait préparé pour ses habitants. Ille vit sens dessus dessous. Il revint et dit: "Par Ta Puissance et Ta Magnificence, si on sait ce qu'il y a, personne n'aimera y entrer." Il ordonna à l'Enfer de s'entourer de tout ce qui séduit. Puis Il lui ordonna de retourner, pour le revoir et voir ce que Dieu avait créé pour ses habitants, Il s'y rendit et vit l'Enfer, puis retourna et dit: "Par Ta Puissance, je crains que personne ne soit sauvegardé."» Rapporté par Mouslim et dans le Mousned et les Sounnan.

 

Abou Saïd El Khoudri rapporte du Prophète (Saw) : «Le Paradis et l'Enfer se sont entretenus. Le Paradis dit: "Ô Créateur! Pourquoi, n'y a t-il que les complaisants qui y séjourneront ?" L'Enfer dit: "Ô Tout-Puissant! Pourquoi, les tyrans et les prétentieux m'habiteront-ils?" Dieu répondit: [(Paradis), Tu es Ma commisération, pour celui que Je choisis. Toi, tu es ma damnation, pour celui que Je punis. Vous serez tous remplis.] »

 

Selon Jabir fils de Abd Allah: J'ai entendu le Prophète de Dieu (Saw) dire: «Je suis entré au Paradis et j'ai vu un palais et une maison. J'ai demandé pour qui est tout cela. On m'a répondu: Pour un Qoreïch. J'ai espéré être celui là. On m'a annoncé que c'était pour Omar fils d'El khattab. Si ce n'était pas ta circonspection, ô père de Ha'sa, je l'aurais habitée. Omar se mit à pleurer et dit: ''Y-a-t-il quelqu'un de soupçonneux envers toi, ô Prophète de Dieu?" Rapporté par Mouslim.

 

Le Paradis Hadi El Arwah ila biladi El Af'rah (résumé)

par le cheikh Ibn Qayyim al Jawziyya

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents