Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Les traditions de la prière partie 1: l'élévation des bras

Publié par Baladislam sur 1 Mars 2011, 23:05pm

Catégories : #La Salat

Fond écran islam coran (34)

 

Il y a dans la prière des traditions et il est recommandable de bien les maintenir pour obtenir leur rétribution. Nous allons les citer dans ce qui suit:

 

1 -L'élévation des bras:

 

II est recommandé d'élever les bras dans quatre cas:

 

La première à la prononciation de la formule du Takbir (Allah Akbar... ).

 

Ibn El-Mundhr a dit: Les ulémas ne se sont jamais mis en désaccord sur le fait que le Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) élevait ses bras au début de la prière. Hafez Ibn Hajar a dit: «Cinquante compagnons ont rapporté qu'il levait ses bras, parmi eux les dix attestés d'être au paradis». De même Bayhaqy a rapporté d'apres Hakem: «On ne connait une tradition «Sunna» autre que celle ci; elle a fait l'objet d'accord des quatre califes, des dix attestés d'être au paradis, et des autres compagnons malgré qu'ils sont dispersés dans tous les pays.» Bayhaqy a dit: «C'est comme a dit notre maitre Abu Abdullah.»

 

La manière de l'élévation:

 

II y a plusieurs traditions concernant l'élévation des bras. La. tradition élue, et adoptée par les ulémas, prouve qu'il élevait ses bras de manière que ses mains longeaient ses épaules, le bout de ses doigts côtoyait le haut de ses oreilles, ses pouces, le bout de ses oreilles et les plats de ses mains ses épaules. Nawawy a dit: Ainsi Chafi'y a pu joindre entre toutes les traditions qui ont prouvé cette action. Les gens ont aimé cela.

 

En outre, il est recommandé d'étendre les doigts au moment de l'élévation. D'après Abu Hurayra: Le Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) étendait ses doigts en élevant ses bras au moment de la prière. Les cinq ont rapporté ce hadith à l'exception de Ibn Maja.

 

Le moment de l'élévation:

 

Il faut que l'élévation des bras soit faite au moment même de la prononciation de la formule du takbir ou avant.

 

D'apres Nafe': Ibn 'Omar (que Dieu les agrée) prononçait la formule du takbir au début de la prière en élevant les bas. Il a dit que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait ainsi. Bukhary, Nasa'y etAbu Dawud ont rapporté ce hadith.

 

Abu Dawud a dit: «Le Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) élevait ses bras au moment de la formule du takbir de manière que ses mains côtoyaient ses épaules ou presque». Ahmad et d'autres ont rapporté ce hadith.

 

Quant à la devance de l'élévation de bras sur la formule du takbir, c'est Ibn 'Omar qui l'a rapporté. II a dit: «Le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) élevait ses bras au début de la prière de manière. que ses mains côtoyaient ses épaules puis prononçait la formule du takbir.» Bukhary et Muslim ont rapporté ce hadith.

 

D'après le hadith de Malek bin Huwayreth. «Il a prononcé la formule du takbir puis il a élevé ses bras.» Muslim a rapporté ce hadith. Ceci limite la devance de la formule du takbir sur l'élévation. Mais EI Hafez a dit: Je ne connais personne qui a dit qu'il faut devancer la formule du takbir sur l'élévation.

 

La deuxième et la troisième: Il est recommandé d'élever les bras avant l'inclinaison puis quand on se redresse de l'inclinaison.

 

Vingt deux compagnons on rapporté ce qui suit: Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) le faisait, et Ibn Omar(que Dieu les agrée) a dit: «Le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) élevait ses bras au début de la prière de manière que ses mains côtoyaient ses épaules puis prononçait la formule du takbir; quand il voulait s'incliner il faisait de mémé puis quand il se redressait de l'inclinaison également. A ce moment il disait: «Dieu écoute ceux qui le louent, Seigneur à Toi les louanges». Bukhary, Muslim et Bayhaqy ont rapporté ce hadith.

 

Bukhary a dit: «Il ne le faisait pas quand il se prosternait ni quand il se redressait de la prosternation». Muslim a dit: «Il ne le faisait pas quand il se redressait de la prosternation». Il dit aussi: «II ne les élevait pas entre les deux prosternations». Bayhaqy a ajouté: «Il priait de cette manière jusqu'à ce qu'il rejoigne Dieu le plus haut.» Ibn EI-Madayiny a dit: «Je considère ce hadith comme un arguement contre les gens qui me contredisent.»

 

Toute personne qui l'entend doit l'appliquer parce qu'il n'y a pas dans sa chaine ce qui Jette le doute dans l'esprit. Bukhary a expliqué cette question dans son livre d'une manière très spécifique. Il a nommé Hassan et Hamid bin Hilal qui ont dit: Tous les compagnons faisaient ainsi, c'est à dire l'élévation des bras dans ces trois moments déjà mentionnés. Hassan n'a nommé aucune exception. Quant aux hanafites qui disent que l'élévation se fait seulement au début de la prière au moment de la formule du takbir,et qui font preuve le hadith de Ibn Massoud qui a dit: « Je vais vous imiter la prière du Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu » et i1 a prié en élevant les bras une seule fois. Cette doctrine est faible parce qu'il y a un grand nombre des ulémas qui ont annulé ce hadith. Ibn Hibban a dit: C'est la meilleur tradition.

, .

Les Koufites ont rapporté que l'élévation des bras au moment de l'inclinaison et du redressement de l'inclinaison est annulée. Mais la vérité c'est que cette doctrine est trop faible parce qu'il y a des causes qui l'annulent.

 

Tirmidhy a dit que si l'on admet cet avis il ne contredit pas les hadiths authentiques très célèbres.

 

L'auteur de «Tanqih» a considéré comme possible le fait que Ibn Masud ai oublié l'élévation comme il a oublié d'autres affaires.

 

Zayla'y dans son livre «Nasb EI Raya» a dit: D'après le livre «Tanqih»: Il n'est pas étonnant que Ibn Massud ait oublié cette affaire puisqu'il a oublié du Coran ce que les musulmans ne sont juqu'alors pas mis en désaccord -les deux sourates: «des hommes» et «Celui qui fait éclore»-il a de même oublié ce que tous les ulémas ont annulé, Ie «Tatbiq» (une tradition abolit).

 

II a oublié comment deux personnes se mettent-ils derrière l'Imam dans la prière. II a de même oublié ce que tous les ulémas se mettent en accord sur lui c'est que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a fait la prière de l'aube le jour de la fête de sacrifice à son terme, il a oublié comment le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) a joint deux prières ensemble à Arafa.

 

Il a oublié ce que les ulémas se mettent d'accord sur lui, qu'ont pose le coude et l'avant bras sur terre au moment de la prosternation, il a de même oublié comment le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) récitait le verset «par le puissant qui a crée les sexes mâle et femelle».

 

Or si Ibn Massud avait oublie tout ceci concernant la prière, il lui est possible d'oublier l'élévation des bras .

 

La quatrième élévation au moment de la troisième rak'a

 

D'après Nafe' d'après Ibn 'Omar (que Dieu les agrée): après avoir terminé deux rakas: Ibn Omar a rapporté que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) faisait ainsi. Bukhary, Abu Dawud et Nasa'y ont rapporté ce hadith.

 

D'après Ali, en décrivant la prière du Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu), il élevait ses bras de manière que ses mains côtoyaient ses épaules et prononçait la formule du takbir apres avoir terminé les deux premières rak'a, au début de la troisième. Abu Dawud, Ahmad et Tirmidhy ont rapporté ce hadith. Tirmidhy l'a authentifié.

 

L'égalité entre la femme et l'homme dans cette tradition:

 

Chawkani a dit: Les femmes et les hommes participent à cette tradition.

 

Rien n'a mentionné ce qui indique qu'il y a différence entre les deux, ainsi dans ce qui indique qu'il y a différence entre l'homme et la femme dans la manière de l'élévation.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents