Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Les traditions de la prière partie 14: Comment se tient-on entre les deux prosternations

Publié par Baladislam sur 4 Mars 2011, 23:04pm

Catégories : #La Salat

Fond écran islam coran (72)

 

14 -Comment se tient-on entre les deux prosternations

 

La façon de s'asseoir entre les deux prosternations d'après la tradition prophétique est: plier le pied gauche, l'étendre sous soi et s'asseoir sur lui, tout en dressant le pied droit en dirigeant le bout de ses orteils vers la direction de la Qibla.

 

D'après Aïcha (Que Dieu l'agrée); «le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) s'asseyait sur son pied gauche et dressait le droit». Muslim et Bukhary ont rapporté ce hadith.

 

D'après Ibn Omar: «D'après la tradition prophétique, il est recommandé de s'asseoir sur le pied gauche étendu sous soi et de dresser le pied droit en dirigeant ses orteils vers la Qibla». Nasay a rapporté ce hadith.

 

Naf a dit: «Ibn Omar dirigeait toute chose dans la prière vers la QibIa, même ses semelles». Athram a rapporté cette tradition.

 

D'âpres le hadith de Abu Hamid, en décrivant la manière de la prière du Messager de Dieu (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui): «Puis il plia son pied gauche, s'asseyait sur lui et se redressa le dos de manière que chaque vertèbre revient à sa position initiale, puis se prosterna de nouveau». Ahmad, Abu Dawud et Tirmidhy ont rapporté ce hadith. Tirmidhy l'a authentifié.

 

La façon de s'asseoir sur le derrière est aussi mentionnée parmi les hadiths.

 

Cette façon signifie que l'homme dresse ses deux pieds pliés sous lui et s'assoit sur son derrière: C'est le dire des gens du hadith.

 

D'après Ibn Zubayr, il avait entendu Tawus dire: «Nous avons demandé Ibn Abbas à propos de la façon de s'asseoir sur le derrière, il nous a répondu que c'est de la sunna. Nous lui avons dit alors: «Nous trouvons cela désagréable». «C'est une tradition de ton prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu)» répliqua t-il.» Muslim a rapporté ce hadith.

 

D'après Ibn Omar (Que Dieu les agrée), il s'asseyait sur le bout de ses orteils lorsqu'il se redressait après la première prosternation. Il disait que c'est une tradition prophétique.

 

D'après Tawlis: «J'ai vu Abdullah bin Abbas, Abdullah bin Omar et Abdullah bin Zubayr s'asseoir ainsi». Bayhaqy a rapporté ces deux hadiths. Hafez a dit: «leurs chaines de transmission sont authentiques».

 

Quant à la manière de s'asseoir sur les fesses en dressant les cuisses; elle est abolit par accord de tous les ulémas.

 

Abu Hurayra a dit: «Le Messager de Dieu (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) m'a interdit trois choses: «De hâter les actes de la prière de manière qu'ils ressemblent au picotement du coq de s'asseoir sur les fesses comme les chiens, et de se détourner comme les renards». Ahmad, Bayhaqy, Tabarany et Abu Yalla ont rapporté ce hadith. La chaine de transmission de ce hadith est bonne.

 

Il est recommandé à celui qui s'assoit entre deux prosternations de poser sa main droite sur sa cuisse droite et sa main gauche sur sa cuisse gauche de manière que les doigts ,soient dressés vers la direction de la Qibla, éloignés un peu les uns des autres, arrivant jusqu'aux genoux.

 

Ce qu'on invoque entre les deux prosternations:

 

Il est recommandé de dire entre les deux prosternations l'une de ses deux invocations qui vont suivre et l'on peut les répéter si on le désire.

 

Nasa'y et Ibn Maja ont rapporté d'après Hudhayfa (Que Dieu l'agrée) que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) disait entre les deux prosternations: «O mon Dieu, pardonne moi,O mon Dieu, pardonne moi».

 

Abu Dawud a rapporté d'après Ibn Abbas (Que Dieu les agrée) que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu) disait entre les deux prosternations: «O mon Dieu, pardonne moi, accorde moi Ta miséricorde, rends moi une bonne santé, dirige moi vers la bonne voie et accorde moi la subsistance».

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents