Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Les vertus de la demande de pardon et son immense conséquence sur le bas monde et l'au-delà

Publié par Baladislam sur 25 Septembre 2011, 22:14pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

fond islam (186)

 

1. Il convient à la personne de toujours s’habituer à reconnaître son péché, à reconnaître que son adoration est imparfaite et qu’il n’a pas fait ce qu’il fallait pour l’améliorer. Ne pas multiplier la demande de pardon appelle à la fatuité, la complaisance et l’ostentation dans l'adoration. Ce comportement donne à penser que la personne rappelle un bienfait à son Seigneur comme si c’était une faveur de sa part. Celui qui agit ainsi mérite d’être détesté, et que son œuvre soit rejetée, quelle qu'elle soit. Par contre, celui qui multiplie les demandes de pardon mérite que son œuvre soit acceptée auprès d'Allah et mérite d'obtenir la réussite pour d'autres œuvres pieuses.

 

2. La demande de pardon renouvelle la vie, efface les mauvaises pensées et ce qui s'attache aux coeurs comme traces causés par les vicissitudes et les malheurs. Elle éclaire la pensée. Ne vois-tu pas qu’est-ce qu’Allah a ordonné à son prophète à la suite de la bataille d’Ouhoud lorsque certains de ses compagnons (qu’Allah les agrée) ont désobéi aux ordres de ne pas quitter leur position ? Quand donc advint ce qui advint, Allah a ordonné à Son prophète cela :

 

« Pardonne-leur donc (leurs fautes) et demande pour eux le pardon (à Allah) et consulte-les dans leurs affaires. » (Sourate Ali 'Imrâne : 159)

 

Il y a donc ici trois ordres divins destinés au messager de la communauté. Malgré ce qui s'est manifesté de leur part, Allah lui ordonna cela, car cela est la miséricorde divine et l'affection prophétique. Le prophète demande pour eux le pardon malgré ce qui a émané d'eux comme manquement ; cette demande de pardon leur a donc fait oublier cette erreur et a effacé ce qui restait encore en eux des traces de ces désobéissances. Leur vie s'est ainsi renouvelée, et ils revinrent comblés, les âmes satisfaites, avec une conscience tranquille, qu'Allah les agrée tous.

 

3. La demande de pardon efface ce qui entache les adorations comme certains manquements ou déviations légères telles que les états d’âme ou même ce qui est prononcé par la langue. Ceci, notamment pendant le hajj, ce qui s’y produit comme obscénités, perversités, disputes ou les actes en relation avec la période de l’ignorance (antéislamique) ainsi que les conceptions erronées. La demande de pardon durant le hajj efface les empreintes de ces actes par la grâce d’Allah et sa miséricorde.

 

Le Très-Haut dit :

 

« Puis déferlez depuis là où ont déferlé les gens et demandez pardon à Allah, certes Allah est Grand Pardonneur et Très-Miséricordieux. » (Sourate el Baqarah : 199)

 

4. La persévérance dans la demande de pardon et sa multiplication mènent au pardon des péchés par la permission d’Allah,

 

car le Très-Haut dit :

 

« Et celui qui fait un mal ou un tort à lui-même puis demande pardon à Allah, trouvera Allah Grand Pardonneur, Miséricordieux. » (Sourate en-nissa : 110)

 

Cela signifie qu’Il pardonne l’immense péché pour quiconque lui demande le pardon, se repent et revient à lui.

 

5. La persévérance dans la demande de pardon mène à la réussite dans les œuvres pieuses, sources de récompense et d’éloignement du châtiment, car la demande de pardon est une bonne action qui en appelle une autre et ceci fait partie de la grâce d’Allah et de sa faveur.

 

6. Le grand nombre de demandes de pardon mène à la pureté du cœur et son assainissement de toute souillure immatérielle ; il le rend également fertile pour l’accomplissement des œuvres pieuses, soumis à l’obéissance d’Allah et loin de ses interdits conformément à la parole du prophète : « certes, il arrive à mon coeur de se recouvrir et je demande dans la journée cent fois pardon à Allah. » (Rapporté par Mouslim).

 

7. La demande de pardon protège la santé, augmente la force et dissipe l’abattement et l’incapacité mentale ; elle repose l’esprit, les nerfs et appuie l’autorité comme l’argumentation.

 

Allah le Très-Haut dit :

 

« Ô mon peuple, demandez le pardon à votre Seigneur et repentez-vous à Lui, Il déversera pour vous des pluies abondantes et ajoutera de la force à la vôtre et ne vous détournez pas de Lui comme des criminels. » (Sourate Houd : 52)

 

Et l’augmentation de la force englobe tout ce que cela implique.

 

8. L’intensification de la demande de pardon augmente la confiance en Allah et en sa miséricorde, rapproche la personne de son Seigneur et renforce ses liens avec Lui, ce qui lui procure le pardon et la miséricorde.

 

Le prophète disait, lorsqu’il se réveillait la nuit :

 

« Lâ ilâha illa anta soubhânak, Allahoumma astaghfirouka lidhanbi wa ass-alouka rahmatak. »

« Nulle divinité si ce n’est Toi, pureté à Toi, Ô Allah ! Je te demande le pardon pour mon péché et te demande Ta miséricorde. »

 

9. La multiplication de la demande de pardon amène la subsistance, facilite son obtention et ouvre les portes du bien.

 

En effet le prophète a dit : « Celui qui est assidu à la demande de pardon (…) Allah lui subvient de là où il ne s’y attend pas. »

 

10. La demande de pardon facilite et arrange toute entreprise, te fais parvenir celui qui en prendra la charge, et conserve la dignité de la personne et son aura.

 

11. La demande de pardon débarrasse des soucis et soulage des angoisses.

 

Il est mentionné dans le hadith que « celui qui est assidu à la demande de pardon, Allah lui accordera une solution pour chaque souci, une issue pour toute difficulté, et lui pourvoira de là où il ne s’y attend pas. »

 

12. La persévérance dans la demande de pardon conduit à la succession du bien sans discontinuité et au déversement de la pluie en abondance ainsi qu’à la fertilisation de la terre et l’abondance du bétail.

 

Allah le Très-Haut dit :

 

« Ô mon peuple, demandez le pardon à votre Seigneur et repentez-vous à Lui, Il déversera pour vous des pluies abondantes et ajoutera de la force à la vôtre et ne vous détournez pas de Lui comme des criminels. » (Sourate Houd : 52)

 

13. La demande de pardon augmente la durée de vie et rend l’individu béni profitant de tout bien,

 

Allah le Très-Haut dit :

 

« Il dit : « C’est Allah seul qui vous l’apportera – s’il veut – et vous ne saurez y échapper. »

(Sourate Houd : 33)

 

14. La demande de pardon sauve celui qui la pratique des grandes peurs du jour de la résurrection.

 

Le Très-Haut dit :

 

« Et demandez pardon à Allah puis repentez-vous à Lui… » Jusqu'à sa parole :

 

« … Et si vous vous détournez, je crains alors pour vous le châtiment d'un grand jour. Vers Allah sera votre retour et Il est capable de toute chose. » (Sourate Houd : 3-4)

 

15. La demande de pardon multiplie les bonnes actions, efface les mauvaises et élève en degré.

 

Le Très-Haut dit :

 

« Et demandez pardon à Allah puis repentez-vous à Lui Il vous accordera de ses bienfaits et aisances jusqu'à un terme fixé et Il donnera à chaque méritant son mérite. »

(Sourate Houd : 3)

 

Ibn Mass’oud a dit à propos de la parole d’Allah : « et Il donnera à chaque méritant son mérite » : « Celui qui commet une mauvaise action, une mauvaise action lui sera inscrite et celui qui accomplit une bonne action, lui sera inscrit dix bonnes actions » Tafsir ibn Kathîr (2/396), et la demande de pardon compte parmi les plus grandes et plus pures bonnes oeuvres.

 

16. Persévérer à demander pardon est cause d’attribution de bonnes répercussions dans ce bas-monde, et les bonnes répercussions comprennent tout besoin terrestre tel que l’épouse, les enfants, l’habitat, le véhicule et tout ce dont peut profiter l’être humain dans le respect de la loi divine.

 

17. La demande de pardon augmente la transparence du coeur et le rend plus sensible et malléable. Elle enjoint au repentir et permet d’être plus réceptif à la vérité. Il est rapporté dans le hadith : « s’il se repent, arrête son péché et demande pardon, le coeur retrouve sa brillance… »

 

18. Celui qui pratique grandement la demande de pardon et du repentir devient proche d’Allah et est plus à même de voir sa demande de pardon et son invocation exaucée.

 

Le Très-Haut dit :

 

« Demandez donc pardon à Allah et repentez-vous à Lui ; certes mon Seigneur est proche et est Celui qui exauce. » (Sourate Houd : 61)

 

19. Le demandeur de pardon est proche de la miséricorde d’Allah, de Son amour et de Sa bienveillance qui rapproche des bienfaits et éloigne du mal. Allah est clément et affectueux avec ceux qui demandent pardon et qui se repentent. Il dit en effet :

 

« Et demandez pardon à Allah puis repentez-vous à Lui, certes mon Seigneur est Très Miséricordieux, Très Affectueux. » (Sourate Houd : 90)

 

20. La demande de pardon génère la disparition du noircissement du coeur, de ce qui peut le voiler, des péchés et des désobéissances,

 

car le prophète a dit : « Il arrive à mon coeur de se voiler et je demande certes pardon à Allah. » Mouslim 17/23.

 

21. Elle apporte l’amour d’Allah (Le Pur et Elevé) et cela suffit comme bienfait et faveur, comme Il dit :

 

« Certes Allah aime les repentants et aime ceux qui se purifient. »

(Sourate el Baqarah ; 222).

 

Le sens voulu de « repentants » : ceux qui demandent le pardon.

 

22. La demande de pardon expie les mauvaises actions et élève en degré.

 

Il est mentionné dans le hadith que le prophète a dit :« Certes Allah le Puissant et l’Immense élève le serviteur pieux en degré dans le paradis qui dira : Ô Seigneur ! D’où est-ce que j’ai pu avoir tout cela (comme haut degré) ? Allah lui répondra : Par la demande de pardon de ton enfant pour toi. » Rapporté par Ahmed dans son Mousnad (2/509) avec une chaine de transmission bonne.

 

23. Multiplier la demande de pardon sème dans l’âme le parachèvement de l’état de soumission, de déférence et d’humilité envers Allah le Pur et Elevé. Cette conduite dépouille l’âme de la satisfaction de soi et de la complaisance à l’égard de nos actions. Ce comportement est un haut degré de la parfaite dévotion. Par contre, abandonner totalement ou délaisser presque complètement la demande de pardon et le repentir, implique que la personne surestime sa piété et sa droiture et est sûrement imbue de sa personne et arrogante, et doit penser d’elle qu’elle est au-dessus des autres.

 

24. Multiplier la demande de pardon et le repentir enseigne à l'être humain l'acceptation de l'excuse et du pardon d’autrui, car Allah accepte le repentir et la demande de pardon de son serviteur. Si cela est ainsi entre le Créateur et ses créatures, il faut qu’il en soit de même entre les créatures elles-mêmes ! Cela le conduit donc à traiter les serviteurs d'Allah lors de leurs mauvais agissements et des fautes perpétrées à son insu comme il aime être traité par Allah, car la rétribution est en fonction de l'oeuvre. Il oeuvre donc par rapport aux péchés des gens envers lui comme il aime qu'Allah agisse envers ses péchés. C'est pourquoi il accepte les excuses des créatures et que sa clémence à leur encontre s'élargit tout en appliquant sur eux l'ordre d'Allah par indulgence envers eux.

 

25. Multiplier la demande de pardon et du repentir augmente la crainte d'Allah dans le coeur et le rend ainsi pleurant, émotif, compatissant, promptement sensible et constamment regrettant.

 

26. Celui qui demande pardon voit toujours son oeuvre minime, car il sait que l'adoration parfaite d'Allah est qu'Il faut lui obéir et non lui désobéir, le remercier et non être ingrat envers Lui, le mentionner et non l’oublier.

 

27. Le grand nombre de demandes de pardon enlève les maladies récurrentes du coeur, sème en lui la douce saveur de l'obéissance, rapproche du Seigneur, éloigne l'être humain de la solitude et lui fait aimer la rencontre de son Seigneur et de sa promesse du paradis.

 

28. La demande de pardon efface les grands péchés comme la fuite face à l'ennemi, car le prophète à dit :

 

« Celui qui dit :

 

« Astaghfiroullahi lladhi lâ ilâha illa houwa el hayyou-l-qayyoum wa atoubou ilayhi. »

« Je demande pardon à Allah dont il n'y a de divinité digne d'adoration que Lui le Vivant le Subsistant et je me repens a Lui »), ses péchés seront pardonnés même s'il prend fuite le jour du combat. »At-Tirmidhi (3648) ; Abou Daoud (1517) ; authentifié par cheikh Al-Albâni (sahih Abi Daoud 1/283; sahih at-Tirmidhi 1/182).

 

29. La demande de pardon accompagne le sommeil, calme l'esprit tourmenté et dissipe l'anxiété ainsi que le susurrement de Satan. Le prophète disait lorsqu'il se réveillait de son sommeil la nuit :

 

« Astaghfirouka lidhanbi, wa as-alouka rahmatak. »

« Je Te demande pardon pour mon péché et Te demande Ta Miséricorde. »

 

30. La demande de pardon intercède pour le mort, le raffermit au moment du questionnement dans la tombe, lui apporte miséricorde et lui atténue le châtiment par la permission d'Allah

 

comme le prouve le hadith de Othmân qui dit que le prophète , lorsqu'il finissait l'enterrement d'un mort, il se tenait debout auprès de lui et disait : « demandez le pardon pour votre frère et demandez à Allah qu'Il le raffermisse, car à cet instant il est interrogé. » Rapporté par el Baïhaqî avec une bonne chaîne de transmission (isnâd hassan), et Abou Dâoûd.

 

31. La demande de pardon apporte l'amour d'Allah (le Purifié et Elevé), l'amour de ses serviteurs et cultive l'affection entre les musulmans

 

conformément au hadith qu'a rapporté Ibnou Sounni : « Lorsque les musulmans se rencontrent, se serrent la main, louent Allah, et demandent pardon à Allah, Allah leur accorde Son Pardon. »

 

32. La demande de pardon et sa multiplication facilitent au voyageur son voyage, le protègent du mal dans son voyage et protègent sa famille et ses biens.

 

33. S’il associe la demande de pardon du péché avec le tasbîh et la louange (Soubhân-Allah wa bihamdih) aux extrémités du jour et de la nuit, il sera à même d'être exaucé. Ceci est en soi une éducation pour l’âme du musulman et une purification pour son coeur. Ainsi, la victoire contre l'âme est dans un premier temps réalisable et s'en suit ultérieurement l'autre aspect de la victoire, celle dans le bas monde (les conquêtes).

 

Le Très-Haut dit :

 

« Endure donc, car la promesse d'Allah est vérité, implore le pardon pour ton péché et célèbre la gloire de ton Seigneur et sa louange soir et matin. » (Sourate Ghâfir : 55)

 

34. Le grand nombre de demandes de pardon fait concevoir à l'être humain qu'il n'a de mérite ni de droit sur quiconque des serviteurs d'Allah, car il ne pense pas qu'il soit meilleur qu'un musulman qui croit en Allah et au jour dernier, mais il sait pertinemment qu’il y a quelque part quelqu'un de meilleur, plus actif que lui, plus sincère envers Allah et plus assidu dans l'obéissance. Quant à celui qui néglige le repentir et la demande de pardon, celui-ci ne cesse de regarder les défauts des autres, se plaignant de leur manquement dans l'acquittement de son droit, toujours courroucé envers eux alors qu'ils le sont bien plus envers lui.

 

35. Le grand nombre de demandes de pardon et de repentir aide l'être humain à cesser de regarder les défauts des gens, d'y penser et d’en parler, car il est constamment préoccupé par son propre défaut. Bien heureux celui qui se préoccupe de ses propres défauts plutôt que ceux d'autrui ! Et malheur à celui qui a oublié ses défauts et s'est consacré aux défauts d'autrui !

 

36. Le demandeur de pardon est toujours bienfaisant envers les gens, demande beaucoup le pardon pour ses frères croyants, et dit souvent :

 

« Rabbi ghfirli wa liwâlidayya wa lilmouslimin wa lmouslimâte. »

« Ô mon Seigneur ! pardonne-moi ainsi que mes parents et tous les musulmans et musulmanes. »,

 

car il sait que ses frères sont dans le besoin de demande de pardon et de repentir. Comme il aime que son frère musulman demande le pardon pour lui, c'est également son devoir de demander pardon pour son frère. Le Très-Haut a dit :

 

« Et demande pardon pour ton péché et pour les péchés des croyants et des croyantes. »

(Sourate Mohammed : 19)

 

37. Le demandeur de pardon se rappelle d'Allah et en retour Allah se souvient de lui. En effet, le Très-Haut dit :

 

« Souvenez-vous de Moi ; Je me souviendrai de vous et remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi. » (Sourate el Baqarah : 152)

 

Ibnou Al-Qayyim a justement dit : « S’il n'y avait dans le rappel d'Allah (dhikr) que ce bénéfice, cela suffirait comme mérite et prestige. »

 

38. La demande de pardon engendre le scintillement du coeur après sa rouillure. Par ailleurs, toute chose est empreinte de rouillure. Quant à la rouillure du coeur, elle se réalise par l'inattention et la passion. Quant à sa brillance, elle se réalise par le rappel, le repentir et la demande de pardon.

 

39. La demande de pardon cerne les fautes, les dissipe et compte parmi les plus immenses bonnes actions ; et les bonnes actions font disparaitre les mauvaises.

 

40. La demande de pardon entraine l'intercession des anges et leur invocation pour celui qui demande le pardon. Allah le Très-Haut dit :

 

« Ceux qui portent le trône et ceux qui l'entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et demandent pardon pour les croyants. » (Sourate Ghâfir : 7)

 

41. La demande de pardon fait partie du rappel d'Allah et la multiplier est une préservation contre l'hypocrisie, car les hypocrites ne se rappellent que très peu d’Allah et ne demandent que très peu le pardon :

 

« Les hypocrites cherchent à tromper Allah, mais c'est Allah qui les trompe, et lorsqu’ils se lèvent pour la prière, ils se lèvent avec paresse et ostentation envers les gens et n'invoquent Allah que très peu. » (Sourate en-Nissa : 142)

 

Kaab a dit : « celui qui multiplie le rappel d'Allah s'innocente et se préserve de l'hypocrisie. »

 

42. La demande de pardon est associée à la science et par ces deux choses le serviteur s'élève dans le bas monde et parvient aux hauts degrés du paradis dans la vie dernière. Le savant qui applique et enseigne sa science est donc constamment dans la demande de pardon, multipliant à profusion le repentir, et le retour vers Allah. Le Très-Haut dit :

 

« Sache qu'il n'y a d'autres divinités dignes d'être adorées en dehors d'Allah et demande pardon pour tes péchés et ceux des croyants et des croyantes. » (Sourate Mohammed : 19)

 

43. La demande de pardon est inutile pour ceux qui sont tombés dans la grande hypocrisie, quels qu'ils soient. Même si celui qui demande le pardon pour eux est la meilleure des créatures. Allah dit à la suite de la mensongère demande de pardon adressée par les hypocrites au prophète :

 

« … Implore donc pour nous le pardon. Ils disent de leur langue ce qui n'est pas dans leur coeur… » (Sourate el Fath : 11)

 

44. La pratique constante de la demande de pardon provoque la tombée ininterrompue de la pluie, l'abondance des biens, la fertilité de la terre, la croissance des cultures, la fécondité des mamelles, la multiplication de l'argent, des bonnes choses et des enfants, la pousse continuelle des fruits des vergers, la cause de non-infiltration de l'eau dans les profondeurs du sol et le non-assèchement des fleuves.

 

Allah le Très-Haut dit :

 

« … Et qu'Il vous accorde beaucoup de biens et d'enfants et vous donne des jardins et vous donne des rivières. » (Sourate Nouh : 12)

 

45. La demande de pardon compense les manquements dans l'adoration, et dans toute affaire non accomplie par la personne ou accomplie de manière inachevée. En effet, dans le dernier verset de la sourate « el Mouzzammil », Allah a mentionné et incité à la demande de pardon après ces adorations : la lecture du Coran, le Jihâd, le combat de l'ennemi, l'accomplissement de la prière, la donation de l'aumône et être bon lorsqu’on prête aux gens pour Allah. Après la mention de ces actions pieuses, le Très-Haut a dit :

 

« Et tout ce que vous avancez pour vous-même comme biens vous le trouverez auprès d'Allah meilleur et en plus immense rétribution et demandez pardon à Allah, certes Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux. » (Sourate el Mouzzammil : 20)

 

46. La demande de pardon et sa pratique constante est l'une des causes de la victoire de la religion et de cette communauté notamment si cette demande de pardon provient du messager, de ses califats bien guidés, ou des savants de cette communauté et de ses pieux dévots. Le cheikh As-Saadi a dit (qu'Allah lui fasse miséricorde) dans l'exégèse de la sourate en-Nasr (la Victoire) montrant que la victoire de la religion se perpétue : « cette victoire augmente lorsqu’on dit pureté et louange à Allah (soubhân-Allah wa bihamdih) et de la demande de pardon de la part du prophète , car cela fait partie de la reconnaissance. » De même, cela s'est vu au temps des califes bien guidés et ceux qui vinrent après eux dans cette communauté, la victoire n'a jamais cessé et ce, jusqu'à ce que l'islam parvienne là où n'est parvenue aucune religion avant et qu’un nombre d'adeptes jamais égalé embrasse cette religion.

 

47. La demande de pardon et sa multiplication avec véracité sont une des causes de la protection de l’union de la communauté. C’est aussi la cause de la protection de l'individu contre le châtiment, et contre l'extermination généralisée, comme c’est également un rempart contre la venue du châtiment même si les causes d’une punition divine sont réunies. S'il n'y avait comme bénéfice que celui-ci, cela serait amplement suffisant.

 

Cette demande de pardon a même épargné les mécréants de Qoureych malgré leurs paroles injustes et mauvaises, leur ignorance, leur refus obstiné et la laideur de leurs agissements, l'imbécilité et le danger d’une de leurs paroles qu'ils prononcèrent en grand public :

 

« Et quand ils dirent : ô Allah, si cela est la vérité de ta part, alors, fais pleuvoir du ciel des pierres sur nous, ou fais-nous parvenir un châtiment douloureux ! » (Sourate el Anfâl : 32)

 

Si ce n'est qu’ils avaient peur de son application contre eux-mêmes, ils demandèrent donc le pardon. Il a été rapporté de manière sûre qu'ils regrettèrent le soir même ce qu'ils dirent, et revinrent dessus et dirent : « Nous implorons Ton pardon, Ô Allah ? » Il a été rapporté de manière certaine d'ibn Abâss qu'il dit : « il y avait en leur possession deux préservations : le prophète et la demande de pardon. Le prophète est mort, il leur reste la demande de pardon. » Puis, il dit : « Il a été accordé à cette communauté deux préservations avec lesquelles ils demeurent invincibles et protégés contre le fracas du châtiment tant qu'elles restent en leur sein : « l'une d'entre elles Allah l'a retirée (après la mort du prophète), et l'autre demeure encore parmi vous. » Tafsîr ibnou Kathîr (2/280).

 

Il a été rapporté par At-Tirmidhi d'après Abou Bourdah qui dit :« le messager d'Allah dit : « Allah a envoyé deux préservations pour ma communauté, et lorsque je m'en irai, je leur laisserai la demande de pardon jusqu'au jour de la résurrection. » Tafsîr ibnou Kathîr (2/280). 72 Tafsîr ibnou Sa'di (5/349).

 

Il a été rapporté par l'imam Ahmed d'après Foudhâla Ibnou 'Oubayd, que le prophète a dit : « Le serviteur est préservé du châtiment d'Allah tant qu'il demande pardon à Allah. »

 

Que donc de plus facile que d’obtenir cette préservation dans la vie présente et future à celui qu'Allah a facilité !

 

Il convient à la communauté islamique, au groupe ou à l’individu, de se rappeler de cette préservation contre le châtiment, de persister à s'y adonner et de travailler suivant ses implications. Louange à Allah pour sa miséricorde et sa douceur envers ses serviteurs. Allah le Très-Haut dit :

 

« Ô Allah, si cela est la vérité de ta part, alors, fais pleuvoir du ciel des pierres sur nous, ou fais-nous parvenir un châtiment douloureux ! » (Sourate el Anfâl : 32)

 

Ce verset concerne les polythéistes de la tribu de Qoureych qui avaient le cœur dur imprégné de mécréance, et qui étaient les têtes du polythéisme de leur temps et malgré cela, le Créateur (qu'Il soit purifié) s'adresse à eux avec douceur, et les préserve du châtiment dans cette vie.

 

Quand est-il donc des monothéistes empreints de certitude qui commettent, certes, des désobéissances et se souillent par de nombreux péchés ? La demande de pardon est donc bien une préservation contre le châtiment. Nous demandons à Allah la réussite pour ce qu'il aime et agrée.

 

48. La demande de pardon apporte la miséricorde, fait descendre la guidée dans les coeurs, et raffermit la foi en Allah. Tous les messagers d'Allah ont appelé leur peuple à demander pardon pour le polythéisme, les péchés et les désobéissances. Sâlih, par exemple, appela son peuple à multiplier les bonnes oeuvres et abandonner les mauvaises, et à ne pas demander la venue du châtiment. La demande de pardon est donc une source de miséricorde provenant d'Allah, et de préservation du châtiment. Le Très-Haut dit :

 

« Nous envoyâmes effectivement vers le peuple Thamoûd leur frère Sâlih qui leur dit : « adorez Allah » et voilà qu'ils se divisèrent en deux groupes qui se disputèrent. Il dit : Ô mon peuple, pourquoi cherchez-vous à hâter le mal plutôt que le bien ? Si seulement vous demandiez le pardon à Allah afin qu'il vous soit fait miséricorde. » (Sourate en-Naml : 45-46)

 

49. La demande de pardon avec véracité et retour sincère expie les péchés quels qu'ils soient, élève en rang dans la vie dernière, rapproche d'Allah au jour de la résurrection, fait du paradis le refuge de l'être humain par la permission d'Allah et sa miséricorde, et arrange l'état de l'être humain avec son Seigneur. L’histoire du prophète Dawoûd est probante à ce sujet. L’histoire raconte la douceur d'Allah à son égard, son repentir et son retour à Lui. Après cela, sa place fut élevée, et il fut après le repentir et la demande de pardon meilleur qu'auparavant. le Très-Haut dit :

 

« Et Dâwoûd pensa donc que Nous l'avions mis à l’épreuve, il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se repentit. Nous lui pardonnâmes, il a certes auprès de Nous une place rapprochée et un beau refuge. » (Sourate Sâd : 24-25)

 

50. La demande de pardon est un besoin réel pour les serviteurs du Miséricordieux dans ce bas-monde et la vie dernière. Les anges qui portent le trône demandent en permanence pardon pour les croyants. Malgré qu’ils soient la meilleure catégorie d'anges, la plus grande, la plus immense et la plus puissante, ils demandent en permanence le pardon pour les croyants. Ceci prouve l'importance de la demande de pardon et son haut degré, et l'importance du besoin du croyant à son égard afin d'atteindre le paradis et être protégé du châtiment de l'enfer. Cela est sans doute parmi les avantages de la foi et de ses très nombreux mérites. C’est aussi un honneur pour les croyants qu'Allah leur a assigné des anges qui demandent pour eux le pardon en secret ; le Très-Haut dit :

 

« Ceux qui portent le trône et ceux qui sont proches de Lui rendent gloire à leur Seigneur et croient en Lui et demandent pardon pour les croyants : « Ô nôtre Seigneur ! Tu as dominé toute chose de ta miséricorde et ta science, pardonne donc à ceux qui ont cru et ont suivi ton chemin et protège-les du châtiment du feu. » (Sourate Ghâfir : 7)

 

51. Celui qui pratique grandement la demande de pardon, notamment après le péché, ressemble aux bienheureux parmi les prophètes et les croyants, comme Adam et d’autres. Tandis que celui qui cherche une excuse en se justifiant par le destin et délaisse la demande de pardon et le repentir, aura donc suivi la voie des malheureux comme Iblîs et ceux qui l'ont suivi parmi les égarés.

 

52. La demande de pardon est cause de blanchissement du coeur, de sa pureté et clarté. Celui qui pratique grandement la demande de pardon a un coeur blanc, un esprit propre et sain, car les péchés laissent une mauvaise trace et une noircissure dans le coeur comme il a été rapporté par le prophète : « Le croyant, lorsqu'il pèche, s'inscrit un point noir sur son coeur, et s’il se repent, s'écarte du péché et demande pardon, son coeur se ré-éclairci et s’il continue, le noircissement perdure jusqu'à ce qu'il recouvre son coeur de ce voile qu'Allah a cité dans le noble coran :

 

« Certes un voile a recouvert leurs coeurs pour ce qu'ils ont perpétré. » (Sourate el Moutaffiffîn : 14) Extrait par Ahmed et At-Tirmidhî qui a jugé la chaîne de transmission bonne.

 

 

La demande de pardon est donc cause de disparition de ce qui était attaché au coeur comme noircissement, et ce qui l'enveloppait de péchés et de désobéissances.

 

''La préservation finale''

Dr Faysal Ibn Michaal Ibn Saoud Ibn Adel-Aziz Ali Saoud

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents