Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Les vertus que tout musulman doit avoir : Al Hijab et le fait de baisser les yeux dans la rue

Publié par Baladislam sur 23 Juillet 2011, 21:58pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

fond islam (177)

 

Au Nom d'Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux, et que le salut et la paix d'Allah soient sur le plus noble des messagers, notre prophète Mohammed.

 

Louange à Allah, nous recourons à Lui et nous Lui demandons de nous guider, nous pardonner, et nous préserver de nos mauvaises actions. Celui à qui Allah montre le bon chemin, il est guidé et celui qui s'égare n'a ni maître ni conseiller.

 

Lorsque nous avons parlé de la pudeur, nous avons précisé que la pudeur envers Allah est la forme la plus élevée de cette vertu.

 

En premier lieu, je vais parler de la pudeur de la femme, pour une raison toute simple : Si nos femmes, nos soeurs et nos filles étaient pudiques, toute la société s’en trouverait conservée.

 

Je n’ai nulle envie d’offenser la femme, bien au contraire, mais le fait est que dès que nos ennemis décident d’attaquer notre religion, ils commencent par la femme en lui retirant sa pudeur, parce qu’après, il leur est facile de corrompre les hommes. Si l’homme doit être pudique, la femme doit l’être encore plus, car cette vertu est plus proche de sa nature, et la forme la plus naturelle de la pudeur chez la femme est de couvrir son corps, la pudeur de la femme c’est le Hijab.

 

Permettez que je vous pose une question : Si vous possédez quelque chose de précieux, allez-vous en prendre soin ? Si vous avez quelque pierre précieuse, allez-vous la garder loin des yeux, ou allez vous la laisser traîner partout ?

 

L’Islam considère la femme avec respect et il est tout naturel que Dieu veuille la garder et la préserver de tout ce qui pourrait la blesser ou lui nuire.

 

Ici, je pose une question assez courante, Pourquoi l’Islam a contraint la femme à porter le voile mais pas l’homme ? Est-ce que c’est une simple contrainte ?

 

Assurément pas. Remarquez que cent hommes ne peuvent pas séduire une femme alors qu’une seule femme peut aisément séduire cent hommes.

 

C’est pour cela que l’Islam ordonne à la femme de s’habiller selon des critères bien déterminés !

 

En examinant l’histoire de la terre, vous remarquerez que presque toutes les civilisations avaient une considération bornée pour la femme. Les Romains par exemple n’avaient d’égards que pour son corps et sa beauté.

 

L’Islam est venu corriger ces jugements injustes et dire à l’humanité : ‘soignez votre goût’. L’Islam notifie que la valeur de la femme n’est pas dans son corps, mais dans son esprit, sa beauté réside non pas dans son corps mais dans son caractère et sa sensibilité.

 

A votre avis, qui est ce qui respecte la femme, et qui fait le contraire ?

 

Je vais répondre maintenant à une question que posent beaucoup de jeunes filles : ‘Qui a dit que le hijab est une obligation ?’Allah, que son nom soit exalté dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« O Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: -pour couvrir tout leur corps,

 

- vous remarquerez aussi que cet ordre est adressé à toutes les femmes et pas uniquement aux femmes du prophète comme certains le prétendent -

 

elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées

 

- cela signifie que si la femme porte son hijab, tout le monde se rendra compte que c’est une femme respectable et honorable et personne n’osera l’offenser. -

 

Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (TSC, Al-‘Ahzab ‘Les Coalisés’ : 59)

 

Allah (que Son nom soit exalté), dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît

 

des savants précisent qu’il s’agit du visage et des mains-

 

et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'a leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, O croyants, afin que vous récoltiez le suces. » (TSC, An-Noûr ‘La Lumière’ : 31)

 

Ces versets sont destinés à ceux qui prétendent que les versets du hijab ne sont pas clairs dans le Coran. Je m’adresse à toutes les femmes qui m’écoutent et leur dis de porter le hijab, je dis aussi aux hommes de transmettre ce message à leurs épouses ou leurs filles, bien sûr, il ne faut pas les brusquer, mais les aider et les convaincre du mieux qu’ils pourront car, ils sont responsables d’elles.

 

Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« …et ne vous exhibez pas a la manière des femmes d'avant l'Islam (Jahiliya). »

(TSC, Al-‘Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 33)

 

A cette époque les femmes ne portaient pas bien entendu des minis jupes, au contraire, elles s’habillaient de longs vêtements et couvraient la tête mais elles laissaient descendre les pans de leur voile derrière leur dos et découvraient de la sorte le cou et une partie des cheveux. Cela rappelle énormément le hijab incomplet que portent quelques jeunes filles de nos jours. Je ne veux pas qu’elles se sentent offensées par ce que je dis. Cependant mes sœurs, il faut penser au jour de la résurrection où vous serez devant Allah et qu’Il vous interrogera sur votre hijab. Que répondrez-vous ?

 

 

Je parle mes soeurs de votre pudeur envers Allah , est-ce que vous n’avez pas honte de vous habiller de manière aussi peu convenable ?

 

 

Je ne veux pas non plus que vous vous sentiez froissées et que vous vous empressiez d’abandonner votre hijab ! Nous sommes très heureux de ce premier pas, et nous souhaiterions beaucoup que d’autres pas suivent jusqu’à ce que votre hijab soit satisfaisant.

 

Les premières musulmanes ont immédiatement obtempéré à l'ordre divin, et c'est aux femmes Ansars (médinoises) que 'Aisha fait allusion dans ce hadith. I

 

bn Abî Hâtim rapporte avoir cité les femmes qurayshites ainsi que leurs mérites; celle-ci lui répondit: « Effectivement, les femmes qurayshites ont beaucoup de mérites, mais je jure par Dieu que je n'ai jamais vu de meilleures femmes que celles des Ansars; leur foi en Dieu était plus forte. Dès que la sourate "La lumière" eut été révélée avec les versets du hijab, leurs hommes accoururent chez eux pour en informer leurs épouses, leurs mères et leurs filles qui appliquèrent aussitôt le verset et se présentèrent, le lendemain à la prière de l'aube, enveloppées de leur hijab, silencieuses et immobiles. ». J’aimerais beaucoup que tous les hommes qui écoutent ce hadith le transmettent à leurs parentes.

 

Dans un autre hadith, Al Boukhârî rapporte, que 'Aisha dit: « Que Dieu accorde Sa grâce aux femmes qui ont émigré avec le Prophète , car elles ont été les premières à appliquer le verset

 

« Qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines »

 

en découpant le long et ample voile qui les couvrait pour se cacher la gorge et la poitrine en même temps que la tête.».

 

De nos jours, quand nous demandons à une jeune fille de porter le hijab, elle dit : ‘Je veux bien le porter, mais je vais attendre l’hiver, je ne peux pas changer ma garde robe tout de suite ! Lorsque l’hiver arrive, elle dit : ‘Ah, je crois que je vais attendre l’été, comme cela j’aurais assez de temps pour acheter des vêtements appropriés.’ !

 

Elle peut passer des années à se trouver des prétextes pour ne pas porter le hijab,alors que la femme du compagnon, n’a pas pu hésiter un seul instant après avoir écouté le verset coranique. C’est la différence entre notre foi et celles des premiers musulmans !

 

Le prophète dit : « Les meilleures de vos femmes sont les plus aimables, celles qui vous donnent des enfants, et celles qui vous réconfortent si elles craignent Allah. Et les plus mauvaises sont celles qui s’exhibent et marchent avec insolence. »

 

Le prophète dit dans un autre hadith : « Je n'ai pas encore vu deux des catégories des habitants de l'enfer : des gens qui tiennent à la main des fouets comme les queues des vaches et qui frappent les gens et des femmes à demi nues et à demi vêtues qui marchent en se déhanchant pour séduire les regards, elles portent des chignons sous forme d'une bosse de chameau, elles ne verront jamais le paradis ni n'en sentiront l'odeur bien que son odeur se sente à une distance de cinq cent années…"

 

On pourrait se demander comment le prophète a pu décrire ces femmes bien qu’il ne les ait pas vues comme il assure. Ce hadith est en effet l’une des innombrables preuves de l’authenticité de son message. Mais revenons à la description du prophète : des femmes à demi nues et à demi vêtues : l’on ne sait si elles sont habillées ou non ! Elles ne verront jamais le paradis ni n'en sentiront l'odeur : N’avez-vous pas pitié de votre femme ou de votre soeur ?!

 

Vous avez sans doute entendu parler de la guerre entre le Prophète , et les Banous Qaïnouqa’, mais ce que vous ignorez peut être est la raison de cette guerre. Les Banous Qaïnouqa’ qui habitaient à Médine, comme vous le savez, avaient l’unique marché où se vendaient les bijoux en or. Un jour, une Musulmane se rendit chez l’un des joailliers de ce marché. L’un des juifs voulut la dévoiler, mais elle le repoussa sévèrement. Le juif releva secrètement l'extrémité de sa tunique sur son dos et la noua. Quand elle se leva, elle se dévoila et elle poussa un cri. Les juifs se mirent à rire. Un Musulman se jeta sur le juif et le tua et il fut tué à son tour. Dès que le Prophète , apprit ceci, il assiégea les Banous Qaïnouqa’, puis il ordonna que leur clan quitte Médine, ordre qui fut exécuté sur le champ. Les Banou Qaïnouqa’ s'installèrent à Adhrat (Cham) où ils périrent dans leur majorité. Tout cela à cause d’une femme dévoilée !Nous devrions avoir honte, si le Prophète et ses compagnons, après tout ce qu’ils avaient accompli venaient et voyaient l’état de nos femmes, que feraient-ils ? Que leur dirions-nous le jour de la résurrection ?

 

L’Imam Ahmed Ibn Hanbal, marchait une fois dans la rue, une femme marchait devant lui, elle était bien entendu couverte de la tête aux pieds, mais un souffle de vent passa et souleva le pan de son vêtement, et sa cheville se découvrit, l’Imam hors de lui, se couvrit tout de suite le visage avec la manche de son habit en s’écriant : ‘C’est une époque de tentations !’. Que dirait-il s’il voyait ce qui se passe de nos jours ?!

 

Mes amis, si le hijab de la femme est parfait, sa pudeur s’en trouverait renforcée et si la femme retrouve sa pudeur, toute la société recouvrera les bonnes valeurs, car la pudeur et la foi vont ensemble comme dit le Prophète . Vous arrivez à percevoir la grande valeur du hijab et à quel degré notre société en a besoin ?

 

A présent, posons-nous la question : ‘Qu’est-ce qui empêche nos femmes et nos soeurs de porter le hijab ? Une multitude de suspicions.

 

Il y a celle qui dit : ‘Je ne suis pas convaincue par le hijab’.

Je lui pose tout de suite la question : ‘ Qui es-tu ? Et Quelle est ta religion ?’

Elle dira :’ Je suis musulmane, ma religion c’est l’Islam.’ Musulmane : est-ce que tu sais ce que cela signifie ? L’Islam signifie la soumission.

On n’est pas musulman si on désobéit à Allah et Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Il n'appartient pas a un croyant ou a une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident. » (TSC, Al Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 36)

 

Allah (que Son nom soit exalté) a décidé que tu dois porter le hijab, je viens de lire les versets qui l’indiquent, tu n’as donc pas à avoir un autre choix !

 

Le prophète Ibrahim (que le salut soit sur lui) qui a reçu l’ordre d’égorger son fils, allait le faire et cela sans oser demander une explication à Allah . Ce fait nous apprend à obéir aux ordres de Dieu sans poser de questions. Allah , nous ordonne de faire des choses en nous justifiant la raison de tel ou tel ordre, mais quelques fois, l’ordre nous est donné sans explication, juste pour éprouver notre soumission.

 

Une autre femme dira: ‘Le plus important est l’intention, et moi, mon intention est bonne. C’est ce qu’il y a dans mon coeur qui importe, d’ailleurs moi, j’effectue tous mes devoirs religieux, puisque je fais ma prière, je jeûne, et je donne l’aumône’ ! Cependant, notre prophète , dit :’N’est véritable croyant que celui qui prend toutes les prescriptions de cette religion.’

 

Cela signifie ma soeur que tu dois prendre l’Islam tout entier. Oseras-tu dire à Allah le jour de la résurrection: ‘Seigneur, j’ai effectué beaucoup d’actes religieux et c’est suffisant, mais le hijab c’est une affaire de coeur.’ ! Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« …Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste?... »

(TSC, Al-Baqara ‘La Vache’ : 85)

 

Je veux bien croire ma soeur, que tu effectues beaucoup de bonnes œuvres, et avec une parfaite intention et un cœur sain. Je prends tout cela en considération,seulement il reste que tu sors dans la rue sans hijab. Si un homme te regarde, tu commets un péché, tu répliqueras peut être : ’Pourquoi ? Ce n’est pas ma faute si les hommes me regardent !’ Certes, mais n’oublie pas que comme ils ont l’ordre de baisser leurs regards, tu as aussi l’ordre de te couvrir !

 

Si nous procédons à un calcul simple, tu collecteras dans la journée une grande quantité de péchés, surtout si tu te montres dans des lieux publics comme un amphithéâtre.

 

Est-ce que tu peux me certifier que tes bonnes œuvres suffiront à racheter toutes ces péchés ?!

 

Le troisième prétexte est la chaleur : Quelques filles prétendent que les cheveux s’abîment par le voile en été. En fait, c’est complètement faux, et vous pouvez poser la question aux spécialistes.

 

Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« …Dis: "Le feu de l'Enfer est plus intense en chaleur." - S'ils comprenaient! »

(TSC, At- Tawba ‘Le Repentir’ : 81)

 

Il est tout naturel que tu trouves le hijab difficile, car le chemin menant aux enfers est embelli de choses attirantes ; celui du Paradis est enveloppé de dur labeur et de sacrifices,mais souviens-toi que la récompense est très grande.

 

Une autre fille dira:’ Je connais des filles voilées qui font ceci et cela !’. Je dirai que je connais également des personnes qui font la prière et qui font ceci ou cela. Est-ce une raison pour que je laisse tomber la prière ?! Je connais aussi des gens qui effectuent le pèlerinage pour des raisons autres que ce qu’ils montrent, est-ce qu’on doit pour autant arrêter de faire le pèlerinage ?!

 

Soyons réalistes ma soeur, est-ce la faute du hijab, si quelques filles l’utilisent mal ?! Sache que tu es responsable de tes actes, ceux des autres, bons ou mauvais, ne te concernent en aucune manière, car Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« …personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui... » (TSC, Al-‘An’âm ‘Les Bestiaux’ : 164)

 

Une autre raison qu’on retrouve dans le discours des filles qui refusent le hijab, elles disent :’ J’attends qu’Allah me guide vers le hijab, je suis bien sûr convaincue par le hijab, mais je vais attendre quelque temps, juste pour que je sois véritablement prête’’ ! ! Nous lui disons qu’elle risque d’attendre longtemps si elle ne se décide pas tout de suite, car Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« …En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les (individus qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes … » (TSC, Ar-Ra’d ’Le Tonnerre’ : 11)

 

Allah (que Son nom soit exalté) t’a guidée vers le hijab en te faisant assister ou écouter cette leçon, et c’est à toi de décider du reste. Ne sois pas comme ceux qui préfèrent rester aveugles, et dont Allah dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« et quant aux Țamûd, Nous les guidâmes; mais ils ont préféré l'aveuglement a la guidée. C'est alors qu'ils furent saisis par la foudre du supplice le plus humiliant pour ce qu'ils avaient acquis. »

(TSC, Foussilat ‘Les Versets Détaillés’ : 17)

 

Cependant, la raison la plus répandue parmi les filles est la peur de ne pas trouver de mari !

 

Elle dit : ‘Je porterai le hijab une fois que je serais mariée.’ Et moi je t’assure ma soeur qu’il y a beaucoup d’hommes qui cherchent à se marier avec une fille qui porte son hijab. Je peux encore te garantir qu’aucune autre femme n’épousera ton mari car le nom de ton futur mari est déjà écrit chez Allah ! Donc, je te conseille d’avoir confiance en Allah et de te dépêcher de porter ton hijab. Un homme est venu voir l’Imam AL Hassan Al Basri et lui demanda : « A qui dois-je marier ma fille ?’. L’imam lui répondit :’ Marie la à un homme de religion, si il aime ta fille, il l’honorera, s’il la déteste, il ne sera pas injuste envers elle ! »

 

Donc ma soeur, si tu veux te marier, cherche un homme qui t’épousera parce que tu es voilée et respectable, c’est lui qui t’honorera et prendra soin de toi.

 

Une autre raison non moins courante est celle de l’âge, en effet, beaucoup de jeunes filles s’imaginent que les actes religieux, le hijab, entre autres, sont destinés aux vieux. Je dis à notre soeur :’ Toi, qui as dix-sept ans, peux-tu garantir que tu ne mourras pas, maintenant ou demain ?’. Sait-on jamais qui va mourir avant qui ? Tu n’as qu’à feuilleter les journaux pour t’apercevoir que 40% des décès concernent des personnes de moins de trente ans ! On dirait que c’est rappel aux gens ! Un de nos frères m’a raconté cette histoire, voici ce qu’il a dit :’ Ma femme porte le hijab, louange à Allah, mais dans l’appartement en face du notre habite une jeune fille qui non seulement ne le porte pas mais s’habille de manière très inconvenante. Cependant, ma femme entretenait une bonne relation avec cette fille –et c’est là le devoir des femmes qui portent le hijab- un jour cette voisine vint trouver ma femme et lui demanda de l’accompagner pour acheter des vêtements. Ma femme saisit cette opportunité et accepta à condition que la fille l’accompagne d’abord pour assister à une conférence. Ma femme raconte : ‘Nous sommes allées à la conférence dont le thème était justement le repentir et le retour à Allah . Ma jeune voisine écoutait avec un très grand intérêt. A la fin de la conférence, elle avait l’air très bouleversée, ses yeux étaient inondés de larmes et elle se mit à répéter ce mot : ‘Je me repens, o Allah, je me repens, couvrez-moi, s’il vous plait, couvrez-moi !’. On lui disait :’Attends de rentrer chez toi pour porter le hijab’, mais elle ne voulait rien entendre et insistait pour qu’on lui cherche quelque chose pour la couvrir. Elle ne se calma que lorsque nous lui apportâmes une cape et un voile. En nous rendant à la maison, ma jeune voisine fut renversée par une voiture et elle mourut sur-le-champ!

Tu as vu ma sœur, combien cette jeune fille a été chanceuse d’avoir pu se repentir seulement quelques minutes avant sa mort ? Alors, je te supplie de ne plus dire que tu es trop jeune pour porter le hijab !

 

Quelques jeunes filles considèrent la mode comme un bon prétexte pour ne pas porter leur hijab. Ma soeur, permets-moi d’être surpris, est-ce que tu donnes la même importance à la mode et aux ordres d’Allah ?! Et puis qu’est-ce qui t’empêches de t’habiller de façon raffinée tout en respectant les conditions du hijab ? Mais rappelle-toi que le fait d’obéir à Allah est plus important que de suivre la mode.

 

Des filles diront :’ Franchement, nous ne voulons pas porter le hijab, parce que nous voulons imiter les femmes occidentales.’ Répétons-le encore une fois, qu’est ce qui a respecté la femme, l’Islam ou bien l’occident dans lequel pas une chose ne se vend sans que l’image d’une femme à demi nue ne soit sur l’emballage, à commencer par la boite d’allumettes ?!

 

En occident, il y a le plus haut pourcentage d’abus et de viol à cause des idées libertines qui y sont répandues. En apprenant cela, mes soeurs préfèrent-elles suivre les idées de l’occident ou bien rester fidèles à l’Islam ?

 

Une des raisons les plus mentionnées par les filles est la peur de retirer le voile après quelque temps, elles disent :’Nous ne voulons pas le porter car nous craignons de l’ôter après un moment !’ Mais ma soeur pourquoi supposer le pire ?! Je ne nie pas que le fait d’ôter le hijab est un grave péché, car beaucoup de fille srisquent d’en être troublées et pourraient aussi imiter cette action ; sans oublier que les ordres d’Allah deviendraient faciles à enfreindre. Cependant ma soeur, j’insiste sur le fait que tu dois absolument porter le hijab et prendre en même temps la décision d’y rester fidèle quoi qu’il arrive. Afin de te faciliter la tâche, voici quelques conseils :

· Faire la connaissance des sœurs (amies connues par leurs bonnes mœurs) qui t’aideront à rester ferme dans ta décision.

· Écouter des leçons comme celle-ci.

· Invoquer Allah pour qu’Il te soutienne dans cette décision, surtout avec l’invocation permanente du prophète : « Toi qui détient le pouvoir sur les yeux et les cœurs, consolide mon cœur dans Ta religion. »

 

Pour quelles autres raisons, les filles refusent-elles le hijab ? L’une des réponses que l’on obtient souvent est la suivante :’ En fait, je ne peux pas porter le hijab parce que je me sentirais mal à l’aise et embarrassée au milieu de mes amies, j’aurais l’air de quoi dans mon école française ?! Et puis aucune femme ne porte le voile dans ma famille’ ! Tu parles d’embarras ma soeur ?

 

Le Prophète a dit: Je serai près du Bassin pour voir qui d'entre vous va arriver vers moi. Mais certains gens seront éloignés de moi. - "Seigneur, dirai-je alors, ils sont des miens, de ma Communauté". - "Sais-tu ce qu'ils ont fait après ton départ ? Me répondra-t-on, par Dieu, ils n'ont pas cessé de revenir sur leurs pas (renonçant à l'islam)".

 

Sachant que tu as désobéi à Allah et à Son prophète , auras-tu ma soeur le courage d’avancer vers le Prophète dans cette situation terrible ? N’auras-tu pas honte d’aller vers le Prophète ?Malheureusement, ce n’est pas seulement de la gêne ou de l’embarras que tu ressentiras ce jour là ; mais de cruels remords. Je te conseille de réfléchir à cette question : ‘Qui devrait avoir honte, celle qui se couvre et respecte les ordre de Dieu ou celle qui se découvre ?!’

 

Apprends que personne ne sera interrogé à ta place, pourquoi donc cherches-tu à faire plaisir aux gens alors qu’ils ne te seront d’aucun soutien le jour de la résurrection ?

 

Le prophète dit : « Celui qui recherche l’agrément d’Allah au détriment de celui des gens, aura l’agrément d’Allah et celui des gens. Et celui qui recherche l’agrément des gens au détriment de celui d’Allah aura le mécontentement d’Allah et celui des gens..»

 

Le Prophète dit aussi : « Ne soyez pas sans personnalité en disant : “Si les gens font le bien nous faisons comme eux et s’il font le mal nous faisons comme eux mais appliquez-vous à faire le bien si les gens le font et, à ne pas faire le mal s’ils le font »

 

J’ai essayé de t’expliquer ma soeur, l’importance du hijab qu’Allah a ordonné ; cependant, j’ai envie de te donner quelques conseils :

· Si tu es profondément convaincue par le hijab, n’hésite pas à le porter tout de suite, mais ne crois pas que le fait de porter le hijab est suffisant. Quelle image donneras-tu aux autres si tu continues quand même de négliger ta prière, ou à te comporter sans pudeur ? Le mieux bien sûr est que tu portes le hijab tout en pensant à changer ta conduite, à lire le Coran et invoquer Allah. De cette façon, tu te perfectionneras petit à petit et dans ton comportement et dans ton hijab.

· Mon deuxième conseil est celui-ci : Ne crois pas que porter le hijab est le but, non, il te reste encore beaucoup de choses à faire pour te rapprocher d’Allah.

· Encore un point : n’oublie jamais qu’avec ton hijab, tu rappelles les gens à l’Islam. Rien qu’en marchant dans la rue, rien qu’en te comportant convenablement, tu sers ta religion, alors sois toujours fière de ton hijab.

 

L’islam n’a pas déterminé d’indications précises pour le hijab si les conditions suivantes sont réunies :

1) Il doit être ample et ne doit pas être serré de façon à dessiner les contours du

corps.

2) Il doit être épais, un voile qui laisse voir les cheveux n’est pas admis.

3) Dissimuler tout le corps sauf le visage et les mains.

4) Ne doit pas ressembler aux vêtements masculins.

5) Ne doit pas être encensé ni parfumé.

 

Nous avons parlé du hijab de la femme, l’aspect le plus important de sa pudeur.

 

Parlons à présent du premier signe de la pudeur chez l’homme, à savoir baisser le regard.

 

Il dira peut être : ’est-ce ma faute si les femmes ne sont pas voilées ?! ‘ Je lui

réponds tout de suite : tu n’as pas de prétexte, car Allah (que Son nom soit exalté)

dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. »

 

Oui, c’est plus pur pour toi, car tu te fatigueras, ton coeur en souffrira, pourquoi ? Et bien parce que tu regardes des choses que tu ne peux pas atteindre. Sache que le regard est le messager du coeur. Tu sors de ton travail, satisfait et content mais tu rentres chez toi las et exaspéré ! Tout cela parce que tu regardes dans tous les côtés et toutes les femmes ! Et finalement, qu’auras-tu gagné ? Rien, au contraire, tu perds ton coeur qui s’éloigne sans cesse de Dieu, tu perds tes yeux sur lesquelles tu seras interrogé le jour de la résurrection. Le seul qui gagne est le diable, mais toi, tu te trouveras avec un coeur malade et une morale blasée. Après un certain temps, tu te surprendras à regarder sans plaisir, juste par habitude !

 

Sache que baisser le regard est la clé de la pudeur, essaye de baisser le regard pendant une semaine, ta capacité pour la prière et les autres actes religieux s’en trouvera augmentée, et tu seras plus proche d’Allah , car la personne qui baisse son regard devant la beauté de la femme d’autrui, par pudeur, fait preuve d’un acte de piété, qui lui est salutaire tout en lui assurant une récompense certaine dans l’Au-delà.

 

Un homme vint au Messager et lui dit : " O, Messager d’Allah je te demande à propos du regard (il avait posé son regard sur une femme). Il lui dit: Détourne ton regard, le premier est pour toi (c’est à dire que le premier regard est pardonné parce que jeté malgré lui) mais le second non.

 

D’après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète a dit: "Allah a inscrit au fils d'Adam sa part d'adultère qu'il commettra inéluctablement d'une des façons suivantes: l'adultère des yeux est le regard lascif et celui de la langue est la prononciation des paroles licencieuses. Le coeur aime et désire, mais ce sont les parties génitales qui mettent cela à exécution ou non".

 

Il est clair que le regard est l’origine de l’adultère, il suffit de baisser le regard pour ne pas tomber dans ce péché.

 

D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète , a dit: "Si quelqu'un, sans que tu l'y aies autorisé, regarde dans ta maison, tu n'auras commis aucune faute, si tu lui crèves un œil".

 

Quelques fois je reçois des appels téléphoniques de la part de parents qui se plaignent des comportements répréhensibles de leurs fils. Je trouve cela triste car, ils assurent que leurs fils vont à la mosquée et s’acquittent de toutes leurs obligations religieuses, mais qu’ils persistent à ne pas baisser le regard. A quoi bon continuer à venir écouter des leçons si vous ne faites aucun effort pour appliquer ce que vous avez appris ?!

 

Je résume en fin les deux aspects de la pudeur :

1) Nous allons baisser le regard pour manifester notre pudeur envers Allah. Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Il (Allah) connait la trahison des yeux, tout comme ce que les poitrines cachent. »

(TSC, Ghâfir ‘le Pardonneur’ : 19)

 

Les savants ont expliqué ce verset comme suit : L’homme peut être assis parmi ses amis, fait semblant de les écouter et lance des regards furtifs vers les femmes passantes.

Ne sait-il pas que Dieu le regarde ?

 

2) Le hijab, parlez en avec votre fille, votre femme et votre soeur. Et sachez que si vous baissez votre regard, vos parentes seront convaincues plus facilement par vos paroles.

 

Sachez finalement, que baisser le regard est un ordre donné aux hommes et aux femmes, Allah, que son nom soit exalté, dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards.. »

 

Un dernier mot à l’homme qui empêche sa femme ou sa fille de porter le hijab : Ou est ta pudeur envers Allah ? Ne sais-tu pas que parmi les trois qui n’entreront pas au paradis et qu’Allah ne regardera pas, il y a l’homme qui ne se soucie pas de savoir si sa femme et sa fille observent les règles de la pudeur et de la chasteté.

 

Le Prophète dit : « Trois (genres de personnes), parmi lesquels l’homme entremetteur, n’entreront pas au Paradis et Allah ne les regardera pas au Jour de la Résurrection. »

 

Il est de notre devoir à tous, de sauvegarder la pudeur et la bonne morale dans nos sociétés, nous y arriverons en suivant ces conseils et en nous rappelant toujours que la pudeur fait partie de la foi.

 

Que le salut et la paix d'Allah soient sur le plus noble des messagers, notre prophète Mohammed.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents