Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Quelques bienfaits de l'évocation d'Allah

Publié par Baladislam sur 31 Décembre 2010, 23:00pm

Catégories : #Vivre dans la Sunna

Fond-ecran-islam-coran-paysage--16-.jpg

  

Allah a expliqué dans Son livre que la persévérance dans l'évocation d'Allah est l’une des causes efficientes de dissipation du malheur. Allah dit parlant du prophète Jonas (Younous) :

 

Jonas était certes, du nombre des Messagers. Quand il s’enfuit vers le bateau comble. Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer]. Le poisson l’avala alors qu’il était blâmable. S’il n’avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah, il serait demeuré dans son ventre jusqu’au jour où l’on sera ressuscité

(37 As Sâffât, 139-144)

 

L'assiduité dans l'évocation d'Allah est l'une des causes de l'exaucement des prières et un excellent rempart pour le serviteur. Le Prophète (Saw) a dit : « Allah a révélé à Yahya ibn Zakaria cinq commandements qu’il devait mettre en application et ordonner aux fils d'Israël. Comme il était lent dans leur exécution, Jésus vint lui dire : Allah t’a révélé cinq commandements que tu dois mettre en application et également ordonner aux fils d'Israël. Informe-les ou alors je les informe. Il lui répondit : Mon frère, ne le fais pas, car je crains qu’en le faisant avant moi, on me fasse disparaître sous terre ou me châtie. Il dit : Il réunit les fils d'Israël dans la mosquée de Jérusalem au point de la remplir et d’autres restèrent sur la véranda, puis il leur tint le discours suivant : « En vérité, Allah m’a révélé cinq commandements que je dois suivre et demander aux fils d'Israël de suivre. Le premier est que vous ne devez rien associer à Allah, car celui qui associe un autre à Allah est comparable à un homme qui, ayant acheté un esclave avec son argent propre, des pièces d'or ou d'argent, le loge dans une maison et lui dit : oeuvre et présente moi le fruit de ton travail ; mais il travaille et présente le fruit de son travail à un autre que son maître. Lequel de vous accepterait-il que son esclave soit ainsi ? Allah vous a en effet créés et vous a comblés de richesse, ne Lui attribuez donc aucun associé, et lorsque vous accomplissez la prière ne vous retournez pas car Allah oriente Sa face vers celle de Son serviteur tant que celui-ci ne se retourne pas. Ensuite je vous ordonne le jeûne, et il est comparable à un homme dans une bande et possédant une boite de musc dont chacun aspire sentir son parfum ; en vérité, le jeûne est plus exquis auprès d'Allah que l'odeur de musc. Je vous ordonne ensuite l'aumône, et il est comme un homme pris par l'ennemi qui attache ses mains à son cou et s'apprête à l'étrangler, il se met alors à leur demander s'ils acceptent la rançon, et commence à leur donner tout ce qu’il peut (en petite et en grande quantité) jusqu'à se racheter. Ensuite je vous ordonne l'évocation abondante d'Allah ; la parabole de l’évocation d’Allah est celle d’un homme qui, poursuivi avec acharnement par l'ennemi, parvient à une citadelle et s’y abrite. De la même façon, l’individu n'échappe au Diable que par l'évocation d'Allah. Le messager d'Allah (Saw) poursuivit : « Quant à moi, je vous ordonne cinq choses qu'Allah m'a ordonnées : l’attachement à la communauté des croyants, l'écoute, l'obéissance, l'hégire et le combat dans le sentier d'Allah. Quiconque se dissocie de la communauté d'un empan a certes dénoué de sa tête, la corde de la foi et de l'islam jusqu'à ce qu'il revienne. Celui qui lance un appel de la période antéislamique Il s’agit de la demande de secours lorsqu’on veut faire la guerre. Ils disaient : Ô famille d’untel et alors, ils se rassemblaient pour secourir celui qui les avait appelés, même si ce dernier était en tort. fait partie des gens de l'Enfer. On lui demanda : Ô messager d'Allah (Saw) même s'il jeûne et prie ? Il répondit : même s'il jeûne et prie. Appelez vous les uns les autres par l'appel d'Allah avec lequel Il vous a nommés croyants, musulmans, serviteurs d'Allah » Sahih Ibn Khouzaimah vol 3 p 195 hadith n° 1895.

L'assiduité dans l'évocation d'Allah tient lieu de la récitation du Qur’an pour celui qui ne peut rien retenir du Qur’an. En effet, d’après Abdullah ibn Abi Aoufâ (ra) un homme vint chez le Prophète (Saw) et lui dit : Ô messager d'Allah je ne peux pas apprendre le Qur’an, enseigne moi ce qui me tiendra lieu de récitation du Qur’an. Il lui répondit : dis « gloire à Allah, louange à Allah, il n'y a point de divinité digne d'adoration en dehors d’Allah, Allah est grand et il n'y a de force et de puissance qu’en Allah ». Il dit : Ceci est à Allah, qu’y a-t-il donc pour moi ? Il dit : « Dis : Mon seigneur pardonne moi, accorde moi la miséricorde, guide moi, donne moi la santé et accorde moi la subsistance ». Puis le messager d'Allah (Saw) dit : « En vérité, celui-ci a rempli ses deux mains de biens » Sahih Ibn Hibbane vol 5 p 116 hadith n° 1810.

 

L'assiduité dans l’évocation d’Allah est l'une des causes qui repoussent le Diable et sa tentation. Abû Houraira (ra) rapporte que le messager d'Allah (Saw) a dit : « Lorsque l’un de vous dort, le Diable lui fait trois noeuds sur la nuque, et frappe en le faisant, la place de chacun des noeuds en disant : « Qu’une nuit longue soit sur toi ! allons, dors ! ». Quand le fidèle se réveille et qu’il mentionne Allah, un des noeuds s’en ira ; s’il fait ses ablutions, un autre noeud se détachera ; s'il prie, tous les noeuds se déferont ; et, le matin, il se trouvera disponible, l’âme calme ; sinon il aura, le matin, l’esprit maussade et abattu » Sahih Al Boukhari vol 1 p 383 hadith n° 1091 et Mouslim.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents