Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Récit Coranique: L’histoire de Moûssa ‘Moïse’ et Al-Khedr

Publié par Baladislam sur 27 Novembre 2011, 23:01pm

Catégories : #Histoires racontées par Mohamed (Saw)

 fond islam (101)

 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l'Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

 

J'aimerais vous poser une question avant de commencer l'histoire d'aujourd'hui, pensez-vous que le Ramadan cette année aura un impact sur notre vie et sur notre Oumma et les changera pour le meilleur ? Le jeûne et la dévotion auront-ils des effets sur la société et sur la vie ?

 

Est-ce que nos bonnes actions seront limitées au seul mois de Ramadan ?

 

Combien de personnes parmi les plus disposées, après le mois de Ramadan, qui chercheront à acquérir plus de connaissances ayant compris -grâce à l'étude du Coran et de l'Islam- que la renaissance de cette nation est liée à la science ?

 

Le mois de Ramadan est pour la Oumma ce qu’est l'hiver pour les créatures et pour la terre. Toute l'année, la terre attend que la saison d'hiver vienne lui apporter la pluie et le bien et pourvoir à ses besoins. Après la pluie, la terre et les créatures, s'arrangent pour préserver ce bien et en profiter toute l'année. Ainsi, lorsque le mois de Ramadan arrive, il engendre à la Oumma l'énergie et la force dont elle a besoin pour apprendre, réussir et se réformer.

 

Une étrange rencontre !

 

Le récit d'aujourd'hui est un des plus étranges ! C'est l'histoire d'un homme secret et mystérieux, en effet, l'histoire renferme une énigme. Le Coran nous la raconte en vingt-deux versets vu l'importance du message qu'elle contient.

 

Il s'agit d'une rencontre mémorable, une rencontre étrange entre un des plus grands prophètes et un savant exceptionnel. Il est surprenant de constater que c'est le prophète qui est allé à la recherche du savant. C’est l’histoire de Moûssa ‘Moïse’ et Al-Khedr.

 

La science ... La science

 

Al-Khedr est un savant étrange et énigmatique. Personne ne connaît ses origines, ni son statut, ni quand il est apparu et disparu. Son identité suscita de nombreuses controverses, est-il un Ange ou un prophète, un sage ou un modeste serviteur d’Allah ? Certains ont dit qu'il était encore en vie, qu'il a rencontré des gens de différentes époques. D'autres ont dit qu'il est mort. Mais cette controverse n'est pas notre sujet d'aujourd'hui. Quel est le secret de cet homme ? Son secret est : la science, tel sera le thème de notre émission.

 

La place de la science hier et aujourd'hui

 

Moïse a voyagé des milliers de kilomètres, à la recherche de la connaissance, pour rencontrer cet homme et s'abreuver de sa science. Cette science, que la Oumma a négligée et que le monde arabe considère comme un luxe après avoir été une priorité.

 

Comment se fait-il que la première nation à qui il a été demandé de lire, le premier verset coranique étant : Lis (Iqraa), 40% de ses individus ne savent ni lire ni écrire ? Quel est le nombre de personnes qui lisent ? Comment et pourquoi le livre a-t-il perdu sa valeur dans le monde arabe ?

 

Pendant la bataille de Badr, les musulmans vivaient dans le besoin et le Prophète et ses compagnons, tenaillés par la faim, attachaient chacun une pierre sur l'estomac pour l’apaiser. Et pourtant, quand ils réussirent à capturer soixante-dix Qoraichites, ils ne leur demandèrent pas d'argent comme rançon, mais que chacun d'eux apprenne à dix musulmans la lecture et l'écriture.

 

Tels étaient nos débuts, mais aujourd'hui notre seul souci est d'apprendre pour obtenir un diplôme. Notre système d'éducation est basé sur la mémorisation. Avec cette méthode, l'étudiant n'utilise son cerveau que pour stocker les informations jusqu'au jour de l'examen.

 

Cependant, ces vingt-deux versets de la sourate Al-Kahf ‘La Caverne’, nous éclairent sur l'importance de la science et nous incitent à apprendre. Car la science est le seul espoir dont dispose notre Oumma pour renaître.

 

La Malaisie est un bon modèle à suivre. Ce pays- grâce aux efforts de son président Mahathir Mohamed – a réalisé sa renaissance en vingt ans seulement – et ce, grâce à l'enseignement. Conscient de l’importance de l’enseignement et sa relation avec la renaissance, il lui a consacré 20% du budget de l'Etat, il a ainsi fait de l’enseignement une priorité de l'état.

 

De même, la Colombie et le Brésil sont deux pays très pauvres, pourtant leur taux d'analphabétisme ne dépasse pas les 2%.

 

Le plus bas niveau d'analphabétisme dans le monde arabe est celui de la Palestine, 9% seulement, malgré les circonstances dramatiques dans lesquelles ils vivent!

 

Le but du récit de Moïse et Al-Khedr : lisez !

 

Arrêtez de naviguer sur les sites licencieux, d'abuser du chat et des jeux ; utilisez plutôt l'Internet pour vous instruire car vous avez encore beaucoup à apprendre.

 

L'histoire de Moïse nous révèle trois qualités que celui qui recherche la science doit avoir : Persistance et patience ; Politesse et humilité à l'égard de l'enseignant ; Volonté d'acquérir la science utile.

 

La condition des Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël)

 

L'histoire a commencé en Egypte. Moïse vivait en Égypte et le peuple d'Israël endurait la répression et la persécution de Pharaon qui répartissait les gens en groupes et infligeait le pire châtiment aux fils d’Israël, égorgeait leurs fils et soumettait leurs femmes, quant à eux, ils n'avaient qu'un seul souci : résister.

 

Comment voulez-vous que ceux qui vivent dans de telles circonstances s'intéressent à la science ?

 

Moïse souffrait de cette situation car son peuple vivait dans l'ignorance tandis que

 

l'Égypte comptait de nombreux savants. Certes, les fils d’Israël priaient et pratiquaient les cultes, mais cela ne peut suffire sans la science. Et tel est notre cas aujourd'hui.

 

Moïse leur prodiguait des conseils et faisait des sermons sur la valeur et l'importance de la science et de ceux qui cherchent à apprendre, mais ils l'écoutaient indifféremment, n'ayant qu'un seul souci : subvenir à leurs besoins quotidiens.

 

L'importance de L’histoire de Moïse et Al-Khedr

 

Allah–Exalté soit-Il –a voulu que cette Oumma renaisse, le Coran dit :

 

" Pharaon était hautain sur terre… Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre"

 

et Il (SWT) la favorisa grâce à la science !

 

Cette histoire citée dans le Coran nous révèle l'importance de la science. C'est pourquoi, le Prophète (bpsl) nous a raconté la même histoire dans le hadith : Moïse faisait un sermon aux Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël), sur l'importance de la science et des savants. Un des assistants se leva et lui dit : “Ô messager d’Allah, qui est l'homme le plus savant sur terre ?” Moïse répondit : “Moi.”

 

Allah lui reprocha de ne pas Lui avoir reconnu la grâce du savoir et lui révéla l’existence d’un serviteur qui se trouvait au confluent des deux fleuves et qui était plus savant que lui et qui pouvait lui transmettre le savoir.

 

Moïse demanda où il pouvait le trouver et Allah lui dit de prendre un poisson avec lui dans un couffin, de se diriger vers le confluent des deux fleuves et c'est là qu'il trouvera l’homme.

 

Le choix du compagnon de route

 

Moïse s’en alla en compagnie de son jeune valet, il voulait lui donner une formation pratique et lui confia de porter le couffin.

 

« Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: ‹Je n'arrêterai pas avant d'avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années› …"

 

Et ils partirent à la recherche du savant serviteur d'Allah.

 

"Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, ils oublièrent leur poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer ; Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet: ‹Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage› ; [Le valet lui] dit: ‹Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, j'ai oublié le poisson - le Diable seul m'a fait oublier de (te) le rappeler - et il a curieusement pris son chemin dans la mer…›"

 

Puis, ils retournèrent sur leurs pas, suivant leurs traces ; Ils trouvèrent l'un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous ; Moïse lui dit:

 

Puis-je suivre, à la condition que tu m'apprennes de ce qu'on t'a appris concernant une bonne direction?› ; L'autre] dit: ‹Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi ; Comment endurerais-tu sur des choses que tu n'embrasses pas par ta connaissance?› ; [Moïse] lui dit: ‹Si Allah veut, tu me trouvera patient; et je ne désobéirai à aucun de tes ordres› ; ‹Si tu me suis, dit [l'autre,] ne m'interroge sur rien tant que je ne t'en aurai pas fait mention… "

 

Les mérites de la science, des étudiants et des enseignants

 

Allah–Exalté soit Il- dit au Prophète (bpsl) :

 

« Et dis: «Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances!»

 

Aussi, nombreux sont les hadiths du Prophète (bpsl) célébrant la valeur de la science et les mérites du savant.

 

"L'avantage du savant sur l'ascète est égal à mon avantage sur ma Communauté"

 

Allah, Ses anges, les habitants des cieux et de la terre, même la fourmi dans son trou et la baleine au fond de la mer bénissent celui qui apprend le bien aux gens.

 

Celui qui entreprend le chemin du savoir Allah lui facilitera le chemin du Paradis.

 

Les anges recouvrent de leurs ailes celui qui recherche la science, par agrément.

 

" Recherchez donc la Science, car elle est la voie qui vous mène vers Allah, et la recherche de la Science est une obligation pour tout Musulman"

 

"L'avantage du savant sur l'ascète est égal à l'avantage de la lune sur les autres planètes"

 

"Les savants sont les héritiers des Prophètes et les prophètes ne lèguent ni dirham ni dinars mais cette science et celui qui s'en abreuve est bien heureux."

 

Conclusion

 

Enfin, j'aimerais vous proposer cette recette du succès qui referme un plan d'action de seize points; choisissez-en dix, mettez-les en pratique et vous aurez une vie brillante et réussie :

 

1- Lis un livre chaque une ou deux semaines (Très important).

 

2- Lis un journal de qualité. Abonne-toi à une revue culturelle

 

3- Pars découvrir le monde

 

4- Apprends un métier avec un artisan

 

5- Visite les monuments célèbres et les musées de ton pays avec un expert

 

6- Accompagne une personne compétente ou ayant une expérience réussie dans la vie (ne serait-ce que pour lui porter son sac)

 

7- Regarde des chaines culturelles

 

8- Regarde le journal télévisé tous les jours

 

9- Recherche les racines de ta famille

 

10- Essaie d'écrire une histoire, un poème, une chanson ou une pensée

 

11- Discute et pose des questions en classe (Quand on demanda à un lauréat du prix Nobel la raison de sa réussite, il dit que sa mère l'encourageait à poser chaque jour une question intéressante au professeur)

 

12- Joue aux échecs

 

13- Visite les sites culturels sur l’Internet

 

14- Visite la bibliothèque publique

 

15- Travaille en été

 

16- Acquiers tous les trois mois un nouveau savoir-faire

 

Episode 17: L’histoire de Moûssa ‘Moïse’ et Al-Khedr

Émission télévisée d'Amr Khaled

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents