Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Spécification du hijab islamique

Publié par Baladislam sur 27 Juillet 2011, 21:54pm

Catégories : #La femme en Islam

fond article femme (27)

 

Le hijab islamique a trois fonctions fondamentales cacher les parties privées du corps ('awrah), éviter que la femme ne soit attirante en public, et permettre d'identifier la personne comme Musulmane.

 

Le Hijab doit cacher les parties privées du corps ('awrah)

 

1) Parties du corps que le hijab doit couvrir

 

Dieu dit dans le Saint Coran :

 

"Et dis aux croyantes qu'elles baissent leur regard et qu'elles gardent leur chasteté ! Et qu'elles ne fassent pas étalage de leurs parures, excepté celles qu'elles ne peuvent pas garder cachées ! Qu'elles ramènent leur voile sur leur poitrine, et qu'elles ne fassent voir leurs toilettes qu'à leur mari... "

(Coran, Sourate 24 "La Lumiere", Verset 31)

 

Ibn 'Abbas [Cousin et Compagnon du Prophète (Que la paix soit sur lui). Ibn 'Abbass est considère comme un des savants les plus érudits de l'Islam. Le Prophète (Que la paix soit sur lui) avait invoqué Dieu pou qu'Il lui donne la capacité de comprendre au mieux le Saint Coran.] (Que Dieu soit satisfait de lui) a commenté comme suit ce verset ;

 

"excepté celles qu'elles ne pas garder cachées",

 

il est question du visage et des mains, des bagues éventuelles portées aux doigts, du khol mis dans les yeux et du henné sur les mains Hadith relaté par BAYHAQI. IBN MOUNDHIR et d'autres.

 

Abou Hourayrah (Que Dieu soit satisfait de lui) a rapporté que le Messager de Dieu (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) a dit : "Il y a deux catégories de gens qui iront en Enfer, que je n'ai pas encore rencontrées : des hommes qui tenaient en main des fouets qui ressemblaient a des queues de vache, avec lesquels ils frappaient les gens, et des femmes habillées mais déshabillées, égarées et qui égaraient, avec sur la tête comme des bosses de chameau : ils n'entreront pas au Paradis ni n'en sentiront le parfum, et pourtant son parfum se sent de loin !" Hadith relaté par MOUSLIM. Cette parole du Prophète (Que la paix soit sur lui) concerne toutes les femmes dont les vêtements, au lieu d'habiller, les déshabillent.

 

Le savants Musulmans admettent tous que le hijab doit couvrir tous le corps, excepté le visage et les mains ; certains disent que les pieds peuvent être découverts également, comme nous le verrons en parlant du hijab requis pour la prière.

 

2) Le hijab doit être ample:

 

Le hijab doit être suffisamment large pour ne pas donner la forme du corps. S'il était serrant, dessinant la silhouette de la femme, elle serait considérée comme en état de péché.

 

Ainsi, les pantalons serrants, les jupes et robes, mêmes longues, mais qui sont "ajustées", suivant les lignes du corps, sont interdites, sauf si la femme passe par-dessus un "jilbab" (cape ou manteau ample).

 

Dihyah Al-Kalbi (Que Dieu soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) vint le trouver avec du tissu copte lui en donna et lui dit : "Coupe-le en deux; fais-toi coudre une chemise longue et donne l'autre à ton épouse, pour qu'elle en fasse un khimar, et porte en-dessous un habit qui ne dessine pas son corps!" 23 Hadith relaté par ABOU DAWOUD. Puisque le Khimar ne couvrait pas toute sa silhouette, la femme devait veiller a mettre des vêtements suffisamment larges en-dessous.

 

3) Le hijab ne doit pas être transparent

 

Si le tissu dans lequel est coupé le hijab était trop fin et permettait de deviner la silhouette à travers, à quoi servirait-il ?! Le tissu du hijab doit avoir suffisamment de tenue pour ne pas coller au corps au moindre mouvement, et il doit être tel qu'il ne permette pas de laisser voir la couleur de la peau à travers lui, sinon il ne serait plus considéré comme un hijab légalement admis.

 

Rappelons ici le Hadith de Aïchah, l'épouse du Prophète (Que Dieu soit satisfait d'elle), ou elle rapportait que sa sœur Asma (Que Dieu soit satisfait d'elle) était entrée chez le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) alors qu'elle portait des vêtements très fins: alors, le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) avait détourné la tête en disant : Asma ! A partir du moment ou elle est reglée, il ne convient plus que l'on voie de la femme autre que ceci ! en montrant son visage et ses mains. Hadith relaté par Abbou Dawoud et Bayhaqi.

 

Même s'il couvrait le corps tout entier, un vêtement qui laisse deviner le corps en-dessous ne pourrait être appelé "hijab" : c'est comme si elle était nue (Voir le hadith rapporté ci-dessus, au point 1)

 

Le hijab doit éviter d'être attirant

 

1) Il ne doit pas être un vêtement d'apparat

 

Le hijab est destine à donner de la femme une image décente et digne ; il ne doit pas être destiné à attirer tous les regards vers la femme qui le porte : il doit donc être discret, d'une élégance sabre. Les robes dites "de soirée", longues mais rebrodées de dorures ou paillettes, les robes avec des détails de coupe manifestement destinés à attirer l'attention, ne sont pas des hijab. Nous pouvons citer, par exemple, une robe longue et ample, avec un capuchon dans me dos arrivant jusqu'à la taille : à quoi sert un si grand capuchon, sinon à attirer l'attention ?! Ce n'est donc pas un hijab. Mais, dans ce domaine, il ne sert à rien de multiplier les exemples : la femme qui, de bonne foi, veut porter un hijab, saura faire la différence entre un vêtement discret et un vêtement qui attiré les regards. Quant à la femme qui est de mauvaise foi, elle pourra toujours trouver des justifications: ces dernières ne tromperont personne !

 

2) II ne doit pas être parfumé

 

Puisqu'il est interdit à la femme pieuse d'être parfumée en public, il est logique qu'il lui soit interdit de porter en public un hijab parfumé!

 

3) Il ne pas être d'une couleur attirante

 

Une femme de la tribu des Banou Assad a rapporté ceci: "Un jour, j'étais chez Zaynab, l'épouse du Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui), et nous étions occupées à teindre en rouge des vêtements à elle. Tandis que nous étions ainsi, le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) est arrivé à l'improviste.· Lorsqu'il aperçu la couleur, il rebroussa chemin. Voyant cela, Zaynab (Que Dieu soit satisfait d'elle) comprit que cela lui avait déplu. Alors, elle les lava et enleva la teinture rouge. Le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) revint et, ne voyant plus rien (de déplaisant), entra." Hadith relaté par Abou Dawoud

 

Cet incident au sujet des vêtements de sortie de Zaynab (Que Dieu soit satisfait d'eUe) nous enseigne qu'un hijab peut-être considéré comme attirant par sa couleur, et donc répréhensible. Ceci ne vaut pas uniquement pour les femmes : il en va de même pour les vêtements des hommes. Cependant, les savants de l'Islam ont admis que les couleurs en matière vestimentaire sont influencées par les coutumes régionales. Aussi longtemps que les coutumes locales ne s'opposent pas aux Lois de Dieu et à la morale islamique, l'Islam les tolère et ne s'y oppose pas.

 

Ainsi, les vêtements coupés dans des tissus à fleurs sont admis dans certains pays d'Asie, et les savants Musulmans ne les ont pas bannis. Aux Philippines, par exemple, ou en Indonésie, la population féminine porte des vêtements décorés. En Inde et en Afrique noire, les vêtements de couleurs vives ne sont pas considérés comme des signes particulièrement attirants , contrairement à l'Europe, où la moindre couleur vive est considérée comme une audace, et ou le bleu marine reste la couleur ''chic" par excellence!

 

En Arabie et au Proche-Orient, c'est la couleur noire qui est adoptée socialement, et en Amérique du Nord, la couleur blanche, pour le vêtement dans lequel les femmes se drapent lorsqu'elle sortent de chez elles. L'important, c'est que la couleur du hijab ne la fasse pas particulièrement remarquer : il ne doit pas être un signe de coquetterie de la femme; elle ne doit pas l'utiliser pour faire mieux encore remarquer sa beauté...

 

La coquetterie doit être purement réservée au mari : si une femme veut faire du charme, cela revient de droit à son mari et à lui seul. La réciproque est vraie : l'Islam considère qu'un homme doit prendre soin de son apparence et se rendre attirant pour son épouse. C'est ainsi que le cousin et le Compagnon du Prophete, et savant érudit, dont nous avons parlé plus haut, Ibn 'Abbass (Que Dieu soit satisfait de lui) disait : ''J'aime me faire pour ma femme comme j'aime qu'elle se fasse belle pour moi I''

 

Le hijab doit permettre de reconnaître que c'est une femme musulmane qui le porte

 

1) Par rapport aux femmes non-Musulmanes

 

Le Hijab de la femme Musulmane ne doit pas copier l'habit attiré de tel regroupement ou secte. Le Messager de Dieu (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) a dit : ''Celui qui imite un groupe en fait partie!'' Hadith relaté par Ibn Hanbal, Abou Dawoud et Tabarani.

 

Donc, celui qui s'habille comme tel groupe particulier est considéré comme adepte de ce groupe : s'il prétend le contraire, qu'il cesse de chercher à leur ressembler ! Donc, une femme Musulmane vivant en pays Chrétien ne peut pas dire: "Le vêtement de certaines religieuses catholiques répond aux critères du hijab, donc je vais m'habiller comme elles !" : "L'Islam lui interdit de semer la confusion dans les esprits! Le Prophète de Dieu (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) a toujours encouragé les Musulmans et Musulmanes à montrer leur appartenance à cette religion, et à ne pas copier les autres. II ne faut pas que l'on puisse les confondre avec les autres. C'est ce que Dieu Le Très-Haut dit dans le verset coranique que nous avons déjà cité:

 

"Prophète ! dis à tes épouses, à tes filles et aux épouses des croyants de ramener sur elles leur voile: ainsi, elles seront plus facilement reconnaissables et ne seront pas offensées !"

(Coran, Sourate 33 Les Coalisés, Verset 59)

 

2) Par rapport aux hommes

 

Le Prophète (Que les bénédictions et la paix de Dieu soient sur lui) d'après Ibn 'Abbas (Que Dieu soit satisfait de lui), "a damné les hommes qui imitent les femmes et les femmes qui imitent les hommes !" Hadith relaté par Boukhari

 

D'après Abou Hourayrah, un autre de ses proches Compagnons (Que Dieu soit satisfait de lui), il a même précisé que Dieu "a damné l'homme portant des vêtements de femme et la femme portant des vêtements d'homme" Hadith relaté par Abou Dawoud, An Nassan, Ibn Majah et d'autres.

 

IL faut toutefois attirer l'attention sur le fait que la coupe des vêtements, typiquement masculins ou féminins varie d'une région à l'autre. D'un coté, l'Islam reconnait les coutumes régionales et ne cherche pas à uniformiser le monde entier, d'un autre coté, l'Islam abroge les us et coutumes lorsqu'ils s'opposent aux conceptions islamiques, aux Lois Divines. La règle générale, en Islam, est que tout est permis sauf ce que Dieu a interdit, et, bien sûr, tout ce qui est analogue à ce que Dieu a interdit: donc, toute coutume qui ne va pas à l'encontre de l'Islam est admise. On constate que, dans les régions pluvieuses, les femmes portent volontiers un pantalon avec une tunique arrivant aux mollets, tandis que, dans les régions sèches, les femmes portent volontiers des robes longues jusqu'aux chevilles.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents