Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Tafsir sourate 46 : Al-Ahqaf par Al-Jalâlayn

Publié par Baladislam sur 31 Mai 2012, 22:00pm

Catégories : #Explication des sourates

 21

 

46:1: Ha, Mim.

commentaires : 35 Versets. Révélée à La Mecque à l'exception des versets 9,14 et 34 révélés à Médine. Révélée à la suite de la sourate des peuples Agenouillés. Dieu seul connaît le sens des lettres Ha.Mim.

 

46:2: La révélation du Livre émane d'Allah, Le Puissant, Le Sage.

commentaires : La révélation du Coran vient de la part de Dieu le Tout-Puissant dans Son Royaume.

 

46:3: Nous n'avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux qu'en toute vérité et [pour] un terme fixé. Ceux qui ont mécru se détournent de ce dont ils ont été avertis.

commentaires : Nous n'avons créé les cieux et la terre et ce qui se trouve entre eux qu'en toute vérité pour montrer [aux hommes] notre omnipotence et notre unicité, et pour un terme fixé d'avance jusqu'à leur disparition au jour de la résurrection. Mais les incrédules se détournent de l'avertissement qui leur fut donné et de notre châtiment.

 

46:4: Dis: ‹Que pensez-vous de ceux que vous invoquez en dehors d'Allah? Montrez-moi donc ce qu'ils ont créé de la terre! Ou ont-ils dans les cieux une participation avec Dieu? Apportez-moi un Livre antérieur à celui-ci (le Coran) ou même un vestige d'une science, si vous êtes véridiques›.

commentaires : Dites-moi: «les idoles que vous invoquez en dehors de Dieu, qu'ont-elles créé en fait de terre? Ont-elles participé à la création des cieux à côté de Dieu? Apportez-moi un Livre révélé avant ce Coran ou quelque trace de science héritée de vos prédécesseurs pour justifier l'adoration de ces idoles et qu'elles vous rapprochent, grâce à elle, de Dieu, si vous êtes véridiques dans votre présomption».

 

46:5: Et qui est plus égaré que celui qui invoque en dehors d'Allah, celui qui ne saura lui répondre jusqu'au Jour de la Résurrection? Et elles [leurs divinités] sont indifférentes à leur invocation.

commentaires : Qui donc est plus égaré que celui qui adore et invoque les idoles en dehors de Dieu, qui ne lui répondent pas ni lui accordent ce qu'il demande jusqu'au jour de la résurrection? D'autant plus, elles ne sont pas conscientes à ses invocations étant des objets inertes.

 

46:6: Et quand les gens seront rassemblés [pour le Jugement] elles seront leurs ennemies et nieront leur adoration [pour elles].

commentaires : Au jour de la résurrection, ces idoles seront les ennemis de ceux qui les adoraient dans le bas monde.

 

46:7: Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, ceux qui ont mécru disent à propos de la vérité, une fois venue à eux: ‹C'est de la magie manifeste›.

commentaires : Lorsqu'on récite aux incrédules de La Mecque des versets du Coran, comme étant des preuves claires, ceux qui ont mécru disent à propos de ce Livre qui leur es parvenu: «C'est là une magie évidente».

 

46:8: Ou bien ils disent: ‹Il l'a inventé!› Dis: ‹Si je l'ai inventé, alors vous ne pourrez rien pour moi contre [la punition] d'Allah. Il sait parfaitement ce que vous propagez (en calomnies contre le Coran): Allah est suffisant comme témoin entre moi et vous. Et c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux›.

commentaires : Ou plutôt ces incrédule disent-ils: «Mohammad a inventé le Coran?». Réponds-leur: «A supposer que je l'ai inventé, vous ne pouvez plus alors m'éviter le moindre châtiment de Dieu. Il connaît parfaitement ce que vous propagez au sujet de de ce Livre. Dieu le Très Haut suffit comme témoin entre vous et moi. Il pardonne à celui qui se repent et lui fait miséricorde sans lui hâter Son châtiment».

 

46:9: Dis: ‹Je ne suis pas une innovation parmi les messagers; et je ne sais pas ce que l'on fera de moi, ni de vous. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé; et je ne suis qu'un avertisseur clair›.

commentaires : Dis-leur: «Je ne suis pas le premier des Messagers car plusieurs m'ont devancé. Pourquoi donc reniez-vous mon message! J'ignore totalement ce qu'on va faire de vous ou de moi en ce monde: Serais-je explusé de mon pays? ou bien me tuera-t-on comme fut le sort de plusieurs prophètes avant moi; ou bien me lapiderez-vous; ou enfin serez-vous engloutis comme furent d'autres peuples avant vous parmi ceux qui ont renié! Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé du Coran sans rien inventer de chez moi. Je ne suis qu'un avertisseur explicite.

 

46:10: Dis: ‹Que direz-vous si [cette révélation s'avère] venir d'Allah et vous n'y croyez pas, qu'un témoin parmi les fils d'Israël en atteste la conformité [au Pentateuque] et y croit pendant que vous, vous le repoussez avec orgueil... En vérité Allah ne guide pas les gens injustes!›

commentaires : Dis: «dites-moi qu'adviendra-t-il de vous si ce Coran vient de la part de Dieu et vous n'y croyez pas, alors qu'un témoin des fils d'Israël -Abdullah Ben Salam- reconnaît son authenticité et qu'il y croit tandis que vous le reniez en vous enflant d'orgueil. N'êtes-vous pas alors des injustes. Or, Dieu ne guide pas les injustes

'Awf Ben Malek Al-'Achja'i rapporte: J'étais en compagnie du Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) quand nous entrâmes dans la synagogue des juifs le jour de leur fête. Mais ils répugnèrent notre visite. Le Messager de Dieu (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) leur dit: «Amenez-moi douze hommes d'entre vous qui attestent qu'il n'y a d'autres divinités que Dieu et que Mohammad est le Messager de Dieu pour que, grâce à cette attestation, Dieu mette fin à Sa colère contre tout juif vivant sous le firmament». Ils gardèrent tous le silence sans dire mot. Le Prophète était sur le point de quitter les lieux quand un homme d'entre eux courut derrière lui et lui dit: «O Mohammad, arrête-toi!» Et l'homme de relancer: «Que pensez-vous de moi, ô juifs? -Par Dieu, rétorquèrent-ils, nous ne connaissons personne qui connaît mieux que toi le Livre de Dieu ni plus instruit. Et cela s'applique également à ton père et à ton grand-père.» Cet homme dit alors à ses coreligionnaires: «Je témoigne qu'il est le Prophète que vous trouvez sa mention dans la Torah. -Tu mens, lui dirent-ils. Puis ils dirent mal de lui. Ce verset fut alors révélé: «Dis: «Que direz-vous si [cette révélation s'avère] venir de Dieu et vous n'y croyez pas...» (Tabarani) Daprès Boukhari et Mouslim, ce verset fut descendu au sujet de 'Abdullah Ben Salam.

 

46:11: Et ceux qui ont mécru dirent à ceux qui ont cru: ‹Si ceci était un bien, ils (les pauvres) ne nous y auraient pas devancés›. Et comme ils ne seront pas laissés guider par lui ils diront: ‹Ce n'est qu'un vieux mensonge!›

commentaires : Ceux qui mécrurent dirent au sujet des croyants: «Si la foi en ce Coran était une bonne chose, ils ne nous y auraient jamais devancés. Il n'est qu'un vieux mensonge».(i) (1) 'Awn Ben Abi Chaddad raconte que 'Omar Ben Al-Khattab avait une esclave appelée Zanine qui s'était convertie avant lui. Il la frappait sans cesse pour cette conversion. Les Incrédules qoraïchites disaient: «Si sa foi était un bien pour elle, elle ne nous y aurait pas devancé». A cette occasion ce verset fut révélé: «Les incrédules disent à propos des croyants...» (Ibn Al-Moundzer)

 

46:12: Et avant lui, il y avait le Livre de Moïse, comme guide et comme miséricorde. Et ceci est [un livre] confirmateur, en langue arabe, pour avertir ceux qui font du tort et pour faire la bonne annonce aux bienfaisants.

commentaires : Avant ce Coran, le Livre de Moïse -la Torah- était un guide et une miséricorde pour ceux qui y avaient cru. Ce coran ne fait que confirmer les Livres qui l'ont précédé. Il est en langue arabe pour avertir les idolâtres de La Mecque et pour annoncer les bonnes nouvelles aux bienfaiteurs croyants.

 

46:13: Ceux qui disent: ‹Notre Seigneur est Allah› et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucun crainte et ne seront point affligés.

commentaires : Ceux qui disent: «notre Seigneur est Dieu» et qui ensuite se tiennent sur la voie droite de l'obéissance à Dieu, n'éprouvent ni crainte ni chagrin.

 

46:14: Ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement, en récompense de ce qu'ils faisaient.

commentaires : Ceux-là seront introduits au Paradis et y demeureront immortels, en récompense de leurs actions.

 

46:15: Et Nous avons enjoint à l'homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l'a péniblement porté et en a péniblement accouché; et sa gestation et sevrage durant trente mois; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit: ‹Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m'as comblé ainsi qu'à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne oeuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine, Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis›.

commentaires : Nous avons recommandé, plutôt ordonné à l'homme d'être bienveillant à l'égard de ses père et mère. Sa mère l'a porté durant une grossesse difficile et l'a mis au monde dans un accouchement difficile. La durée de la grossesse et du sevrage réunis est de trente mois dont six mois au moins de grossesse et le reste pour l'allaitement. On a dit aussi que si la grossesse est de neuf mois, l'autre durée est consacrée à l'allaitement. Une fois que cet individu aurait accompli quarante ans, l'âge de maturité où il jouit de ses facultés corporelles et intellectuelles, ou selon une autre opinion, cet âge sera de trente trois ans, cet homme dit: «Mon Seigneur, inspire-moi la manière de Te louer pour les bienfaits que Tu as accordés à moi-même et à mes parents, dont la foi à l'unicité de Dieu est le principal, de faire le bien qui Te plaît. Accorde-moi une descendance vertueuse. Je reviens vers Toi repentant et je suis de ceux qui se sont soumis à Toi». En interprétant le verset précédent, on a dit qu'il fut révélé au sujet d'Abou Bakr qui avait atteint l'âge de quarante deux ans après le Message. Il y crut ainsi que ses père et mère, puis son fils Abdul Rahman ensuite Abou 'Atiq le fils de ce dernier. Abou Bakr affranchit neuf esclaves musulmans qui subissaient, pour la cause de Dieu, les méfaits des idolâtres.

 

46:16: Ce sont ceux-là dont Nous acceptons le meilleur de ce qu'ils oeuvrent et passons sur leurs méfaits, (ils seront) parmi les gens du Paradis, selon la promesse véridique qui leur était faite.

commentaires : Dieu dit ensuite au sujet d'Abou Bakr et de ses semblables: «Voilà ceux dont nous acceptons leurs meilleures actions et nous effaçons les mauvaises. Ils seront au nombre des bienheureux au Paradis, réalisant ainsi pour eux la vraie promesse qui leur a été faite», cette promesse qu'on trouve dans ce verset: «Dieu a promis aux croyants et aux croyantes des Jardins où coulent les ruisseaux» [Coran 9,72].

 

46:17: Quant à celui qui dit à ses père et mère: ‹Fi de vous deux! Me promettez-vous qu'on me fera sortir de terre alors que des générations avant moi ont passé?› Et les deux, implorant le secours d'Allah, [lui dirent]: ‹Malheur à toi! Crois. Car la promesse d'Allah est véridique›. Mais il (répond): ‹Ce ne sont que des contes d'Anciens›.

commentaires : Celui qui dit à ses père et mère [qui l'invitent à embrasser la foi]: «Ouf! Que vous êtes insupportables! Vous me promettez vraiment que je serai ressuscité une fois mort, alors que d'autres gens sont morts avant moi et nui-ë^eatre eux n'a été amené à la vie!». Les parents implorent alors l'aide de Dieu et disent à leur fils: «Malheur à toi, tu seras perdant si tu ne reviens pas sur tes paroles. Crois donc à la résurrection. La promesse de Dieu est une vérité». Et lui de leur répondre: «Ce n'est qu'un mensonge raconté par les anciens».

 

As-Souddy a dit: Les parents d'Abdul Rahman Ben Abi Bakr lui ordonnaient d'embrasser l'Islam, mais il refusait en disant: «Où sont donc Untel et Untel». Il voulait parler des notables qoraïchites qui étaient morts. Puis il se convertit et devint un musulman fervent. Ce verset fut révélé à cette occasion: «Quant à celui qui dit à ses père et mère: «Fi de vous deux!...» Mais son repentir fut déclaré dans le verset suivant: «Et il y a des rangs [de mérite] pour chacun, selon ce qu'ils ont fait...» (Ibn Abi Hatem) Mais, d'après Boukhari, 'Aicha a démenti cela et dit: «Aucun verset n'a été révélé à notre sujet, nous la famille d'Abou Bakr, à part ce qui concerne mon innocence de la calomnie».

 

46:18: Ce sont ceux-là qui ont mérité la sentence [prescrite] en même temps que des communautés déjà passées avant eux parmi les djinns et les hommes. Ils étaient réellement perdants.

commentaires : Voilà ceux contre lesquels la Parole de Dieu -Son châtiment- s'est réalisée comme elle s'était réalisée contre les communautés de djinns et d'humains qui les ont précédés, et qui étaient les perdants.

 

46:19: Et il y a des rangs [de mérite] pour chacun, selon ce qu'ils ont fait, afin qu'Allah leur attribue la pleine récompense de leurs oeuvres; et ils ne seront point lésés.

commentaires : Des degrés différents sont réservés à chaque homme: les plus hauts au Paradis seront aux croyants pour prix de leur foi et de leurs bonnes actions, et les plus inférieurs à l'enfer aux impies en punition de leur désobéissance et de leurs mauvaises actions. Ainsi Dieu rétribuera chacun suivant ses œuvres sans léser personne qu'il soit croyant ou incrédule.

 

46:20: Et le jour où ceux qui mécru seront présentés au Feu (il leur sera dit): ‹vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre: on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité.

commentaires : Le jour où les incroyants seront exposés au Feu, on leur dira: «Vous avez consumé votre part de jouissances durant votre vie dans le bas monde et vous en avez profité. Aujourd'hui vous serez rétribués par un supplice humiliant parce que, sur la terre, vous avez été orgueilleux sans raison, et à cause de votre perversité.

 

46:21: Et rappelle-toi le frère des Aad (Hud) quand il avertit son peuple à Al-Ahqaf - alors qu'avant et après lui, des avertisseurs sont passés - [en disant]: ‹N'adorez qu'Allah. Je crains pour vous le châtiment d'un jour terrible›.

commentaires : Rappelle-leur le récit du frère des 'Adites, c'est-à-dire le Prophète Houd -que la paix soit sur lui- quand il avertit son peuple étant à Al-Ahqaf, une certaine vallée au pays de Yemen où ils habitaient. Des prophètes sont passés avant et après Houd avec le même avertissement: «N'adorez que Dieu seul. Je redoute pour vous le châtiment d'un jour terrible si vous adorez un autre que Lui».

 

46:22: Ils dirent: ‹Es-tu venu à nous détourner de nos divinités? Eh bien, apporte-nous ce que tu nous promets si tu es du nombre des véridiques›.

commentaires : Ils lui répondirent: «Es-tu venu pour nous détourner de l'adoration de nos divinités. Réalise donc le châtiment dont tu nous menaces si tu es véridique».

 

46:23: Il dit: ‹La science n'est qu'auprès d'Allah. Je vous transmets cependant le message avec lequel j'ai été envoyé. Mais je vois que vous êtes des gens ignorants›.

commentaires : Et Houd de répliquer: «C'est Dieu seul qui connaît le temps fixé pour votre châtiment. Je ne fais que de vous transmettre le message dont j'ai été chargé. Mais je vois que vous êtes de gens ignorants».

 

46:24: Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent; ‹Voici un nuage qui nous apporte de la pluie›. Au contraire! c'est cela même que vous cherchiez à hâter: C'est un vent qui contient un châtiment douloureux,

commentaires : Lorsque ce châtiment leur apparut comme un nuage qui se dirigeait vers leurs vallées, ils s'écrièrent: «Voilà un nuage qui nous apporte la pluie». Non, c'est plutôt le châtiment que vous aviez hâté de voir arriver: un vent contenant un supplice douloureux,

 

46:25: détruisant tout, par le commandement de son Seigneur›. Puis, le lendemain on ne voyait plus que leurs demeures. Ainsi rétribuons-Nous les gens criminels.

commentaires : qui détruit toute chose sur l'ordre de son Seigneur et Sa volonté. En effet, ce vent anéantit leurs hommes, femmes, enfants et biens en les arrachant au sol et les dispersant entre ciel et terre. Seuls Houd et ceux qui avaient cru survécurent. Le lendemain matin, on ne vit plus que leurs demeures. Voilà comment on punit les peuples criminels.

 

46:26: En effet, Nous les avions consolidés dans des positions que Nous ne vous avons pas données. Et Nous leur avions assigné une ouïe, des yeux et des coeurs, mais ni leur ouïe, ni leurs yeux, ni leurs coeurs ne leur ont profité en quoi que ce soit, parce qu'ils niaient les signes d'Allah. Et ce dont ils se moquaient les cerna.

commentaires : Vous les Mecquois, nous avons donné à ces gens-là [le peuple d'Ad] plus de richesses et de force qu'à vous. Nous leur avons octroyé d'oreilles, des yeux et des cœurs. Mais ni leurs oreilles, ni leurs yeux, ni leurs cœurs ne leur servirent à rien. Car ils démentaient les signes de Dieu. Le châtiment dont ils se moquaient les a enveloppés.

 

46:27: Nous avons assurément fait périr les cités autour de vous; et Nous avons diversifié les signes afin qu'ils reviennent (de leur mécréance).

commentaires : Nous avons anéanti les cités qui se trouvaient autour de vous comme celles de Thamoud, de 'Ad et du peuple de Loth. Nous leur avions cependant multiplié les signes évidents, peut-être seraient-ils revenus [sur leur incroyance].

 

46:28: Pourquoi donc ne les secourent pas, ceux qu'ils avaient pris, en dehors d'Allah, comme divinités pour [soi-disant] les rapprocher de Lui? Ceux-ci, au contraire, les abandonnèrent; telle est leur imposture et voilà ce qu'ils inventaient comme mensonges.

commentaires : Pourquoi donc ne les secoururent pas, en repoussant d'eux le châtiment, les divinités qu'ils ont prises en dehors de Dieu? Ou bien, les ont-ils considérées comme un moyen pour se rapprocher de Lui? Bien au contraire, ces divinités les abandonnèrent lors de la descente du châtiment. Voila le résultat de leurs mensonges et de leurs inventions.

 

46:29: (Rappelle-toi) lorsque Nous dirigeâmes vers toi une troupe de djinns pour qu'ils écoutent le Coran. Quand ils assistèrent [à sa lecture] ils dirent: ‹Ecoutez attentivement›... Puis, quand ce fut terminé, ils retournèrent à leur peuple en avertisseurs.

commentaires : Rappelle-toi lorsque nous t'envoyâmes un groupe de djinns pour écouter le Coran. Selon les dires des ulémas, il s'agit des djinns qui vivaient à Nassibine au Yémen ou Ninive, qui étaient au nombre de sept ou de neuf. Ils arrivèrent alors que le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) faisait la prière de l'aube avec ses compagnons dans la vallée de Nakhlé. Ces djinns dirent l'un à l'autre: «Ecoutez». Une fois la récitation terminée, ils retournèrent vers leur peuple pour les avertir qu'ils subiront un châtiment douloureux s'ils ne se convertissent pas, à savoir qu'ils étaient des juifs.

 

46:30: Ils dirent: ‹Ô notre peuple! Nous venons d'entendre un Livre qui a été descendu après Moïse, confirmant ce qui l'a précédé. Il guide vers la vérité et vers un chemin droit.

commentaires : Ils leur dirent: «O notre peuple! Nous venons d'entendre la récitation du Coran, un Livre révélé après Moïse pour confirmer la Torah révélée à ce dernier. Il dirige vers la vérité qui est l'Islam et vers une voie droite.

 

Selon Ibn Abbas, les djinns descendirent chez le Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) alors qu'il récitait du Coran dans la vallée du Nakhlé. Ils dirent les uns aux autres: «Ecoutez». Ils étaient au nombre de neuf et l'un d'eux s'appelait Zawba'a. Dieu fit descendre à cette occasion: «Nous dirigeâmes vers toi un groupe de djinns...» (Ibn Abi Chayba)

 

46:31: Ô notre peuple! Répondez au prédicateur d'Allah et croyez en lui. Il [Allah] vous pardonnera une partie de vos péchés et vous protégera contre un châtiment douloureux.

commentaires : «O notre peuple! Répondez à Mohammad (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) le Messager de Dieu qui vous appelle à la foi et croyez en lui. Dieu absoudra une partie de vos péchés, à part les injustices qui ne seront absoutes qu'après l'agrément de ceux qui les ont subies. Dieu vous préservera aussi d'un châtiment douloureux.

 

46:32: Et quiconque ne répond pas au prédicateur d'Allah ne saura échapper au pouvoir [d'Allah] sur terre. Et il n'aura pas de protecteurs en dehors de Lui. Ceux- là sont dans un égarement évident.

commentaires : «Celui qui ne répond pas, qu'il sache qu'il ne saurait échapper à Dieu, et il ne trouverait en dehors de Lui aucun protecteur pour lui épargner ce châtiment. Ceux qui restent sourds à cet appel, seront dans un égarement manifeste».

 

46:33: Ne voient-ils pas qu'Allah qui a créé les cieux et la terre, et qui n'a pas été fatigué par leur création, est capable en vérité de redonner la vie aux morts? Mais si. Il est certes Omnipotent.

commentaires : Les négateurs de la résurrection ne voient-ils pas que Dieu qui a créé les cieux et la terre -sans trouver cela trop difficile- est aussi capable de ressusciter les morts? Certes oui. Il est puissant sur toute chose.

 

46:34: Et le jour où seront présenté au Feu ceux qui ont mécru (on leur dira): ‹Ceci n'est-il pas la vérité?› Ils diront: ‹Mais si, par notre Seigneur›. Il dira: ‹Eh bien, goûtez le châtiment pour votre mécréance›.

commentaires : Le jour où les incroyants seront exposés au Feu pour y brûler, on leur dira: «Ce châtiment n'est-il pas la vérité?». Ils répondront: «Mais oui, par notre Seigneur». On leur ajoutera: «Goûtez donc au supplice pour votre incrédulité».

 

46:35: Endure (Muhammad) donc, comme ont enduré les messager doués de fermeté; et ne te montre pas trop pressé de les voir subir [leur châtiment]. Le jour où ils verront ce qui leurs est promis, il leur semblera qu'ils n'étaient restés [sur terre] qu'une heure d'un jour. Voilà une communication. Qui sera donc anéanti sinon les gens pervers?

commentaires : Patiente et endure les méfaits de ton peuple, comme ont été patients [les prophètes qui t'ont précédé] et qui étaient fermes et résolus. Les exégètes ont excepté Adam en se basant sur ceci: «Nous n'avons trouvé en lui aucune résolution» [Coran XX, 115] et Younus (Jonas) quand Dieu a dit: «Ne sois pas comme l'Homme au poisson» [Coran LXVIII,48]. Ne cherche pas à hâter le châtiment de ton peuple. Car on a dit que notre Prophète (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix), se lassant de son peuple, souhaita la descente du supplice. Mais Dieu lui ordonna de patienter sans hâter le châtiment qui allait indubitablement les atteindre. Le jour où ils verront ce dont ils sont menacés, à cause de sa longue durée dans la vie future, il leur semblera n'être restés dans la vie présente qu'une seule heure du jour. Ce Coran est une communication prophétique de la part de Dieu le Très Haut. Qui d'autres que les gens pervers, à la vue du supplice, seront-ils anéantis?.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents