Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Tafsir Sourate 68 La plume par Al Jalalayne

Publié par Baladislam sur 1 Mai 2011, 22:02pm

Catégories : #Explication des sourates

  21

 

68:1: Noun. Par la plume et ce qu'ils écrivent!

commentaires : Révélée à La Mecque à l'exception des versets: 17-18-19-20-21-22-23-24-25-26-27-28-29-30-31-32-33-48-49-50-51-52 révélés à Mèdine. Révélée à la suite de la sourate du Caillot du sang Dieu seul connaît le sens de la lettre Nûn. Je jure par le Calame au moyen duquel Dieu a écrit dans la Tablette Gardée tout ce qui aura lieu depuis l'éternité jusqu'à la fin des temps, et par lequel les anges scribes inscrivent les bonnes et les mauvaises actions, que tu n'es pas,

 

68:2: Tu (Muhammad) n'est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.

commentaires : ô Mohammad, un homme possédé grâce à la prophétie et aux autres bienfaits que Dieu t'a octroyés. Ce serment fut fait pour répondre aux impies que Son Prophète n'est pas un fou comme ils ont prétendu.

 

68:3: Et il y aura pour toi certes, une récompense jamais interrompue.

commentaires : Tu as une permanente rétribution.

 

68:4: Et tu es certes, d'une moralité imminente.

commentaires : Tu as de très hautes qualités morales, ou suivant un autre sens: tu suis une religion magnifique. Aicha a dit: Personne n'était d'un caractère plus doux que le Messager de Dieu. Nul des siens ou de ses Compagnons ne l'a appelé sans qu'il ne lui répondît en ces termes: «Me voici!» Dieu révéla à ce sujet: «et tu es certes d'un caractère éminent.» (Abou Nu'aym et Al Wahidi)

 

68:5: Tu verras et ils verront.

 

68:6: qui d'entre vous a perdu la raison.

commentaires : Tu verras et ils verront quel est celui d'entre vous qui est possédé ou fou.

 

68:7: C'est ton Seigneur qui connaît mieux ceux qui s'égarent de Son chemin, et il connaît mieux ceux qui suivent la bonne voie.

commentaires : Ton Seigneur connaît parfaitement celui qui s'est dévié de Son chemin et celui qui suit la voie droite.

 

68:8: N'obéis pas à ceux qui crient en mensonge,

commentaires : N'obéis pas aux menteurs dénégateurs.

 

68:9: Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi.

commentaires : Ils aimeraient que tu sois conciliant avec eux pour qu'ils te rendent la pareille.

 

68:10: Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,

commentaires : N'obéis pas non plus à celui qui jure souvent par l'erreur,

 

68:11: grand diffamateur, grand colporteur de médisance,

commentaires : il est vil médisant, colporte la calomnie entre les gens, avare sans s'acquitter de ses obligations envers les autres.

 

68:12: grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,

 

68:13: au coeur dur, et en plus de cela bâtard.

commentaires : Il est injuste, pécheur, grossier, dur de caractère et bâtard. Il s'agit de Al-Walid que son père l'a attribué à lui après dix-huit ans [de sa naissance]. Ibn Abbas a commenté ces versets et dit: «Nous ne connaissons pas que Dieu a décrit un homme comme II l'a fait de cet homme-là en énumérant ses défauts et en faisant de lui un sujet de honte et de raillerie».

 

68:14: Même s'il est doté de richesses et (de nombreux) enfants.

commentaires : Soi-disant qu'il possède des richesses et des enfants,

 

68:15: Quand Nos versets lui sont récités, il dit: ‹Des contes d'anciens›.

commentaires : lorsqu'on lui récite des versets du Coran, il s'écrie: «Vieilles sornettes que tout cela», en méconnaissant les biens de Dieu.

 

68:16: Nous le marquerons sur le museau [nez].

commentaires : Nous le marquerons sur le nez. En effet, le jour de la bataille de Badr, son nez fut coupé à la suite d'un coup de sabre.

 

68:17: Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvés les propriétaires du verger qui avaient juré d'en faire la récolte au matin,

commentaires : Nous avons éprouvé les habitants de La Mecque par la faim et la disette comme nous avons éprouvé les propriétaires d'un jardin qui jurèrent de faire récolte au matin, afin q'aucun pauvre ne vienne leur demander une part, comme leur père le faisait en lui donnant une aumône.

 

68:18: sans dire: ‹Si Allah le veut›..

commentaires : Ils firent ce serment sans dire: «Si Dieu le veut», et sans le ramener à la volonté de Dieu comme il se devait.

 

68:19: Une calamité de la part de ton Seigneur tomba dessus pendant qu'ils dormaient,

commentaires : Pendant leur sommeil, un feu nocturne ravagea les arbres et les plantations en les rendant comme une nuit très sombre.

 

68:20: et le matin, ce fut comme si tout avait été rasé.

 

68:21: Le [lendemain] matin, ils s'appelèrent les uns les autres:

commentaires : Le lendemain matin, ils s'interpellèrent:

 

68:22: ‹Partez tôt à votre champ si vous voulez le récolter›.

commentaires : «Allons de bon matin pour commencer la récolte si nous tenons à cueillir les fruits».

 

68:23: Ils allèrent donc, tout en parlent entre eux à vois basse:

commentaires : Ils se mirent en route en se disant à voix basse:

 

68:24: ‹Ne laissez aucun pauvre y entrer aujourd'hui›.

commentaires : «Que nul pauvre n'entre aujourd'hui dans le jardin»

 

68:25: Ils partirent de bonne heure décidés à user d'avarice [envers les pauvres], convaincus que cela était en leur pouvoir.

commentaires : ayant dans la tête l'idée qu'ils étaient capables de réaliser leur projet.

 

68:26: Puis, quand ils le virent [le jardin], ils dirent: ‹vraiment, nous avons perdus notre chemin,

commentaires : En voyant le jardin noir et brûlé, ils déclarèrent: «Nous sommes sûrement égarés, ce n'est plus notre jardin». Mais en constatant qu'il était le leur, ils avouèrent:

 

68:27: Ou plutôt nous somme frustrés›.

commentaires : «Nous avons été privés de la récolte parce que nous avions l'intention de ne donner aucune part aux pauvres».

 

68:28: Le plus juste d'entre eux dit: ‹Ne vous avais-je pas dit: Si seulement vous avez rendu gloire à Allah!›

commentaires : Le plus modéré d'entre eux et le plus juste les blâma: «Ne vous ai-je pas avertis de changer votre mauvaise intention et de rendre gloire à Dieu?».

 

68:29: Ils dirent: ‹Gloire à notre Seigneur! Oui, nous avons été injustes›.

commentaires : Ils répondirent: «Gloire à Dieu. Oui, nous étions injustes envers les pauvres».

 

68:30: Puis ils s'adressèrent les uns aux autres, se faisant des reproches.

commentaires : Les uns se tournèrent vers les autres en faisant mutuellement des reproches,

 

68:31: Ils dirent: ‹Malheur à nous! Nous avons été des rebelles.

commentaires : et ils dirent: «Malheur à nous! Nous avons exagéré dans notre injustice.

 

68:32: Nous souhaitons que notre Seigneur nous le remplace par quelque chose de meilleur. Nous désirons nous rapprocher de notre Seigneur›.

commentaires : Peut-être notre Seigneur nous le remplacera par un autre jardin meilleur. C'est vers Lui que nous nous tournons en espérant qu'il accepte notre repentir et nous dédommage». On a rapporté que Dieu les a exaucés.

 

68:33: Tel fut le châtiment; et le châtiment de l'au-delà est plus grand encore, si seulement ils savaient!

commentaires : Tel fut le châtiment que nous avons appliqué à ces gens-là (les propriétaires du jardin). Un tel châtiment sera infligé aux idolâtres de La Mecque et à d'autres qui nous auront désobéi. Mais le supplice de l'autre monde sera encore plus dur, s'ils savaient. Comme les idolâtres avaient dit aux croyants: «Si nous serons-ressuscites, nous serons plus favorisés que vous», Dieu leur répondit:

 

68:34: Les pieux auront auprès de leur Seigneur les jardins de délice.

commentaires : «Ceux qui auront craint leur Seigneur vivront dans des jardins de délices auprès de Lui. Traiterons-

 

68:35: Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des criminels?

commentaires : Traiterons-nous de la même façon les soumis et les rebelles en donnant à ces derniers les mêmes faveurs que les premiers?

 

68:36: Qu'avez-vous? Comment jugez-vous?

commentaires : Sur quoi vous vous êtes basés en donnant un tel jugement?

 

68:37: Ou bien avez-vous un Livre dans lequel vous apprenez

commentaires : «Avez-vous un livre révélé où vous trouverez ce que vous désirez?».

 

68:38: qu'en vérité vous obtiendrez tout ce que vous désirez?

 

68:39: Ou bien est-ce que vous avez obtenu de Nous des serments valables jusqu'au Jour de la Résurrection, Nous engageant à vous donner ce que vous décidez?

commentaires : OuOu bien avez-vous pris sur nous (sur Dieu ) des engagements appuyés par un serment permanent jusqu'au jour de la résurrection et selon lesquels vous obtiendrez ce que vous jugez bon et convenable?.

 

68:40: Demande-leur qui d'entre eux en est garant?

commentaires : Demande-leur, qui d'entre vous est garant qu'ils auront dans l'autre monde la même chose que nous donnerons aux fidèles?.

 

68:41: Ou encore, est-ce qu'ils ont des associés? Eh bien, qu'ils fassent venir leur associés s'ils sont véridiques!

commentaires : t-ils des associés qui appuient leurs présomptions et partagent leurs opinions. S'il est ainsi, qu'ils les appellent donc ces associés-garants s'ils disent la vérité.

 

68:42: Le jour où ils affronteront les horreurs [du Jugement] et où ils seront appelés à la Prosternation mais ils ne le pourront pas.

commentaires : Le jour de la résurrection où ils seront demandé compte et rétribués et où la situation sera très difficile [littéralement: où les jambes seront mises à nu, car, sous l'effet de l'horreur, on court en retroussant les vêtements], ils seront appelés à se prosterner mais ils en seront incapables. Ce jour-là, leurs dos seront raidis sans pouvoir les plier.

 

68:43: Leurs regards seront abaissés, et l'avilissement les couvrira. Or, ils étaient appelés à la Prosternation au temps où ils étaient sains et saufs!...

commentaires : Leurs regards seront abaissés sans les lever et ils seront couverts d'humiliation, parce que, dans le bas monde, on les appelait à se prosterner (pour prier) quand ils en étaient capables de le faire jouissant d'un corps sain.

 

68:44: Laisse-Moi donc avec quiconque traite de mensonge ce discours; Nous allons les mener graduellement par où ils ne savent pas!

commentaires : Laisse-Moi [ô Mohammad] avec ceux qui qualifient ce Coran de mensonge. Nous allons les ramener graduellement vers leur perte par où ils ne savent pas.

 

68:45: Et Je leur accorde un délai, car Mon stratagème est sûr!

commentaires : e leur accorderai un délai car Mon stratagème est très puissant et insupportable.

 

68:46: Ou bien est-ce que tu leur demandes un salaire, les accablant ainsi d'une lourde dette?

commentaires : Leur-demandes-tu plutôt un salaire pour leur avoir communiqué le message? ils seraient alors écrasés sous le poids de cette charge et ne croiraient plus en toi.

 

68:47: Ou savent-ils l'Inconnaissable et c'est de là qu'ils écrivent [leurs mensonges]?

commentaires : Ont-ils connaissance de ce que contient la Tablette Gardée qui renferme tous les mystères et en puisent pour écrire?.

 

68:48: Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l'homme au Poisson (Jonas) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse.

commentaires : Endure avec patience la sentence que ton Seigneur va prononcer contre eux et ne sois pas impatient comme le Prophète Younos (Jonas) -que la paix soit sur lui- (l'homme au poisson), qui appela son Seigneur dans sa grande angoisse alors qu'il se trouvait dans le ventre de la baleine.

 

68:49: Si un bienfait de son Seigneur ne l'avait pas atteint, il aurait été rejeté honni sur une terre déserte,

commentaires : Si une miséricorde de son Seigneur ne l'avait pas atteint, il aurait été rejeté, du ventre de la baleine, en réprouvé en terre nue.

 

68:50: Puis son Seigneur l'élut et le désigna au nombre des gens de bien.

commentaires : Mais Dieu leur fit de lui un Prophète et l'un des justes.

 

68:51: Peu s'en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent: ‹Il est certes fou!›.

commentaires : Peu s'en faut que ces gens, qui fixaient longuement leurs regards sur toi, ne te tuent ou te fassent glisser de ta place, quand ils entendirent le Coran récité, en disant de toi: «il est possédé».

 

68:52: Et ce n'est qu'un Rappel, adressé aux mondes!

commentaires : Or, ce Coran n'est qu'une leçon et une exhortation pour tous les mondes: les djinns et les humains, et ne leur cause aucune folie.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents