Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


La croyance aux Livres

Publié par Baladislam sur 10 Mai 2012, 22:00pm

Catégories : #La foi en Islam

Fond coran et paysages (53)   

 

Les Livres d'Allah Tout Puissant auxquels il faudrait croire sont les feuilles qui contiennent les paroles d'Allah révélées aux Messagers, le salut soit sur eux; ces feuilles composent des Livres ou demeurent ainsi et ne sont pas rassemblées. Nous en citons:

- Les feuilles d'Abraham et Moïse, le salut soit sur eux.

- Les Livres sont: La Tora, les psaumes de David, l'Évangile et le noble Coran.

La croyance aux Livres divins fait partie de la foi du croyant qui devrait croire absolument à toutes les paroles révélées par le Seigneur aux Messagers qu'il choisit; ces paroles furent inscrites sur des feuilles pures qui composèrent de précieux Livres.

Le croyant doit croire à chacune des paroles divines connues ainsi qu'aux paroles divines inconnues dans leur totalité.

 

LES LIVRES DIVINS CONNUS ET INCONNUS

 

Pour connaître les Livres divins en détails, il faudrait consulter une seule référence: le Noble Coran qui fut appris par cœur, ne contient ni ajouts, ni omissions, ni amendements, ni changements. La raison en est qu'il y avait des hommes prêts à inscrire chaque verset de chaque sourate, longue soit-elle ou courte, et à l'apprendre dans leurs cœurs. Lorsque les vingt-trois années durant lesquelles le Coran fut révélé prirent fin, des centaines d'hommes fidèles et intelligents avaient déjà appris le Coran par cœur et quelques temps plus tard des milliers d'hommes et de femmes vertueux le gardaient inscrit dans leurs cœurs et le passaient en héritage aux générations suivantes. Moi-même, auteur de ce livre: «La foi du croyant», je le connais par cœur à l'instar de mon père, la miséricorde d'Allah soit sur lui, de mon grand-père et peut-être du grand-père de mon père. Le Coran demeurera conservé par la grâce de Dieu jusqu'à l'approche de la fin du monde, confirmant ainsi les paroles divines suivantes:

 

Nous avons fait descendre le Rappel; nous en sommes les gardiens

Coran XV, 9

 

et aussi

 

Nous avons donné le Livre à Moïse et nous avons placé à côté de lui son frère Aaron comme assistant

Coran XXV, 35

 

Le Livre désigné dans ce verset est la Tora. A propos des Juifs, le Seigneur dit:

 

Mais comment te prendraient-ils pour juge? Ils ont la Tora où se trouve le jugement de Dieu. Ils sont ensuite détournés: voilà ceux qui n'ont rien de commun avec les croyants. Nous avons, en vérité, révélé la Tora où se trouvent une Direction et une Lumière. D'après elle, et pour ceux qui pratiquaient le Judaïsme, les prophètes qui s'étaient soumis à Dieu, les maîtres et les docteurs rendaient la justice, conformément au Livre de Dieu dont la garde leur était confiée et dont ils étaient les témoins

Coran V, 43-44

 

Nous avons préféré certains prophètes à d'autres et nous avons donné les psaumes à David

Coran XVII, 55

 

Il dit aussi au sujet des autres Livres:

 

Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie. Nous lui avons donné l'Evangile

Coran LVII, 27

 

et

 

Ceci est contenu dans les Livres anciens: Les Livres d'Abraham et de Moïse

sourate LXXXVII, 18-19

 

Les Seigneur mentionne dans ces versets trois Livres divins, outre les feuilles d'Abraham et de Moïse.

Nous trouvons dans d'autres versets du Coran certains des décrets qui y sont contenus tels que:

 

Nous leur avons prescrit, dans la Tora: vie pour vie, œil pour œil

Coran V, 45

 

le Seigneur parie dans ce verset des peines prescrites dans la Tora.

 

Et dit aussi:

 

Muhammad est le Prophète de Dieu. Ses compagnons sont violents envers les impies, bons et compatissants entre eux. Tu les vois, inclinés, prosternés, recherchant la grâce de Dieu et sa satisfaction. On les reconnaît car on voit sur leurs fronts les traces de leurs prosternations. Voici la parabole qui les concerne dans la Tora et la parabole qui les concerne dans l'Evangile: ils sont semblables au grain qui fait sortir sa pousse, puis il devient robuste, il grossit, il se dresse sur sa tige. Le semeur est saisi d'admiration et les impies en sont courroucés

Coran XLIII, 29

 

Ce verset coranique nous informe que la description du Messager Mouhmmad, qu'Allah le bénisse et le salue, et celle de ses compagnons sont similaires tant dans la Tora que dans la Bible et le Coran.

 

N'a-t-il pas été informé de ce que contiennent les pages de Moîse et celles d'Abraham qui fut très fidèle? Nul ne sera chargé du fardeau d'un autre. L'homme ne possédera que ce qu'il aura acquis par ses efforts. Son effort sera reconnu et il sera, ensuite, pleinement récompensé

Coran LUI, 36-41

 

Ces versets coraniques nous indiquent que le Seigneur décréta " dans les feuilles de Moïse et d'Abraham que personne ne portera le péché d'autrui et que tout homme obtiendra les résultats de ses propres œuvres qui seront reconnues et parfaitement récompensées.

 

Aussi le croyant devrait-il croire à chacun de ces Livres cités dans le Coran par leurs appellations ou celles des personnes auxquelles ils furent révélés. En outre, il devrait croire aux autres Livres d'Allah que le Coran ne détailla pas et se limita à les mentionner en général, comme par exemple.

 

Nous avons envoyé nos prophètes avec des preuves ? indubitables. Nous avons fait descendre avec eux le Livre et la balance afin que les hommes observent l'équité

Coran LVII, 25

 

et aussi

 

Les hommes formaient une seule communauté. Dieu a envoyé les prophètes pour leur apporter la bonne nouvelle et pour les avertir. Il fit ainsi descendre le Livre avec la Vérité pour juger entre les hommes et trancher leurs différends

Coran II, 213

 

Dans ces deux versets, le Seigneur cite les Livres en général set le croyant devrait croire en eux même s'il ignore leurs appellations et celles des personnes auxquelles ils ont été révélés.

 

De par sa foi, le croyant devrait croire à chacun des Livres révélés par le Seigneur à ses messagers sélectionnés afin de porter son Messager et en informer Ses serviteurs. Le croyant devrait ; croire aux Livres mentionnés en détails dans le Coran et aussi aux autres qui sont généralement cités. Mais la croyance en certains Livres et la mécroyance aux autres, à l'instar des Juifs et des chrétiens qui crurent à la Tora altérée et à l'Évangile déformé et mécrurent au Coran parfaitement conservé dénoterait une incrédulité et un égarement.

 

LES PREUVES CONFIRMANT LA CROYANCE AUX LIVRES

 

Le croyant n'a plus besoin de preuves logiques, ni de la confirmation des sens pour croire aux Livres divins puisqu'il croit au Seigneur et aux Anges, d'une croyance refusant tout doute car basée sur la science et le savoir et ne suit pas les traditions à l'aveuglette. Aussi avons-nous l'intention de lui rappeler l'origine de toutes ses preuves afin que sa croyance aux Livres la prenne comme base. Cette origine n'est autre que les preuves déjà citées dans les chapitres précédents, les traces et les récits qui ont confirmé tout mystère et auxquels ont cru tous les hommes doués de raison. Des traces citons un seul: le Noble Coran, ce Livre dont l'existence indiqua sa propre science ainsi que sa puissance, sa sagesse, sa miséricorde et son importance; il désigna également la prophétie de l'homme auquel il a été révélé ainsi que son message, son savoir, sa sagesse, ses bienfaits, son honneur et sa perfection. En outre, il signala sa propre nature: il est le Livre d'Allah et Sa révélation et confirma la révélation des Livres d'Allah qui l'ont déjà précédé tels que les feuilles d'Abraham, la Tora de Moïse, les psaumes de David, l'Évangile de Jésus, le salut soit sur lui, et mentionna une partie des récits et décrets qui s'y trouvait. Il fit allusion à d'autres Livres d'Allah introuvables actuellement entre les mains des hommes.

 

Quelle autre trace fut-elle aussi capable que le Coran de se désigner et de désigner d'autres Livres d'Allah?

 

Quiconque prête oreille à la voix de la raison, au témoignage de l'innéité, observe les preuves que sa conscience lui montre et les accepte, ne peut que croire en Allah en tant que Dieu, Mouhammad en tant que Prophète et Messager, au Coran en tant que guide et gouverneur et à l'Islam en tant que législation et religion. Nous devons tout cela à l'argumentation comprise au sein même du Coran, ce Livre qui contient diverses argumentations et d'innombrables connaissances que les humains ne peuvent engendrer son pareil même s'ils unissent leurs efforts ou s'ils obtiennent également le monde des Djinns. Le défi fut lancé dans le verset:

 

Dis: «Si les hommes et les Djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne produiraient rien qui lui ressemble, même s'ils s'aidaient mutuellement»

Coran XVII, 88

 

Le Coran s'est lui-même confirmé. Mais pour renforcer cette confirmation, précisons qu'il fut révélé à Mouhammad, le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, l'illettré. Il ne fut donc point rédigé ni composé par une des créatures et ne fut point l'œuvre de Mouhammad, qu'Allah le bénisse et le salue, cet homme illettré qui ne pouvait en aucun cas être au courant de tout le savoir, les connaissances, les lois et les récits que contient le Coran.

 

Ajoutons également que le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, passa quarante années de sa vie bénie sans parler de révélation, ni fit quelque allusion au Coran.

 

Puisque le Coran désigne l'existence d'Allah Tout Puissant ainsi que son Savoir, Sa sagesse. Sa puissance, Sa miséricorde ainsi que la Prophétie de Mouhammad, qu'Allah le bénisse et le salue, son message, son mérite, sa dignité et sa perfection, ce Livre divin indique donc qu'il est la révélation d'Allah et son livre que les Livres qui l'ont précédé sont également les Livres d'Allah et Ses Prophètes.

 

L'argumentation qu'il offre est si logique et raisonnable qu'il est impossible de ne pas s'y fier. Quiconque tente de réfuter le Coran et sa signification a essuyé des échecs. Ces impossibilités sont:

1- L'existence de paroles sans lecteur.

2- L'existence de savoir sans savant

3- L'existence d'un message sans Messager ni expéditeur.

4- L'existence d'une prophétie sans Prophète ni locuteur

5- L'existence d'une signification sans preuve

6- L'existence d'une trace sans sa cause.

 

Voici six impossibilités auquelles ne croit que celui qui tente de nier tout ce que le Coran désigne. Mais un homme doué de raison pourrait-il croire à ces six impossibilités?

 

La preuve du récit:

 

Lequel des nombreux récits devons-nous citer? L'homme doué de raison aurait bien honte d'avancer des preuves sur l'existence des certitudes logiques et des nécessités universelles.

 

Que diriez-vous d'un homme qui se lève au milieu d'une foule et leur apporte, avec grand enthousiasme, des preuves sur l'existence du soleil et de la lune, de la terre et du ciel, du besoin de l'assoiffé à l'eau, de l'affamé à la nourriture, du malade au médicament et de l'apeuré à la sécurité? Son argumentation ne susciterait-elle pas la surprise d'autrui?

 

Que diriez-vous donc de celui qui se porterait volontaire pour prouver aux hommes que le Seigneur Tout Puissant a révélé des Livres à Ses Messagers alors que les hommes ont déjà lu ces Livres, ont obéi aux prescriptions qu'ils contiennent, ont profité de ces conseils qui les ont élevé au niveau qu'ils méritent de la perfection propre aux hommes.

 

Son argumentation ne susciterait-elle pas une plus grande surprise que la première?

 

Pourtant, nous allons citer des récits, les plus véridiques jamais révélés à l'homme: le Seigneur dit:

 

Nous avons fait descendre sur toi le Livre avec la Vérité, afin que tu juges entre les hommes d'après ce que Dieu te fait voir

Coran IV, 105

 

Le Seigneur a ainsi accordé un bienfait à Son Messager et l'a privilégié par cette révélation:

 

Dieu a fait descendre sut toi le Livre et la Sagesse; il t'a enseigné ce que tu ne savais pas. La grâce de Dieu envers toi est incommensurable

Coran IV, 113

 

Il indique aussi son unicité dans la divinité et cite les bienfaits et les grâces accordées aux hommes par la révélation de ce Livre à Son Messager, confirmant ainsi les Livres précédents et la révélation de la Tora, de la Bible et la Loi:

 

Alif, Lam, Mim. Dieu!... Il n'y a de Dieu que lui: le Vivant, celui qui subsiste par lui-même! Il a fait descendre sur toi le Livre, en toute vérité; celui-ci déclare véridique ce qui était avant lui. Il avait fait descendre la Tora et l'Evangile direction, auparavant, pour les hommes et il avait fait descendre la Loi

Coran II, 1-4

 

Il confirma dans le verset suivant Sa révélation à Ses prophètes et Ses messagers, accorda les psaumes à David, parla directement à Moïse et parla de la sagesse contenue dans l'inspiration des Messagers:

 

Nous t'avons inspiré comme nous avions inspiré Noé et les Prophète venus parés lui, Nous avions inspiré Abraham, Ismael, Isaac, Jacob, les Tribus Jésus, Job, Jonas, Aaron, Salomon et nous avions donné des Psaumes à David. Nous avons inspiré les prophètes dont nous t'avons déjà raconté l'histoire et les Prophètes dont nous ne t'avons pas raconté l'histoire. -Dieu a réellement parlé à Moïse- Nous avons inspiré les Prophètes: ils annoncent la bonne nouvelle; et ils avertissent les hommes, afin qu'après la venue des Prophètes, les hommes n'aient aucun argument à opposer à Dieu. -Dieu est puissant et juste

sourate IV, 163-165

 

Nous nous limitons à ce nombre de récits divins. Quiconque ressent le besoin de plus de récits devrait se référer au Coran, le Livre d'Allah, car le Seigneur y parle de Sa révélation, de Ses Livres, cite le nom des prophètes qu'il a inspiré et leur a révélé ses Livres. Il pourrait ainsi mettre fin à tout doute relatif aux Livres d'Allah et la nécessité d'y croire et d'appliquer les décrets et lois qu'ils contiennent.

 

LES PREUVES CONFIRMANT L'OBLIGATION DE CROIRE AUX LIVRES DIVINS, UN DES PILIERS DE LA FOI

 

La croyance aux Livres célestes divins est une obligation légale aussi bien qu'intellectuelle pour les raisons suivantes:

 

La croyance aux Livres célestes est une obligation prescrite car le Seigneur Tout Puissant la décréta dans un ordre impératif auquel on ne peut que répondre et interdire sa désobéissance. Il a dit:

 

O vous qui croyez! Croyez en Dieu et en son Prophète, au Livre qu'il a révélé à son Prophète et au Livre, qu'il a révélé auparavant. Quiconque ne croit pas en Dieu, à ses Anges, à ses Livres à ses prophètes et au Jour dernier, se trouve dans un profond égarement

Coran IV, 136

 

Ce seul verset est amplement suffisant pour désigner le caractère obligatoire de la croyance aux I.ivres d'Allah en général et iu Noble Coran, Livre de l'Islam et des musulmans en particulier. Il interdit également aux hommes de les traiter de mensongers et de ne pas croire à leur contenu qui n'est autre que la révélation d'Allah et Ses paroles.

 

La croyance au Livres n'est pas uniquement une obligation: elle constitue un des six piliers de la foi. L'homme ne serait croyant que s'il acquien la totalité de ses six piliers qui forment la charpente de la foi islamique.

 

La croyance au Livres est le troisième pilier conformément au Livre et à la Sunna.

 

Le Seigneur dit dans le Coran:

 

La piété ne consiste pas à tourner votre face vers l'orient ou vers l'Occident. L'homme bon est celui qui croit en Dieu, au dernier Jour, aux anges, au Livre et aux Prophètes

Coran II, 177

 

et aussi

 

Le Prophète a cru à ce qui est descendu sur lui de la part de son Seigneur. Lui et les croyants; tous ont cru en Dieu, en ses anges, en ses Livres et en ses prophètes. Nous ne faisons pas différence entre ses prophètes

Coran II, 285

 

Nous puisons, à cet égard, de la Tradition le hadith rapporté par Moslim d'après Omar Bin Khattab, qu'Allah l'agrée, dans lequel Gabriel demande au Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, de lui parler de la croyance. Le Messager d'Allah, qu'Allah le bénisse et le salue, répondit: «C'est la croyance en Allah à Ses Anges, a Ses Messagers au dernier jour et au destin imparti pour le bien et le mal »

 

La croyance aux Livres est une obligation imposée, par la raison car la malédiction et la réflexion sur ce sujet indiquent que les esclaves en ont besoin afin qu’il l’utilisent comme argumentation.

 

Tout Prophete charge de répandre les lois et décrets divins a souvent besoin d’un Livre d'Allah afin d'authentifier son message et de l’utiliser comme argument pour convaincre la nation a laquelle il a été envoyé. Le hommes croiront alors en lui, feront foi a ses paroles, le suivront et respecteront ses prescriptions.

 

La législation divine elle-même requiert un Livre qui la contiendrait et où elle serait confirmée. Aussi sera-t-elle conservée, même après la mort du Messager, et passera d’une génération a une autre dans l'étendue qui lui a été-déterminée en abrogeant un autre message ou une part du contenu d'un autre message à l'instar de ce qui eut lieu à la Tora et l'Evangile car le Seigneur abrogea par l'Évangile certaines prescriptions de la Tora et abrogea par le Noble Coran la totalité de l'Evangile et la Tora.

 

Si le Livre n'avait pas été conservé au-delà de la mort du Messager, toute la religion que ce dernier nous avait apporté aurait été perdue ?. Les gens se demanderont:

- Qui devrons-nous adorer?

- Comment devrons-nous l'adorer alors que nous ne possédons aucune de ses lois? C'est ainsi qu'ils obtiendront un argument à opposer au Seigneur qui dit à ce propos:

 

Nous avous inspiré les prophètes: ils annoncent la bonne nouvelle; et ils avertissent les hommes, afin qu'après la venue des prophètes, les hommes n'aient aucun argument à opposer à Dieu. - Dieu est puissant et juste -

Coran IV, 165

 

Les trois causes suivantes:

 

Pour authentifier son message, le Prophète avait besoin d'un Livre divin qu'il utiliserait comme argument pour convaincre sa communauté.

 

La législation divine recquiert un Livre qui la contiendrait et où elle serait confirmée.

 

Lorsque la législation divine serait conservée intacte dans un Livre, les gens n'auraient aucun argument à opposer au Seigneur.

 

C'est pour ces trois causes que la raison a imposé l'obligation de l'existence de Livres divins ainsi que de la croyance en eux et de mettre ses -prescriptions à exécution puisque le bonheur des humains dans les deux vies est axé autour d'eux.

 

LA POSITION DU NOBLE CORAN PARMI LES LIVRES DIVINS

 

Quiconque étudie le Coran, connaît les secrets et miracles qu'il englobe, s'informe des prescriptions législatives qu'il impose et appréhende les réalités scientifiques qu'il confirme et y attire l'attention que le Noble Coran occupe une position particulière parmi les autres Livres divins qui l'ont précédé.

 

Cette position prépondérante pourrait apparaître si nous étudions convenablement les cinq points suivants, étant donné que le Coran a abrogé tous les autres livres en paroles et en jugements de sorte qu'ils ne serviraient en rien pour exercer un culte ou des lois à pratiquer, pour les raisons suivantes:

 

Premièrement: Ils contiennent de nombreuses altérations et d'omissions. Aussi n'y reste-t-il aucune parole authentique que l'on peut imputer au Seigneur.

 

Les hommes impartiaux et les examinateurs parmi les savants des gens de ces deux Livres ont réalisé ce fait et l'ont même confirmé.

 

Deuxièmement: Les législations de ces deux Livres étaient propres aux gens d'Israël et dépendaient d'une époque déterminée. Par contre, le Coran a abrogé les Livres qui l'ont précédé puisque le Seigneur Tout Puissant donna à son Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, l'ordre de juger entre les gens, toutes religions confondues, dans le verset suivant:

 

Nous t'avons révélé le Livre et la Vérité pour confirmer ce qui existait du Livre, avant lui, en le préservant de toute altération. Juge entre ces gens d'après ce que Dieu a révélé; ne te conforme pas à leurs désirs en te détournant de ce que tu as reçu de la Vérité

Coran VI, 48

 

et aussi

 

Nous avons, fait descendre sur toi le Livre avec la Vérité afin que tu juges entre les hommes d'après ce que Dieu te fait voir

Coran IV, 105

 

Le Coran a puisé dans les autres Livres divins tout ce qui a été préservé d'altération. Toute prescription confirmée et authentifiée est donc inaltérée alors que les innovations ont été abrogées. Le verset suivant le dit:

 

Nous t'avons révélé le Livre et la Vérité pour confirmer ce qui existait du Livre, avant lui, en le préservant de toute altération

Coran V, 48

 

Les législations divines contenues dans le Coran sont adressées à tous les humains, toute époque et tout lieu confondus.

 

Le message du Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, est à caractère global:

 

Béni soit: Celui qui a révélé la Loi à son serviteur afin qu'il devienne un avertisseur pour les mondes

Coran XXV,I

 

Dis: «O vous, les hommes! Je suis, en vérité, envoyé vers vous tous

Coran VII, 158

 

et aussi.

 

Nous t'avons envoyé à la totalité des hommes, uniquement comme annonciateur de la bonne nouvelle et comme avertisseur

Coran XXXIV, 28

 

Quant aux Livres divins précédents, ils étaient restreints à des époques et des endroits bien déterminés.

Le Seigneur s'est engagé à le préserver jusqu'il soit élevé à Lui:

 

Nous avons fait descendre le Rappel; nous en sommes les gardiens

Coran XV, 9

 

et aussi

 

Voici, cependant, un Livre précieux. L'erreur ne s'y glisse de nulle part. C'est une Révélation d'un Seigneur sage et digne de louange

Coran XLI, 41-42

 

Le Seigneur, loué et glorifié soit-Il, l'a préservé en mettant sur son chemin des hommes fidèles qui l'ont appris par cœur, entravant toute tentative d'altération, d'ajout ou d'omission.

 

Ce n'est point le cas des autres Livres divins et notamment de la Tora qui s'est complètement perdue lorsque le Babylonien Bakhatanasar envahit le Royaume de Bani Israël. Il ne trouva la Tora que plus tard et lorsque les différentes prescriptions, authentiques furent-elles ou non, Dieu seul le sait furent découvertes, les adorateurs de la matière se sont mis en devoir de l'altérer conformément à leurs intérêts. L'Evangile quant à lui, a un présent assez significatif: il est actuellement au nombre de cinq (Ce sont l'Evangile selon Matthieu, Marc, Luc, Jean et Barnabe. L'Evangile, selon ce dernier est le plus authentique et disparut du XIV siècle jusqu'au XVII, siècle ap.J.C.) alors qu'il était unique au moment de sa révélation.

 

Le Coran englobe la totalité des branches de la Bonne orientation et humaine et donc le plus grandiose destinataire divin, susceptible de conduire ceux qui y croient et l'exécutent au bonheur de la vie d'ici bas et de l'au-delà.

 

 

O gens du Livre! Notre Prophète est venu à vous. Il vous explique une grande partie du Livre, que vous cachiez. Il en abroge une grande partie. Une lumière et un Livre clair vous sont venus de Dieu. Dieu dirige ainsi dans les chemins du salut ceux qui cherchent à lui plaire. Il les fait sortir des ténèbres vers la lumière avec sa permission et il les dirige sur un chemin droit

 

TABLEAU HONORABLE DE LA GUIDEE ET DU BIEN CONTENUS DANS LE CORAN

 

Le Noble Coran renferme des prescriptions visant la Bonne Direction et des bienfaits pour tous les humains. On ne trouverait même pas le dixième de ce qu'il contient dans un autre Livre. La liste qui suit est très significative; le Coran contient:

 

1- La direction orientant vers le bien, la perfection et le bonheur des deux mondes. Le Seigneur dit:

 

Voici le Livre! il ne renferme aucun doute; il est une Direction pour ceux qui craignent Dieu

Coran II, 2-3

 

2- La Miséricorde qui englobe, à la fois, les hommes, les Djinns et les animaux, grands furent-ils ou petits, croyants ou incrédules, vivants ou morts. La confirmation est apportée par le verset suivant:

 

Voici les Versets du Livre sage: Direction et miséricorde pour ceux qui font le bien

Coran XXX, 2-3

 

3- La guérison totale de toutes les maladies psychiques et cardiaques causées par l'incrédulité le polythéisme, l'inquiétude, le doute, la peur, l'orgueil, la jalousie, la paresse, l'incapacité, l'avarice, l'injustice et la sénilité. Le Seigneur dit:

 

Nous faisons descendre, avec le Coran, ce qui est guérison et miséricorde pour les croyants

Coran XVII, 82

 

4- Une lumière éclatante éclairant toutes les ténèbres des cœurs, chassant les ignorances du psychisme et explicitant les diverses réalités et secrets de l'univers. Le Tout Puissant dit à cet égard:

 

O vous les hommes! Une preuve décisive vous est déjà parvenue de la part de votre Seigneur; nous avons fait descendre, sur vous, une lumière éclatante

Coran IV, 174

 

5- Une exhortation encourageant à acquérir les vertus et à s'éloigner des vices.

 

O vous les hommes! Une exhortation de votre Seigneur, une guérison pour les cœurs malades, une Direction et une Miséricorde vous sont déjà parvenues

Coran X, 57

 

6- L'annonce du bien et du bonheur de la vie et de l'au-delà. A cet égard, le Seigneur dit:

 

Nous avons fait descendre le Livre sur toi, comme un éclaircissement de toute chose, une Direction, une Miséricorde et une bonne nouvelle pour ceux qui se sont soumis

Coran XVI, 89

 

7- La Vérité divine confirmée e,n soi-même et pour autrui. Toute la vérité du Coran le soutient et le Coran lui-même la confirme:

 

Le Seigneur dit:

 

Nous avons fait descendre ceci avec la Vérité il est descendu avec la Vérité

Coran XVII, 105

 

et aussi

 

Nous t'avons révélé le livre et la Vérité

Coran V, 48

 

8- Le Rappel qui fait revivre les cœurs, satisfait les esprits et purifie les âmes. Le Rappel apporte l'honneur, guide vers le Saint Seigneur, et élève aux rangs des élus. Cad. Par le Coran, porteur du Rappel!

 

et aussi

 

Ceci est un Rappel pour toi et pour ton peuple; vous serez bientôt interrogés à son sujet

Coran XLIII, 44

 

9- Le bien général pour les hommes, les Djinns et les animaux. Chaque créature vivante puisera du bien du Coran à partir du jour de sa révélation puisqu'au jour de sa reprise et son enlèvement. Les seules créatures exceptées sont les humains et les Djinns démoniaques chassés et privés de tout bien. Le Seigneur dit:

 

On dira à ceux qui craignait Dieu: «Qu'est-ce que votre Seigneur a fait descendre?» Ils répondront: «Un bien»

CoranXVI, 30

 

10- L'éclaircissement de toute chose dont dépend le bonheur des hommes dans les deux mondes.

 

Nous avons fait descendre le Livre sur toi, comme un éclaircissement de toute chose, une Direction, une Miséricorde et une bonne nouvelle pour ceux qui se sont soumis

Coran XVI. 89

 

11- L'Esprit dont dépend la vie des hommes. Le Coran est l'esprit indispensable à la vie honorable. Les gens étaient, avant que l'Esprit coranique coule dans leurs veines, des morts et ne bénéficiaient ni de leur existence ni de leur vie matérielle. A ce propos, leur Seigneur dit:

 

Nous t'avons ainsi révélé un Esprit qui provient de notre commandement. Tu ne connaissais ni le Livre, ni la foi. Nous en avons fait une lumière grâce à laquelle nous dirigeons qui nous voulons parmi nos serviteurs. Tu diriges les hommes dans la vie droite

Coran XLII. 52

 

LES CONDITIONS DE JOUISSANCE DU BIEN ET DE LA DIRECTION CONTENUS DANS LE CORAN

 

En référence au tableau éclairé par la lumière et la Direction du Coran, nous notons que la guidée et le bien contenus dans le Coran assurent à l'homme le bonheur de la vie et de l'au-delà. Mais si nous prêtons une attention particulière à cette liste, nous remarquons que le bien et la Direction ne sont accordés qu'à des personnes qualifiées par les quatre caractéristiques suivantes:

 

- La foi, l'Islam, la bienfaisance et la piété.

 

Quiconque ainsi qualifié serait prêt à ces flux divins et remporterait le bien et la Direction renfermés dans le Coran. Quiconque ne remplit pas ces conditions, n'aurait pas droit à ces bienfaits. Nous détaillerons ci-après les quatre caractéristiques:

 

1- La foi désigne une croyance totale à tout ce que le Seigneur a révélé à Son messager; elle indique une croyance particulière à la Direction et au bien contenus dans le Coran de façon à ce qu'il le reconnaisse. Cette croyance est possible par l'étude du Coran et l'application des prescriptions et décrets qu'il contient.

 

2- L'Islam: L'homme doit soumettre son cœur au Seigneur Tout Puissant. Tout ce qu'il œuvre appartiendra au Seigneur qui serait sa seule préoccupation. L'homme vivra à la recherche de toute foi, parole ou acte qui sera agréé par le Seigneur et évitera tout ce qui causera Sa colère.

 

3- La bienfaisance: La croyance et l'Islam .devraient conduire l'homme à effectuer de bonnes œuvres; il obéira au Seigneur en exécutant minutieusement les actions qu'Allah agrée et s'éloignera de toutes les actions qui suscitent Sa colère.

 

4- La piété: L'homme pieux n'associe rien au Seigneur et ne Lui désobéit point en abandonnant ce qu'il lui interdit et exécute ce qu'il lui ordonne.

 

Ajoutons à tout cela que celui qui remplit ces conditions aurait droit à tout le bien et la Direction que contient le Coran, la guérison traitera les maladies de sa poitrine et de son corps,, la miséricorde s'installera dans son cœur. La lumière éclairera sa clairvoyance, le Rappel et l'exhortation rempliront son cœur, l'éclaircissement son verbe, la vérité accompagnera son jugement et enfin la bonne Annonce concernera son présent et son au-delà.

 

Quant à celui qui ne remplit pas ces conditions, il n'aurait pas droit à la Direction et le bien du Coran non point mais que celui-ci a épuisé tous ces bienfaits parce qu'il n'est point apte à en bénéficier.

 

Cet état des choses est pareil au malade auquel on conseille de traiter sa maladie par un médicament donné. Mais il ne prend pas le médicament qui demeure dans son armoire alors qu'il continue à souffrir de sa maladie jusqu'à ce qu'on le force à le prendre pour qu'il guérisse ou demeure tel qu'il est et meurt des conséquences de ses maux. La faute incombe-t-elle au médicament? Sûrement pas, c'est bien la faute du malade qui n'avait pas recouru au médicament alors qu'il l'avait à sa disposition.

 

DERNIERE CONFIRMATION DE LA CROYANCE AUX QUATRE LIVRES DIVINS: LE CORAN, LA TORA, LES PSAUMES ET L'EVANGILE

 

Le croyant a cru et croit toujours à tous les Livres révélés par le Seigneur même s'il ne les connaît pas et a cru en détail à ce qu'il connait. Il a donc cru aux feuilles d'Abraham, à la Tora de Moïse, aux Psaumes de David, à l'Evangile de Jésus et à la Loi de Mouhammad, qu'Allah le bénisse et le salue.

 

Il a cru au Coran en tant que Livre divin, le plus parfait de tous. Par ce Livre, le Seigneur a abrogé tous les Livres précédents car il les a suivis d'une part et parce que le Message qui y est contenu était adressé à tous les hommes, toutes races confondues, et ne privilégiait pas un peuple aux dépens des autres. De plus, les Livres qui l'avaient précédé, tels que la Tora, les Psaumes et l'Evangile avaient été victimes d'altération, d'amendements, d'ajouts et d'omissions vu que les gens de ces Livres avaient oublié la plupart de leurs contenus et que la chaîne de transmission avait été interrompue aussitôt révélés aux prophètes et messagers de Banou Israël. Aussi ces Livres ne représentaient- ils plus la vérité des Livres divins et ne renfermaient plus la Direction, la lumière, la miséricorde, l'exhortation ainsi que d'autres bienfaits. Ils n'étaient plus capables de réformer les gens ni de les guider.

 

Mais Dieu voulut, de par sa miséricorde, renouveler l'ère de prophétie passée: il inspira le dernier des Prophètes, Mouhammad l'illettré, qu'Allah le bénisse et le salue, et lui révéla le Livre complet qui abrogea les Livres précédents et s'adressa à tous les humains, toutes races confondues.

 

C'est le Livre que le Seigneur révéla pour confirmer ce qui existait du Livre avant lui et donna l'ordre à Mouhammad, son esclave et Son Messager de juger entre tous les hommes.

 

Nous t'avons révélé le Livre et la Vérité, pour confirmer ce qui existait du Livre, avant lui, en le préservant de toute altération. Juge entre ces gens d'après ce que Dieu a révélé; ne te conforme pas à leurs désirs

Coran V, 48

 

et aussi

 

Nous avons fait descendre sur toi le Livre avec la Vérité, afin que tu juges entre les hommes d'après ce que Dieu te fait voir

Coran IV, 105

 

C'est ainsi que le Coran abrogea les Livres divins précédents et que la religion islamique abrogea les religions précédentes.

 

La Religion Véritable, aux yeux de Dieu, c'est l'Islam

Coran III, 19

 

Le culte de celui qui recherche une religion en dehors de l'Islam n'est pas accepté. Cet homme sera, dans la vie future, au nombre de ceux qui ont tout perdu

Coran III, 85

 

Le Messager d'Allah, qu'Allah le bénisse et le salue, confirma dans le hadith suivant que le Coran abrogea les autres Livres et que l'Islam abrogea les autres religions: «Par celui qui tient mon âme dans sa main, si Moïse avait été vivant, il n'aurait pu que me suivre».

 

Ces paroles furent dites à 'Omar bin Khattab qu'Allah l'agrée, lorsque celui-ci apporta au Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, un Livre pris d'un des gens du Livre. Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, le feuilleta, se mit en colère et dit: «Je vous l'ai apporté blanche et claire. Vous les interrogez - c.à.d les gens du Livre - sur quelque chose: ils vous disent la vérité mais vous la traitez de mensonge, s'ils vous disent un mensonge, vous le croyez. Par celui qui tient mon âme dans sa main, si Moïse avait été vivant, il n'aurait pu que me suivre».

 

En effet, pouvons-nous contredire le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, lorsqu'il affirme que Moïse lui-même, le salut soit sur lui, le suivrait alors que le Seigneur a dit:

 

Dieu dit, en recevant le pacte des prophètes: «Je vous ai vraiment donné quelque chose d'un Livre et d'une sagesse. Un Prophète est ensuite venu à vous, confirmant ce que vous possédiez déjà. Croyez en lui et aidez-le. Etes-vous résolus et acceptez-vous mon alliance à cette condition?». Ils répondirent: «Nous y consentons!». Il dit: «Soyez donc témoins, et moi, me voici avec vous, parmi les témoins». Quant à ceux qui se détournent ensuite: voilà les pervers

Coran III, 81-82

 

La Foi du Croyant

Par Abou Bakr Jaber Al Jazaeri

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents