Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Introduction à la sourate Muhammad

Publié par Baladislam sur 30 Mai 2012, 22:01pm

Catégories : #Explication des sourates

 21

 

Nom

La sourate tire son nom de l’expression "wa âmanu bimâ nuzzila `alâ Muhammad" ("et ont cru en ce qui a été révélé à Muhammad") au verset 2, indiquant ainsi que cette sourate cite le nom de Muhammad (Paix et Bénédiction d’Allah sur Lui). De plus, elle est également connue sous le nom "Al-Qitâl" (Le Combat) qui provient de l’expression "wa dhukira fîhâ al-qitâl" ("[...] où le combat est mentionné") du verset 20.

 

Période de Révélation

Le contenu de cette sourate indique qu’elle a été révélée après l’Hégire à Médine quand la lutte a été imposée sans pour autant que la lutte active ne soit encore engagée. Des arguments détaillés à l’appui sont donnés plus bas.

 

Contexte Historique

Les conditions au moment où cette sourate a été révélée étaient telles que les Musulmans étaient devenus la cible de persécution et de tyrannie à la Mecque en particulier et en Arabie en général, et leur vie était devenue malheureuse. Bien que les musulmans de toutes parts émigrèrent à Médine pour y trouver refuge, les Quraysh n’étaient pas prêts à les laisser y vivre en paix. Ainsi, le petite colonie fut oppressée par l’ennemi, dont l’objectif était son extermination complète. La seule alternative laissée aux musulmans était la suivante : soit ils se rendaient aux forces des ignorants, abandonnant ainsi leur mission d’expansion de la vraie Foi, ou alors la pratiquant en secret ; soit ils se mettaient en état de guerre au péril de leurs vies pour régler définitivement la question de savoir si l’Islam ou l’ignorance triompherait en Arabie.

 

A cette occasion, Allah montra aux musulmans la même voie de résolution et de volonté, qui est la seule voie pour les vrais croyants. Il leur permit d’abord de se battre dans la sourate Al-Hajj (verset 39) et leur imposa ensuite la lutte dans sourate Al-Baqarah, verset 190. Mais à cette époque, tout le monde savait ce qu’il en coûtait de partir en guerre dans ces conditions. Il n’y avait qu’une poignée de musulmans à Médine, qui ne pouvaient même pas rassembler un millier de soldats. Pourtant, ils étaient dans l’obligation de prendre l’épée et de se heurter contre les forces païennes de l’Arabie entière. La Médine accueillait des centaines d’émigrés qui étaient encore sans logement et non établis, mais elle pouvait à peine payer les armes nécessaires à équiper les soldats pour la guerre quand bien elle limitait la nourriture à cette époque où elle était boycottée économiquement par les arabes de toutes parts.

 

Thèmes et Sujets Abordés

Telles étaient les conditions lorsque la sourate fut révélée. Son but était de préparer les croyants à la guerre et de donner les instructions préliminaires à cet égard. C’est pourquoi elle est aussi appelée al-qitâl. Elle traite des sujets suivants :

 

Au début de la sourate : des deux groupes qui se confrontaient à cette époque, l’un avait refusé la Vérité et était devenu un obstacle pour l’autre sur le chemin d’Allah, alors que l’autre groupe avait accepté la Vérité qui avait été envoyée par Allah à son Serviteur, Muhammad (Paix et Bénédiction d’Allah sur lui). Alors, Allah décida finalement que tous les actes du premier groupe seraient vaines et inutiles et qu’Il favoriserait la condition et les affaires du second.

 

Après cela, les Musulmans reçurent les premières instructions de guerre, ils furent rassurés par l’aide et les conseils d’Allah : ils avaient l’espoir qu’en se sacrifiant pour la cause d’Allah leur récompense sera des meilleures et ils étaient assurés que leur lutte dans le chemin de la Vérité ne serait pas une perte, mais ils seraient abondamment récompensés aussi bien dans ce monde que dans l’Au-Delà.

 

Par contre, les mécréants étaient privés du soutien et des conseils d’Allah : aucun de leurs desseins ne réussirait dans leur conflit contre les croyants, et un bien misérable destin les attendait dans le monde ici bas et dans l’Au-Delà. Ils pensaient avoir remporté une victoire en chassant le Prophète d’Allah de La Mecque, mais en fait ils n’avaient fait que précipiter leur propre perte.

 

Après cela, le discours s’adresse aux hypocrites qui se faisaient passer pour des Musulmans sincères avant que l’ordre de lutte ne soit envoyé, mais qui se déconcertèrent une fois le commandement effectivement envoyé, ils commencèrent alors à conspirer avec les mécréants pour se préserver des dangers de la guerre. Ils ont été clairement prévenus qu’aucune œuvre n’était acceptable pour Allah de la part de ceux qui avaient fait preuve d’hypocrisie à Son égard et à l’égard de Son Prophète. Tous ceux qui avaient professé leur Foi étaient testés pour savoir s’ils étaient du coté de la Vérité ou du Mensonge, si leurs sympathies allait vers l’islam et les musulmans, ou vers l’incrédulité et les mécréants, s’ils chérissaient davantage leurs propres personnes et leurs intérêts ou la Vérité à laquelle ils avaient promis de croire et de suivre. Ceux qui échouèrent à ce test n’étaient pas du tout des croyants ; leur prière, leur jeûne et leur zakât ne méritaient aucune récompense d’Allah.

 

Ensuite, les Musulmans sont exhortés à ne pas perdre leur ardeur malgré leur petit nombre et leur manque d’équipement contre la puissance des mécréants : ils ne doivent pas montrer de faiblesse en leur offrant la paix, qui contribuerait à les enhardir encore plus contre l’islam et les musulmans. Mais, ils devraient faire montre de confiance en Allah et se heurter aux forces néfastes des mécréants. Allah est avec les Musulmans : eux seuls triompheront ; et la force de l’incrédulité sera humiliée et vaincue.

 

En conclusion, les musulmans sont invités à dépenser leur richesse pour la cause d’Allah. Bien que très faibles économiquement à cette époque, le problème auquel ils devaient faire face était la survie de l’islam et des Musulmans. Le sérieux et la délicatesse du problème exigeaient non seulement que les Musulmans risquent leurs vies pour sauvegarder leur personne et leur Foi contre la domination de l’incrédulité, mais aussi qu’ils développent leurs ressources économiques autant que possible en préparation de la guerre afin de permettre l’exaltation de la religion d’Allah, Gloire à Lui. Par conséquent, ils sont clairement avertis : Quiconque adopte une attitude avare ne fait pas de mal à Allah en fait, mais va à sa propre perte, car Allah n’attend pas d’aide de la part des hommes. Si un groupe d’hommes se rend coupable de polythéisme en offrant des sacrifices pour la cause de la Religion, Allah le ferait disparaître et le remplacerait par un autre groupe.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents