Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Chapitre 44 La considération due aux savants, aux personnes âgées et aux gens de mérite

Publié par Baladislam sur 30 Juin 2011, 22:01pm

Catégories : #Hadiths

fond islam (135)

Dieu le Très-Haut dit:

Dis: "Sont-ils égaux ceux qui ont reçu la science et ceux qui ne l'ont point reçue ?" Seuls des êtres doués d'intelligence sont amenés d'y réfléchir. Coran 39/9

348. Selon Abu Mas'ad 'Uqba ibn 'Amr al-Badri al-Ansari, Ie Prophète (saw) a dit : Celui qui dirige la salat (l'imam) est celui qui est le plus savant en matiere de Coran. S'il s'avère que leurs connaissances sont semblables, l'imamat revient alors à celui qui connait le mieux la Sunna. Si leurs savoirs dans ce domaine sont similaires, on désigne alors le premier à avoir accompli l'Hégire. S'ils ont effectue l'Hégire en même temps, la présidence revient alors au plus âgé. Nul ne peut présider la salat devant le maitre des lieux ni s'asseoir à sa place habituelle sans son autorisation. Muslim

Une autre version de Muslim précise : « Le premier à être devenu musulman » au lieu du« plus âgé ».

On trouve dans une autre version: « Celui qui dirige la salat (l'imam) est celui qui est le plus savant en matière de Coran. S'il s'avère que leurs connaissances sont semblables, l'imamat revient alors à celui qui a accompli l'Hégire le premier. S'ils ont effectué l'Hégire en même temps, la présidence revient alors au plus âgé. »

Ce qu'il faut retenir :

L'Imamat revient à celui qui est le plus savant en matière de Coran même s'il s'avère être le plus jeune parmi les priants. L'imamat n'est pas un titre honorifique, c'est une lourde responsabilité. L'homme dans sa maison et l'imam dans sa mosquée sont prioritaires à l'imamat et il n'est pas permis qu'un autre dirige la salat sans leur consentement.

349. Abu Mas'ud 'Uqba ibn 'Amr al-Badri al-Ansari rapporte : Le Prophète (saw) nous plaçait épaule contre épaule au moment d' accomplir la salat en disant : « Alignez-vous correctement et ne soyez pas décalés sinon vos cœurs seront divisés. Que se placent derrière moi les pubères et les adultes, viennent ensuite les plus jeunes. » Muslim

Nawawi ajoute : « Il faut placer aux premiers rangs les plus instruits et les adultes car ils sont les plus dignes d'honneur. De plus, si l'imam a besoin de se faire remplacer, la personne placée juste derrière sera la plus ameme de diriger la salat. »

350. 'Abdullah ibn Mas'ud rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (saw) :Que se placent derrière moi [en salat] les pubères et les adultes, puis que les jeunes se placent derrière eux et ainsi de suite -il le répéta par trois fois. Et évitez d'élever la voix et de vous disputer comme cela a lieu dans les marchés. Muslim

Ce qu'il faut retenir :

L'interdiction de faire du vacarme devant les fidèles, et particulièrement à la mosquée. Il faut éviter de perturber ceux qui accomplissent la salat afin que le fidèle trouve recueillement et apaisement pendant son adoration.

351. Abu Yahya ou Abu Muhammad Sahl ibn Abi Hathma rapporte :'Abdullah ibn Sahl et Muhlayyilja ibn Mas'ud mirent le cap sur la ville de Khaybar (à l'époque où le Prophète avait conclu un traité de paix avec ses habitants). Ils se séparèrent (afin de vaquer à leurs affaires), et lorsque Muhlayyilija revint vers 'Abdullah ibn Sahl, il le trouva agonisant,se débattant dans son sang. Il l'enterra et retourna à Médine où il partit rencontrer l'Envoyé de Dieu (saw), accompagné de (son frère) IHuwayyia et de 'Abd ar-Rahmnan (frère de la victime). Ce dernier -qui était le plus jeune -voulut prendre la parole mais le Prophète lui dit :« Laisse parler le plus âgé. » 'Abd ar-Rahman se tut alors et les deux autres purent parler. Le Prophète reprit : « Prêterez-vous donc serment afin de recouvrir les droits de la victime ? » Puis il narra la fin du hadith.Bukhari et Muslim

Ce qu'il faut retenir :

Il est préférable de commencer par donner la parole au plus âgé.

352. Jabir rapporte : Le Prophète saw.) rassemblait par deux dans les tombes les victimes de la bataille de Uhud puis disait : « Lequel des deux a mémorisé le plus de Coran ? »Puis lorsqu'on le désignait, il était le premier à être posé dans la tombe. Bukhari

Ce qu'il faut retenir :

II est permis de rassembler par deux ou par trois les morts dans une même tombe lorsque cela s'avère nécessaire. Si deux personnes sont enterrés dans une même tombe, on place en avant celui qui a retenu davantage de Coran, par honneur pour les paroles qu'il a mémorisées.

 

353. Selon Ibn 'Umar, le Prophète (saw) a dit : Je me suis vu en rêve me curer les dents à l'aide d'un siwak. C'est alors que deux hommes (l'un était plus âgé que l'autre) vinrent à moi. Je remis le siwak au plus jeune mais il me fut dit : « Donne-le au plus age. » Je le donnai donc au plus âgé.Bukhari et Muslim

Ce qu'il faut retenir :

- Le respect qu'il convient de témoigner aux personnes âgées en les honorant et en les considérant.

- Le siwak est un bâton de bois -généralement le bois d'arak- dont on se sert afin de se curer les dents.

3S4. Selon Abu Musa, le Prophète (saw) a dit :Fait partie de la glorification de Dieu le fait d'honorer le musulman aux cheveux blancs, celui qui mémorise le Coran ne se montrant ni excessif ni négligeant et le gouverneur juste. Abu Dawud qui le considère hasan

Ce qu'il faut retenir :

Il est très recommandé d'honorer le musulman qui a atteint l'age de la vieillesse, celui qui a retenu le Coran ainsi que celui qui gouverne de manière juste et équitable. L'Islam est la religion du juste milieu, ainsi l'excès comme la négligence sont reprouvés et rejetés.

355. 'Amr ibn Shu'ayb rapporte de son père, qui lui-même rapporte de son père, ces propos de l'Envoyé de Dieu (saw) :Ne fait pas partie des nôtres celui qui ne se montre pas clément envers nos enfants et qui ne reconnait pas la dignité des plus âgés que nous.Abu Dawud et Tirmidhi

Et dans une autre version: « le droit des plus âgés que nous. »

Ce qu'il faut retenir :

La recommandation d'être miséricordieux à l'égard des enfants en leur montrant de la compassion et en étant bienveillant. L'incitation à honorer les personnes âgées et à leur témoigner du respect et de la déférence.

356. Maymun ibn Abi Shabib rapporte : Un mendiant sollicita Aïsha qui lui donna un morceau de pain. Puis un homme bien vétu et d'apparence respectable passa devant elle. Elle le fit asseoir et lui donna à manger. On l'interrogea alors sur la raison de son comportement. Elle rapporta alors ces propos du Prophète (saw) :« Traitez les gens selon leur rang. » Abu Dawud qui a dit au sujet de ce hadith : « Maymun n' a pas rencontré Aisha ».

Ainsi Muslim l'a-t-il mentionné au debut de son $abib comme étant muhallaq et ajouta : « On rapporte que Aïsha a dit : "Le Prophète (saw) nous a ordonné de traiter les gens selon leur rang." » Hakim a mentionné ce hadith ainsi qu'Abu 'Abdillah dans son ouvrage Ma'rifat 'ulum al-badith (la connaissance des sciences du hadith) en le considérant jabib.

357. Ibn 'Abbas rapporte :'Uyayna ibn Hisn arriva (à Medine) et s'installa chez son neveu Hurr ibn Qays qui comptait parmi ceux dont 'Umar s'entourait. Ceux qui connaissaient le Coran -âgés ou jeunes -siégeaient auprès de 'Umar et étaient ses conseillers. 'Uyayna dit à son neveu: « 0 mon neveu, toi qui es considéré auprès de 'Umar, demande-lui donc de m'accorder un entretien. » Hurr demanda à 'Umar de bien vouloir le lui accorder, ce qu'il fit. Une fois entre chez 'Umar, 'Uyayna s'exprima en ces termes: « Gare à toi, fils d'al-Khattab ! Par Dieu, tu ne nous donnes pas en abondance et tu ne nous gouvernes pas non plus équitablement ! » 'Umar se mit dans une colère telle qu'il songea à se jeter sur lui. A ce moment, Hurr lui rappela: « 0 Emir des croyants, Dieu le Très-Haut dit à Son Prophète: "Sois conciliant! Ordonne le bien et écarte-toi des ignorants!"Et cet homme fait indéniablement partie des ignorants. » Par Dieu, lorsque 'Umar entendit ce verset, il n'outrepassa pas ce commandement car il respectait scrupuleusement les prescriptions du Livre de Dieu.Bukhari

Ce qu'il faut retenir :

La nécessité pour celui qui gouverne d'être patient, raisonné et de ne pas se mettre inutilement en colère, car les affaires de la communauté ne peuvent se résoudre dans la colère. En outre, il ne doit pas hésiter à revenir sur ses positions si nécessaire.

358. Abu Saïd Samura ibn Jundab rapporte: Du temps de l'Envoyé de Dieu (saw), j'étais encore jeune et je mémorisais ses paroles. Il ne m'empêchait pas de les rapporter, sauf en présence d'hommes plus âgés que moi. Bukhari et Muslim

359. Selon Anas, le Prophète (saw) a dit: Il n'est pas un jeune qui n'honore un vieillard du fait de son age avancé sans que Dieu ne lui destine quelqu'un qui l'honorera dans ses vieux jours.Tirmidhi qui le considère gharib

Ce qu'il faut retenir :

II est recommandé de prêter assistance aux personnes âgées. La récompense est fonction de l'action, et Dieu ne néglige aucune bonne action. Shaykh Nasir ad-Din al Albani considère ce hadith daif (cf Silsila ak ahadith ad-da'ifa)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents