Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Les piliers de la foi

Publié par Baladislam sur 6 Juillet 2011, 22:00pm

Catégories : #La foi en Islam

fond islam (122)

 

1- La croyance en Allah :

 

Elle implique la croyance en Son existence et qu’il n’y a point de divinité en dehors de Lui seul, point d’associé à Lui dans Sa seigneurie. Allah dit :

 

La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers !

7 Al A’râf, 54.

 

Et qu’Il n’a point d’associé dans Son adoration. Allah dit :

 

Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : “Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc” 21 Al Anbiyâ, 25.

 

Qu’Il n’a point d’associé dans Ses beaux noms et attributs. Allah dit :

 

C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait 7 Al A’râf, 180.

 

Qu’Il est celui qui mérite d’être adoré en dehors de tout ce qu'on peut Lui associer. C’est à Lui qu’on doit adresser toutes les sortes d’adoration sans exception. C’est Lui qui les mérite en réalité. Allah dit :

 

Dis : “En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers. À Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre

6 Al An’âm, 162-163.

 

Qu’Il a les plus beaux noms et les attributs les plus sublimes. Allah dit :

 

C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait 7 Al A’râf, 180.

 

Sans chercher le comment de ces noms et attributs, ni les vider de leur sens, ni leur trouver des semblables. Ses noms et attributs sont purifiés de tout défaut et de toute imperfection. Allah dit :

 

Il n’y a rien qui Lui ressemble; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant 42 Ach-Choura, 11.

 

2- La croyance aux anges

 

C’est la croyance qu’Allah a de nombreux anges dont personne ne connaît le nombre en dehors de Lui. Allah les a créés pour qu’ils L’adorent. Allah dit :

 

Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son messager, au Livre qu’il a fait descendre sur Son messager, et au Livre qu’il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s’égare, loin dans l’égarement 4 An-Nissâ, 136.

 

Il les a aussi créés pour qu’ils accomplissent les tâches qui leur sont assignées. Allah dit :

 

Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne 66 At-Tahrim, 6.

 

Ces anges ne sont pas des égaux d’Allah ni Ses enfants. Allah dit :

 

Et ils dirent : “Le Tout Miséricordieux s’est donné un enfant”. Pureté à Lui ! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés. Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres

21 Al Anbiyâ, 26-27.

 

Parmi ces anges, il y en a dont Allah nous a informé de leurs noms et de leurs fonctions et d’autres dont il ne nous a pas donné tous ces détails et il faut croire en eux tous.

 

3- La croyance aux livres

 

C’est la croyance qu’Allah a fait descendre des livres célestes venant de Lui sur Ses messagers afin qu’ils les transmettent aux hommes. On compte parmi ces livres :

 

- La Thora, qui est le livre sacré descendu sur Moïse (u), Allah dit :

 

Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants 5 Al Mâidah, 44.

 

- L’Évangile qui est le livre sacré révélé à Jésus (u). Allah dit :

 

Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Évangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux 5 Al Mâidah, 46.

 

- Le Qur’an noble ; il est obligatoire de croire que c’est la parole d’Allah avec laquelle l’ange Gabriel (u) est descendu sur Muhammad (r), et qu’il est le dernier des livres révélés, celui avec lequel Allah a abrogé les religions qui l’ont précédé. Il est obligatoire à tous les hommes de croire en ce Qur’an et à celui sur qui il a été révélé, ainsi qu’à sa religion.

 

4- La croyance aux messagers

 

C’est le fait de croire qu’Allah a choisi parmi Ses créatures des messagers sur lesquels Il a fait descendre des livres et des religions afin qu’ils les transmettent aux hommes pour que l’homme ne puisse pas avoir d’arguments après les Messagers. Les messagers d’Allah et les prophètes sont très nombreux et seul Allah connaît leur nombre exact. Allah dit :

 

Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire 40 Gâfir, 78.

 

Et de croire que tous ces messagers sont des êtres humains. Allah dit :

 

Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes originaires des cités, à qui Nous avons fait des révélations. [Ces gens là] n’ont-ils pas parcouru la terre et considéré quelle fut la fin de ceux qui ont vécu avant eux ? La demeure de l’au-delà est assurément meilleure pour ceux qui craignent [Allah]. Ne raisonnerez-vous donc pas ? 12 Yussuf, 109.

 

Allah a dit en parlant de Jésus (u) :

 

Le Messie, fils de Marie, n’était qu’un Messager. Des messagers sont passés avant lui. Et sa mère était une véridique. Et tous deux consommaient de la nourriture. Vois comme Nous leur expliquons les preuves et puis vois comme ils se détournent 5 Al Mâidah, 75.

 

Il est obligatoire de croire à tous les prophètes et messagers. Quiconque croit à une partie tandis qu’il mécroit à une autre partie sort de l’islam. Allah dit en effet :

 

Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : “ Nous croyons en certains d’entre eux mais ne croyons pas en d’autres”, et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant 4 An-Nissâ, 150-151.

 

Et de croire que le premier des messagers est Nouh (Noé) (u), et le dernier et le sceau des prophètes et messagers est Muhammad (r).

 

5- La croyance au jour dernier

 

C’est la croyance que cette vie terrestre a un terme au bout duquel elle finira, Allah dit :

 

Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître 55 Ar-Rahman, 26.

 

La croyance au jour dernier suppose :

 

- La croyance en la vie dans la tombe et au bonheur des croyants et le tourment des mécréants dans cette étape. Allah dit :

 

alors que le pire châtiment cerna les gens de Pharaon : le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir. Et le jour où l’Heure arrivera (il sera dit) : “Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du châtiment”

40 Gâfir, 45-46.

 

- La croyance en la résurrection, pendant laquelle Allah ressuscitera toutes Ses créatures pour qu’elles se tiennent devant Lui. Allah dit :

 

Ceux qui ont mécru prétendent qu’ils ne seront point ressuscités. Dis : “Mais si ! Par mon Seigneur ! Vous serez très certainement ressuscités ; puis vous serez certes informés de ce que vous faisiez. Et cela est facile pour Allah” 64 At-Tagabun, 7.

 

- La croyance au rassemblement, au cours duquel Allah rassemblera tous les hommes pour le jour du jugement. Allah dit :

 

Le Jour de la Décision [du Jugement] a son terme fixé 78 An-Naba’, 17.

 

- La croyance en l’exposition, Allah dit :

 

Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur. “Vous voilà venus à Nous comme Nous vous avons créés la première fois. Pourtant vous prétendiez que Nous ne remplirions pas Nos promesses”

18, Al Kahf, 48.

 

- La croyance à l’interrogatoire portant sur ce qu’aura œuvré l’homme pour ce jour. Allah dit :

 

Et arrêtez-les : car ils doivent être interrogés”. “Pourquoi ne vous portez-vous pas secours mutuellement” ? Mais ce jour-là, ils seront complètement soumis 37 As-Sâffat, 24-26.

 

- La croyance au témoignage des membres du corps. Allah dit :

 

Alors, quand ils y seront, leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu’ils œuvraient. Ils diront à leurs peaux : “Pourquoi avez-vous témoigné contre nous ?” Elles diront : “C’est Allah qui nous a fait parler, Lui qui fait parler toute chose. C’est Lui qui vous a créés une première fois et c’est vers Lui que vous serez retournés”. Vous ne pouvez vous cacher au point que ni votre ouïe, ni vos yeux et ni vos peaux ne puissent témoigner contre vous. Mais vous pensiez qu’Allah ne savait pas beaucoup de ce que vous faisiez 41 Foussilat, 20-22.

 

- La croyance au jugement afin qu’Allah les récompense pleinement pour leurs œuvres, et les juge pour rétribuer celui qui a bien œuvré de ce qu’il mérite en contrepartie de sa bienfaisance, sa foi, du fait de suivre son messager et châtier ceux qui auront mal œuvré, en contrepartie de leurs mauvais actes, de la mécréance ou de la désobéissance à leurs messagers. Allah dit :

 

Celui qui recevra son livre en sa main droite. Sera soumis à un jugement facile. Et retournera réjoui auprès de sa famille 84 Al Inchiqâq, 7-9.

 

- La croyance en l’existence du pont (sirat) et sa traversée. C’est un passage dressé sur la géhenne, plus fin qu’un cheveu et plus rusé que le renard. Les gens le traverseront en fonction de leurs œuvres. Allah dit :

 

Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L’Enfer] : Car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et Nous y laisserons les injustes agenouillés 19 Mariam, 71-72.

 

- La croyance en la rétribution par le Paradis ou par l’Enfer dans la vie éternelle et perpétuelle. Allah (I) dit :

 

Quant à ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, ce sont les meilleurs de toute la création. Leur récompense auprès d’Allah sera les Jardins de séjour, sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Telle sera [la récompense] de celui qui craint son Seigneur 98 Al Bayyinah, 7-8.

 

 

Et bien d’autres choses que le messager d’Allah (r) nous a annoncées et auxquelles nous devons croire.

 

6- La croyance en la prédestination

 

C’est la croyance qu’Allah a toujours connu de toute éternité toutes les choses avant qu’elles n’existent de même que leur devenir, et ensuite Il les a effectivement créées selon Sa connaissance et Son décret. Allah dit :

 

Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S’est point attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions 25 Al Furqane, 2.

 

Tout ce qui s’est passé, qui se passe, et qui se passera dans cet univers sont connus auprès d’Allah avant d'avoir lieu. Ensuite Allah les crée selon Sa volonté et Son décret. Le messager d’Allah (r) dit : « Chaque chose a une essence, et l’individu n’atteint pas l’essence de la foi tant qu’il ne sait pas que ce qui l’a atteint ne pouvait pas le rater et ce qui l’a raté ne pouvait pas l’atteindre » Mousnad de l’imam Ahmad, volume 6, page 411, n° 27530.

 

Ceci ne s’oppose pas à la nécessité d’assurer les moyens qui produisent les effets escomptés et d’œuvrer ces derniers. Celui par exemple qui veut procréer doit nécessairement apporter le moyen qui rend cela possible et c’est bien le mariage. Cependant, ce moyen qu’on emprunte peut donner des résultats escomptés comme la progéniture tout comme cela peut ne pas donner selon la volonté d’Allah. Ceci parce que ce ne sont pas ces moyens qui agissent mais plutôt la volonté d’Allah. Ces moyens que nous prenons et utilisons font partie du décret d’Allah. Pour cela le messager d’Allah (r) dit, donnant une explication à ses compagnons lorsqu’ils lui avaient demandé : « Ô messager d’Allah, les exorcismes que nous faisions lire sur nous et les remèdes avec lesquels nous nous soignions, repoussent-ils le destin ? Il répondit : « Ils font partie du destin » Al Moustadrak alâ Sahîhaine, volume1, page 85, n 87.

 

La faim, la soif et le froid font partie du destin et les hommes s’efforcent de repousser la faim en mangeant, la soif en buvant, le froid en se chauffant. Ils repoussent ce qu’Allah a destiné pour eux comme faim, soif, froid par ce qu’Allah a destiné pour eux comme nourriture, boisson et la recherche de la chaleur. Ils repoussent ainsi le destin par le destin.

 

La croyance au destin n’est pas comme le pensent certains un appel à la passivité, à l’oisiveté et à l’abandon des moyens qui mènent aux résultats escomptés. À un homme qui lui avait demandé : « Dois-je lâcher ma chamelle et placer ma confiance en Allah ? le messager d'Allah (r) répondit : « Attache la et place ta confiance en Allah. » Ibn Hibbân, volume 2, page510, n° 731.

 

Tiré du livre Le début et la fin du monde

de Abdou Rahman ibn Abdoul Karim

Traduit de l’arabe par Mounchili Nsangou Adam

Editions ASSIA

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents