Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baladislam

Terre d'IslamVous guide vers le chemin de la vérité


Les tourments de l'âme dans l'enfer

Publié par Baladislam sur 1 Décembre 2011, 23:00pm

Catégories : #L'enfer

fond islam (95)

 

 

L'humiliation

 

Plusieurs versets concernant l'enfer nous informent qu'il y a une humiliation dégradante pour les mécréants. Ils ont mérité ce châtiment parce qu'ils étaient arrogants et fiers.

 

Dans ce monde, l'un des objectifs principaux des mécréants consiste à rendre les autres jaloux de leur personnalité et leur statut social. Une carrière réussie, les enfants, les belles maisons, les voitures, et toutes les possessions matérielles de ce monde ont une signification spéciale pour les gens qui n'accordent du crédit qu'au paraître infatués d'eux-mêmes, et certains d'être supérieurs aux autres. En effet, le Coran nous dit qu'être fier de sa richesse et de son statut social n'est qu'un leurre de ce monde.

 

Cette passion, notamment de se "vanter" est châtiée dans l'au-delà par l'angoisse et la dégradation physique et spirituelle. Ceci parce que le mécréant oublie souvent que seul

 

"Dieu est digne de louanges" (Sourate al-Baqarah: 267)

 

et il prend

 

"ses désirs et ses passions pour Dieu" (Sourate al-Furqane: 43).

 

Pour cette raison, il se préoccupe de son seul plaisir et l'apprécie pour lui-même, au lieu de glorifier Dieu et de Le louanger. Ou il bâtit sa vie sur la recherche de la satisfaction des autres au lieu de celle de Dieu. C'est pourquoi, il est encore plus accablé quand il est humilié devant les autres.

 

Le cauchemar le plus terrible du mécréant est d'être dégradé, méprisé devant ses semblables; certains préfèrent mourir pour rester appréciés que de vivre et être méprisés.

 

Les adversités qu'ils rencontreront en enfer ont justement pour but de leur rappeler leur fierté mal placée; le dédain avec lequel ils sont traités est la juste rétribution de leur attitude hautaine ici-bas. Nulle part ailleurs ils n'ont goûté pareille humiliation. Les versets qui nous parlent de cette vérité sont nombreux :

 

Et le jour où ceux qui ont mécru seront présentés au feu (il leur sera dit): "Vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre: on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité." (Sourate al-Ahqaf: 20)

 

Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant. (Sourate al-Imran: 178)

 

Les mécréants sont soumis à des milliers de supplices dégradants, même plus dégradants que ceux que subissent les animaux dans ce monde. Des fouets en fer, des bracelets et des colliers de fer sont préparés pour les humilier. Les infidèles sont liés à des colonnes, enchaînés et étranglés par des colliers de fer.

 

En réalité, l'humiliation est l'essence de tous les tourments en enfer. Par exemple, la façon dont ils sont conduits en enfer comme du bétail est une forme de dégradation. Ce traitement terrible commence dès la résurrection des mécréants et leur désignation comme hôtes de l'enfer. Parmi les milliards de gens rassemblés le Jour du Jugement, les mécréants seront distingués:

 

Alors, ni aux hommes ni aux djinns, on ne posera des questions à propos de leurs péchés. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous? On reconnaîtra les criminels à leurs traits. Ils seront donc saisis par les toupets et les pieds. (Sourate ar-Rahman: 39-41)

 

En enfer, le mécréant subit un traitement plus avilissant que celui subi par les animaux. Saisi par les cheveux, il sera traîné à même le sol puis jeté au feu. Incapable de résister, il demandera de l'aide mais en vain. Un sentiment de désespoir le submergera:

 

Mais non! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet, le toupet d'un menteur, d'un pécheur. Qu'il appelle donc son assemblée. Nous appellerons les gardiens (de l'enfer). Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi. (Sourate al-Alaq: 15-18)

 

Les mécréants seront

 

"poussés violemment dans le feu de l'enfer" (Sourate at-Tur: 13)

 

et ils seront

 

"entassés comme du bétail et conduits tout droit à l'enfer " (Sourate al-Furqane: 34)

 

De la même façon,

 

... quiconque viendra avec le mal... alors ils seront culbutés le visage dans le feu. N'êtes-vous pas uniquement rétribués selon ce que vous œuvriez?" (Sourate an- Naml: 90)

 

En ce jour où ils sont traînés, les visages en avant dans le feu, (il leur est dit): "Goûtez le goût brûlant de l'enfer." (Sourate al-Qamar: 48)

 

La dégradation devient plus intense à l'intérieur de l'enfer. En plus de la souffrance physique, un sentiment intense d'humiliation enveloppe les hôtes de l'enfer:

 

Qu'on le saisisse et qu'on l'emporte en plein dans la fournaise; qu'on verse ensuite sur sa tête de l'eau bouillante comme châtiment. Goûte! Toi [qui prétendait être] le puissant, le noble. Voilà ce dont vous doutiez. (Sourate ad-Dukhan: 47-50)

 

Pour humilier les incroyants, des fouets, colliers et chaînes spécialement conçus seront utilisés:

 

Saisissez-le! Puis, mettez-lui un carcan; ensuite, brûlez-le dans la Fournaise; puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées, car il ne croyait pas en Allah, le Très Grand et n'incitait pas à nourrir le pauvre. (Sourate al-Haqqah: 30-34)

 

D'autres versets nous donnent plus de détails sur les tourments des mécréants:

 

ayant les fers et les chaînes autour du cou et traînés à même le sol jusqu'à l'eau bouillante puis jetés dans le feu! Et il leur sera demandé: "Où sont ceux que vous aviez associés à Dieu comme divinités?" (Sourate Gafir: 71-73)

 

Et si tu dois t'étonner, rien de plus étonnant que leurs dires: "Quand nous serons poussière, reviendrons-nous vraiment à une nouvelle création?" Ceux-là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront des jougs à leur cou. Et ce sont eux les gens du feu, où ils demeureront éternellement. (Sourate ar-Raad: 5)

 

Et ce jour-là, tu verras les coupables, enchaînés les uns aux autres, leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages. (Tout cela) afin qu'Allah rétribue chaque âme de ce qu'elle aura acquis. Certes Allah est prompt dans Ses comptes. (Sourate Ibrahim: 49-51)

 

... À ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l'eau bouillante, qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs peaux. . Et il y aura pour eux des maillets de fer. (Sourate al-Hajj: 19-21)

 

Un Regret Irréparable

 

Au moment de sa résurrection, le mécréant réalise amèrement qu'il s'est fourvoyé. Il est terriblement secoué au rappel de ses péchés passés. Son désespoir est exacerbé par l'intensité de ses remords.

 

Quand le mécréant est confronté à ses méfaits, il comprend qu'il n'a plus de chance de racheter son honneur. Mais il continue à demander une autre chance. Dans cette perspective, il veut retourner à la vie pour réparer ses péchés. Pendant ce temps, il ne veut plus revoir ses copains et proches avec qui il a mené une vie insouciante. Tout lien d'amitié et de parenté devient caduque: le style de vie de ces gens, leurs traditions, maisons, leurs valeurs: enfants, conjoints, sociétés, et leurs idéologies; tout cela s'évanouit. Il n'y a plus de place que pour le tourment; l'état d'esprit sous l'impact de la terreur de ce jour-là est décrit ainsi:

 

Si tu les voyais, quand ils seront placés devant le feu. Ils diront alors: "Hélas! Si nous pouvions être renvoyés (sur la terre), nous ne traiterions plus de mensonges les versets de notre Seigneur et nous serions du nombre des croyants." Mais non! Voilà que leur apparaîtra ce qu'auparavant ils cachaient. Or, s'ils étaient rendus [à la vie terrestre], ils reviendraient sûrement à ce qui leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs. Et ils disent: "Il n'y a pour nous [d'autre vie] que celle d'ici-bas; et nous ne serons pas ressuscités." Si tu les voyais, quand ils comparaîtront devant leur Seigneur. Il leur dira: "Cela n'est-il pas la vérité?" Ils diront: "Mais si! Par notre Seigneur!" Et, il dira: "Goûtez alors au châtiment pour n'avoir pas cru." (Sourate al-Anam: 27-30)

 

La lutte des gens de l'enfer entre eux-mêmes

 

Le statut social et les relations hiérarchiques, supposés importants en ce monde, perdent leur sens dans l'enfer. Les hôtes de l'enfer, maîtres et sujets, sont réduits à un état si désespéré qu'ils se maudissent les uns les autres.

 

Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés! Et les suiveurs diront: "Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués." – Ainsi Allah leur montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du feu. (Sourate al-Baqarah: 166-167)

 

Le jour où leurs visages seront tournés dans le feu, ils diront: "Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au messager!" Et ils dirent: "Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C'est donc eux qui nous ont égarés du sentier. Ô notre Seigneur, inflige-leur deux fois le châtiment et maudis-les d'une grande malédiction." (Sourate al-Ahzab: 66-68)

 

Ils diront, tout en s'y querellant: "Par Allah! Nous étions certes dans un égarement évident, quand nous faisions de vous les égaux du Seigneur de l'univers. Ce ne sont que les criminels qui nous ont égarés. Et nous n'avons pas d'intercesseurs, ni d'amis chaleureux. Si un retour nous était possible, alors nous serions parmi les croyants!" Voilà bien là un signe; cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. (Sourate as-Shuaraa: 96-103)

 

Entre les hôtes de l'enfer en proie au châtiment éternel, les contentieux apparaissent. Chacun accuse l'autre. Les amis proches deviendront des ennemis. La source principale de haine entre eux, réside justement en leur ancienne amitié qu'ils chérissaient en ce monde. Ils se sont confortés les uns les autres et se sont encouragés mutuellement à commettre le péché et à nier Dieu. Tous les concepts concernant l'amitié disparaissent face au feu de l'enfer et tous les liens renforcés dans ce monde sont cassés. Parmi toute cette foule, chacun est solitaire, maudissant tous les autres.

 

"Entrez dans le feu", dira [Allah] "parmi les djinns et les hommes des communautés qui vous ont précédés." Chaque fois qu'une communauté entrera, elle maudira celle qui l'aura précédée. Puis, lorsque tous s'y retrouveront, la dernière fournée dira de la première: "Ô notre Seigneur! Voilà ceux qui nous ont égarés: donne-leur donc double châtiment du feu." Il dira: "À chacun le double, mais vous ne savez pas." (Sourate al-Araf: 38)

 

Et les mécréants diront: "Seigneur, fais-nous voir ceux des djinns et des humains qui nous ont égarés, afin que nous les placions tous sous nos pieds, pour qu'ils soient parmi les plus bas". (Sourate Fussilat: 29)

 

Et quand ils se disputeront dans le feu, les faibles diront à ceux qui s'enflaient d'orgueil: "Nous vous avons suivis: pourriez-vous nous préserver d'une partie du feu?" Et ceux qui s'enflaient d'orgueil diront: "En vérité, nous y voilà tous." Allah a déjà rendu Son jugement entre les serviteurs. (Sourate Gafir: 47-48)

 

Voici un groupe qui entre précipitamment en même temps que vous, nulle bienvenue à eux. Ils vont brûler dans le feu. Ils dirent: "Pas de bienvenue pour vous, plutôt, c'est vous qui avez préparé cela pour nous." Quel mauvais lieu de séjour! Ils dirent: "Seigneur, celui qui nous a préparé cela, ajoute-lui un double châtiment dans le feu." Et ils dirent: "Pourquoi ne voyons-nous pas des gens que nous comptions parmi les malfaiteurs? Est-ce que nous les avons raillés (à tort) ou échappent-ils à nos regards?" Telles sont en vérité les querelles des gens du feu. (Sourate Sad: 59-64)

 

Les cris de désespérance

 

Les gens de l'enfer sont dans le désespoir total. Leur tourment est extrêmement cruel et éternel. Leur seul espoir est d'endurer la douleur et de demander à être sauvés. Ils regardent les gens du paradis et leur demandent de l'eau et de la nourriture. Ils cherchent à se repentir et à demander pardon à Dieu, mais leurs actions sont vaines.

 

Ils supplient les gardiens de l'enfer et veulent qu'ils servent d'intermédiaires entre eux et Dieu pour Lui demander grâce. Leur souffrance est si insupportable qu'ils veulent être sauvés rien que pour un jour:

 

Et ceux qui seront dans le feu diront aux gardiens de l'enfer: "Priez votre Seigneur de nous alléger un jour de [notre] supplice." Ils diront: "Vos messagers, ne vous apportaient-ils pas les preuves évidentes?" Ils diront: "Si!" Ils [les gardiens] diront: "Eh bien, priez!" Et l'invocation des mécréants n'est qu'aberration. (Sourate Gafir: 49-50)

 

Les mécréants tentent d'aller plus loin dans la demande de pardon, sans résultat:

 

Ils dirent: "Seigneur! Notre malheur nous a vaincus, et nous étions des gens égarés. Seigneur, fais-nous-en sortir! Et si nous récidivons, nous serons alors des injustes." Il dit: "Soyez-y refoulés (humiliés) et ne Me parlez plus. Il y eut un groupe de Mes serviteurs qui dirent: "Seigneur, nous croyons; pardonne-nous donc et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des Miséricordieux'; mais vous les avez pris en raillerie jusqu'à oublier de M'invoquer, et vous vous riiez d'eux. Vraiment, Je les ai récompensés aujourd'hui pour ce qu'ils ont enduré; et ce sont eux les triomphants." (Sourate al-Muminune: 106-111)

 

C'est la dernière chose dite par Dieu aux gens de l'enfer: Ses mots "Restez ici dans la honte et ne plaidez plus votre cause auprès de Moi" sont définitifs. À partir de là, Dieu ne donne plus aucune considération aux gens de l'enfer.

 

Alors que les pécheurs brûlent en enfer, ceux qui ont atteint "le bonheur et le salut" demeurent au paradis pour jouir des faveurs sans fin offertes par Dieu. La souffrance des gens de l'enfer devient plus intense encore quand ils observent la joie des hôtes du paradis. En effet, alors qu'ils sont soumis à une torture insupportable, ils peuvent voir la félicité magnifique du paradis.

 

Les croyants qui étaient méprisés par les mécréants dans ce monde, mènent maintenant une vie heureuse, demeurant dans des lieux glorieux, des maisons magnifiques, ayant des épouses belles, une nourriture délicieuse et des boissons merveilleuses. La vue des croyants vivant dans cet état de félicité et d'abondance aggrave l'humiliation des gens de l'enfer, car elle rajoute à leur chagrin et à leur souffrance.

 

Le regret devient de plus en plus profond. Ne pas avoir respecté les commandements de Dieu dans ce monde les emplit de remords. Ils se tournent vers les croyants, essayent de leur parler, demandent leur aide et leur sympathie, mais peine perdue. Les gens du paradis peuvent les voir aussi et ils échangent avec eux des paroles selon le Coran:

 

... dans des Jardins, ils s'interrogeront au sujet des criminels: "Qu'est-ce qui vous a acheminés à Saqar?" Ils diront: "Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la Salat, et nous ne nourrissions pas le pauvre, et nous nous associions à ceux qui tenaient des conversations futiles, et nous traitions de mensonge le Jour de la Rétribution, jusqu'à ce que nous vînt la vérité évidente [la mort]." Ne leur profitera point donc, l'intercession des intercesseurs. (Sourate al-Muddattir: 40-48)

 

Les croyants et les hypocrites discuteront ensemble, car les hypocrites sont des personnes qui demeurent avec les croyants pour un certain temps dans ce monde. Malgré l'absence de foi en leurs cœurs, et par pur intérêt personnel, ils s'acquittent de leurs devoirs religieux comme s'ils étaient des croyants. Ainsi, ils méritent l'appellation "d'hypocrites". À partir de l'enfer, ils demandent aux croyants de les aider. Leurs échanges sont relatés dans le Coran:

 

Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: "Attendez que nous empruntions [un peu] de votre lumière." Il sera dit: "Revenez en arrière, et cherchez de la lumière." C'est alors qu'on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l'intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l'enfer] "N'étions-nous pas avec vous?" leur crieront-ils. "Oui", répondront [les autres] "mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté (contre les croyants) et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu'à ce que vînt l'ordre d'Allah. Et le séducteur [le diable] vous a trompés au sujet d'Allah. Aujourd'hui donc, on n'acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le feu: c'est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination!" (Sourate al-Hadid: 13-15)

 

Un tourment éternel sans salut

 

Outre les caractéristiques de l'enfer dont nous avons parlé jusqu'alors, il y a un aspect qui intensifie la souffrance: l'éternité du châtiment! Dans ce monde, le fait de savoir que même le chagrin le plus atroce diminue avec le temps, donne à l'homme un peu de réconfort. La fin de chaque douleur est une grâce. Rien qu'attendre cette grâce est générateur d'espoir.

 

Par contre, aucune lueur d'espoir n'existe pour les gens de l'enfer et un incommensurable sentiment d'échec submerge les gens de l'enfer. Quand ils sont conduits vers l'enfer, enchaînés, en fers, fouettés, entassés dans des lieux exigus, les mains liées derrière le cou, ils savent que cela va durer pour toujours. Leurs tentatives d'y échapper n'aboutiront jamais. Cela indique que leur tourment durera à jamais. Ils ressentent une angoisse décrite ainsi:

 

Chaque fois qu'ils essayent d'y échapper, pour fuir la souffrance, ils seront tirés en arrière dans le feu. "Goûtez la punition de brûler (dans le feu)." (Sourate al-Hajj: 22)

 

L'enfer est un lieu entièrement isolé. Les mécréants y entrent mais n'en sortent jamais. Il n'y a pas d'échappatoire à l'enfer. Le sentiment d'enfermement enveloppe les mécréants. Ils sont entourés par des murailles et des portes fermées. Ce sentiment terrible est ainsi décrit dans le Coran:

 

... alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche. Le feu se refermera sur eux. (Sourate al-Balad: 19-20)

 

Et dis: "La vérité émane de votre Seigneur." Quiconque le veut, qu'il croie, et quiconque le veut qu'il mécroie." Nous avons préparé pour les injustes un feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure! (Sourate al-Kahf: 29)

 

Le refuge de ces gens sera l'enfer. Ils ne trouveront aucune issue pour y échapper. (Sourate an-Nisa: 121)

 

En voyant le feu, les mécréants reconnaissent leur demeure. Ils comprennent sans aucun doute qu'il n'y aura aucune chance, même minime, de lui échapper. À ce stade, le temps perd sa valeur et son sens et le tourment éternel commence. La nature incessante de la souffrance en est l'aspect le plus terrible. Même après des siècles, des millénaires, voire plus, on n'est jamais proche de la fin. Des millions d'années ne représentent rien comparées à l'éternité. Le mécréant habitant l'enfer attend une fin de son calvaire, en vain. C'est pourquoi le Coran insiste sur le caractère éternel du tourment:

 

Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l'enfer pour qu'ils y demeurent éternellement. C'est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent. (Sourate at-Tawbah: 68)

 

Si ces idoles avaient été des dieux, elles n'auraient pas été précipitées dans le feu. Chacune d'elle y demeurera pour l'éternité, à jamais. (Sourate al-Anbiya: 99)

 

Et ceux qui ont mécru auront le feu de l'enfer: on ne les achève pas pour qu'ils meurent; on ne leur allège rien de ses tourments. C'est ainsi que Nous récompensons tout négateur obstiné. (Sourate Fatir: 36)

 

Toutes les peines et les souffrances de ce monde arrivent à leur terme. Il y a souvent un salut. Une personne qui souffre meurt ou voit sa souffrance levée. Mais, en enfer, la souffrance est continue, incessante, et ne connaît pas de répit même pour un instant.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents